Modes et rythmes de paiement des factures d'électricité et de gaz

Un devis pour l'électricité / le gaz moins cher ?

Selectra (lundi-vendredi 8h-21h ; samedi 8h30-18h30 - non surtaxé)

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée

Nous recommandons l'offre Directe

 
Les factures d'énergie sont ouvertes chaque mois par des millions de français.

Choisir le mode de règlement de ses factures d’énergie n'est pas toujours évident. Entre les différents modes de paiement disponibles, les variantes d’échéances de paiement proposées et les recoupements de ces deux paramètres, il peut parfois être difficile d’y voir clair. Tour d’horizon des opportunités qui s’offrent aux consommateurs.

Les modes de paiement acceptés par les principaux fournisseurs d'énergie - en 2017
Fournisseurs Prélèvement automatique Chèque TIP CB (web) CB (téléphone) Espèces (Mandat Cash) Mensuelle Bimestrielle
Direct Energie OUI OUI OUI Uniquement en retard de paiement OUI OUI
EDF OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI
eni OUI OUI NON OUI NON OUI OUI OUI
engie OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI OUI
logo lampiris OUI OUI NON OUI NON NON OUI OUI
Planète Oui OUI OUI NON OUI NON OUI OUI NON

Rythmes de facturation dans l'énergie

calendrier

Il existe en France deux dates butoirs pour régler ses factures d’énergie, variables selon le fournisseur et les conditions du contrat établi par ce dernier et signé par chaque consommateur. Il est cependant possible d’opter pour une solution plutôt que pour une autre, selon le mode de paiement et les préférences de chacun.

La facture bimestrielle : tous les deux mois

Il est possible de recevoir une facture d’énergie tous les deux mois, qui permet souvent une plus grande souplesse quant aux modes de paiements qu’elle propose, par rapport à la facture annuelle. Deux de ces factures sont établies après un relevé de compteur effectué par le distributeur ENEDIS ou GRDF, les quatre autres factures sont soit des estimations soit des relevés à effectuer soi-même.

Ce type d’échéance permet de ne pas être facturé sur la base d’estimations faites par le fournisseur d’énergie. En effet, il est possible d’envoyer fréquemment son relevé de compteur directement au fournisseur afin que ce dernier le prenne en compte et calcule justement le montant exact de votre facture d'électricité et/ou de gaz. Chaque consommateur paie alors sa facture réelle et non pas une facture basée sur des estimations mathématiques. Attention toutefois, la période pendant laquelle un consommateur peut fournir des auto-relevés à son fournisseur est souvent limitée.

La facture annuelle : mensualisation

Il est aussi possible de recevoir une facture chaque mois, basée sur un calcul annuel de votre consommation. Avec la mensualisation, le montant total estimé de votre consommation est alors lissé par le fournisseur et réparti sur 11 mois de l’année. Quel que soit le mois, vous paierez la même somme. Généralement, deux relevés de compteur sont programmés dans l’année, l’un pour ajuster l’estimation de la consommation et l’autre quelques temps seulement avant la fin de l’échéancier pour établir une facture de solde au plus près de la consommation réelle du foyer concerné.

Ce système de facture permet surtout d’éviter des factures d’énergie exorbitantes en hiver et propose de lisser les coûts énergétiques de chaque client sur toute l’année. Il faut cependant savoir que les estimations ne sont pas exactes ; des factures de régularisation sont donc à prévoir une à deux fois par an, lors du relevé des compteurs par les techniciens GRDF ou ENEDIS.

  • Ce qui ne change pas malgré vos conditions de paiement
  • Relevé de compteur : qu’il s’agisse d’une facture dite bimestrielle ou annuelle, le compteur de chaque consommateur est relevé au moins une fois par an par un technicien en charge du réseau.
  • Envoi des factures : quel que soit la fréquence et le mode de paiement choisi, chaque consommateur reçoit ses factures, que ce soit sur papier ou via un autre support, tels que les e-mails ou l’espace personnel sur la plateforme du fournisseur.

Moyens de paiement des factures d'énergie

Les paiements dématérialisés, plébiscités pour leur rapidité

En vogue depuis de nombreuses années déjà, ces paiements s’effectuent en ligne ou par téléphone.

prélèvement automatique

Le prélèvement automatique

L’un des moyens de paiement les plus répandus à l’heure actuelle ; il suffit en effet de fournir un RIB ou IBAN au moment de la souscription ou du changement de mode de paiement. Ce mode de paiement procure une certaine sérénité puisque le prélèvement est automatisé et que le client n’a rien à faire, si ce n’est collecter et vérifier ses factures.

