Evolution prix du gaz 2021 tous les mois en France

appel gratuit

Réduisez vos factures de gaz !

Comparez les fournisseurs et profitez d'un prix du gaz jusqu'à 15% moins cher.

09 73 72 73 00 OU
evolution prix du gaz
Après une année 2019 qui a vu le prix du gaz baisser de 11,9%, le premier semestre 2020 suit la tendance avec une baisse cumulée de 15,19%. Néanmoins, cette tendance s'inverse pour le second semestre 2020

Les prix du gaz naturel au tarif réglementé évoluent plus fréquemment que ceux de l'électricité. Chaque mois, les pouvoirs publics se mettent d'accord sur une baisse ou une hausse selon une formule tarifaire complexe reprenant toutes les composantes du prix du gaz. Les prix du gaz dépendent ensuite de la classe de consommation du logement et de la zone tarifaire de la commune. La comparaison entre les différents fournisseurs de gaz est donc complexe, c'est pourquoi Selectra vous informe et vous accompagne pour alléger vos factures.


Evolution du prix du gaz en 2021

Le prix du gaz naturel variant en fonction de la classe de consommation (Base, B0, B1, B2i) du foyer, les évolutions présentées ci-dessous sont des moyennes.

Evolution moyenne des tarifs réglementés du gaz, mois après mois

Hausses et baisses du tarif réglementé du gaz 2021
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
+0,2% +3,5% +5,7% -- -- -- -- -- -- -- -- --

Dans le détail, le prix du gaz, en mars 2021, évolue de la façon suivante :

Évolution de la facture de gaz en fonction de la classe de consommation en mars 2021
Classe de consommation Usage du gaz naturel Évolution sur la facture de gaz annuelle
Base Cuisson +1,5 %
B0 Cuisson + Eau chaude +3,4 %
B1 Chauffage +5,9 %
B2i Petite chaufferie (copropriété) +6,9 %

Quel est le prix du gaz actuellement ? Actuellement, Février 2021, le tarif réglementé du kWh de gaz est de 0.0534 € TTC en zone 2 (Paris, par exemple) et en plage de consommation B1 (utilisation du gaz pour la cuisson, l'eau chaude et le chauffage). Consulter les tarifs réglementés du gaz pour chaque zone et profil de consommation.

En mars 2021, le prix du gaz connait une nouvelle hausse plus importante de +5,7% que les mois précédents. En cause : la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,30c€/kWh ainsi de la fin du dispositif de lissage dont le terme passe donc à à 0,00 c€/kWh.

Est-ce que le prix du gaz va baisser ?

Il n'est pas vraiment possible de savoir à l'avance si le prix du gaz va baisser ou non puisqu'il est impossible de prévoir les événements qui vont survenir sur le marché. D'autant plus que le marché du gaz est international. Ainsi, une crise même hors Europe peut avoir des conséquences sur les prix du gaz payés par les ménages français.

C'est d'ailleurs ce qui est arrivé en février 2021 : la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie a été causée par la vague de froid qui a touché l'Asie de l'Est. En effet, cette vague de froid a fait exploser la demande de gaz et cela s'est répercuté sur les marchés internationaux.

En tout cas, le prix du tarif réglementé du gaz ne semble pas aspirer à baisser. La tendance à la hausse des prix du gaz amorcée en 2020 continue en 2021 avec une hausse de 0,2% au 1er janvier. La hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie qui continuent d'augmenter en est toujours la cause. Même chose pour le mois de février 2021 avec une hausse de +3,5%.

L'évolution du prix du kWh de gaz en France ces dernières années

Evolution du tarif réglementé du gaz en 2020

Hausses et baisses du tarif réglementé du gaz 2020
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
-0,9% -3,3% -4,6% -4,4% -1,3% -2,8% -0,3% +1,3% +0,6% +4,7% +1,6% +2,4%

De janvier à juillet 2020, grâce à une baisse du coût d'approvisionnement d'Engie, le prix du gaz a diminué de 15,19% en cumulé, mais la CRE avait annoncé qu'une hausse des prix était à prévoir sur le deuxième semestre 2020. Pour éviter une hausse trop brutale pour les ménages, celle-ci a mis en place un mécanisme de lissage permettant d'étaler la hausse sur plusieurs mois.

