Comment se chauffer gratuitement ? Les astuces

appel gratuit

Faites des économies sur votre facture de chauffage en un appel !

Certains fournisseurs proposent jusqu'à 11% de remise sur le prix du kWh. Pour en profiter, contactez un conseiller Selectra au :

09 73 72 73 00 OU
Votre facture de chauffage grimpe ? Changez de fournisseur !
TotalEnergies

Selectra recommande l'offre Verte de TotalEnergies

Je souscris en ligne

Venu le temps de l’hiver et de la chute des températures, la question du chauffage devient centrale pour de nombreux foyers. En cause : son prix et son impact sur la facture d'énergie. Souvent onéreux, beaucoup de ménages font le choix de le diminuer voire même de s'en passer dans le but d’amoindrir la facture. Fort heureusement, il est possible de conserver un certain confort thermique en sachant comment se chauffer gratuitement. Des gestes simples existent et permettent aussi de réduire son empreinte écologique.


Peut-on réellement se chauffer gratuitement ?

Sur le papier, il devrait être possible de se chauffer gratuitement. Avant l'invention des installations de chauffage que nous connaissons actuellement, les populations faisaient bel et bien sans. Cependant, dans les faits, il est aujourd'hui pratiquement impossible de se chauffer gratuitement en plein cœur de l’hiver tout en gardant un certain confort.

Il existe toutefois un grand nombre de gestes et d’initiatives susceptibles de se révéler utiles pour assurer le confort thermique de son habitat sans faire exploser la facture. Le tout sans recourir au chauffage dit “classique”.

En bref, il s’agit de réaliser un savant mélange des genres : chauffer son logement un minimum, tout en adoptant les bonnes habitudes.

Changer de fournisseur c'est réduire sa facture de chauffage sans effort ! Un moyen de faire baisser le montant de sa facture de chauffage sans même avoir à faire le moindre effort est de changer de fournisseur d'énergie pour une offre moins chère. Le changement est gratuit, simple et garanti sans coupure. Certains fournisseurs peuvent proposer jusqu'à 11% de réduction sur le tarif réglementé de l'électricité et jusqu'à 11% de réduction sur le tarif réglementé du gaz. Pour les connaître, il suffit de contacter un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 73 00 (service gratuit).

Quelles sont les astuces pour se chauffer gratuitement ?

Bonne nouvelle : les astuces pour se chauffer gratuitement sont nombreuses. D’ailleurs, la liste dressée ci-après est non exhaustive.

Pour chauffer gratuitement son logement, il est ainsi recommandé de :

  1. Faire entrer le soleil en dégageant les fenêtres et baies vitrées ;
  2. Laisser la chaleur de la salle de bain se propager dans le logement après une douche ou une lessive ;
  3. Cuisiner, manger chaud et profiter de la chaleur des plaques et du four ;
  4. Fermer les portes des pièces peu utilisées ;
  5. Calfeutrer les fenêtres ;
  6. Fermer les fenêtres et rideaux la nuit ;
  7. Aérer intelligemment ;
  8. Installer des tapis épais ;
  9. Allumer un feu et/ou des bougies ;
  10. Choisir des vêtements adaptés et se couvrir ;
  11. Placer une bouillotte près de soi ;
  12. S'activer physiquement.

Utiliser les sources de chaleur autre que le chauffage

Il existe au sein d'un logement de multiples sources de chaleur. En dehors du chauffage classique, certains appareils électroménagers, des objets ou encore des ressources naturelles peuvent appoter de la chaleur gratuitement.

Le soleil

Contrairement à certaines idées reçues, le soleil est une source de chaleur et ce, y compris durant l’hiver. Pour cette raison, l’une des meilleures façons de chauffer son habitat gratuitement consiste sans nul doute à profiter des rayons de ce dernier lorsqu’il se présente. On appelle cela de l'énergie solaire passive.

Le concept consiste à profiter des surfaces vitrées telles que les fenêtres et les baies vitrées pour capter les rayons du soleil. En pénétrant par les surfaces vitrées, les rayons du soleil sont absorbés par les murs, les sols, etc. Ils sont ensuite libérés sous forme de chaleur. La solution est optimale lorsque le logement est équipé de fenêtres à triple vitrage qui, grâce à l’espace entre les vitrages, conserve très bien la chaleur.

