carte de l'Europe avec une flamme de gaz et de l'argent

Comparaison des prix du gaz en Europe : qui paye son gaz le moins cher ?

Mis à jour le
min de lecture

Malgré l'ouverture à la concurrence du marché du gaz naturel dans l'Union européenne, le prix du gaz en Europe est variable entre les États membres. Les prix du gaz en France se situent dans la moyenne européenne, toutefois les pays d'Europe de l'Est se démarquent avec un tarif du kWh de gaz bien inférieur.

À RETENIR SUR LE PRIX DU GAZ EN EUROPE

  • En France, la hausse des prix du gaz a été limitée à + 15 % en 2023 par les pouvoirs publics : le pays restait donc dans la moyenne européenne. En janvier et février 2024, l'Hexagone affiche un prix du kilowattheure en baisse (part variable) ;
  • En Europe, certains voisins européens subissent une forte hausse du prix du gaz naturel ;
  • Début 2023, la Géorgie reste le pays où le prix du kWh de gaz pour résidentiels est le moins élevé (0,0182 € TTC). À l'inverse, les Pays-Bas affichent un prix du kWh de gaz pour les particuliers très élevé : 0,2481 € TTC ;
  • Les pays européens qui consomment le plus de gaz en 2023 sont : l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie ;
  • Le prix du gaz a augmenté dans 20 des 24 membres de l'UE au premier semestre 2023.

Quel est le prix du gaz pour les particuliers en Europe ?

Prix moyen du gaz pour les clients résidentiels (UE)
🌍 Pays de l'UE💶 Prix du kWh gaz (TTC)
Belgique 0,1146 €/kWh
Bulgarie0,0897 €/kWh
République-Tchèque0,1138 €/kWh
Danemark0,1655 €/kWh
Allemagne0,1230 €/kWh
Estonie0,1099 €/kWh
Irlande0,1465 €/kWh
Grèce0,1171 €/kWh
Espagne0,1077 €/kWh
France0,1043 €/kWh
Croatie0,0410 €/kWh
Italie0,0981 €/kWh
Lettonie0,1105 €/kWh
Lituanie0,0587 €/kWh
Luxembourg0,0875 €/kWh
Hongrie0,0337 €/kWh
Pays-Bas0,2481 €/kWh
Autriche0,1560 €/kWh
Pologne0,0683 €/kWh
Portugal0,1406 €/kWh
Roumanie0,1431 €/kWh
Slovénie0,0971 €/kWh
Slovaquie0,0571 €/kWh
Suède0,2189 €/kWh
Liechtenstein0,2000 €/kWh
Bosnie-Herzégovine0,0588 €/kWh
Moldavie0,1082 €/kWh
Macédoine du Nord0,1036 €/kWh
Géorgie0,0182 €/kWh

Eurostat - 1er semestre 2023

dépenses gaz

L’Union européenne a entamé une réforme importante de son secteur gazier dans les années 1990. Le but ? Atteindre un marché unique du gaz avec plus de concurrence, notamment à travers l’interopérabilité des réseaux et le développement des échanges entre les États membres.

Depuis la libéralisation du marché du gaz naturel en 2007, tous les consommateurs européens peuvent - en théorie - choisir leur fournisseur et profiter des avantages de la concurrence. Mais, en pratique, tous les États membres n'ont pas encore franchi cette étape ; et libéralisation n'est pas toujours synonyme de baisse des prix.

Combien coûte le kWh de gaz en France en 2024 ?

Combien coûte le m3 de gaz en France ?

En mai 2024, le prix du m3 de gaz utilisé pour le chauffage coûte 1 € en France. Ce prix est calculé tous les mois par la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie), via un coefficient de conversion de 11.2 kWh pour chaque mètre cube de gaz consommé.

En France, la fin des Tarifs Réglementés du gaz est effective depuis le 1ᵉʳ juillet 2023. Depuis cette date, les consommateurs peuvent se fier au Prix Repère Gaz afin de comparer les offres disponibles sur le marché.

