appel gratuit

Comment choisir la bonne puissance du compteur électrique ?

Un expert Selectra est à votre disposition gratuitement au :

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée
Total Direct Energie

Selectra recommande l'offre Classique

Je souscris en ligne

Puissance Electrique Compteur EDF, Linky : faire le bon choix

puissance de compteur électrique triphasé monophasé changer puissance
La puissance électrique du compteur EDF ou autre a une incidence sur les factures d'électricité.

La puissance d’un compteur électrique représente la quantité d’électricité maximale qu’il est possible d’appeler à un instant T. Elle conditionne donc la capacité de l’installation électrique d’une habitation à faire fonctionner des appareils en simultané. Plus la puissance souscrite est élevée, plus il est possible d’utiliser des appareils puissants en même temps. En cas de dépassement, l’installation disjoncte, c’est pourquoi la puissance doit être choisie avec soin.


 

Comprendre la puissance souscrite et la puissance de raccordement

Les notions de puissance souscrite et de puissance de raccordement sont bien distinctes. Il est donc essentiel de les comprendre afin d'effectuer les meilleurs choix.

La puissance de raccordement, limite à la puissance souscrite

puissance raccordement

La puissance de raccordement correspond à la puissance maximale supportée par une installation électrique. Il s’agit d’une limite physique qui est fixée par Enedis (ex-ERDF) au moment du raccordement de l’habitation au réseau de distribution d’électricité.

Ainsi, la puissance de raccordement est forcément supérieure ou égale à la puissance souscrite. Si le consommateur souhaite souscrire une puissance de compteur plus élevée que celle du raccordement, il doit alors faire réaliser des travaux coûteux par Enedis afin de modifier l’installation électrique ; un devis personnalisé lui est alors délivré en amont de l’intervention.

Il est possible de choisir entre un compteur électrique de 12 kVA monophasé et un compteur électrique 36 kVA triphasé. Toutefois, la première option (9 kVA monophasé) convient à la plupart des ménages. Il est conseillé de considérer un raccordement en 36 kVA triphasé dans les cas suivants :

  • si des appareils à forte puissance sont branchés sur une prise en triphasé (comme un climatiseur ou une pompe à chaleur, par exemple) ;
  • s’il y a plus de 40 mètres entre le point de consommation et le point de livraison de l’électricité ;
  • si la consommation requiert une puissance de compteur supérieure à 12 kVA.

Peut-on parler de puissance du compteur EDF ? On entend souvent parler de « puissance du compteur EDF ». Pourtant, cette dénomination n’est pas appropriée. En effet, le compteur électrique n’est pas la propriété d’EDF mais celle d’Enedis, le gestionnaire du réseau électrique en France. Il est donc plus correct de dire « puissance du compteur Enedis».

La puissance souscrite, quantité d’électricité qui peut être tirée en même temps

La puissance souscrite correspond à la quantité maximale d’électricité qui peut être consommée à un instant T : il s’agit donc d’un droit de tirage. Si trop d’appareils fonctionnent en simultané, le plafond maximal est dépassé et l’installation électrique disjoncte. C’est pourquoi il est essentiel d’estimer la puissance cumulée des appareils électriques pouvant fonctionner en même temps afin de déterminer la puissance souscrite idéale.

Le prix de l'abonnement électrique dépend de la puissance souscrite : plus elle est élevée, plus l'abonnement est onéreux. En payant l'abonnement à l'électricité, le consommateur a la garantie de pouvoir tirer une certaine quantité d'électricité sur le réseau, quel que soit le moment de l'année.

Il existe plusieurs puissances électriques de compteurs disponibles pour les consommateurs particuliers et professionnels. Chacune correspond à un niveau de besoins spécifique.

Quelle est la différence entre la puissance (kVA ou kW) et la consommation (kWh) ? Le kilovoltampère (kVA) est l’unité permettant de mesurer la puissance électrique apparente, c’est-à-dire l’énergie consommée par unité de temps (P = E/t ; puissance en Watts = E en joules / t en secondes). Un kilovoltampère (kVA) équivaut à 1000 voltampères (VA). Ainsi, la puissance définit la consommation sur un temps donné. Par exemple, un sèche-cheveux d’une puissance de 2 kW consomme environ 2 kWh s’il fonctionne à pleine puissance durant une heure complète.

Retrouver la puissance de mon compteur électrique

Pour connaître la puissance d’un compteur électrique, il suffit de se référer à la facture d’électricité, comme indiqué sur l'illustration ci-dessous.

puissance compteur facture edf

Pour les foyers équipés d'un compteur Linky, c'est encore plus simple : cette donnée figure directement sur l’écran du compteur. Pour la faire apparaître, il convient de faire défiler les informations en appuyant sur le bouton « + ».