Comme prévu par la CRE, au 1er août 2020, le TRV du gaz a augmenté de 1,3%. En cause : la hausse des coûts d'acheminement d'Engie, provoquée par la reprise d'activité après la crise du coronavirus. Au 1er septembre 2020, la hausse continue avec +0,6% en moyenne. C'est au 1er octobre qu'a été constatée la plus forte hausse en 2020 : +4,7% en moyenne. Au 1er novembre 2020, le prix du gaz est toujours en hausse mais plus modérément avec +1.6% en moyenne. Toujours à cause de la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie, le prix du gazx augmente de nouveau en décembre 2020, avec +2,4% cette fois-ci.

Evolution du prix du gaz en 2019 : une année particulière

La fin de l'année 2018 a été marquée par l'émergence du mouvement des Gilets jaunes, parti d'une contestation de la hausse de la fiscalité sur le carburant, et plus généralement sur la hausse des prix de l'énergie (le prix du gaz naturel ayant augmenté durant la quasi-totalité de l'année 2018). Après plusieurs semaines de manifestations, le Gouvernement a fait plusieurs annonces. Concernant l'évolution du prix du gaz, les autorités ont pris deux décisions emblématiques :

  • Report de la hausse de la TICGN ;
  • Gel du tarif réglementé du gaz jusqu'en juin 2019.
Baisses des tarifs réglementés d'Engie pour le chauffage en 2019
Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre
Evolution moyenne -1,90% -0,73% -0% -1,91% -0,60% -0,45% -6,8% -0,5% -0,9% -2,4%

Entre le mois de janvier et le mois d'octobre, le tarif réglementé du gaz n'a fait que diminuer. Les mois de novembre et de décembre ont, en revanche, connu de légère aussi comme c'est le cas souvent en hiver avec, respectivement, +3% et +0.6%. Au total, sur toute l'année 2019, le prix du gaz a enregistré une baisse de 11% avec une diminution record de 6,8% pour le mois de juillet.

Historique des évolutions du prix du gaz sur 10 ans

Tarifs du kWh de gaz TTC pour une consommation B1 en zone tarifaire 2.

Entre 2005 et décembre 2012, les tarifs réglementés de vente du gaz naturel ont augmenté en moyenne de 80% pour les particuliers. Une augmentation qui fait une grande différence dans le budget que les ménages allouent à l'énergie. Cependant, entre janvier 2013 et janvier 2016, ces derniers ont baissé de plus de 12% et ont pu contrebalancer la forte hausse des années précédentes. Cette baisse s'est prolongée sur la première moitié de l'année 2016 malgré une hausse des taxes sur le gaz au 1er janvier puis les prix ont amorcé leur hausse à partir de juillet 2016 et ont continué à grimper en 2017. Le début de l'année 2018 a été marqué par une hausse importante de la TICGN, principale taxe sur le gaz, et a entraîné une forte remontée des prix du gaz.

Le saviez-vous ? Les prix du gaz en France sont en moyenne plus chers que dans les autres pays d'Europe. Comparer les tarifs du gaz en Europe

Comment les prix du gaz sont-ils fixés ?

Qui décide de l'évolution des prix du gaz ?

En France, le prix du gaz naturel et son évolution sont décidés par l’État en concertation avec la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), l’autorité publique indépendante chargée de réguler le marché de l’énergie.

Chaque année, au mois de juillet, un arrêté tarifaire précisant la nouvelle formule de calcul du prix du gaz naturel est publié. Cet arrêté traduit l’évolution des coûts d’approvisionnement et des coûts hors approvisionnement d'Engie et propose une tendance annuelle d'évolution des prix.

Le mécanisme de lissage des prix Pour éviter que les consommateurs de gaz naturel subissent les effets des saisons (baisse du prix du gaz en été et augmentation en hiver), les pouvoirs publics ont implémenté un mécanisme de lissage des prix. Ce mécanisme limite la diminution des prix au printemps et en été pour compenser et limiter leur hausse en hiver.

Pourquoi les prix du gaz augmentent-ils ?

