Logo EDF

EDF est le fournisseur historique d'électricité en France. Créé en 1946, il a longtemps été le seul fournisseur à commercialiser de l'électricité sur le territoire - avec les ELD localement. Il est concurrencé sur le marché de la vente d'électricité par de nombreux fournisseurs alternatifs depuis 2004 pour les professionnels et 2007 pour les particuliers.

Les offres d'énergie d'EDF en France en 2017 pour les particuliers
Type d'offre Electricité Gaz
Tarifs réglementés Tarif Bleu *
Offres à prix de marché EDF Renouvelable EDF Avantage Gaz
EDF Avantage Gaz Durable
Offre d'autoconsommation Mon Soleil et Moi -
Offre connectée - Sowee

* Les tarifs réglementés du gaz naturel sont commercialisés par Engie (ex GDF-Suez).

Utiliser un comparateur exhaustif des offres d'EDF avec toutes les offres concurrentes en France.

Electricité de France : l'histoire

Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, la France est exsangue. Non seulement le pays a subi la capitulation et la collaboration mais son économie et son industrie sont détruites. Parmi les dispositions du Conseil national de la résistance figure en priorité l'unification des réseaux électriques ; elle sera mise en place par le Gouvernement provisoire de la République française. Les Communistes n'ont alors pas de mal à convaincre leurs collègues de la nécessité du « retour à la nation des grands moyens de production monopolisée, fruits du travail commun, des sources d'énergie » pour aider le pays à se développer. Par ailleurs, l'électricité et le gaz naturel sont vus comme un bien commun à chacun au sein de la population dont il faudra par conséquent garantir l'accès au plus grand nombre.

logo EDF-GDF

EDF voit donc le jour le 8 avril 1946 avec la nationalisation de près de 1500 entreprises françaises de production, de transport et distribution à travers le pays. Les objectifs sont très ambitieux et la société prendra la forme d'un EPIC : Établissement Public à caractère Industriel et Commercial. Après avoir reconstruit les réseaux électriques, elle devra assurer le développement des capacités de production électrique françaises afin de répondre aux besoins croissants des ménages et des entreprises. Pendant plus de 50 ans, EDF-GDF bénéficiera d'un monopole total sur l'électricité et le gaz en France, de la production à la commercialisation de ces énergies. Il remplira d'ailleurs avec succès les missions qui lui seront données, à savoir accompagner le développement économique et social de la Nation, l'innovation et l'acheminement sans interruption de l'énergie aux foyers et aux entreprises. Aujourd'hui encore, les centrales EDF garantissent à la France d'être exportatrice d'électricité et aux Français de bénéficier d'un des prix de l'électricité les moins chers d'Europe.

La fin des années 1990 marque un tournant dans le secteur de l'énergie européen : la Commission européenne impulse une phase de déréglementation du secteur de l'énergie avec les directives 96/92/CE du 19 décembre 1996 et 2003/54/CE du 26 juin 2003. Progressivement dès le début des années 2000, de nouveaux acteurs (producteurs et fournisseurs d'énergie) viennent concurrencer EDF ; qui doit dans un même temps se restructurer pour répondre aux directives européennes. EDF se sépare de GDF et devient une Société Anonyme en 2004, date à laquelle elle est concurrencée sur le marché des professionnels en France. Il entre en Bourse l'année suivante ; son capital étant aujourd'hui encore majoritairement détenu par l'Etat (84%). L'ouverture se poursuit en 2007 avec l'arrivée de fournisseurs concurrents sur le marché des particuliers. En outre, cela a permis l'émergence d'une vingtaine de fournisseurs, proposant des tarifs le plus souvent plus attractifs que ceux d'EDF.

GDF a fusionné avec Suez, avant d'adopter un nouveau nom : Engie. Aujourd'hui, EDF et Engie sont complètement concurrents sur le marché de l'électricité et du gaz naturel. Pour trouver une offre plus compétitive que les tarifs réglementés, appelez Selectra au 09 73 72 73 00 (non-surtaxé) ou demandez un rappel gratuit.