Il est possible de changer de puissance de compteur électrique. Il suffit d’en effectuer la demande auprès de son fournisseur d’électricité.

Comment choisir la puissance de son compteur électrique ?

Le choix de la puissance de compteur doit être effectué avec précaution : voici toutes les informations à connaître sur chaque puissance.

Quelle puissance électrique est nécessaire pour mon logement ?

Lors d'un déménagement ou suite à des travaux, il est essentiel de bien choisir sa puissance de compteur. Il existe deux techniques d'estimation permettant de déterminer la puissance de compteur électrique idéale :

  • pour réaliser une estimation précise, il convient de calculer la puissance cumulée des appareils électriques susceptibles de fonctionner en simultané. Pour information, les principaux postes de consommation d’électricité sont le chauffage, la production d’eau chaude, l’électroménager (lave-linge, télévision, réfrigérateur, etc) et l’éclairage ;
  • pour réaliser une estimation approximative, de tels calculs ne sont pas obligatoires : il suffit alors de se baser sur la surface du logement et sur l’usage fait de l’électricité (eau chaude, chauffage, etc.).

Le tableau ci-dessous présente les puissances de compteur les plus répandues chez les consommateurs particuliers :

La puissance de compteur idéale pour chaque profil de consommation
Profil de consommation Puissance de compteur conseillée
Logement de très petite taille (type studio). Pas de chauffage électrique. 3 kVA
Logement d’une surface inférieure à 80m2 avec chauffage électrique ou maison de grande taille sans chauffage électrique.
Il s’agit de la puissance de compteur la plus répandue dans les ménages français.
6 kVA
Logement d’une surface supérieure à 80m2 chauffé à l’électricité. 9 kVA
Maison d’une superficie supérieure à 130m2 chauffée à l’électricité et équipée d’installations électriques énergivores (piscine chauffée, congélateur, etc.). 12 kVA

Afin d’estimer la puissance de compteur idéale pour son logement, il peut être intéressant de connaître la puissance des principaux appareils et installations électriques utilisés au quotidien. Voici le niveau de consommation des appareils électriques les plus courants :

Consommation moyenne des appareils électriques utilisés du quotidien
Appareil électrique Puissance Estimation de la consommation annuelle moyenne
Chauffage
Radiateur 1500 à 3000 W 3500 kWh
Chauffage d’appoint 2000 à 2500 W 1550 kWh
Production d’eau chaude
Cumulus (capacité : 100 litres) 2000 à 2500 W 1550 kWh
Cuisine
Réfrigérateur combiné (capacité de 250 litres) 200 à 350 W 200 kWh
Micro-ondes 1000 à 1500 W 90 kWh
Lave-vaisselle 1200 W 288 kWh
Four 2000 à 2500 W 162 kWh
Salle de bain
Sèche-cheveux 1500 W 35 kWh
Machine à laver 2500 W 260 kWh
Sèche-linge 2500 à 3000 W 192 kWh
Éclairage
Lampe équipée d’ampoules économiques 15 à 25 W 35 kWh
Ampoule à incandescence 100 à 200 W 150 kWh
Lampe halogène 300 W 500 kWh
Loisirs
Télévision 100 à 250 W 125 kWh
Ordinateur 100 à 200 W 110 kWh
Aspirateur 700 à 800 W 70 kWh

3 kVA : petits besoins, petite surface

Il s’agit de la puissance de compteur la plus faible qui soit proposée par les fournisseurs d’électricité. Si elle est également la moins chère et donc la plus économique, elle ne convient qu’à certains types de logement et de besoins. La puissance 3 kVA est conseillée dans la situation suivante :

  • le logement est petit (studio, F1 ou petit F2), c’est-à-dire d’une surface totale de moins de 30 m² ;
  • le chauffage et la production d’eau chaude se font par une autre source d’énergie que l’électricité ;
  • le logement n’est équipé que d’un nombre restreint d’appareils électriques du quotidien (réfrigérateur, micro-ondes, téléviseur).

Le compteur d’une puissance de 3 KVA permet de tirer un maximum de 3000 W au même moment. Il est important de garder à l’esprit qu’un four et un lave-linge, par exemple, nécessitent 2000 W chacun pour fonctionner. L’utilisation des deux appareils en simultané est donc impossible avec un compteur 3 kVA, au risque d’engendrer une coupure de courant.

L’option heures creuses n’est pas disponibles pour les compteurs de 3 kVA.

