Compteurs d'électricité et de gaz : fonctionnement, relevé

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée
Total Direct Energie

Selectra recommande Total Direct Energie pour la mise en service

Je souscris

Les compteurs d’électricité ou de gaz font souvent l’objet de questions car ils sont mal compris : comment fonctionnent-ils, comment effectue-t-on une relève, comment ouvrir son compteur ? Autant de questions dont voici les réponses, afin de mieux comprendre les compteurs que l’on possède.


Comment fonctionne un compteur électrique ou gaz ?

Tout consommateur recevant de l’énergie, particulier ou professionnel, possède un compteur : cela peut être pour le gaz, l’électricité ou bien les deux. S’il se trouve dans le logement, il est généralement situé dans l’entrée, le garage, la cave, voire même dans un placard.

Il arrive parfois qu’il se trouve à l’extérieur de son logement, et il faut alors regarder dans le placard dédié sur le palier ou bien dans un local technique de l’immeuble.

À quoi sert un compteur ?

compteur electrique

La première utilité d’un compteur électrique ou d’un compteur de gaz est de mesurer la quantité d’énergie consommée par un utilisateur. Cette énergie est affichée en kWh sur le compteur.

En connaissant la quantité d’énergie consommée par un foyer, le fournisseur d’électricité ou le fournisseur de gaz pourra facturer le client en fonction de sa consommation. Il existe différentes manières pour le fournisseur de connaître la consommation affichée par le compteur : soit en dépêchant un technicien sur place pour directement faire le relevé, soit grâce à une auto-relève du consommateur, soit directement à distance s’il s’agit d’un compteur communiquant.

Enfin, dans le cas d’un compteur électrique, cela permet également de régler la puissance du compteur, exprimée en kVA. L’augmenter permet de brancher plus d’appareils électriques en même temps et d’utiliser des appareils qui demandent une plus forte dépense en consommation.

Si cela évite notamment les coupure de courant, changer la puissance de son compteur nécessite une intervention de la part d’Enedis. Il est important de se renseigner avant de choisir sa puissance de compteur.

Quels sont les différents types de compteurs ?

Les compteurs de gaz

compteur gaz

Il existe deux types de compteur de gaz en France. Il est tout d’abord à noter que ces compteurs sont gérés par le gestionnaire du réseau de gaz, GRDF, et non par un fournisseur de gaz.

Le plus courant est un compteur mécanique équipé d’un boîtier métallique. C’est aussi le plus ancien.

En effet, depuis quelques temps est déployé le nouveau compteur intelligent Gazpar, par GRDF et ce jusqu’à 2022. Ils ont pour vocation à remplacer les ancien compteurs. Étant un compteur de gaz communicant, il n’est plus nécessaire qu’un technicien se déplace pour faire une relève.

Les compteurs électriques

Pour ce qui est des compteurs électriques, il en existe trois sortes. Ceux-ci sont gérés par le gestionnaire de réseau de l’électricité, Enedis (ex ERDF) :

Types de compteur électrique
Compteur électromécanique
Compteur électromécanique
Compteur électronique
Compteur électronique
Compteur Linky
Compteur Linky
  • Les compteurs électromécaniques sont les plus anciens et sont composés d’un disque tournant en fonction de la puissance demandée à l’instant. Chaque tour du disque correspond à une quantité consommée en Watt/heure (Wh) ;
  • La deuxième catégorie de compteur électrique, plus récente, est celle des compteurs électroniques. Ceux-ci sont des boîtiers équipés d’un écran LCD qui permet d’indiquer la puissance du compteur, l’index de consommation (exprimé en kWh) et l’option tarifaire du consommateur, qui est soit en Base, soit en Heures pleines / Heures creuses ;
  • Enfin, les compteurs de dernière génération Linky sont en cours de déploiement, reconnaissables à leur couleur verte. Ce sont des compteurs intelligents qui permettent d’observer sa consommation en temps réel.

Le numéro de PDL et de PCE

Le Point de Livraison (PDL) pour l’électricité et le Point de Comptage Estimation (PCE) pour le gaz, sont une série de 14 chiffres permettant l’identification de l’installation électrique ou de gaz. Ces numéros de compteur sont importants lorsque l’on souhaite souscrire un contrat par exemple.

Il est délivré par Enedis ou GRDF, selon l’énergie, ou bien par une ELD le cas échéant. Ces numéros sont disponibles sur les factures d’électricité ou de gaz. Dans le cas d’un déménagement, il est possible de le demander au fournisseur avec l’adresse précise du logement et éventuellement le nom de l’ancien occupant.

Qu’est-ce qu’un relevé de compteur ?

Le relevé de compteur est une étape indispensable afin de se faire facturer le bon montant par son fournisseur. Il est parfois demandé par le fournisseur au début d’un contrat, ou bien si le rendez-vous avec le technicien a été manqué.

La relève par un technicien

La relève du compteur électrique ou de gaz peut être faite soit par un technicien Enedis (ou GRDF pour le gaz), au moins une fois par an (le plus souvent deux fois par an). Si un technicien se déplace, il faut être présent si le compteur est situé dans le logement. La date du prochain relevé est indiquée sur sa facture.