Les activités d'EDF

Dans le même temps et pour assurer une ouverture sereine du marché, EDF a dû séparer ses activités de production, de transport, de distribution et de fourniture d'électricité. N'ayant pas d'intérêt à ouvrir le marché de l'acheminement (transport et distribution) il est donc resté en monopole, sous l'égide d'EDF via ses filiales RTE et ENEDIS. Ces gestionnaires des réseaux ont l'obligation de fournir un accès équitable et non discriminatoire à tous les utilisateurs au réseau de transport d'électricité. Enfin, leurs tarifs sont directement fixés par décret sur proposition de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE).

La production d'électricité

Centrale nucléaire EDF

Avant toute chose, EDF est le plus grand producteur d'électricité au monde, de par sa capacité de production installée : 137,542 GW en 2016 dans une vingtaine de pays. Cela lui permet d'être à l'origine de 20% de l'électricité produite dans l'Union Européenne et près de 90% de la production française. L'entreprise utilise son électricité pour ses clients, mais il en vend une partie aux autres fournisseurs en France (à un prix fixé par les pouvoirs publics, compte tenu des avantages d'avoir été un monopole pendant des décennies : l'ARENH) et en Europe.

Si l'énergie nucléaire représente 78% de sa production totale, EDF est néanmoins le premier producteur hydroélectrique et d'énergies renouvelable de l'Union Européenne

Areva et EDF ont toujours été à l'avant-garde de la technologie nucléaire. Si la France a pu développer sa production si rapidement dans la seconde moitié du XXème siècle, c'est bien grâce à ses centrales. EDF compte aujourd'hui 58 réacteurs en France, construits pour la plupart il y a une trentaine d'années. C'est pourquoi il se pose aujourd'hui la question de l'allongement de leur durée d'utilisation - ou de leur remplacement. Focus sur la stratégie d'EDF pour continuer de bénéficier de son héritage tout en continuant à innover et se réinventer ; et ce malgré les difficultés financières du groupe.

Le plan de grand carénage d'EDF

En premier lieu, l'entreprise compte bien continuer à profiter le plus longtemps possible de son parc de centrales nucléaires français. Appelé plan de grand carénage, il vise à allonger la durée de vie des centrales d'une dizaine d'années. Ce plan est décrié car il ne rassure pas sur d'éventuels problèmes graves en matière de sécurité, mais également pour son coût puisqu'il coûtera une centaine de milliards d'euros. Quand bien même cet argent pourrait être utilisé pour les énergies renouvelables.

EDF parie sur l'EPR

Parallèlement à cela, EDF compte sur l'EPR (réacteur pressurisé européen), le projet de réacteur nucléaire dit de troisième génération conçu par Areva NP. Quatre réacteurs de type EPR sont en cours de construction : un à Flamanville en Normandie, un en Finlande et deux autres en Chine. Quatre autres devraient démarrer à Hinkley Point en Angleterre. Néanmoins, la construction de ces réacteurs pose problème avec des délais multipliés par trois et des coûts multipliés par quatre ; de quoi amenuiser l'attractivité de ces projets donc les déboires dont régulièrement la une de la presse.

EDF compte aussi sur les énergies renouvelables.

Enfin, EDF investit massivement dans les énergies renouvelables. S'il dispose d'un parc hydroélectrique important, il compte aujourd'hui davantage se développer dans le solaire et l'éolien dont les coûts baissent d'année en année. De nombreux projets en France et dans le monde sont en cours, dans le but de passer sa puissance installée de près de 30 GW aujourd'hui à 50 GW en 2030. Cela fait donc de lui l'un des principaux acteurs de la transition énergétique, même si étant le leader mondial de la production électrique il est critiqué par les ONG pour ne pas en faire assez.

Le transport de l'électricité

Pylône électrique

Les technologies de stockage de l'électricité n'étant pas encore assez développées, cette énergie se doit d'être transportée de son lieu de production à son lieu de consommation. En France, c'est le Réseau de Transport d'Electricité (RTE) - filiale à 50,1% du groupe EDF depuis la cession de la moitié de son capital à la Caisse des Dépôts - qui est chargé de l'exploitation, de la maintenance et du développement du réseau public. Ce rôle est primordial dans la chaîne de valeur de l'électricité car du fait des problèmes de stockage, il faut donc organiser les flux d'énergie de manière à équilibrer l'offre et la demande en permanence. L'arrivée des compteurs Linky devrait aider RTE à anticiper les pics de demande et ainsi mieux gérer la production en conséquence.