6 kVA : la puissance la plus répandue chez les particuliers

maison france

70% des ménages français optent pour un compteur électrique d’une puissance de 6 kVA. En effet, il s’agit de la puissance la mieux adaptée à un logement standard et à l’utilisation des appareils électroménagers classiques du quotidien (lave-vaisselle, lave-linge, four, etc.).

L’avantage de cette puissance est qu’elle correspond aussi bien aux logements d’une surface moyenne chauffés à l’électricité (30 à 80m²) qu’aux logements plus spacieux (plus de 80m²) utilisant une autre source d’énergie que l’électricité pour se chauffer (bois, gaz naturel, etc.).

Avec l’abonnement à la puissance 6 kVA, il est possible de souscrire l’option heures creuses. Avec cette option, le prix de l’électricité est plus bas pendant 8 heures par jour (généralement pendant la nuit, entre 22h et 6h) et le week-end, et plus élevé le reste du temps. Le consommateur peut ainsi réaliser des économies sur ses factures d’énergie en programmant le fonctionnement de ses appareils électriques les plus énergivores durant les périodes d’heures creuses.

9 kVA : idéale pour le tout-électrique

Pour les logements d’une superficie de plus de 80m² utilisant l’électricité pour le chauffage et pour l’eau chaude, il est conseillé de choisir un compteur d’une puissance de 9 kVA. Celui-ci permet d’utiliser simultanément le chauffage et les appareils électroménagers au même moment, en toute sécurité.

Le plupart des logements équipés d’une pompe à chaleur souscrivent une puissance de compteur minimale de 9 kVA.

12 kVA : pour les grands installations

grande habitation

Cette puissance de compteur correspond parfaitement aux grandes habitations de 100 à 150 m² utilisant l’électricité pour le chauffage. Il faut toutefois savoir que le prix de l’abonnement pour cette puissance de compteur est relativement élevé.

Les consommateurs qui optent pour une puissance de 12 kVA ont tout intérêt à choisir une offre de fourniture d’électricité proposant une réduction sur le prix du kWh, car ce type de logement est particulièrement gourmand en électricité.

Les nouvelles puissances disponibles avec un compteur Linky

Avec les compteurs "classiques", le choix de la puissance se fait par palier : 3kVA, 6kVA, 9kVA, 12kVA, etc. Avec les compteurs Linky, certains fournisseurs permettent de choisir des puissances intermédiaires : 1kVA, 2kVA, 3kVA, 4kVA, etc, pour s'ajuster au mieux aux besoins de leurs clients. C'est le cas notamment de Total Direct Energie

Après l'installation d'un compteur Linky chez soi, il est possible de demander gratuitement à son fournisseur un réajustement de la puissance une première fois. Ensuite, cette prestation sera facturée par Enedis 3,71€

Pour savoir quelle est la meilleure puissance pour son compteur Linky, il est possible de faire appel à un spécialiste en contactant Selectra au 09 73 72 73 00 (rappel gratuit).

Quelle puissance de compteur pour une entreprise ?

Des puissances de compteur plus élevées sont également proposées par les fournisseurs d’électricité (de 15 kVA à 36 kVA). La plupart du temps, ce sont les petites et moyennes entreprises qui se tournent vers ce type d’abonnement en raison de leur niveau de consommation plus élevé que celui des consommateurs particuliers.

Pour les artisans et les commerçants exerçant dans une boutique et ayant des besoins en puissance de compteur comparables ou légèrement supérieurs à ceux des particuliers : les puissances de 15, 18, 24, 30, 36 kVA (tarifs bleus) conviennent parfaitement à ce type de profil.

Pour les professionnels pratiquant leur activité dans une plus grande surface ou ayant des besoins spécifiques (boulangerie avec un four électrique, par exemple), il est conseillé de se tourner vers les puissances de 42 à 250 kVA (l'ancien tarif jaune de l’électricité, qui a disparu en décembre 2015).

Enfin, dans le cas d’un usage industriel de l’électricité, il convient alors de choisir une puissance supérieure à 250 kVA (le « tarif vert », également supprimé en décembre 2015).

Le prix de l'abonnement selon la puissance

La puissance souscrite conditionne le prix de l’abonnement : plus elle est élevée, plus l’abonnement est onéreux.

L’abonnement représente la partie fixe de la facture d’électricité. La partie variable, elle, correspond à la consommation d’énergie (en kWh). Plusieurs taxes sur l’électricité viennent ensuite s’ajouter à ces sommes.