La grille tarifaire ci-dessous permet de connaître le prix du kWh de gaz selon le prix de référence mis en place par la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) en mai 2024 :

Grille tarifaire de l'offre Prix Repère Gaz de la CRE par CRE TTC
CRE
0 - 6000 kWh/an 6000 - 300 000 kWh/an
Abonnement (€/an) 102.96 € 257.16 €
Zone 1 (€/kWh) 0.1106 € 0.0894 €
Zone 2 (€/kWh) 0.1106 € 0.0885 €
Zone 3 (€/kWh) 0.1106 € 0.0891 €
Zone 4 (€/kWh) 0.1106 € 0.0897 €
Zone 5 (€/kWh) 0.1106 € 0.0903 €
Zone 6 (€/kWh) 0.1106 € 0.0909 €

Prix en € TTC du Prix Repère Gaz de la CRE de la CRE à jour au 22/05/2024

D'après les ministères Écologie Energie Territoire, le prix du gaz naturel à usage domestique s’élève à 98 €/MWh TTC (UE27) en 2022 - soit une augmentation de 40 % entre 2021 et 2022. En France, le prix moyen du gaz naturel pour les particuliers s'est établi à 0,1043 € TTC par kWh en 2023 (Eurostat, Semestre 1 2023). Ainsi, la France ne s'éloigne pas tellement de la moyenne des tarifs européens.

Le graphique ci-dessous renseigne sur l'évolution du TRV gaz depuis 2021 en France. Il permet de constater les évolutions de prix majeures de ces dernières années, ainsi que l'impact du passage au Prix Repère gaz en 2023 :

Abonnement mensuel en € TTC et prix du kWh en centimes d'euros TTC pour une consommation de 13000 kWh par an - À jour en mai 2024

Comment se protéger face à la hausse des prix du gaz ? Pour trouver une offre de gaz moins cher, vous pouvez contacter gratuitement un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 73 00. Il analysera votre profil de consommation et votre type de logement (surface, nombre d'équipements, localisation, etc.) pour estimer vos factures avec des fournisseurs moins chers.

Quel est le pays le moins cher d'Europe pour le gaz ?

Graphique : Selectra - Source : Eurostat

Au premier semestre 2023, le pays d'Europe où le coût du gaz naturel est le moins cher pour les particuliers est la Géorgie, avec un prix du kWh moyen de 0,0182 € TTC. Notons par ailleurs que le prix de l'électricité européen est particulièrement bas dans ce pays, suivi de très près par la Hongrie et la Croatie.

  • Les pays d'Europe centrale et orientale (PECO) sont globalement les moins chers de l'Union européenne, même si l'on note que le Luxembourg et le Royaume-Uni s'en tirent particulièrement bien pour des pays riches.
  • Parmi les pays les plus chers pour le gaz en Europe, on retrouve notamment les Pays-Bas, la Suède, la République tchèque ou encore le Danemark, avec des prix beaucoup plus élevés que la moyenne européenne et près de quatre fois plus élevés que les pays les mieux lotis. Certains pays affichent même une augmentation de 100 % en ce qui concerne le prix du gaz, comme la Lettonie, la Roumanie et l'Autriche.

Par ailleurs, la France, le Portugal, la Grèce et la Suède affichent un prix du gaz proche de la moyenne des tarifs européens.

Comparatif des prix du gaz entre les pays européens

Comparaison prix du gaz Belgique VS France

Quel est le prix du gaz en Belgique ? D'après Eurostat, le prix du gaz en Belgique pour les consommateurs domestiques est fixé à 0,1146 €/kWh au premier semestre 2023, contre 0,1043 €/kWh en France.

Comparatif prix du gaz Espagne VS France

Quel est le prix du gaz en Espagne ? Selon Eurostat, le prix du gaz en Espagne pour les consommateurs domestiques coûte 0,1077 €/kWh au premier semestre 2023, contre 0,1043 €/kWh en France.

Prix gaz Italie : combien coûte le kWh ?

Quel est le prix du gaz en Italie ? Au premier semestre 2023, le prix du gaz en Italie pour les consommateurs domestiques est de 0,0981 €/kWh, contre 0,1043 €/kWh en France. (Source : Eurostat - Prix du gaz pour les consommateurs domestiques).

Prix gaz Allemagne : combien coûte le kWh par rapport au kWh en France ?

Quel est le prix du gaz en Allemagne ? Selon Eurostat, le prix du gaz en Allemagne est de 0,123 €/kWh, pour les consommateurs domestiques au premier semestre 2023. En France, à cette même période, le prix du kWh de gaz est de 0,1043 €/kWh.

