Danger lié au compteur Linky : ondes, incendie... qu'en est-il ?

appel gratuit

Vous avez Linky ? Profitez d'offres exclusives

Avec Linky, payez au réel et faites des économies. Pour comparer les offres, appelez les experts Selectra.

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée
Total Direct Energie

Selectra recommande l'offre Classique de Total Direct Energie

Je souscris
dangers compteur linky

Linky est le compteur nouvelle génération déployé par Enedis partout en France, pour remplacer les quelques 35 millions de compteurs électriques sur le territoire d’ici 2021. Cela s’inscrit dans le cadre de la loi transition énergétique pour la croissance verte d’août 2015. Cependant, des associations de défense de consommateurs évoquent un potentiel danger du compteur Linky pour la santé et pour la protection de la vie privée des Français. Voici ce qu’il en est réellement.


Les ondes du compteur Linky sont-elles dangereuses ?

femme sceptique

Le nouveau compteur communicant d’Enedis est au cœur des débats : le danger du compteur Linky sur la santé est-il réel ? La première inquiétude des consommateurs face au compteur Linky concerne les conséquences que l’appareil, et plus précisément les ondes qu’il émet, peut avoir sur la santé des personnes à proximité.

En effet, beaucoup accusent les ondes émises par Linky d’être cancérogènes et de causer de nombreux maux : malaises, maladies, etc. Alors, qu’en est-il ?

Il faut d’abord noter que Linky ne fonctionne pas avec une technologie sans fil, mais par le câble électrique avec la technologie Courant Porteur en Ligne ou CPL. Par conséquent, l’appareil lui-même n’émet pas d’ondes comme les téléphones portables. En revanche, les ondes proviennent de deux sources :

  1. Avec la technologie CPL, le passage des données dans les câbles électriques génère des ondes, mais il n’y a pas grand-chose à craindre, car elles ne dépassent pas la zone du câble ;
  2. La carte électronique émet aussi des ondes lorsqu’elle est en fonctionnement, mais là encore, les ondes sont aussi faibles que celles émises par un réfrigérateur.

Dans les deux cas donc, le danger du compteur Linky est éloigné. L’OMS affirme aussi que les ondes radiofréquences peuvent être potentiellement cancérogènes pour l’homme, mais celles émises par Linky sont d’un taux bien en-dessous des normes maximales en vigueur ainsi que de la plupart des appareils électroménagers. Plusieurs agences de santé soutiennent par ailleurs que le compteur Linky ne présente pas de danger pour la santé.

Il existe une très faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis, aussi bien pour les compteurs communicants radioélectriques que pour les autres (CPL), puisse engendrer des effets sanitaires à court ou long terme, selon l’Agence nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (Anses).

L’exposition spécifique liée à l’usage du CPL apparaît très faible et les transmissions sont brèves, affirme l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR).

Y a t-il un risque d’incendie avec le compteur Linky ?

Le compteur Linky est déployé dans toute la France depuis 2015, et plusieurs particuliers de différents départements ont relaté des cas d’incendie après l’installation du compteur Linky chez eux. Beaucoup se demandent donc s’il y a bel et bien un danger d’incendie avec le compteur Linky.

La réponse d’Enedis à ces accusations est que les incendies survenus ne proviennent pas du compteur Linky lui-même, en ajoutant que le taux d’embrasement des compteurs Linky n’est pas supérieur à celui des compteurs électromécaniques et électroniques. Le gestionnaire Enedis rassure donc qu’il n’y a aucun danger lié au compteur Linky et qu’en réalité, son installation permet même de diminuer le risque d’incendie, car c’est l’occasion pour les techniciens de vérifier l’état du branchement de l’installation.

Alors, comment expliquer les incendies survenus chez certains consommateurs ? Enedis affirme que ces incendies ont été causés par une mauvaise installation du compteur Linky (par exemple un mauvais serrage mécanique par l’installateur), et non de l’appareil en lui-même. Des mesures ont néanmoins été prises pour prévenir le danger du compteur Linky lié à cette mauvaise installation :

  • Un mode opératoire très précis est délivré à tous les prestataires en charge de l’installation et doit être suivi très strictement ;
  • En cas de non-respect de ce document, des pénalités très sérieuses sont prévues ;
  • Les compteurs posés par des sous-traitants seront contrôlés de manière complètement aléatoire ;
  • Le compteur est conçu avec un système qui permet aux consommateurs de détecter assez tôt les signes de dysfonctionnement : vibration, bruit anormal, coupure de courant inexpliquée, etc.) Ces signes surviennent bien avant un départ de flammes. Si cela arrive, le particulier devra au plus vite demander un changement de compteur électrique, une opération gratuite si la défaillance est vérifiée.