Le prix du gaz naturel correspond à un ensemble de coûts sur la chaîne de valeur du gaz ; de l'extraction à la consommation. Logiquement, l'augmentation du prix du gaz est la conséquences de la hause d'un ou de plusieurs des coûts qui le constituent. Certains facteurs sont du ressort des pouvoirs publics et des distributeurs mais d'autres dépendent de la situation mondiale. Car, en effet, le gaz naturel est extrait en dehors de nos frontières. Cela signifie donc que les fournisseurs doivent l'acheter, puis le faire transporter, le stocker et le distribuer jusqu'aux logements de ses clients (et donc rémunérer des entreprises pour ce faire).

Les tarifs de transport, de stockage et de distribution sont réglementés ; celui de l'approvisionnement (achat) l'est uniquement pour Engie et ses tarifs réglementés. À cet ensemble de coûts viennent s'ajouter les taxes, qui pèsent pour un tiers sur la facture finale, marge des fournisseurs comprise.

Postes de coûts couverts par le tarif réglementé du gaz naturel
Poste de coûts Poids dans la facture au TRV du gaz
Distribution 29%
Fourniture 29%
CTA 4%
TVA 13%
TICGN 13%
Transport 8%
Stockage 4%

Facture au TRV d'un client moyen en distribution publique, à jour au 30 septembre 2020.

Les coûts d'approvisionnement du gaz

Ils ne sont pas les mêmes d'un fournisseur à l'autre car chacun dispose de sa propre stratégie d'achat de gaz naturel : avec quel pays producteur signer un contrat ? Quelle société ? Signer un contrat à court ou long terme ? En quelle monnaie régler ? Par quel marché passer ?

Pour réglementer cela et protéger les consommateurs, la CRE a établi une formule tarifaire garantissant la couverture des coûts d'approvisionnement du fournisseur historique Engie, par l'Arrêté du 29 juin 2016 relatif aux tarifs réglementés de vente. Dans cette formule, on retrouve des indexations aux cours du fioul domestique, du fioul lourd et du baril de pétrole de brut, ainsi que des indexations aux prix du gaz sur le marché des Pays-Bas selon différents indicateurs temporels (mensuel, trimestriel et annuel), et au prix du gaz sur le marché PEG Nord français.

Les coûts hors-approvisionnement du gaz

Ils couvrent les frais d'acheminement du gaz naturel : transport (GRTgaz et Terega) et distribution (GRDF) ; mais aussi les frais de stockage du gaz. Ces coûts sont à des tarifs fixés par le gouvernement sur proposition de la CRE mais varient selon le lieu de stockage et le choix du transporteur. Ils évoluent une fois par an au maximum et impactent donc de façon égale les différents fournisseurs de gaz.

Les taxes et contributions sur le gaz

Des taxes, au nombre de trois, dont les taux sont fixés par l'Etat et évoluent une fois par an au maximum, viennent s'additionner aux coûts susmentionnés :

  1. La CTA (Contribution tarifaire d'acheminement) pour financer les retraites des employés des Industries électriques et gazières ;
  2. La TICGN (Taxe intérieure de consommation de gaz naturel) pour financer le chèque énergie et le développement du biométhane ;
  3. La TVA au taux de 5,5 % sur la part fixe (CTA comprise) et de 20,0 % sur la part proportionnelle à la consommation.

La marge du fournisseur de gaz

Cette part de la facture de gaz est propre à chaque fournisseur. C'est avec cette marge que celui-ci peut payer ses salariés, payer ses divers frais qui lui sont personnels, et se verser une rémunération.

Pourquoi le prix du gaz baisse ?

Généralement, il y a une baisse du prix du gaz, cela est dû :

  • Au mécanisme de lissage mis en place par la CRE ;
  • À une diminution des coûts d'approvisionnement d'Engie.

La diminution des coûts d'approvisionnement d'Engie est elle-même liée à une baisse de la demande. C'est pour cela qu'au printemps et en été, lorsque les températures sont plus clémentes, le prix du gaz est plus faible qu'en hiver.

Fin des TRV du gazDéjà plus disponibles à la souscription depuis novembre 2019, les tarifs réglementés prendront fin et disparaîtront totalement le 1er juillet 2023. En attendant cette date, il est déjà possible de trouver une offre moins chère que le TRV en contactant Selectra au ☎️ 09 73 72 73 00.