Zoom sur le marché du gaz naturel en Roumanie Après les Pays-Bas et le Royaume-Uni, la Roumanie est le troisième producteur de gaz naturel dans l'Union européenne. Le pays est également le plus grand producteur de gaz naturel d'Europe centrale et orientale. Longtemps, il a toutefois freiné la libéralisation de son marché de l'énergie, ce qui lui a valu de nombreux rappels à l'ordre de la Commission européenne. Le système des Tarifs Réglementés de gaz pour les particuliers a disparu courant 2021.

Quelle évolution pour les prix du gaz en Europe ?

À jour en février 2024 - Graphique: Selectra - Source: Eurostat

Le graphique ci-dessus nous permet d'étudier l'évolution des prix du gaz naturel en Europe pour les particuliers, de 2018 à 2023. Les chiffres sont les suivants :

  1. 1ᵉʳ semestre 2018 : 0,0435 € HT/kWh ; 2ᵉ semestre 2018 : 0,0497 € HT/kWh ;
  2. 1ᵉʳ semestre 2019 : 0,0458 € HT/kWh ; 2ᵉ semestre 2019 : 0,0498 € HT/kWh ;
  3. 1ᵉʳ semestre 2020 : 0,043 € HT/kWh ; 2ᵉ semestre 2020 : 0,0475 € HT/kWh ;
  4. 1ᵉʳ semestre 2021 : 0,0411 € HT/kWh ; 2ᵉ semestre 2021 : 0,0546 € HT/kWh ;
  5. 1ᵉʳ semestre 2022 : 0,0629 € HT/kWh ; 2ᵉ semestre 2022 : 0,098 € HT/kWh ;
  6. 1ᵉʳ semestre 2023 : 0,0964 € HT/kWh ;

On constate donc que le prix du gaz a augmenté du premier semestre 2018 au premier semestre 2023, et plus particulièrement à partir du 2ᵉ semestre 2021. Concrètement, celui-ci a presque doublé : les factures de gaz des ménages en sont directement affectées.

Selon Eurostat (2023), 42 millions de personnes étaient en situation de précarité énergétique en 2022 à travers l’Europe. Concrètement, 9,3 % des citoyens de l’Union européenne ont donc rencontré des difficultés pour régler leurs factures de gaz et/ou d'électricité (contre 6,9 % en 2020).

Le Comité économique et social européen (CESE) met en garde contre ces chiffres en hausse. La hausse des prix de l’énergie et l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont conduit les ménages les plus vulnérables à s’enfoncer dans la précarité énergétique.

Les prix du gaz naturel pour les professionnels dans l'Union européenne

Au 21/05/2024, le prix du MWh de gaz sur le marché PEG en France est de 33.148 €, ce qui est 0  % par rapport à son niveau le plus élevé sur le dernier mois (33.148 €/MWh).

À jour en février 2024 - Graphique: Selectra - Source: Eurostat

D'après le ministère de la Transition énergétique, le prix hors TVA du gaz a fortement augmenté en France en 2022 et atteint 70 €/MWh PCS (+ 67 %) pour les non résidentiels. Il s'agit de son niveau le plus haut depuis 2007 et cette hausse touche particulièrement les entreprises qui consomment beaucoup de gaz : elles payent désormais un prix proche de celui des petits consommateurs.

Par ailleurs, les entreprises françaises paient le gaz naturel 11 % moins cher que la moyenne des entreprises de l’UE. La France fait partie des pays les plus chers d'Europe pour le gaz pour les professionnels, avec un niveau proche de la Hongrie, de la Suède et de la Lettonie.

  • Les professionnels allemands sont particulièrement chanceux puisqu'ils bénéficient du prix du gaz naturel pour professionnels parmi les moins chers d'Europe ;
  • La Lituanie, le Danemark et la Suède sont les trois pays dans lesquels les factures de gaz sont les plus élevées pour les professionnels, avec des prix beaucoup plus élevés que la moyenne européenne.

Quels sont les pays où le gaz pour les pros est le plus cher ? Entre 2021 et 2022, le prix du gaz naturel (hors TVA) pour les professionnels au sein de l’Union européenne atteint 79 €/MWh, ce qui signifie qu'il a presque doublé. Certains pays comme la Grèce, l’Espagne et la Bulgarie ont vu le prix du gaz tripler dans ce même laps de temps.

Comment expliquer les écarts de prix du gaz naturel en Europe ?

