appel gratuit

️⚠️ Dites STOP aux augmentations du prix de l'électricité !

Profitez d'un prix de l'électricité 2% moins cher et un prix bloqué pendant toute la durée du contrat avec Selectra.

09 73 72 73 00 OU
Annonce - Service géré par la société Selectra

Augmentation Electricité 2021 et hausse tarif EDF : Explication

Augmentation prix electricité

En France, le prix de l’électricité, également appelé tarif réglementé de l’électricité, est déterminé par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Il évolue jusqu’à 2 fois par an et est influencé par plusieurs facteurs comme les taxes et contributions sur l'électricité, le prix de l’énergie sur le marché de gros ou encore les coûts de production de l’électricité. Depuis 10 ans, le prix du kWh n’a presque connu que des augmentations, faisant monter les factures des consommateurs français abonnés au tarif bleu EDF ou aux offres de marché à prix variable, qui se calquent généralement sur ce tarif de référence.


Prix de l'électricité : +10% en février 2022 ? Les engagements de Jean Castex

Fin septembre, il avait été annoncé qu'une nouvelle augmentation de 10% pourraient avoir lieu dès février 2022 sur le prix de l'électricité. Les conséquences sur le budget énergie des foyers français de cette prévision aurait été non négligeable : +150 euros par an sur les factures pour les ménages se chauffant à l'électricité. 

Cependant, ce jeudi 30 septembre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que des mesures allaient être prises pour limiter l'impact de l'augmentation du prix du gaz sur celui de l'électricité.

La hausse du tarif réglementé de l’électricité limité à 4 % début 2022

Pour éviter que l'augmentation des prix de l'électricité ne soit trop importante, Jean Castex s'est engagé à la limiter en prenant deux mesures :

  1. Pas d'augmentation sur le prix de l'électricité d'ici fin 2021 ;
  2. Une légère hausse sera nécessaire début 2022 mais celle-ci sera limitée à 4%.

Les conséquences sur la facture des Français se chauffant à l’électricité sera donc bien moindre comparées aux 150 euros évoqués précédemment. On parlerait d'une augmentation de 5 euros par mois sur la facture d'électricité, soit 60 euros par an.

Pourquoi le prix de l'électricité va-t-il encore augmenter en 2022 ?

Comme chaque année, au mois de janvier 2022, la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) proposera une nouvelle révision du tarif réglementé d'électricité selon son propre calcul. Pour rappel, le calcul établi par la CRE prend en compte trois éléments qui sont : l'acheminement de l'électricité (pour 1/3), les taxes (pour 1/3) et la fourniture de l'électricité à savoir la production et la commercialisation (pour 1/3). C'est ce dernier élément du calcul qui devraient avoir le plus d'impact dans l'évolution des prix de l'électricité.

Plusieurs causes (souvent liées entre elles) sont d'ores et déjà identifiées pour cette prévisible augmentation :

  1. L'augmentation très importante du cours du gaz (+300% par rapport au début de l'année) auquel est lié celui de l'électricité puisque le gaz joue un rôle important dans la production de l'électricité dans de nombreux pays d'Europe.
  2. L'augmentation des prix de l'électricité sur les marchés de gros.
  3. Le volume d'électricité d'origine nucléaire qu'EDF est tenu de revendre à prix fixe aux fournisseurs alternatifs insuffisant.
  4. Le poids des taxes et contributions qui croît.

Qui sera impacté par cette augmentation du prix de l'électricité en 2022 ?

Bien que cette prévision concerne le tarif réglementé de l'électricité, quasiment tous les consommateurs d'électricité risquent d'être impactés. Pourquoi cela ? Car le TRV a une influence sur la majorité des offres des fournisseurs alternatifs.

Comment faire face à la hausse des prix prévue pour février 2022 ?

La hausse des prix de l'électricité se prépare dès maintenant. En effet, bien qu'elle soit inévitable, il est possible de minimiser son impact sur la facture en changeant d'offre d'électricité pour une offre à prix fixe ou une offre proposant une belle réduction sur le TRV.

Les offres à prix fixe, aussi appelées "offres à prix bloqué" ont l'avantage de faire profiter leurs abonnés d'un prix du kWh bloqué pendant toute la durée du contrat. Ainsi, il ne peut pas suivre les augmentations subies pas le TRV. Cependant, il ne suffit pas de choisir une offre à prix fixe. Pour qu'elle soit intéressante, le prix du kWh doit être inférieur ou égal à celui du tarif bleu. Pour être sur de faire le bon choix, il est conseillé de faire appel aux conseil d'un expert Selectra. Les conseillers sont disponibles au ☎️ 09 73 72 73 00.