Cette réponse ne rassure néanmoins pas tout le monde. Beaucoup de consommateurs sont encore convaincus du danger du compteur Linky, notamment à cause d’un déploiement jugé trop rapide pour permettre une installation de qualité et en toute sécurité de chaque dispositif.

Où vont les données récoltées par le compteur Linky ?

comptes calculatrice et graphique

Autre danger du compteur électrique Linky relaté par des associations de défense de consommateurs : le respect de la vie privée des Français. Beaucoup se demandent si leurs données sont en sécurité et ce qu’il se passerait dans le cas où leur compteur Linky se faisait pirater. Il faut savoir que les données transmises par le compteur Linky sont encadrées par le Code de l’Energie. Les données transmises par Linky sont les suivantes :

  • Les données de consommation journalières : c’est-à-dire les données de consommation électrique du foyer sur une journée afin que ce dernier puisse consulter l’historique de ses consommations quotidiennement et suivre leur évolution ;
  • Les données de consommations fines : des données à l’heure ou à la demi-heure qui ne peuvent être transmises qu’avec l’accord du consommateur.

Enedis appuie l’absence de danger du compteur Linky en ajoutant que le compteur n’envoie des données qu’une fois par jour et que ces dernières sont cryptées. Même en cas de piratage donc, le hacker aurait du mal à intercepter les données.

Qu’apporte réellement le compteur Linky ?

Non seulement Enedis rassure les consommateurs sur l’absence de danger du compteur Linky, mais il garantit en plus que ce nouveau dispositif aura de nombreux avantages économiques et pratiques pour toutes les partis : les clients, les fournisseurs d’électricité et le gestionnaire lui-même (ENEDIS).

Moins d’interventions de la part d’Enedis

En tant que compteur communicant, Linky permet de faciliter plusieurs démarches. Avec les anciens appareils, une relève de compteur doit être effectuée au moins une fois par an, nécessitant le passage d’un technicien Enedis au domicile du consommateur.

Avec le compteur Linky, cela n’est plus nécessaire car les données de consommation sont transmises automatiquement.

En ce qui concerne la mise en service du compteur électrique, elle ne nécessite pas non plus l’intervention d’un technicien. L'ouverture du compteur Linky se fait à distance et donc le même jour, pour faciliter les déménagements (contre 5 jours pour une mise en service standard d’un compteur électromécanique ou électronique). Pour Enedis, une intervention limitée des techniciens est aussi synonyme d’économies.

Une facturation plus juste

factures d'électricité

Le compteur Linky permet également aux particuliers d’être facturés pour leur consommation réelle, et non plus estimée. A savoir qu’avec les anciens compteurs, les clients sont facturés sur une estimation de leur consommation annuelle par leur fournisseur d’électricité lors de la souscription d’un contrat.

Cela permet de calculer 11 mensualités fixes, mais après la relève du compteur par Enedis une fois par an, le fournisseur doit recalculer le montant et envoyer une facture de régularisation le 12ème mois, qui montre soit une sous-facturation (dans ce cas, le client doit payer la différence), soit une surfacturation (dans ce cas, il est remboursé de la différence).

Avec le compteur Linky, finies les estimations. C’est aussi un avantage pour les fournisseurs, car cela limite largement les cas de litiges.

Pouvoir mieux maîtriser sa consommation

Le compteur Linky permet un suivi de sa consommation au jour le jour afin de mieux la maîtriser. Pour cela, il faut créer un compte sur l’Espace client particulier d’Enedis. Ce service est accessible dès 45 jours avant l’installation du compteur, et permet au consommateur de modifier son rendez-vous d’installation par exemple.

Une fois le compteur installé, il suffit de se connecter sur son espace client, via un smartphone, un ordinateur ou une tablette et accéder au suivi de sa consommation jour par jour, mais aussi demi-heure par demi-heure (selon son propre choix).

Peut-on refuser son installation ?

L’installation du compteur Linky s’inscrit dans la loi à la transition énergétique pour la croissance verte. Elle est donc obligatoire. Les nouveaux compteurs seront installés dans la grande majorité des 35 millions de foyers alimentés à l’électricité en France d’ici 2021, en suivant un calendrier de déploiement préétabli et consultable sur le site Internet d’Enedis.

En d’autres mots, les particuliers ne peuvent pas refuser l’installation du compteur Linky et cette installation se fera automatiquement, sans qu’ils aient à en faire la demande.

D’ailleurs, si les compteurs sont accessibles, le technicien pourra directement remplacer le compteur à la date prévue, même en l’absence du client. En revanche, si le compteur est situé à l’intérieur du logement, le technicien doit obtenir une autorisation pour y accéder.

Mis à jour le