Comment contrer la hausse du prix du gaz ?

Bien que les consommateurs de gaz naturel n'aient aucun pouvoir si l'évolution des prix du gaz, il leur est tout de même possible de payer moins cher leur énergie en choisissant parmi les différents fournisseurs de gaz :

  • Une offre à prix indexé ;
  • Une offre à prix fixe ;
  • Une offre à prix fixe et révisable à la baisse.

Pour faire baisser le montant de ses factures de gaz naturel, consultez notre sélection des meilleures offres de gaz en Février 2021 ou contactez Selectra au ☎️ 09 73 72 73 00.

Les offres à prix indexé, toujours moins chères

Les offres de gaz à prix indexé sur les tarifs réglementés correspondent aux offres qui garantissent un pourcentage de réduction par rapport aux tarifs réglementés d'Engie, sur l'abonnement ou le prix du kWh HT. Si les TR d'Engie augmentent ou diminuent d'un mois à l'autre, l'offre à prix indexé évoluera dans la même mesure mais sera toujours x% moins chère.

Sélection d'offres de gaz à prix indexé compétitives en Février 2021
Référencement gratuit
Fournisseur Offre Avantages
Total Direct Energie
☎️ 09 74 59 44 87
Total Direct Energie Classique 10% de réduction sur le prix du kWh (HT) par rapport aux tarif réglementé pour le gaz (et aussi l'électricité).
vattenfall
☎️ 09 87 67 55 21
Gaz Eco 10% de réduction sur le prix du kWh HT par rapport aux tarif réglementé d'Engie

Les offres à prix fixe pour éviter les hausses

Pour se prémunir contre les fluctuations du prix des tarifs réglementés, le client peut opter pour une offre dite "à prix fixe". Ces offres comportent un prix du kWh HT de gaz verrouillé et garanti sur 1 à 4 ans. La plupart des offres à prix fixe comportent également une remise immédiate sur le prix du kWh.

Choisir une offre à prix fixe revient à se protéger contre les variations du prix du gaz. Néanmoins, par "variations", il faut entendre "à la hausse comme à la baisse". En effet, le prix du gaz change tous les mois et ses variations sont incertaines. En souscrivant une offre à prix fixe, le consommateur se prive de profiter d'une éventuelle baisse du prix du gaz. Cependant, cela lui permet de préserver la stabilité de son budget durant toute la durée de son contrat.

Sélection d'offres de gaz à prix fixe compétitives en Février 2021
Référencement gratuit
Fournisseur Offre Avantages
vattenfall
☎️ 09 87 67 55 21
Vattenfall - Gaz fixe 36 mois 10% de remise HT pour le gaz par rapport aux TR, à prix fixes pendant 36 mois.
ekwateur
☎️ 09 87 67 16 74
Ekwateur gaz fixe Gaz à prix fixe pendant 1 an et avec un prix du kWh HT moins cher à la souscription que les TR.
Part de biométhane (5%).

Les offres à prix fixe et révisable, sécurité et économies

Les offres de gaz à prix fixe et révisable à la baisse reprennent toutes les garanties des offres à prix fixe. La différence avec ces offres est que, si à la date d'anniversaire du contrat il s'avère que les TRV d'Engie ont baissé sur les douze derniers mois, alors le prix du kWh facturé au client sur les douze prochains mois sera réajusté. Ainsi le pourcentage de baisse moyenne sera appliqué au prix par kWh HT, dans la limite de -7% du prix HT à la date de souscription.

Sélection d'offres de gaz à prix fixe et révisable compétitives en Février 2021
Référencement gratuit
Fournisseur Offre Avantages
eni
☎️ 09 74 59 12 86
Astucio Eco d'eni Prix fixes pendant 3 ans sur l’abonnement et le kWh.
Prix révisable uniquement à la baisse à la date anniversaire du contrat.
engie
☎️ 09 74 59 40 85
Gaz Ajust 2 ans Engie Prix fixes pendant 2 ans sur l’abonnement et le kWh.
Prix révisable uniquement à la baisse à la date anniversaire du contrat.

Il est parfois intéressant, au delà du prix du gaz au kWh, de connaître le prix du m3 de gaz et le prix du m2 de gaz.

Mis à jour le