Le gestionnaire de réseau a l’obligation légale d’effectuer cette relève au moins une fois par an.

L’auto-relève

L’autre solution consiste à relever soi-même son compteur (appelé “relevé de confiance” chez EDF). Elle se fait à l’aide du cadran pour un compteur électromécanique, et à l’aide du bouton de défilement pour un compteur électronique.

Il faut ensuite communiquer le relevé à Enedis via internet, le serveur vocal ou bien en complétant et retournant la carte T que le technicien aura laissée.

Dans le cas d’un relevé de compteur de gaz, l’auto-relève peut être plus compliquée étant donné que plus d'informations sont présentes sur son compteur. De plus, le relevé est affiché en m3, alors que la facturation est effectuée en kWh, ce qui rend la compréhension plus difficile.

Comment ouvrir son compteur électrique ou gaz ?

compteur electrique

Ouvrir son compteur est une démarche indispensable lorsque l’on emménage dans un nouveau logement, qu’il soit neuf ou ancien. Toutefois, dans le cas d’un logement neuf, il faudra en plus procéder à la pose du compteur.

Installer un compteur

Lorsque l’on emménage dans un logement neuf, il faut s’assurer qu’il est bien relié au réseau de distribution d’énergie que l’on souhaite : il faut procéder à un raccordement avec Enedis pour l’électricité, et à un raccordement avec GRDF pour le gaz.

Dans le même temps, s’il s’agit d’une maison que le client vient de faire construire, alors il faudra naturellement effectuer une installation de compteur électrique, et/ou une installation de compteur de gaz.

C’est une démarche évidemment obligatoire pour pouvoir ouvrir son compteur par la suite, et qui s’effectue par un professionnel.

Mettre un compteur à son nom

Environ deux semaines avant l’emménagement, il faudra ouvrir son compteur électrique et s’il y a lieu, mettre en service son compteur de gaz. Pour cela, il faudra souscrire un contrat chez n’importe quel fournisseur en comparant les tarifs de l’électricité et du gaz.

Pour cela, il est utile de s’aider d’un comparatif des offres de gaz et d’électricité, et de bien comprendre comment fonctionne le marché entre les fournisseurs historiques et les fournisseurs alternatifs.

Dans le même temps et avec le fournisseur, il faudra choisir une date pour qu’un technicien Enedis ou GRDF se déplace et mette le compteur en service. L’opération sera facturée par le gestionnaire de réseau, même si elle apparaîtra sur la première facture de son fournisseur.

Si l’électricité n’est pas coupée à son arrivée dans le logement, il ne sera pas nécessaire de faire venir un technicien, mais les frais de mise en service de l’électricité seront tout de même à payer. C’est également valable si le logement possède un compteur Linky.

Dans le cas où l’on souhaite changer de compteur électrique, les démarches peuvent être différentes, voire ne pas nécessiter de frais.

À savoir“Mettre en service un compteur”, “Ouvrir son compteur” ou encore “Mettre le compteur à son nom” désignent la même action : celle de souscrire un contrat et d’une intervention d’un technicien afin que le compteur soit bien au nom du nouvel occupant. Cette démarche peut se faire avec Selectra au 09 73 72 73 00 (rappel gratuit).

Les compteurs Linky et Gazpar

compteur electrique

Comme présentés plus haut, de nouveaux compteurs dernière génération dits “intelligents” sont déployés en France jusqu’en 2022. Il s’agit des compteurs Linky pour l’électricité, et Gazpar pour le gaz.

Ces compteurs permettent au fournisseur de suivre à distance la consommation d’un client sans avoir besoin d’effectuer de relevé. Cela permet de facturer plus précisément et cela presque chaque mois puisqu’aucun déplacement n’est nécessaire.

C’est aussi le cas pour ouvrir un compteur Linky qui ne nécessitera pas de déplacement d’un technicien et pourra se faire à distance. En revanche, pour un compteur Gazpar un déplacement sera toujours nécessaire pour sa mise en service en raison de la sécurité liée à cette énergie.

L’installation des compteurs Linky est prise en charge par le gestionnaire de réseau de l’électricité, Enedis. Pour ce qui est du compteur Gazpar, c’est GRDF qui s’en occupe.

De nombreuses inquiétudes subsistent chez les consommateurs, notamment sur la dangerosité des compteurs Linky, et beaucoup souhaitent savoir si l’on peut refuser l’installation de ces Linky. La réponse est non, mais il existe en parallèle des offres spéciales Linky, pour les détenteurs de ces compteurs.

Enfin, il est fortement déconseillé d’essayer de pirater un compteur Linky, tout comme de tenter de frauder un compteur électrique classique. Les sanctions peuvent êtres lourdes, en plus du remboursement des sommes dues au fournisseur. Ce conseil s'applique également à la fraude au compteur de gaz puisque les risques encourus sont tout aussi graves.