Prix spot du gaz sur les marchés européens

Les prix spot du gaz sont particulièrement volatils sur les marchés européens. Ceux-ci ont fortement augmenté après l’invasion de l’Ukraine fin février 2022, puis en août après que Gazprom ait annoncé interrompre les livraisons de gaz gazeux. Notons toutefois que ces prix ont diminué à l’automne grâce à des températures clémentes et à un afflux de gaz naturel liquéfié (GNL). Les engorgements du réseau et la capacité limitée ou inexistante de certains pays de recevoir des cargaisons de GNL ont conduit à une divergence inédite des cours sur les marchés européens (mai à octobre). Enfin, le prix spot en France (PEG) s’élevait à environ 98,6 €/MWh en 2022.

Les différences de prix du gaz entre les membres de l’UE s'expliquent de diverses manières : proximité avec la Russie, nombre de producteurs de gaz, ou encore contexte économique et géopolitique en cours au sein du pays.

Les pays proches de la Russie favorisés

On note globalement que les pays proches de la Russie ont des prix moyens moins élevés que le reste de l'Europe. Cela s'explique par le fait que l'énergie a moins de chemin à parcourir pour atteindre les foyers et les entreprises de ces pays. Or l'approvisionnement et l'acheminement représentent la grande majorité du coût du gaz naturel.

Par conséquent, la Russie a à cœur de garder des relations étroites avec ses proches voisins, qui faisaient encore partie de l'URSS il y a plusieurs décennies. L'approvisionnement en gaz naturel, vital pour ces pays à l'hiver rigoureux, est donc un levier géostratégique de première importance. C'est d'ailleurs pour cette raison que les tensions ont débuté et que la guerre en Ukraine a éclaté.

Peu de pays producteurs en Europe

puits extraction

Les premières découvertes importantes de gisement de gaz naturel en Europe datent des années 1950 et 1960. La Norvège (qui n’appartient pas à l’Union européenne), les Pays-Bas, le Royaume-Uni (et dans une moindre mesure l’Allemagne, l’Italie et la France) commencent alors à produire du gaz naturel pour la consommation domestique et l’exportation.

Cependant, la dépendance de l'Union européenne vis-à-vis de pays tiers augmente rapidement tandis que sa production décline. Aujourd'hui, la Russie est le premier fournisseur de gaz naturel en Europe, devant la Norvège. Or, plus le nombre d'exportateurs est limité, plus la sécurité de l'approvisionnement de l'Union européenne est menacée.

En milliards de mètres cubes de gaz naturel produit - Source : Statistical Review of World Energy 2022 - Graphique : Selectra

C'est d'ailleurs pour cette raison que les pays d'Europe commencent à investir dans le développement du biogaz. Les filières locales de biométhane grandissent à un rythme exponentiel, puisqu'il permettra à terme de réduire leur balance commerciale et leur dépendance vis-à-vis du gaz naturel russe, algérien, norvégien et des pays du golfe.

L'impact des taxes sur la facture de gaz en Europe

Dans certains pays, à l'instar du Danemark ou des Pays-Bas, les taxes sur le gaz (telles que l'accise sur les gaz naturels, anciennement TICGN) et prélèvements alourdissent particulièrement la facture des ménages et représentent jusqu'à la moitié des factures. À l'inverse, elles sont très basses hors TVA dans d'autres pays comme la Hongrie, la Grèce ou encore la Belgique.

Graphique: selectra.info - Source: Légifrance

En France, les taxes représentent environ un tiers des factures, et cette proportion peut s'agrandir dans les prochaines années.

Contrats de long terme, économie et géopolitique

Pour s'approvisionner, les fournisseurs peuvent faire appel aux marchés de gros ou signer des contrats de long terme avec les entreprises extractrices de gaz. La durée de ceux-ci peut aller jusqu'à 30 ans, afin d'assurer aux deux parties des garanties de longue durée. De manière générale, les prix du gaz dépendent de l'économie et de la géopolitique. En effet, les prix du gaz sont encore souvent indexés sur la parité entre la monnaie locale et le dollar, mais aussi sur le cours du pétrole.

Ainsi, la situation économique et financière d'un pays aura un impact sur les prix du gaz. De la même façon, des tensions entre deux pays ou dans une région exportatrice de gaz naturel fera augmenter les prix du gaz.

