Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Compteurs de gaz : fonctionnement et relève de l'index

 

Déménagement : mise en service électricité et/ou gaz
Vos démarches par téléphone avec Selectra :

 


Déménagement ?


Mise en service de l'électricité / du gaz naturel

Souscrire en ligne

compteurs gaz
Les compteurs de gaz sont présents dans près d’un foyer sur trois en France.

Les compteurs de gaz naturel servent à compter les mètres cube de gaz consommés par les particuliers et professionnels. C'est à partir de leur relève par le gestionnaire du réseau que les fournisseurs peuvent calculer le nombre de kWh réellement consommés afin de pouvoir facturer leurs clients. En France, il existe désormais deux types de compteurs de gaz : le compteur traditionnel et plus récemment le compteur intelligent Gazpar.

Le compteur traditionnel de gaz

compteur gaz traditionnel

Le compteur traditionnel - ou compteur sec - est encore à l'heure actuelle le compteur le plus répandu dans les foyers français. Il est constitué d'une simple chambre volumétrique déformable qui mesure la quantité de gaz consommée.

C’est en 1815 qu’un anglais dénommé Samuel Clegg a mis au point un appareil qui s'imposera comme le premier compteur de gaz, révolutionnant ainsi la méthode de facturation des consommateurs de gaz. Toutefois, il faudra attendre 45 ans pour voir apparaître le type de compteur que nous connaissons tous aujourd'hui, à savoir le compteur "sec". Ce dernier se généralisera pour l'ensemble des ménages français dans les années 1940.

Propriété du gestionnaire du réseau de distribution GRDF, il sera petit à petit remplacé gratuitement par une nouvelle génération de compteurs, appelés Gazpar.

 

Gazpar : le compteur de gaz intelligent

compteur gazpar

Gazpar est le nouveau compteur intelligent et communicant. GRDF a pour projet de remplacer les compteurs traditionnels par ce compteur nouvelle génération, d’ici à 2022.

Cet ambitieux programme permettra par exemple de mettre fin aux relèves de compteurs et aussi de facturer les clients sur la base de leur consommation réelle et non plus sur la base d'une estimation, comme c'est le plus souvent le cas actuellement. Ce nouveau compteur sera donc à même de communiquer directement les consommation au gestionnaire de réseau, qui l'adressera ensuite au fournisseur de gaz du client pour éditer les factures.

Cela aura donc quelques avantages :

  • Limiter les déplacements de techniciens avec toute une panoplie d'interventions désormais réalisables à distance et sous 24h ;
  • Le consommateur sera facturé au plus près de sa consommation de gaz, lui permettant de mieux gérer son budget ;
  • Les meta données collectées au jour le jour permettront d'inciter les consommateurs à faire des économies d’énergie (notamment lors des pics de consommation) et augmenter leur efficacité énergétique.

L'ouverture du compteur Gazpar nécessitera toutefois toujours l'intervention d'un technicien GRDF.

Le coefficient de conversion gaz

compteur de gaz m3

Les compteurs de gaz indiquent la consommation d’énergie en m3. Or, les factures de gaz sont éditées en kWh. Comment la conversion des mètre-cubes en kWh est elle effectuée ?

La conversion du m3 au kWh a lieu grâce à un coefficient, différent selon le lieu de livraison et dépend donc de trois éléments :

  1. La composition du gaz correspond au type de gaz naturel (B ou H) : le gaz naturel B provient des Pays bas et est généralement distribué dans le Nord de la France, tandis que le gaz naturel H provient de la mer du Nord, de la Russie et de l’Algérie et est distribué dans le reste de la France.
  2. Plus l’altitude est élevée, plus la pression atmosphérique diminue, ce qui rend le gaz naturel moins dense et donc moins riche en énergie. Ainsi, un même gaz aura un coefficient de conversion plus faible de 10% à 1000 mètres d’altitude comparé au niveau de la mer.
  3. La pression de livraison varie selon la volume de consommation. Elle est plus importante s’il s’agit de chauffage collectif.

En moyenne, pour le gaz B : 1m3 = 10 kWh ; et pour le gaz H : 1m3 = 11,2 kWh. Plus d'informations sur l'application GRDF.

Trouver son compteur de gaz

Afin de pouvoir souscrire un contrat de fourniture de gaz ou lorsqu'un technicien s'apprête à intervenir chez vous, il faut localiser son compteur de gaz naturel. Ce dernier est généralement situé à l’extérieur du domicile, ou bien parfois au sein même de l'habitation. En appartement, il se situe le plus souvent dans un placard du palier, dans l’escalier de service ou dans un local technique. Il n'est pas nécessairement à côté du compteur d'électricité.

compteur gaz numeros

Le compteur de gaz prend la forme d’un boitier métallique composé d’un cadran mécanique. Pour le retrouver, il faut se fier au numéro du compteur de gaz (numéro de matricule), présent sur chaque facture de gaz.

