Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Modes de facturation électricité gaz : estimée ou réelle ?

Réduisez votre facture d'électricité/gaz
Pour profiter de 10% de remise sur le prix du kWh, contactez Selectra :

 

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée

Selectra recommande l'offre Classique

Souscrire en ligne
Pour l'électricité et le gaz, il existe en effet deux modes de facturation proposés par les fournisseurs.

Les factures d'électricité et de gaz peuvent parfois paraître complexes et opaques. Il est pourtant important de comprendre leur fonctionnement pour bien gérer ses dépenses. Tour d'horizons des informations utiles sur le mode de facturation, basé sur une estimation ou basé sur la consommation réelle.

Qu'est-ce qu'un mode de facturation ?

Le mode de facturation correspond à la manière dont sont calculées les factures d'énergie envoyées chaque mois (ou tous les deux mois pour certains clients en faisant la demande). Il ne faut pas confondre mode de facturation et mode de paiement. Ce dernier correspond au moyen de paiement utilisé (prélèvement automatique, chèque, carte bancaire, espèces), chaque fournisseur ayant sa propre politique sur le sujet.

Comment marche la facturation par estimation ?

Une estimation et des mensualités

La facturation par estimation consiste à payer le même montant chaque mois pour la facture de gaz ou d'électricité : il s'agit d'une mensualité.

Cette dernière est calculée directement par le fournisseur en fonction :

factures d'électricité

  • De la surface du logement ;
  • De l'énergie utilisée pour le chauffage, l'eau chaude et la cuisson (gaz ou électricité) ;
  • Du nombre d'occupants et de leur temps de présence dans le logement (uniquement soirées/weekend ou la semaine en journée également) ;
  • De l'isolation du logement ;
  • Des différents appareils électroménagers utilisés.

Grâce à ces caractéristiques, le fournisseur peut estimer la consommation d'énergie de son client. Il calcule alors la consommation totale prévue pour les 11 mois suivants en tenant compte des variations dues à la saisonnalité (chauffage en hiver, climatisation en été) puis divise ce total par 11 pour obtenir une mensualité unique qui sera payée chaque mois par le consommateur. En général, un relevé du compteur électrique est effectué environ 6 mois après le début du contrat pour éventuellement ajuster la mensualité si celle-ci s'avère trop éloignée des consommations réelles du ménage.

Une facture de régularisation

Au 12ème mois, un technicien du gestionnaire de réseau (ENEDIS pour l'électricité ou GRDF pour le gaz) procède à une relève physique de compteur et la transmet au fournisseur ; ce dernier calcule alors la quantité d'énergie réellement consommée sur la période. Deux cas de figure peuvent se présenter :

  1. La consommation a été supérieure à l'estimation, le fournisseur fait parvenir une facture de régularisation à son client. Ce dernier à l'obligation de régler cette facture, l'énergie en question ayant effectivement été consommée.
  2. La consommation a été inférieure à l'estimation, le fournisseur doit procéder au remboursement du trop-perçu. Certains déduisent ce montant des factures suivantes, d'autres préfèrent transférer directement la somme au client.

Une réadaptation

Suite à cette relève puis régularisation, le fournisseur d'électricité ou de gaz peut alors ajuster l'estimation de consommation de son client pour le facturer au plus près de ses habitudes de consommation sur la période suivante.

Qu'est-ce que la facturation au réel ?

Des factures selon les relèves du compteur

La facturation au réel revient pour le consommateur à payer tous les mois, ou tous les 2 mois en cas de paiement bimestriel, sa facture d'électricité sur la base de ce qu'il a réellement consommé. Le client doit donc noter tous les 1 ou 2 mois la relève du ou des compteurs et transmettre ces données au fournisseur. Cela se fait en général par téléphone ou sur l'espace client en ligne.

Compteur Linky

La facturation au réel avec Linky

La facturation au réel est en passe d'être grandement facilitée grâce à la pose des compteurs intelligents Linky chez tous les consommateurs de France. Celui-ci transmet en temps réel (ou presque) la consommation du logement au fournisseur. Il ne sera donc plus nécessaire de transmettre soi-même la relève au fournisseur.

Garder ses mensualités avec LinkyQui dit Linky ne dit pas forcément facturation au réel : le consommateur garde la possibilité de la mensualisation. L'estimation de consommation sera simplement plus facile à effectuer et probablement plus proche de la consommation réelle.

Avantages et inconvénients de la facturation réelle

Un meilleur suivi de ses consommations

Grâce à la facturation au réel, le consommateur voit chaque mois le montant de sa facture varier, en positif comme en négatif. Cela permet de responsabiliser grandement les consommateurs sur l'influence de leurs habitudes de consommation sur le montant final de la facture. Cela est particulièrement visible en période hivernale lorsque le chauffage (surtout électrique, mais c'est également vrai pour les logements chauffés au gaz) fait grimper la facture.

Beaucoup moins de litiges avec le fournisseur

Les clients étant facturés sur la base de leur consommation réelle ont en général moins de risques d'avoir un litige avec leur fournisseur ; la raison principale est qu'il n'y a pas de régule le 12ème mois. En effet, si tout se passe en général très bien lorsque le fournisseur doit rembourser un trop-perçu, il est souvent plus compliqué de justifier une facture positive alors que le client a déjà réglé tout ce qu'il pensait devoir à son fournisseur. Cette "mauvaise surprise" est à l'origine de nombreux conflits entre fournisseurs et clients.