Pour garantir l'approvisionnement des clients, plus de 100 000 km de circuits HT et THT (plus grand réseau d'Europe) gérés par 8 500 salariés sont nécessaires.

La distribution de l'électricité

Réseau électrique

ENEDIS, ex-ERDF est une filiale à 100% d'EDF ; c'est le gestionnaire du réseau de distribution sur 95% du territoire français. La filiale permet d'acheminer l'électricité aux consommateurs finaux quelque soit leur fournisseur d'électricité (EDF, mais aussi Direct Energie, Plüm Energie, ilek, Lampiris, etc.). En outre, il a la charge de la maintenance et de l'entretien des lignes basse tension et de tous les compteurs électriques. Ce sont donc les techniciens ENEDIS qui interviennent en cas de dépannage sur les lignes électriques, d'ouverture de compteur ou pour effectuer les relevés de compteurs.

Ici encore ENEDIS se doit de garantir "un accès sans discrimination au réseau, de façon objective et transparente". Cela signifie que le service et les prix pratiqués sont les mêmes pour tous les fournisseurs.

EDF, le fournisseur

EDF

Avec plus de 27 millions de clients en France en 2017, EDF est le principal fournisseur d'électricité, notamment pour les particuliers. L'entreprise profite très largement de son image de fournisseur historique d'électricité car de nombreux français ne savent pas toujours qu'ils peuvent choisir leur fournisseur d'électricité. Bien que l'ouverture des marchés de l'énergie français à la concurrence ait causé des pertes de marché dans le domaine de l'électricité pour le groupe, elle lui a aussi permis de s'investir sur d'autres segments comme celui du gaz naturel, devenant concurrent direct de son ancien partenaire GDF, devenu Engie en 2016.

Par ailleurs, EDF reste le seul fournisseur à pouvoir commercialiser les options tarifaires EJP et Tempo, qui sont de moins en moins attractives.

Retrouver le numéro de téléphone d'EDF, ou donner son avis sur EDF .

Chiffres clés d'EDF en 2016

  • Chiffre d’affaires : 71,2 milliards d’euros
  • Clients : 37,1 millions (dont 27,8 millions en France)
  • Effectifs : 154 845 salariés dans le monde
  • Production électrique : 618,4 TWh
  • 87% de production sans CO2
  • 1er producteur d'électricité au monde.
  • 1er producteur d'énergies renouvelables d'Europe.
  • Présence : 23 pays.

La gouvernance d'EDF

Le conseil d'administration d'EDF

siège d'edf

L'entreprise est très majoritairement détenu par l'Etat Français, et la gouvernance s'articule autour du conseil d'administration constitué de :

  • 6 administrateurs nommés par décret représentant l'Etat ;
  • 6 administrateurs nommés par l'assemblée générale des actionnaires.

La présidence du groupe est assurée par Jean-Bernard Lévy depuis 2014.

Le comité d'entreprise d'EDF

Parmi les originalités du fonctionnement de l'entreprise qui lui valent parfois certaines critiques figure la contribution de 1% payée par chaque consommateur d'électricité en France sur le montant de sa facture hors taxe qui sert à financer le comité d'entreprise d'EDF, faisant de lui le "premier CE de France".

Mise à jour le

Xavier

Diplômé de Sciences Po Paris et de Columbia University, Xavier a cofondé Selectra en 2007 et est co-auteur de l'ouvrage Le marché de détail de l'énergie : la concurrence en action dans l'électricité et le gaz.

Achat groupé télécom : les offres lauréates

Découvrez les offres box et mobile négociées par Familles de France et Selectra ! Pour profiter des offres lauréates, il suffit d'être préinscrit à l'achat groupé et de nous contacter par téléphone.