Le compteur de gaz est à l'intérieur du logement

S'il se trouve à l'intérieur du logement, le compteur de gaz naturel sera généralement proche de la porte de sortie ou de la chaudière. Si le logement est un appartement, le compteur peut être trouvé en suivant les conduites de gaz depuis la cage d'escalier jusqu'à l'intérieur de l'appartement.

Le compteur ressemble à un boitier suspendu à une conduite de gaz entrante et à une conduite de gaz sortante. Il compte des chiffres noirs et rouges, exprimant le volume consommé en mètres cubes.

Le compteur de gaz est à l'extérieur du logement

En copropriété lorsque le gaz est individuel, le compteur peut aussi être dans une armoire à l'extérieur de votre logement. Le plus souvent, ce sera dans la cage d'escalier ou dans un placard de la façade de l'immeuble.

Il est important de savoir où se trouve le compteur, car c'est là que la gaz peut se couper en cas de fuite de gaz dans le logement. Egalement, en cas de convocation pour un relevé de compteur de gaz, il ne faut pas compter sur les agents GRDF pour chercher le compteur.

Comprendre son compteur de gaz : les fonctionnalités

Aujourd'hui, près d’un foyer sur 3 est chauffé au gaz naturel et ce chiffre tend à augmenter ces dernières années, avec les raccordements au gaz réalisés tous les jours par les agents GRDF.

Comment mettre le compteur de gaz à son nom ?

Lors de l'emménagement dans un logement qui dispose du gaz pour le chauffage, l'eau chaude ou la cuisson ; il faut le plus en avance possible souscrire un contrat de fourniture de gaz. A ce titre, les experts Selectra accompagnent les particuliers et professionnels français gratuitement dans leurs démarches au 09 73 72 73 00 (non surtaxé). A la suite de quoi un technicien du gestionnaire GRDF sera dépêché pour ouvrir le compteur gaz et permettre au foyer ou à l'entreprise de se chauffer ou de cuisiner au gaz.

Comment relever mon compteur de gaz ?

utilisation du gaz dans la maison et facture

Une relève du compteur de gaz peut être demandée lors de la souscription d'un contrat, ou si par exemple vous étiez absent lors du passage du technicien GRDF. L'opération sera identique pour les consommateurs ayant choisi l'option d'auto-relève afin d’être facturé sur la base de leur consommation réelle.

Ainsi pour faire la relève de l'index de son compteur de gaz, il suffit de noter les cinq premiers chiffres écrits en blanc sur fond noir. Il s'agit des consommations comptabilisées en mètres cube.

Que faire en cas de problème ou de dysfonctionnement de mon compteur de gaz ?

En cas de problème sur le compteur de gaz, c'est le service client de son fournisseur qu'il faut contacter. Il mettra en suite en relation son client avec un opérateur compétent chez GRDF. Vous pouvez les appeler si vous remarquez que :

  • L'index compteur ne correspond pas à celui relevé par le technicien ;
  • Le compteur est en panne ;
  • Vous soupçonnez une fraude au compteur ;
  • La facture de régularisation gaz est trop élevée ;
  • La consommation de gaz augmente trop lentement ou trop rapidement.

La prestation sera gratuite si le dysfonctionnement est avéré, mais payante si le technicien s'est déplacé pour rien. Pour connaître les tarifs de GRDF, rendez-vous sur notre pagé dédiée aux litiges et réclamations avec les fournisseurs de gaz.

Nombre de compteurs de gaz en France

Au premier trimestre 2018, il y avait 10,696 millions de ménages et 662 000 de professionnels disposant d'un compteur de gaz en France, selon la Commission de Régulation de l'Energie. Cela représente au total 11,358 millions de compteurs installés dans les logements et entreprises raccordées au gaz naturel ; un chiffre en augmentation de 23 000 par rapport aux dernières statistiques de l'année 2017.

Alors que le déploiement des compteurs Gazpar a commencé en mai 2016, le premier millionième compteur a été changé en mars 2018. GRDF espère continuer à accélérer la cadence des installations et vise 2,2 millions de compteurs installés d'ici la fin de l'année. Tous les compteurs devraient avoir été changés, commune par commune, d'ici 2022.

Mise à jour le