Estimation gaz : calcul de sa consommation en kWh et en euros

Le calcul de sa consommation de gaz naturel selon les caractéristiques de son logement.

La facture de gaz est un poste important de dépenses pour les français. À ce titre, il est important de pouvoir connaître une estimation de sa consommation gaz afin de pouvoir mieux gérer son budget et ses dépenses. Pour estimer au mieux sa consommation, il faut en effet connaître l'ensemble des facteurs qui influent sur notre consommation de gaz ainsi que les moyens de la limiter.

Quels sont les facteurs jouant sur la consommation de gaz ?

La consommation en gaz naturel dépend d'un certain nombre de paramètres qui évoluent d'un foyer à l'autre selon les caractéristiques du logement et de la famille :

Les différentes utilisations du gaz

Le gaz naturel peut être utilisé à la maison pour le chauffage, l'eau chaude sanitaire (salle de bain, cuisine) et la cuisson des aliments. Certains ménages l'utilisent pour les trois, d'autres pour l'un ou l'autre de ces usages possibles du gaz.

Quelle consommation de le gaz pour le chauffage ?

Les facteurs qui ont la plus grande incidence sur les consommations de gaz au mètre carré sont l'isolation et les températures extérieures. Pour cet usage, le nombre d'occupants n'a qu'une importance relative puisqu'en général, toutes les pièces sont chauffées.

Moyennes de consommation pour le chauffage au gaz
Type de logement Consommation moyenne par m²/an
Logement bien isolé ou en zone aux températures hivernales douces 90 kWh
Logement mal isolé / situé dans une zone aux hivers rigoureux 150 kWh

Radiateur en fonte
Le chauffage représente 62,1% des consommations d'énergie d'un ménage en moyenne (Ademe, 2011).

Ainsi, si le logement est bien isolé et qu'il fait une taille de 100 mètres carrés, vous pouvez estimer votre consommation de gaz naturel pour le chauffage à 90 kWh x 100 m2 = 9 000 kWh par an. Remarquez que les bâtiments basse consommation de dernière génération peuvent atteindre des ratios bien plus bas, mais ils représentent encore une petite minorité des logements. Au contraire, une maison mal isolée de 150 mètres carrés consommera plutôt 150 kWh x 150 m2 = 22 500 kWh par an. La consommation et la facture de chauffage montent très vite lorsque l'isolation est mauvaise.

En dehors de la superficie et de la qualité de l'isolation, on retrouve d'autres facteurs qui influeront sur la facture de gaz naturel : Si votre chauffage marche au gaz naturel, votre consommation de gaz est importante. C'est pourquoi la réduction sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés doit être une priorité dans le choix de son fournisseur de gaz.

Quelle consommation de le gaz pour l'eau chaude ?

La consommation d'eau chaude sanitaire varie quasiment proportionnellement au nombre d'occupants d'un logement (autour de 1300 kWh par personne et par an). Quelques usages communs, notamment l'usage de l'eau chaude dans la cuisine, font toutefois progresser la consommation de gaz un peu moins vite que le nombre d'occupants.

Moyennes de consommation pour le gaz pour l'eau chaude
Nombre d'occupants du logement Consommation moyenne par an
1 personne 1 430 kWh
2 personnes 2 580 kWh
3 personnes 3 720 kWh
4 personnes 4 590 kWh

La consommation moyenne de gaz en France pour ce qui est de l'eau chaude est relativement la même pour un foyer à l'autre. On notera toutefois que les adultes consomment plus que les enfants, à moins que ceux-ci prennent souvent des bains.

Quelle consommation de le gaz pour la cuisson ?

La cuisson demande peu d'énergie et la consommation à prévoir variera également selon le nombre d'occupants du logement.

Moyennes de consommation pour la cuisson au gaz
Nombre d'occupants du logement Consommation moyenne par an
1 personne 200 kWh
2 personnes 365 kWh
3 personnes 545 kWh
4 personnes 730 kWh

Exemples de consommation en gaz de logements

Afin de se faire une idée de la consommation globale d'un logement en fonction de sa taille, voici une liste d'exemple de consommations indicatives de gaz.

La consommation d'un logement selon la taille et l'usage du gaz
Type de logement Usages du gaz Consommation annuelle approximative
Studio 30m² Eau chaude, cuisson 2 960 kWh
Studio 30m² Chauffage, eau chaude, cuisson 5 960 kWh
3 pièces 70m² Eau chaude, cuisson 4 440 kWh
3 pièces 70m² Chauffage, eau chaude, cuisson 11 440 kWh
5 pièces 120m² Eau chaude, cuisson 5 920 kWh
5 pièces 120m² Chauffage, eau chaude, cuisson 17 920 kWh
Maison 150m² Chauffage, eau chaude, cuisson 22 400 kWh

L'outil d'estimation de consommation personnalisé

Une application d'évaluation de sa consommation de gaz est disponible en ligne. En renseignant simplement quelques informations sur son logement (superficie, usage, nombre d'occupants, qualité de l'isolation...), on peut obtenir une estimation annuelle de sa consommation de gaz en kWh. L'outil fonctionne également pour l'électricité.

Outil d'estimation de consommation

Vous pouvez ensuite utiliser le comparateur des fournisseurs de gaz pour calculer la facture de gaz naturel de votre logement. L'application donne la possibilité de comparer les différents fournisseurs et de trouver l'offre de gaz la moins chère dans son cas.

Comment réduire sa facture de gaz ?