Il est important de noter que conserver la chaleur ne signifie pas qu'il ne faut pas ouvrir les fenêtres. Aérer son logement est essentiel. En effet, contrairement aux idées reçues, ne pas aérer son logement, c’est consommer plus d'énergie. Entre la respiration des habitants et les actions quotidiennes qui produisent beaucoup de vapeur d’eau dans un logement telles que la douche, la cuisine ou encore la lessive, le taux d’humidité augmente. Et ce, surtout en hiver. Or, il faut savoir que chauffer l'air d'un logement humide requiert plus d’énergie que de chauffer un logement aéré au sein duquel l'air est sec.

Combien de temps doit-on aérer son intérieur ? Attention : ce n’est pas parce qu’il est conseillé de ventiler, qu’il faut pour autant laisser ses fenêtres ouvertes pendant des heures. Gare à la déperdition de chaleur ! Dans les faits, la durée de la ventilation dépend grandement de la taille de son habitat : on compte environ 5 minutes pour une maison de petite taille et 10 minutes pour un logement plus imposant.

Un conseil ? Le matin est généralement plus favorable à la ventilation d’un intérieur. Cela permet à ce dernier d’emmagasiner la chaleur pour la journée.

Par ailleurs, il est essentiel de veiller à ne pas entraver la trajectoire du soleil : stores et rideaux doivent être totalement repliés pour ne pas risquer d’obstruer les rayons. De la même façon, tout mobilier encombrant - une bibliothèque, par exemple - doit être écarté.

Soleil : faites étudier gratuitement votre projet de panneaux solaires Les conseillers Selectra étudient gratuitement votre projet de panneaux solaires et répondent à vos questions. Ils sont joignables au ☎️ 01 82 88 99 59 (service gratuit).

Les équipements de la maison

Nombreux sont les équipements susceptibles de réchauffer l’atmosphère d’un intérieur et ce quelle que soit sa taille.

Parmi ces derniers, les éléments eux-mêmes émetteurs de chaleur occupent évidemment une place de choix.

Un premier exemple : les plaques de cuisson traditionnellement présentes dans la cuisine. De même que le four. Attention : il n’est évidemment pas question de les allumer seuls. Cela serait dangereux. En revanche, il est fortement recommandé de s’en servir aussi souvent que possible en cuisinant.

En effet, la chaleur émise par ces différents appareils contribue à réchauffer l’habitat. Après avoir utilisé et éteint le four, il est par exemple possible de laisser sa porte entrebâillée afin de profiter de ses émanations de chaleur.

Une autre source naturelle de chaleur : les bougies. Bien que petites, leur rôle n’est pas uniquement décoratif, puisqu’elles peuvent elles aussi contribuer à réchauffer un peu l’atmosphère d’un intérieur. Pour éviter de respirer des substances nocives de façon répétée, il est cependant conseillé de privilégier des modèles à base de cire végétale et non parfumés.

Une fois les sources de chaleur maximisées, vient le moment d’emprisonner ladite chaleur au maximum. De façon globale, le sol d’une maison constitue généralement un accélérateur de déperdition. Pour cette raison, la meilleure stratégie à adopter est de le recouvrir à l’aide d’un tapis, de préférence, le plus épais possible. Dans la mesure du possible, cette technique doit être généralisée à l’ensemble des pièces du logement concerné pour être véritablement efficace. Il est important de noter qu'en dépit de son efficacité en termes de conservation de la chaleur, le tapis ne constitue pas un isolant à proprement parler.

Dernier équipement à privilégier pour maintenir le confort thermique d’un habitat : les rideaux. De préférence épais eux aussi, ceux-ci sont de solides alliés pour préserver la chaleur d’un intérieur et limiter la percée de courants d’air froid. Pour un usage optimal, mieux vaut les fermer la nuit et ne pas oublier de les ouvrir en grand le matin, en particulier lorsqu’il y a du soleil.

