Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Actualités - Les évolutions sur le marché de l'électricité et du gaz

Pages

Le marché de l'énergie est en pleine mutation. Sa libéralisation il y a une dizaine d'années a fait émerger de nombreux acteurs présentant de nouvelles offres, tandis que la transition énergétique s'amorce partout dans le monde. Retrouvez également les évolutions des prix du gaz et de l'électricité dès leur annonce.

Encore 4,4 millions de foyers sont abonnés aux tarifs réglementés du gaz pratiqués par Engie en France.

C'est officiel, les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz vont bien disparaître. Dans le cadre de la loi Pacte, adoptée le 11 avril dernier, l'Hexagone a acté la fin des TRV du gaz. La date butoir ? Le 1er juillet 2023 pour les particuliers et 2020 pour les professionnels.

D'après l'Insee, les taxes pèsent de plus en plus lourd sur les factures électriques. En 2016, elles représentaient 35% des factures d'électricité.

C'est l'Etat lui-même qui le dit, "depuis les années 1960, les dépenses des ménages en électricité ont augmenté en valeur de 9% en moyenne par an". Aujourd'hui, la facture tourne autour de 960 euros par ménage pour une année. Et loin de stagner, elle devrait continuer à grimper dans les mois à venir. 

La facture d'électricité pèse de plus en plus sur le porte-monnaie des ménages français.

Selon les chiffres de l’institut de la statistique et des études économiques (Insee), la facture d'électricité moyenne des Français est d'environ 960 euros par an. Un montant qui devrait continuer à grimper au vu de la hausse de presque 6% à venir en juin prochain. Comment expliquer l'envolée des tarifs ? Comment la prévenir pour ne pas risquer d'avoir une facture trop lourde ? 

Après une période de gel cet hiver, les tarifs de l'électricité vont flamber à partir du 1er juin.

C'est confirmé, le tarif de l'électricité augmentera dès le 1er juin 2019 de 5,9%. Une hausse importante après des mois de gel du tarif bleu de l'électricité que l'association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) et le médiateur de l'énergie dénoncent. 

Le gaz naturel est de plus en plus utilisé comme source de chauffage, alors que le gaz de cuisson tend à céder sa place à des alternatives électriques.

Après cinq années de difficultés entre 2008 et 2013, le gaz naturel semble retrouver de sa superbe. S'il on en croit le bilan présenté ce mardi 19 mars par GRDF, le gestionnaire du réseau de distribution de gaz naturel, 11 millions de ménages ont désormaist recours au gaz dans leur logement : un record depuis 2007, année de la libéralisation du marché de l'énergie.

Dans son rapport, la CRE affirme que les Français sont plus au courant de la concurrence sur le marché de l'énergie. Une donnée qui leur permet de mieux prendre en main le choix de leurs fournisseurs d'électricité et de gaz.

Le 5 mars 2019, la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) faisait paraître son dernier rapport intitulé "Les marchés de détail de l’électricité et du gaz en pleine mutation". Dans cette publication, la CRE indique que la concurrence sur le marché de l'énergie, plus de dix ans après son ouverture, commence à être mieux comprise par les Français.

Fournir en temps réel de l'électricité verte pour la consommation domestique, voilà ce que propose désormais le fournisseur Planète OUI.

Se démarquer de la concurrence et engager les consommateurs dans la transition énergétique sont aujourd'hui les gros challenges des fournisseurs d'électricité renouvelable. En la matière, Planète OUI s'apprête à franchir une étape importante.

Le dispositif de chaudière à un euro vise à lutter contre la précarité énergétique qui augmente. En effet, plus d'un Français sur deux déclare avoir froid chez lui, d'après Opinion Way en 2016.

Le vendredi 18 janvier en Seine-et-Marne, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, participait au lancement du nouveau dispositif de prime à la conversion des chaudières. Les ménages les plus modestes pourront donc changer de chaudière pour un euro.

Souscrire une offre verte permet d'améliorer les performances énergétiques des professionnels comme des particuliers.

Les dirigeants et dirigeantes d'entreprise sont favorables aux mesures politique en faveur du climat. C'est ce qu'affirme le 19ème baromètre de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) sur les représentations sociales liées à l’effet de serre et du changement climatique. 

Pages