Politiques européennes pour le gaz naturel

Des monopoles publics au marché européen du gaz

Dans la plupart des pays européens, le secteur gazier s’est organisé à partir des années 1950 autour de compagnies nationales publiques, détentrices de monopoles de droit ou de fait d’importation : Engie en France, British Gas au Royaume-Uni, ENI en Italie, Distrigas en Belgique, Gasunie aux Pays-Bas. Le temps des monopoles est désormais loin : depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, les Européens ont accès à une multitude de fournisseurs d'énergie.

drapeau européen

La politique européenne de l'énergie a pour principaux objectifs :

  • Assurer la disponibilité de l'énergie, en quantité suffisante et à des prix abordables ;
  • Garantir la sécurité de l'approvisionnement énergétique dans l'Union européenne ;
  • Promouvoir l'interconnexion des réseaux énergétiques ;
  • Faciliter le bon fonctionnement du marché de l'énergie.

L'ancien président de la Commission européenne - Jean-Claude Juncker - avait proposé en juillet 2014 la mise en place d'une Union européenne de l’énergie. En novembre 2015 a été remis le premier rapport sur l’état de l’union de l’énergie. Parmi les éléments figurant dans ce rapport a été adoptée une proposition de règlement sur les statistiques relatives aux prix de l'électricité et du gaz naturel. Une fois adopté, ce règlement devra permettre d’améliorer les statistiques européennes sur les prix de l'énergie.

Qui préside la Commission européenne en 2023 ? Depuis 2019, Ursula Gertrud von der Leyen détient le poste de présidente de la Commission européenne.

Évolution de la demande de gaz en Europe

L’Union-Européenne devrait voir sa population stagner d’ici à 2030, et son activité économique croître faiblement. Les efforts de l’UE en matière d’efficience énergétique devraient contribuer à faire diminuer la demande de gaz naturel, et donc les prix du gaz naturel. Au contraire, la part du gaz naturel dans la consommation d’énergie primaire devrait passer de 24,1% en 2005 à 30,1% en 2030 (d’après Eurogas), en raison de l’augmentation de la consommation de gaz pour la production d’électricité.

De nombreux pays très dépendants des autres énergies fossiles (charbon) pour leur production d’électricité, comme l’Allemagne ou le Danemark, devraient en effet remplacer leurs centrales au charbon par des centrales au gaz. Celles-ci sont beaucoup moins émettrices de gaz à effet de serre.

Au total, la demande de gaz naturel en Europe devrait donc rester stable (post-COVID), en raison des effets contradictoires de l’amélioration de l’efficience énergétique et de l’augmentation de la production d’électricité à partir de gaz naturel.

❓ Foire Aux Questions (FAQ)

Comment mieux lutter contre la précarité énergétique en Europe ?

L'objectif du plan REPower UE est d'économiser l’énergie, de produire de l’énergie propre et de diversifier les approvisionnements énergétiques à prix abordable. Pour lutter contre la précarité énergétique, le CESE propose également d'autres possibilités :

  • La mise en place de mécanismes pour contrôler l’inflation ;
  • Une réforme du marché de l’électricité ;
  • Plus d'investissements dans les énergies renouvelables ;
  • Une meilleure rénovation énergétique pour les logements ;
  • Plus d'aides financières locales.

L'énergie étant un service public, il est essentiel que tous les citoyens puissent y accéder. Le président du groupe permanent du CESE sur l’énergie, a également déclaré :

L’Union doit définir une stratégie claire dans laquelle tous les niveaux politiques – local, national et européen – s’unissent et se soutiennent mutuellement ».

Andrés Barceló DelgadoCESE, 3ᵉ conférence annuelle à Bruxelles (19 juillet 2023)

Quelles sont les offres de gaz pour particuliers les moins chères en mai 2024 ?

