Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Actualités - Les évolutions sur le marché de l'électricité et du gaz

Pages

Le marché de l'énergie est en pleine mutation. Sa libéralisation il y a une dizaine d'années a fait émerger de nombreux acteurs présentant de nouvelles offres, tandis que la transition énergétique s'amorce partout dans le monde. Retrouvez également les évolutions des prix du gaz et de l'électricité dès leur annonce.

Souscrire une offre verte permet d'améliorer les performances énergétiques des professionnels comme des particuliers.

Les dirigeants et dirigeantes d'entreprise sont favorables aux mesures politique en faveur du climat. C'est ce qu'affirme le 19ème baromètre de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) sur les représentations sociales liées à l’effet de serre et du changement climatique. 

Vendredi dernier, le ministère de la Transition écologique et solidaire détaillait dans un communiqué de presse l'agenda de la baisse des tarifs réglementés du gaz de Engie, de janvier à juin 2019. Quelle sera le réel impact sur la facture des ménages ?

Pourquoi les tarifs réglementés du gaz n'augmenteront pas jusqu'en juin ?

Après une hausse de 5% en novembre dernier et de plus de 20% en un an, les tarifs réglementés du gaz repartiront à la baisse en début d'année et jusqu'au mois de juin 2019.

En matière de gaz et d'électricité, les Français quittent progressivement les tarifs réglementés.

La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) publiait la semaine dernière son observatoire du troisième trimestre 2018 sur le marché de détail de l'énergie en France. Elle y souligne les évolutions en matière de consommation d'électricité et de gaz en France. Pour vous aider à mieux comprendre le marché des consommateurs résidentiels, Selectra en a extrait l'essentiel.

Le tarif bleu de l'électricité pourrait augmenter de 3 à 4% dès février.

Alors que les manifestations des "gilets jaunes" contre la hausse des carburants font rage depuis environ deux semaines, un autre dossier sensible arrive sur le haut de la pile pour le gouvernement. Il s'agit de la potentielle réévaluation à la hausse des prix de l'électricité ; elle pourrait avoir lieu dès février 2019. 

L’installation de panneaux photovoltaïques sur des bâtiments ou terrains permet aux particuliers, entreprises ou collectivités de s'auto alimenter en électricité.

20 000, c’est le nombre de foyers de l’Hexagone qui ont décidé de s’alimenter en électricité via l’autoconsommation. Elle permet aux ménages, mais aussi aux entreprises et aux collectivités territoriales de mieux maitriser leur consommation d’énergie en optant pour un mode de vie plus écologique.

Pour la première fois depuis sept mois, le prix du gaz repartira à la baisse au 1er décembre 2018.

On se demandait jusqu'où irait l'augmentation des prix du gaz. Après les hausses successives sans précédent de 2018 (plus de 20% en un an), plus clémente, la fin de l'année annonce une baisse de 2,4%.

Le gouvernement prévoit de supprimer les chaudières au fioul à horizon 10 ans et souhaite développer une nouvelle prime à la conversion.

Le premier ministre Edouard Philippe a fait savoir qu'il souhaitait que la France renonce définitivement aux chaudières à fioul à horizon 10 ans. Pourtant, quatre millions de foyers se chauffent encore au fioul, notamment dans les zones rurales. Le gouvernement prévoit donc la mise en place d'une prime à la conversion pour les foyers souhaitant se défaire de leur chaudière.

Pages