Il ne faut plus employer "facture EDF" ou "facture GDF" dans les démarches administratives, selon la CRE

Dans son dernier rapport, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) demande de ne plus utiliser les expressions “facture EDF” ou “facture GDF” dans le cadre de démarches administratives. Le but : ne pas tromper le consommateur sur la concurrence au sein du marché de l’énergie. 

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) n’aime pas certaines formulations usitées dans les administrations. L’autorité indépendante a publié le 1er décembre dernier son rapport 2015 sur le marché de détail de l’énergie. Dans ce document, elle recommande aux administrations de ne plus utiliser les termes “facture EDF” ou “facture GDF, qu’elle considère comme “des éléments de confusion bénéficiant aux fournisseurs historiques”.

Principal organe de surveillance des prix et de la concurrence sur le marché de l’énergie, la CRE demande également aux fournisseurs EDF et Engie (ex-GDF Suez) de ne pas joindre de documents de prospection commerciale dans le cadre des envois sur les tarifs réglementés et de ne pas associer des documents commerciaux dédiés aux tarifs réglementés et aux offres de marchés.

Mis à jour le