Augmentations du prix de l'électricité en 2021

+0.48% sur le tarif réglementé à partir d'août 2021

Le prix du kWh d'électricité continue d'augmenter en 2021 avec une hausse de 0,48 % TTC pour les particuliers. Cette fois-ci, l'augmentation du prix de l'électricité s'explique par :

  • La hausse de la composante d’acheminement des tarifs réglementés de l'électricité à la suite de l’entrée en vigueur du nouveau tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité appelé TURPE 6 ;
  • La réévaluation de la composante de rattrapage des tarifs relative aux montants non couverts en 2019.

Comment prévenir l'augmentation du prix de l'électricité ? Pour ne pas subir une hausse des prix de l'électricité, il est possible de souscrire à une offre d'électricité à prix bloqué. Ce type d'offre a la particularité de voir son prix fixé dès la souscription et reste le même pendant toute la durée du contrat (entre 1 et 4 ans selon les offres).
Plus d'infos en contactant les experts Selectra au ☎️ 09 73 72 73 00.

Le tarif réglementé en hausse de 1,6% à partir de février 2021

En ce début d'année 2021, le prix du kWh d'électricité se voit augmenté de 1,93 % HT soit 1,61 % TTC pour les particuliers. Les raisons de cette augmentation du prix de l'électricité sont multiples :

  • Hausse du coût de l’approvisionnement en électricité ;
  • Baisse des coûts de commercialisation d’EDF, liée aux effets de la crise sanitaire du Covid-19 ;
  • Rattrapage de la différence entre les coûts et les prix de l'électricité, liée aux effets de la crise sanitaire ainsi qu'à la hausse des impayés.

Augmentations du prix de l'électricité en 2020

+1,54%  sur le TRV de l'électricité au 1er août 2020

La hausse de 1,82% HT, soit 1,54% TTC  du mois d'août fait suite à la hausse du mois de février de 2,4%. Cette augmentation s'explique par les facteurs suivants : 

  • L'augmentation des coûts d'acheminement de 3,4% en moyenne, soit 1,24% TTC sur le TRV d'électricité ;
  • La baisse des coûts de commercialisation de 0,06% TTC, provoquée par la hausse de la contrepartie financière que Enedis donne aux fournisseurs pour la gestion de clients ;
  • La baisse de la constante de rattrapage à +0,37% TTC. Cette constante fut mise en place depuis 2019 pour rattraper l'écart important qui existe depuis 2 ans, entre le coût de l'électricité et son tarif.  

+2,4% sur le prix de l'électricité au 1er février 2020

La CRE (Commission de Régulation de l'Energie) a proposé une hausse de 2,4% sur le prix de l'électricité pour le 1er février 2020. Cette hausse s'applique sur le tarif réglementé de l'électricité pour les particuliers et petits pros (puissance inférieure ou égale à 36 kVA) et représente 21€ par an en moyenne de surplus sur la facture.

Selon LeFigaro.fr, elle est causée par une hausse des coûts d'approvisionnement mais également par un rattrapage de l'année écoulée durant laquelle la crise des gilets jaunes avait gelé la hausse des tarifs de l'énergie pendant la période hivernale.

Augmentations du prix de l'électricité en 2019

Augmentation du prix de l'électricité de 1,23% en août 2019

Suite à une première hausse de 5,9% du prix de l’électricité en juin 2019, une nouvelle augmentation de l’électricité de 1,23% a été appliquée dès le 1er août 2019. D'après la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), cette nouvelle évolution du prix de l’électricité aurait pour principal objectif de couvrir l’augmentation des tarifs d'utilisation des réseaux publics d'électricité (TURPE). Ces tarifs rémunèrent les gestionnaires de réseaux de transport et de distribution de l'électricité et sont revus annuellement le 1er août dans le but de s'adapter aux évolutions du marché et au niveau de l'inflation.

Augmentation prix électricité 2019 : une hausse de 5,9% au 1er juin

Fin 2018, la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) avait annoncé une hausse du tarif EDF de 5,9% TTC à partir du mois de mars 2019. Cette décision a été repoussée de trois mois face au mouvement des gilets jaunes, pour finalement entrer en application à partir du 1er juin 2019. Cette augmentation représente environ 7€ par mois soit 85€ par an supplémentaires sur les factures des consommateurs. C'est la conjoncture internationale, à travers deux facteurs principaux, qui explique cette dernière évolution du prix de l’électricité :

  • Une importante hausse des prix de l’électricité sur les marchés de gros, causée par l'augmentation des prix des matières premières depuis le début de l'année 2018 ;
  • Un doublement des prix moyens des garanties de capacité, mécanisme visant à limiter les coupures de courant les jours d’importante consommation électrique.