Certains consommateurs reprochent au prélèvement automatique d'être hors de contrôle. En cas d'erreur sur votre facture ou si vous avez oublié de résilier votre contrat, certains clients continueraient à être prélevés. En réalité, un client peut s'opposer a posteriori à un prélèvement automatique, la banque recréditant dans ce cas la somme sur le compte de son client. Au client, ensuite, de contacter son fournisseur pour règler son différend.

Le virement bancaire

Cartes bancaires

Alternative au prélèvement bancaire, le virement bancaire permet de rester maître de ses factures, car rien n’est automatisé. Souvent, il suffit de se connecter à son espace client sur la plateforme du fournisseur pour régler avec sa CB la facture de gaz et/ou d'électricité. Dans ce cas, seuls les identifiants d’espace client sont nécessaires et il est possible d’effectuer un paiement unique et sécurisé via les codes éphémères délivrés par sa banque.

Le règlement par téléphone

paiement CB par téléphone

Très similaire au virement bancaire, le paiement par serveur vocal permet cependant de régler ses factures sans accès internet. Il faut cependant communiquer par téléphone son numéro de carte bancaire, méthode qui pourrait déranger certains clients soucieux de la sécurité de leurs coordonnées bancaires.

Les paiements matérialisés, facilement gérables mais plus contraignants

Malgré la montée en puissance des paiements dématérialisés, il existe toujours des paiements matériels disponibles pour régler ses factures d’énergie.

L’envoi de chèque

chèque

Après réception de la facture, il est possible de se rendre dans un bureau de poste pour envoyer un chèque au montant de la facture reçue. Cela peut rapidement devenir contraignant, dans la mesure où il faut respecter l’échéance de paiement indiquée par le fournisseur sur la facture et où l’envoi d’un tel courrier représente un coût supplémentaire pour le consommateur. La loi oblige cependant chaque fournisseur à proposer ce mode de paiement, mais pas forcément à tous les rythmes. Ce mode de règlement est d’ailleurs rarement proposé pour les factures mensuelles.

Le paiement par TIP

Titre Interbancaire de Paiement

La partie détachable présente au bas de chacune de vos factures s’appelle le Titre Interbancaire de Paiement. Souvent pré-rempli, il contient toutes les informations nécessaires et il ne reste au consommateur qu’à indiquer ses coordonnées bancaires et sa référence de facture pour être débité. Ce mode de paiement à l'avantage de ne pas nécessiter d’affranchissement postal avant d’être envoyé.

Le paiement en espèces

tous les billets d'euro

Le paiement par mandat cash est obligatoirement proposé par tous les commerçants ou prestataires grâce à la loi. La somme due en espèces doit alors être déposée en bureau de poste, souvent en obligeant le consommateur à faire l’appoint exact.

Factures d'énergie : autres informations utiles

Au-delà des différents modes de paiements disponibles et proposés aux consommateurs, voici quelques informations qu’il est bon de connaître.

Les frais de rejet de paiement

Il est interdit aux fournisseurs de facturer des frais de rejet de paiement aux personnes bénéficiant de tarifs sociaux de l'énergie.

Les délais de remboursement en cas de trop-perçu

Lorsqu’une facture de régularisation établie en fonction de l’énergie consommée réellement par un client dévoile un trop-perçu inférieur à 25€, il est alors reporté sur la facture suivante. En revanche, si le trop-perçu est supérieur à 25€ ou que le client le demande, le fournisseur se doit de le rembourser dans un délai de 15 jours.

Mise à jour le

Léria

Diplômée en droit de l'université de Paris II et de l'institut de criminologie de la Sorbonne, Léria rejoint Selectra en 2011. Elle intègre d'abord le pôle contenus en tant que responsable webmarketing avant d’évoluer vers un poste de responsable de l'actualité et des réseaux sociaux.

Achat groupé télécom : les offres lauréates

Découvrez les offres box et mobile négociées par Familles de France et Selectra ! Pour profiter des offres lauréates, il suffit d'être préinscrit à l'achat groupé et de nous contacter par téléphone.