Comprendre sa facture de gaz

Le montant à payer sur une facture est constitué de deux parties :

  • L'abonnement
  • La consommation

L'abonnement est d'un montant fixe et il évolue par palier en fonction de la classe de consommation du client. Pour les particuliers, il existe 3 classes de consommation :

Les classes de consommation pour les particuliers
Classe Caractéristiques
Base
  • Consommation inférieure à 1000 kWh par an.
  • Correspond à l'usage du gaz pour la cuisson.
B0
  • Consommation comprise entre 1000 kWh et 6000 kWh par an.
  • Correspond à l'usage du gaz pour la cuisson et l'eau chaude ou le tout gaz pour un logement de 30m².
B1
  • Consommation supérieure à 6000 kWh par an.
  • Correspond à l'usage du gaz pour la cuisson, eau chaude et chauffage.

Le reste de la facture correspond à la consommation enregistrée par le compteur durant le mois. Elle fluctue d'un mois sur l'autre en fonction de la quantité de gaz consommée. Le montant facturé correspondant à la consommation dépend de l'offre souscrite. Il existe 3 types de facturation du kWh de gaz :

  • Le tarif réglementé du gaz (TRV) : ce tarif n'est pratiqué que par le fournisseur historique Engie. Il est fixé par les pouvoirs publics et plus particulièrement par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE).
  • Les offres à prix fixes : le prix du kWh de gaz est fixé pendant une période définie par le contrat (entre 1 et 3 ans le plus souvent). Ces prix sont souvent fixés en dessous du tarif réglementé lors de la souscription.
  • Les offres à prix indexés : les fournisseurs garantissent une réduction par rapport au tarif réglementé. Le prix du kWh évolue ensuite comme le tarif réglementé, mais toujours en dessous.

Comparer les fournisseurs de gaz

Il est possible de faire jouer la concurrence en comparant les offres de gaz des différents fournisseurs. L'offre la plus adaptée dépend de sa situation personnelle.

Différentes offres permettant de faire des économies
Offre Abonnement Prix HT du kWh Caractéristiques Contacts
direct energieOffre Online Gaz Identique aux TRV
  • - % de réduction sur le prix HT du kWh par rapport au TRV
  • Garantie toujours moins chère que le TRV
  • Service client de l'année 2018
09 87 67 54 76  ou se faire rappeler
ButagazOffre Butagaz fixe Identique aux TRV
  •  % de réduction sur le prix HT du kWh par rapport au TRV
  • Moins chère que le TRV à la souscription
  • Prix fixe 2 ans
09 74 59 12 21 ou se faire rappeler
EniOffre Astucio Eco d'Eni Identique aux TRV
  • Aucune réduction garantie par rapport au TRV
  • Garantie toujours moins chère que le TRV
  • Prix fixe   ans et révisable à la baisse chaque année à la date anniversaire de souscription
09 87 67 54 33 ou se faire rappeler

Que se passe-t-il si l'estimation de mon fournisseur est incorrecte ?

Sous-estimation des consommations de gaz

La mauvaise estimation de la consommation de gaz naturel lors de la souscription pour établir l'échéancier est le premier motif d'insatisfaction des clients des fournisseurs. En effet, lorsque l'estimation est trop basse, les mensualités du client sont trop faibles par rapport à sa consommation. En fin de période, lorsque le relevé de compteur par un technicien survient, une mauvaise surprise apparaît : il faut payer une importante facture de régularisation.

Que faire pour éviter les erreurs d'estimation du fournisseur ? Il existe un moyen simple de sortir des problèmes des estimations incorrectes de consommation de gaz. Pratiquez l'autorelève en transmettant régulièrement votre relevé de compteur à votre fournisseur de gaz naturel. La facturation correspondra alors à votre consommation réelle de gaz, vous évitant les surprises en fin de période. 

Surestimation des consommations de gaz naturel

Parfois, c'est le contraire qui se produit : le fournisseur a fait une estimation de consommation trop élevée, et le client a besoin de moins de gaz que ce que sa mensualité lui permet de consommer. La facture de régularisation fait apparaître un trop-perçu, et le fournisseur rembourse le client du montant correspondant.

Compteur gazpar
Le compteur intelligent Gazpar transmettra les données de consommation en temps réel.

Un rapport judiciaire d'un expert daté de juin 2012 et intervenant dans le cadre d'une procédure pour impayé opposant Engie à un client professionnel dénonçait un système de facturation inéquitable et peu transparent, reposant sur de fréquentes surestimations. L'UFC Que Choisir avait déjà lancé le sujet en 2010, accusant Engie de surévaluer les consommations de ses clients afin de faire fructifier la trésorerie. De son côté, Engie a fermement démenti ces accusations, affirmant que ses estimations étaient fondées sur des historiques de consommation corrigés des variations du climat.

Qu'en est-il réellement ? Difficile de le savoir. On comprend que l'estimation de la consommation est un point difficile pour tous les fournisseurs de gaz, qui sont tous concernés. En effet, il est compliqué d'anticiper précisément la consommation de chacun de ses clients. Il est tentant pour un fournisseur de surestimer légèrement les consommations afin d'éviter d'envoyer des factures de régularisation élevées lors du relevé de compteur, qui peuvent générer de la colère et des impayés. Ce phénomène est connu dans le jargon du métier sous le nom de bill shock (choc de facture).

Tant que des compteurs de gaz intelligents capables de transmettre chaque mois la consommation exacte du client ne sont pas mis en place, les messages sur les forums faisant état de surestimations de consommation de gaz risquent de rester très nombreux. Heureusement, le déploiement par le gestionnaire de réseau GRDF des compteurs de gaz de dernière génération dans les 11 millions de foyers consommateurs de gaz d'ici à 2022 finira par apporter une solution en télétransmettant les données de consommation en temps réel au fournisseur.

Mise à jour le