Le président de la CRE a également justifié cette hausse du tarif réglementé de l’électricité en avançant qu’elle permettrait de préserver les 3 objectifs poursuivis par cet organisme : la sécurité, la qualité et les prix à moyens et long termes.

Augmentation prix électricité

Augmentation prix électricité 2018 : hausse du tarif EDF en février

En 2018, le tarif bleu EDF a connu deux évolutions. Une première hausse des prix de l’électricité de 0,8% pour les clients particuliers en février 2018, suite à une proposition de la Commission de Régulation de l’Energie en janvier 2018. Cette augmentation est notamment dûe à la révision de la TURPE (Tarif d’Utilisation du Réseau Public d’Electricité). Le prix du kWh a finalement connu un ajustement à la baisse de 0,5% au mois d’août 2018, sur recommandation de la CRE.

Hausse des tarifs électricité en 2017

Le tarif réglementé de l’électricité a connu une hausse de 1,7% hors taxes le 1er août 2017. Cette augmentation est en partie due à l’évolution des coût d’acheminement de l’électricité et au coût d’entretien des centrales nucléaires. Mais la hausse du tarif EDF 2017 présente également la particularité d’être en partie due à un “rattrapage” afin de couvrir les retards accumulés depuis 2012, qui représentent un manque à gagner estimé à environ 190 millions d'euros pour EDF. En effet, pour la période 2012-2013, le gouvernement Ayrault avait décidé de plafonner de 2% la hausse du tarif bleu d’EDF. Ce « gel » des prix fut ensuite invalidé par le Conseil d’Etat en 2014. Ce dernier avait alors donné raison aux concurrents d’EDF en estimant que l’augmentation n’était pas suffisante pour couvrir les coûts de production d’électricité supportés par le fournisseur historique.

Augmentation du prix de l’électricité sur 10 ans : presque 50% de hausse du tarif réglementé

Depuis 10 ans, le prix du tarif réglementé de l’électricité a connu presque uniquement des augmentations. Comme il est possible de le constater sur le graphique ci-dessous, on comptabilise seulement deux baisses (en 2016 et 2018) sur la période, contre 14 hausses sur la même période. L’augmentation la plus importante sur ces dix années est celle de 5,9% survenue en juin 2019.

Evolution des tarifs réglementés de l'électricité (EDF) depuis 2006

Pourquoi le prix de l’électricité augmente ?

Plusieurs facteurs influent sur le prix de l’électricité. Parmi eux, on retrouve notamment l’entretien et la modernisation du réseau d’électricité français, différentes taxes sur l’électricité ou encore les coûts de production de l’électricité.

Augmentation des taxes et contributions sur l’électricité

Augmentation taxes électricité

En France, il existe plusieurs taxes sur l’électricité fixées par les pouvoirs publics. Elles représentent environ 30% du prix TTC de l’électricité, et leur montant varie maximum une fois par an. On compte en tout 4 taxes et contributions :

  • La CSPE, Contribution au Service Public de l’Electricité. Cette taxe prélevée sur les factures des consommateurs français a pour objectif de participer au financement de différentes charges de service public comme le chèque énergie ou encore le Médiateur national de l’énergie. Cette taxe a connu une augmentation considérable de 650%, passant de 3€/MWh en 2002 à 22,50€/MWh en janvier 2018.
  • Les TCFE, Taxe sur la Consommation Finale d’Electricité. Elle remplace les Taxes Locales sur l'Électricité depuis 2011. Cette taxe est spécifique à chaque commune et son montant est fixé par le conseil municipal pour les communes et le conseil départemental pour les départements. Son taux moyen est de 9.6€/MWh.
  • La CTA, Contribution Tarifaire d’Acheminement. Créée en 2004, cette taxe est spécifique au secteur de l’électricité et du gaz. Elle a pour vocation de financer le régime de retraite des salariés des industries de ce secteur.
  • La TVA, Taxe sur la Valeur Ajoutée. De la même manière que la plupart des biens et services, cette taxe s’applique à l’électricité à hauteur de 5,5% sur l’abonnement d’électricité et de 20% sur la consommation d’électricité. La dernière augmentation de cette taxe date de 2014, lorsqu’elle est passée de 19,6% à 20%.