Bien conserver la chaleur produite

Pour conserver la chaleur, il est nécessaire de calfeutrer efficacement ses vitres. C’est le b.a.-ba de toute bonne isolation, pour empêcher les courants d’air froid de s’infiltrer au sein du foyer. Quant à la manière de calfeutrer, il en existe plusieurs. La plus économique, cependant, consiste à se procurer un rouleau de ruban adhésif isolant. Un ruban à appliquer directement sur les diverses fissures et failles présentes au niveau des fenêtres (et des portes, le cas échéant). Cette méthode est une bonne alternative, si d’éventuels travaux de rénovation s’avèrent trop coûteux, par exemple.

De la même façon, si on souhaite profiter de la chaleur de son intérieur aussi longtemps que possible, mieux vaut éviter de laisser les portes grandes ouvertes et ce, même entre les pièces. Dans le cas contraire, la chaleur risque en effet de se disperser, se propageant alors à des recoins de l’habitat pourtant peu occupés (couloirs, etc.).

Une exception ? La salle de bain. En effet, cette pièce peut fortement contribuer à réchauffer l’atmosphère de son intérieur, lorsqu’on vient juste d’y prendre une douche ou un bain. Dans ce contexte, on laisse effectivement la porte ouverte, afin que la chaleur circule dans le reste de la maison ou de l’appartement.

Se réchauffer soi-même

Parmi les gestes simples à adopter pour ne pas souffrir du froid chez soi, on compte bien sûr le fait de se réchauffer soi-même.

En bref, il est essentiel de s’habiller en conséquence pour élever la température de son propre corps : pull, gilet, chaussettes, foulard, etc. De façon globale, il vaut mieux privilégier les matières réputées chaudes telles que la laine, par exemple. Pour les longues soirées d’hiver, un plaid et une bouillotte peuvent également constituer des alliés de choix.

Par ailleurs, il est important de manger et de boire chaud. Nourriture et boisson à bonne température s’avèrent être d’excellents moyens d’augmenter la température corporelle.

Enfin, il est vivement conseillé d’éviter de rester immobile. Quelques minutes d’exercice à intervalles réguliers (ne serait-ce que le fait de monter les escaliers) permettent en effet de réveiller la circulation sanguine et de réchauffer momentanément l’organisme.

Quelle est la température idéale par pièce ?

Le confort thermique est une sensation de bien-être liée la chaleur dans un logement. Cette notion est propre à chacun. Les individus, au-delà de l'age et l'état de santé qui ont un impact certain, sont plus ou moins sensibles au froid.

Bien que la température ambiante ne soit pas le seul critère ayant une influence sur le confort thermique, c'est un des critères essentiels. Il est donc important d'y porter une attention toute particulière.

La température optimale n'est pas la même pour chaque pièce de la maison. Pour servir de repère, l'Ademe indique que la température idéale par pièce est :

Température idéale selon le type de pièce dans la maison
Pièce Température idéale
Chambre 17 °C
Chambre de bébé de 18 à 20 °C
Cuisine entre 16 °C (inoccupée) et 19 °C (occupée)
Salon entre 16 °C (inoccupé) et 19 °C (occupé)
Bureau entre 16 °C (inoccupé) et 19 °C (occupé)
Salle de bain entre 17 °C et 22 °C en fonction de son utilisation

Source : Ademe.

À défaut de pouvoir se chauffer gratuitement, comment faire des économies sur ses factures ?

Il est difficile, voire même impossible, de se chauffer gratuitement. Heureusement, sans avoir un budget chauffage à 0 €, il est possible de faire de belles économies sur ses factures. Cela passe par l'optimisation de l'usage de ses appareils de chauffe à la rénovation de son logement en passant par le changement de fournisseur. Bien qu'elle puisse paraître surprenante, cette dernière solution est très efficace. Pour en savoir plus, il est possible de contacter un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 73 00 (service gratuit).

Utiliser correctement ses radiateurs

La meilleure façon de faire des économies sur sa facture de chauffage consiste à optimiser l’usage de ses appareils.