🔥 Qui est le meilleur fournisseur de gaz ?
Fournisseurs de gaz Nom de l'offre Budget annuel - TTC Économies sur le Prix Repère Gaz Prix de l'abonnement TTC Prix du kWh TTC
OHM Énergie
ULTRA ECO GAZ
📣 Selectra Score : C
Budget annuel estimé
1040 €
Vous gagnez
111 €
257.16 € 0.0783 €
TotalEnergies
OFFRE SPÉCIALE GAZ
⚖ Des prix indexés !
📣 Selectra Score : B
Budget annuel estimé
1076 €
Vous gagnez
75 €
257.18 € 0.0819 €
Gaz de Bordeaux
05 56 79 41 41
GAZ RÉF
⚖ Des prix indexés !
📣 Selectra Score : B
Budget annuel estimé
1107 €
Vous gagnez
44 €
251.28 € 0.0856 €
EDF
3404
AVANTAGE GAZ OPTIMISÉ
⚖ Des prix indexés !
📣 Selectra Score : C
Avis clients EDF : 1.8/5

Budget annuel estimé
1115 €
Vous gagnez
36 €
238.32 € 0.0877 €
Happ-e
 Souscrire en ligne
HAPP-E OFFRE GAZ
⚖ Des prix indexés !
📣 Selectra Score : B
Budget annuel estimé
1131 €
Vous gagnez
20 €
273.81 € 0.0857 €

*Tarifs € TTC à jour du 22/05/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 10000 kWh (classe de consommation )

Pour les particuliers, le fournisseur de gaz le moins cher en mai 2024 est OHM Énergie. Le kWh de gaz est fixé à 0,0783 € TTC avec le contrat Ultra Eco Gaz. Concrètement, les foyers peuvent ici économiser jusqu'à 111 € par an (budget annuel de 1040 €).

Quelles sont les offres de gaz pour professionnels les moins chères en mai 2024 ?

Ci-dessous, le top 5 des offres de gaz les moins chères en mai 2024, pour les professionnels

🔥 Qui est le meilleur fournisseur de gaz ?
Fournisseurs de gaz Nom de l'offre Budget annuel - TTC Économies sur le Prix Repère Gaz Prix de l'abonnement TTC Prix du kWh TTC
EDF
3404
AVANTAGE GAZ 2 ANS
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : D
Avis clients EDF : 1.8/5

Budget annuel estimé
71 €
Vous gagnez
32 €
120.96 € 0.1246 €
EDF
3404
AVANTAGE GAZ OPTIMISÉ
⚖ Des prix indexés !
📣 Selectra Score : C
Avis clients EDF : 1.8/5

Budget annuel estimé
90 €
Vous gagnez
13 €
90.36 € 0.1108 €
Sowee
 Souscrire en ligne
GAZ PRIX FIXE 3 ANS
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : C
Budget annuel estimé
102 €
Vous gagnez
1 €
102.46 € 0.1246 €
TotalEnergies
OFFRE VERTE FIXE GAZ
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : C
Budget annuel estimé
103 €
Identique au tarif de référence Prix Repère CRE 102.94 € 0.1351 €
OHM Énergie
CLASSIQUE GAZ
🌿 Offre verte !
📣 Selectra Score : C
Budget annuel estimé
103 €
Identique au tarif de référence Prix Repère CRE 102.96 € 0.151 €

*Tarifs € TTC à jour du 22/05/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de pro kWh (classe de consommation B2i)

Prix gaz France : quelles évolutions en 2024 ?

Le début de l'année 2024 est marqué par une baisse du prix du gaz, et plus spécifiquement du prix du kWh HT (part variable). En France en mai 2024, le Prix Repère du kilowattheure de gaz coûte 0,0894 € TTC pour un foyer chauffé au gaz à Lyon ;

Plus concrètement, le Prix Repère Gaz est à la baisse avec un prix du kWh à 0,0985 € en février 2024. Grâce à cette tendance favorable, les consommateurs ayant un contrat de gaz indexé sur ce prix peuvent compenser la hausse de l'accise sur les gaz naturels.

Quel est le prix d'une bouteille de gaz en France ?

Le prix d'une bouteille de gaz varie en fonction de l'usage. Les bouteilles de gaz butane sont à privilégier pour un usage intérieur, tandis que la bouteille de gaz propane doit être utilisé pour l'extérieur.

Pour relier une bouteille de gaz à une plaque de cuisson, une gazinière ou un four, il est conseillé d'opter pour un contenant de butane de 10 à 13 kg. Dans ce cas, le prix de la bouteille de gaz oscille entre 25 et 30 € l’unité, en fonction de la marque et du revendeur.

Lors d'un premier achat, il faut ajouter le prix de la consigne au prix de la bouteille de gaz. Ce dépôt de garantie est appliqué par tous les distributeurs en contrepartie du prêt du contenant. Son prix varie d’une marque à l’autre et se situe généralement entre 5 et 30 €.