Entretien, rénovation et modernisation du parc de production électrique

Centrale nucléaire

L’entretien des installations électriques en France représente chaque année des investissements très importants. Le coût de maintenance et de rénovation des 58 réacteurs présents dans les 19 centrales nucléaires françaises était par exemple estimé à 55 milliards d’euros entre 2014 et 2025. Un investissement nécessaire en vue d’allonger la durée de vie de ces centrales de 20 ans tout en s’assurant de respecter les nouvelles normes de sécurité suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon en 2011.

Il en est de même pour le patrimoine hydroélectrique français qui nécessite d’importants investissements de modernisation et optimisation. Depuis 2011, 2 milliards d’euros ont été investis à cet effet, ainsi que 450 millions d’euros supplémentaire pour développer de nouveaux projets.

Entretien du réseau électrique français

Le réseau électrique français est le plus grand d’Europe, avec 1,2 millions de kilomètres de lignes électriques. Chaque année, une somme très importante est investie par les réseaux de transport RTE et de distribution Enedis afin d’entretenir et moderniser les réseaux. Ces investissements ont pour but d’assurer la sûreté des lignes électriques, mais aussi de participer au déploiement des compteurs électriques intelligents Linky.

Ces missions étant de l’ordre du service public, les tarifs sont fixés par les pouvoirs publics et révisés chaque année, impactent au passage le prix de l’électricité, et donc le prix payé par les consommateurs.

Qui décide de l’augmentation des prix de l’électricité en France ?

Jusqu’en 2015, c’était le gouvernement qui déterminait le prix de l’électricité suite à la consultation de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), autorité administrative indépendante veillant au bon fonctionnement du marché de l’énergie. Les ministères chargés de l’énergie et de l’économie étaient libres d’accepter ou non de mettre en place les préconisations de cet organisme.

Mais depuis la fin de l’année 2015, c’est la CRE elle-même qui fixe le tarif de l’électricité directement et indépendamment en France. Le Gouvernement a néanmoins le droit de s’opposer à ses décisions dans les 3 mois suivant la proposition.

Comment faire face à l’augmentation des prix de l’électricité ?

Prix indexé

Avec la hausse du prix de l’électricité, les consommateurs paient des factures toujours plus élevées et cherchent donc à trouver un moyen de payer moins cher leur électricité. Une première solution pour s'assurer de payer moins cher sa facture d'électricité est d'opter pour une offre à prix indexé, qui garantissent un pourcentage de réduction par rapport aux tarifs réglementés de l'électricité. Avec une offre de ce type, le fournisseur d'énergie s'engage sur un prix du kWh HT moins cher que les tarifs de vente en vigueur. De nombreux fournisseurs proposent ce type d'offre : c'est notamment le cas de Total Direct Energie, Cdiscount ou encore Happ-e.

Une autre façon de contourner les hausses du prix de l’électricité est de souscrire une offre à prix fixe. En effet, ces offres bloquées proposées par plusieurs fournisseurs d’énergie assurent aux consommateurs que le prix du kWh n’augmentera pas pendant une période donnée (1, 2 ou 3 ans), même en cas de hausse du prix de l’électricité sur cette période.

Il est également possible de souscrire des offres à prix fixes et révisables à la baisse. Ce type d'offre permet de se protéger des hausses du prix de l'électricité HT dès la souscription tout en profitant des baisses ! Un double avantage qui fait une véritable différence lorsqu’on souhaite faire des économies sur sa facture d’électricité ! 

Attention, les offres à prix fixes ne prémunissent pas des augmentations de taxes, qui fluctuent quel que soit le contrat d'énergie choisi !

Sélection d'offres d'électricité à prix fixe en Octobre 2021
Offre Infos / Souscription Durée de fixité Caractéristiques
wekiwi
Electricité prix fixe
☎️ 01 86 76 11 58
Rappel gratuit
1 an Offre parmi les moins chères du marché
Des remises supplémentaires pour les petits consommateurs et si on choisit le service client en ligne
engie
Elec Energie Garantie
☎️ 09 74 59 40 85
Rappel gratuit
1 an Electricité 100% verte
En contrepartie du prix fixe, le prix du kWh est légèrement plus cher que le tarif réglementé à la souscription
ekWateur
100% verte fixe
☎️ 09 87 67 16 74
Rappel gratuit
1 an Electricité verte premium issue de producteurs locaux
Un abonnement mensuel un peu plus cher que le tarif réglementé
eni
Webeo électricité
☎️ 09 74 59 12 86
Rappel gratuit
1 an Offre 100% en ligne avec un prix du kWh moins cher que le tarif bleu
Possibilité de souscrire au gaz à prix très compétitif

Sélection de fournisseurs partenaires, classés par montant des économies (du moins cher au plus cher) par rapport au tarif réglementé (cf. comparateur Selectra).

Mis à jour le