Dans ce contexte, il est nécessaire de veiller à dégager les radiateurs de tout élément susceptible d’entraver la bonne circulation de la chaleur au sein de l’habitat : canapés, fauteuils, commodes, bibliothèques, etc. Outre le fait de gêner la répartition de l’air chaud, ces différents meubles présentent l’inconvénient de l’absorber.

Par ailleurs, il est également indispensable de veiller à purger ses radiateurs de façon régulière. En l’absence de cet entretien, l’appareil est susceptible de dysfonctionner. On constate alors que la chaleur se répartit inégalement, entre le haut et le bas du dispositif, par exemple.

Pensez aux panneaux réfléchissants Dans l’hypothèse où il existerait un espace conséquent entre le mur et le radiateur et uniquement dans ce cas, il est possible d’installer des panneaux réfléchissants derrière le radiateur. Le but ? Réfléchir une partie de la chaleur, afin de maximiser la température de la pièce. En revanche, un tel système ne doit jamais être utilisé avec des radiateurs électriques. De même, la vigilance est de mise pour prévenir tout risque d’incendie. Il est impératif de consulter l’avis d’un professionnel avant de mettre en œuvre un tel dispositif.

Changer de fournisseur d'énergie

Changer de fournisseur d’électricité ou de gaz peut également être une façon de réduire considérablement sa facture de chauffage. En effet, d’un fournisseur à l’autre, les prix pratiqués ne sont pas les mêmes.

Par ailleurs, il est possible d’opérer ce changement de façon simple et rapide, et de manière totalement gratuite. En outre, ce changement est réalisable autant de fois que nécessaire. On peut aussi revenir chez son ancien fournisseur, sans que cela pose la moindre difficulté. Il n’existe pas de période minimum d'engagement.

Quel fournisseur est le moins cher ? Certains fournisseurs peuvent proposer jusqu'à 11% de réduction sur le tarif réglementé de l'électricité et jusqu'à 11% de réduction sur le tarif réglementé du gaz. Pour les connaître, il suffit de contacter un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 73 00 (service gratuit).

Les travaux de rénovation énergétique pour rendre son chauffage plus performant

Les travaux de rénovation énergétique sont un bon moyen de chauffer plus efficacement un logement et donc de faire des économies sur ses factures de chauffage. Dans la plupart des cas, ces travaux donnent droit à des primes Energie. Découvrez quelles sont les aides disponibles grâce à notre comparateur de primes Energie.

Isoler son logement pour économiser sur le chauffage

Un logement bien isolé conserve la chaleur. In extenso, il consomme donc moins d’énergie en matière de chauffage et permet de réaliser d’importantes économies sur la facture finale.

Attention à l'ordre des travaux de rénovation ! Il est inutile de prévoir la rénovation d’un système de chauffage, si l’habitat où il se trouve ne dispose pas d’une bonne isolation. Le changement opéré ne servirait strictement à rien. Pire : le propriétaire du logement risquerait alors d’investir dans un système plus puissant et onéreux que nécessaire. Dans ce contexte, les travaux d’isolation deviennent prioritaires.

En outre, un logement bien isolé s’avère beaucoup plus confortable car cela amoindrit drastiquement les mouvements d’air.

Installer un chauffage performant

De nombreux équipements existent, tous réputés pour leur performance. Il s’agit davantage, en vérité, d’identifier celui qui conviendra le mieux à son habitat ainsi qu’à ses besoins.

Chauffage électrique ou chauffage au gaz, pompe à chaleur, chauffage au bois, chauffage solaire…

Pour les comparer, il est recommandé de se concentrer sur quatre indicateurs :

  • la puissance nominale (Pn), soit la puissance maximale fournie de façon continue par l’équipement (chaudière au fioul, gaz, chauffage au bois) ;
  • le rendement (exprimé en pourcentage), ou le rapport entre l’énergie fournie et l’énergie consommée ;
  • le facteur d’émission d’un appareil de chauffage au bois, traduisant la quantité de polluant ou de gaz à effet de serre émise pour une unité de combustible brûlé ;
  • le coefficient de performance (COP) d’une pompe à chaleur, représentant là encore le rapport entre la quantité de chaleur produite et l’énergie consommée.
Mis à jour le