Grille tarifaire TTC – prix de l'abonnement d'électricité (tarifs réglementés de l'électricité)
Puissance (kVA) Prix de l'abonnement annuel
(option Base)
Prix de l'abonnement annuel
(option Heures Pleines/ Heures Creuses)
3 kVA 99.12 € -
6 kVA 121.20 € 133.20 €
9 kVA 143.64 € 163.44 €
12 kVA 166.20 € 192.00 €
15 kVA 187.44 € 218.76 €
18 kVA * 210.72 € 243.60 €
24 kVA * 262.08 € 299.644 €
30 kVA * 310.80 € 327.84 €
36 kVA * 355.92 € 372.00 €

*Ces puissances de compteur ne sont plus disponibles à la souscription en option "Base" suite à la décision des pouvoirs publics relative aux tarifs réglementés de l'électricité et datant du 10 août 2010.

Comment réaliser des économies sur le prix de l’abonnement électrique ? Certains fournisseurs d’électricité proposent des réductions sur le prix de l’abonnement par rapport aux tarifs réglementés. Pour être conseillé dans le choix d’une offre de fourniture d’énergie, il suffit de contacter Selectra au 09 73 72 73 00 rappel gratuit. Cette ligne est ouverte du lundi au vendredi de 8h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h. Annonce

Choisir son offre d'électricité moins chère selon la puissance du compteur

Offres d’électricité conseillées pour chaque puissance de compteur électrique
Fournisseur conseillé et téléphone Spécificité tarifaire Puissance conseillée Caractéristiques du logement

planete-oui
Offre Eco
09 87 67 55 21
rappel gratuit

-20% sur le prix de l'abonnement HT par rapport aux tarifs réglementés 3 kVA
  • studios et petits logements (moins de 30 m²) ;
  • chauffage et eau chaude en collectif ou au gaz naturel ;
  • appareils électroménagers classiques.
6 kVA
  • logements de moins de 80 m² (2 à 3 pièces) chauffés au gaz ;
  • grands logements entre 80 et 100 m² non chauffés à l'électricité.

total-direct-energie


Offre Online
09 74 59 44 87
rappel gratuit
-10% sur le prix du kWh d'électricité HT par rapport aux tarifs réglementés 6 kVA ou 9 kVA
  • logements de moins de 80 m² avec chauffage électrique ;
  • grands logements entre 80 et 100 m² avec chauffage électrique.
12 kVA
  • logements de plus de 150 m² avec chauffage électrique ;
  • habitations incluant des installations spécifiques (piscine chauffée, etc.).

Pour bénéficier de tarifs avantageux, il peut être intéressant de souscrire à un achat groupé Selectra. Le principe de cette opération est décrit dans la vidéo ci-dessous :

 

Comment faire baisser sa facture d’électricité grâce aux achats groupés Selectra ? Pour les clients intéressés, Selectra négocie des tarifs spéciaux directement avec les fournisseurs d’énergie. Une fois l’offre proposée, le consommateur est libre d’y souscrire ou non. Afin de participer, il suffit de cliquer sur le bouton suivant : Achat groupé Selectra.

Monophasé ou triphasé : que choisir ?

Compteur monophasé ou triphasé : quelle différence ?

Il existe deux types de configuration pour un compteur et une installation électriques :

  • le monophasé : tous les appareils électriques sont branchés sur une seule phase, c’est-à-dire sur un circuit unique pour l’ensemble de l’habitation. Par exemple, avec un compteur 9 kVA, le compteur électrique dispose d’une puissance utile de 9 kVA à l’échelle de la maison entière ;
  • le triphasé : le compteur électrique distribue alors l’électricité à trois phases de la même puissance. Avec le triphasé, la puissance de compteur souscrite est répartie sur trois plans de consommation. Dans le cas d’une maison de 3 étages équipée d’un compteur électrique de 9 kVA, le triphasé permet ainsi de répartir une puissance de 9 kVA sur chaque étage. L’installation est susceptible de disjoncter dès qu’un étage dépasse les 3 kVA, quelle que soit la puissance utilisée sur les deux autres niveaux : il s’agit du risque de déséquilibrage des phases.
 

36 kVA en triphasé : la solution retenue en cas de besoin spécifique

Il est nécessaire d’opter pour une puissance supérieure à 12 kVA et pour du triphasé dans certaines habitations présentant des besoins spécifiques : dans les très grandes résidences ou dans les logements situés en milieu rural, par exemple.

On recommande un raccordement en 36 kVA triphasé dans les trois cas suivants :

  1. si l’installation inclut des appareils électriques à forte puissance branchés sur une prise en triphasé (climatiseurs, pompes à chaleur, etc.) ;
  2. si la distance entre le point de livraison et le point de consommation est supérieure à 40 mètres ;
  3. si la consommation nécessite une puissance souscrite supérieure à 12 kVA.
Mis à jour le