Des montants plus élevés en hiver

Chauffage

L'inconvénient majeur du mode de facturation au réel est l'augmentation du montant des factures en hiver qui peut être difficile à gérer, particulièrement pour les petits budgets. En effet, le temps passé chez soi a tendance à augmenter, ainsi que l'éclairage et le chauffage, qui constitue le poste de dépense les plus énergivores, peut donner lieu à des factures salées.

Cependant, certains fournisseurs proposent des offres encourageant les consommateurs à opter pour cette option tout en leur faisant bénéficier d'un avantage financier. C'est le cas de Planète Oui, fournisseur spécialiste des petites consommations qui propose une remise de  % sur le prix de l'abonnement HT aux clients s'engageant à transmettre chaque mois leur auto-relève. Plus d'informations sur cette offre au 09 87 67 55 21 (appel non-surtaxé)

Envie de faire des économies ?Pour aller encore plus loin dans les économies d'énergie, il est conseillé de comparer les offres des différents fournisseurs d'électricité et de gaz. Pour un conseil personnalisé et gratuit en fonction de votre profil de consommation, vous pouvez contacter Selectra au 09 73 72 73 00 (prix d'un appel local).

Avantages et inconvénients de la facturation estimée

Une solution plus tranquille

Le montant de la facture basée sur une estimation correspond à un lissage de la consommation totale prévue de l'année. Concrètement, cela signifie que le montant payé en été est supérieur à la consommation réelle, mais celui payé en hiver est inférieur à la quantité d'énergie réellement consommée. De fait, le client paie toute l'année une moyenne de sa facture annuelle prévisionnelle.

La facturation estimée permet donc une certaine tranquillité d'esprit : le consommateur connaît le montant exact qu'il paiera les 11 prochains mois, sans risque d'augmentation. Cela permet de planifier le budget domestique sans risque de découvert.

Des problèmes fréquents sur l'estimation et le montant des factures

Le problème majeur lié à la facturation basée sur une estimation de consommation est la facture de régularisation lorsque celle-ci est en faveur du fournisseur. En effet, les consommateurs réglant des factures basées sur une estimation (soit la majorité des Français) ont souvent l'impression de payer un forfait et ne comprennent donc pas pourquoi le fournisseur leur demande un règlement supplémentaire. Pour éviter les problèmes d'estimation de facture, il est important de n'omettre aucun détail lors de la souscription d'un contrat d'énergie et de ne pas surtout pas demander à diminuer la mensualité.

De plus, un consommateur qui n'effectue pas ses relèves lui-même régulièrement a du mal à estimer sa consommation sur l'année et peut aisément penser avoir été victime de surfacturation, sans que ce soit forcément le cas.

Si les litiges fournisseurs proviennent en majorité d'une mauvaise compréhension du mode de facturation, il est toutefois possible (bien que rare) que le client dispose d'un compteur défectueux. Dans ce cas, il est possible de contester la facture et demander une intervention de contrôle.

Une solution avantageuse avec Plüm Energie

Plüm Energie est un nouveau fournisseur d'électricité 100% renouvelable qui propose un prix du kWh HT  % moins élevé que les tarifs réglementés en vigueur pratiqués par EDF et donne à ses clients de nombreux conseils pour faire diminuer leurs factures d'électricité.

Mais surtout, Plüm met en place une solution originale et innovante pour encourager ses clients à consommer moins : la facturation se fait sur la base d'une estimation et le fournisseur s'engage à rembourser deux fois la différence si la consommation réelle est inférieure à la consommation estimée sur l'année. Plus d'informations sur cette offre au 09 87 67 53 05 (appel non-surtaxé)  .

Comprendre ses factures d'énergie

Consommations d'énergie

La partie consommations de la facture d'électricité ou de gaz est la plus simple à comprendre, voici le détail pour chaque énergie :

  • Le compteur d'électricité enregistre le nombre de kWh consommés depuis sa pose. Pour connaître la consommation sur une période, il suffit de prendre la valeur en fin de période et d'y soustraire la valeur qui était affichée en début de période. Le fournisseur multiplie ensuite ce nombre de kWh par le prix unitaire de l'offre souscrite par le client ; cela donne le montant en euros des consommation sur la période en question.
  • Le compteur de gaz enregistre quant à lui des m³ consommés. Les fournisseurs de gaz utilisent ensuite le coefficient de conversion GRDF applicable au lieu de consommation pour obtenir le nombre de kWh (la quantité d'énergie obtenue avec un m³ de gaz variant en fonction du gaz distribué et de l'altitude du logement). Il n'y a alors plus qu'à multiplier ce total par le prix du kWh de l'offre souscrite.

La consommation est la partie de la facture sur laquelle il est possible de réaliser des économies, par exemple en comparant les offres des différents fournisseurs. Pour être orienté vers l'offre partenaire la plus adaptée à votre profil de consommation, vous pouvez appeler Selectra au 09 73 72 73 00 (prix d'un appel local) ou demander un rappel gratuit.

Abonnement et taxes

picto factures

L'abonnement mensuel est un poste présent sur la facture d'électricité comme sur la facture de gaz et représente une dépense obligatoire. Son montant peut varier légèrement d'un fournisseur à l'autre, le détail se trouve sur les grilles tarifaires publiées par les fournisseurs.

Les factures d'énergie sont également soumises à différentes taxes :

  • D'une part un ensemble de taxes différentes pour l'électricité et le gaz mais identiques d'un fournisseur à un autre qui visent à entretenir le réseau de distribution et garantir l'accès à l'énergie sur toutes les parties du territoire.
  • D'autre part la TVA, impôt s'appliquant à tous les consommateurs.
Mise à jour le