Vous êtes ici

Déménagement

09 73 72 73 00

Prix du gaz naturel en 2017

Réduire ses factures de gaz 09 73 72 73 00 (Service Selectra — lundi-vendredi 8h-21h ; samedi 8h30-18h30)
Rappel immédiat et gratuit

Réduire ses factures de gaz 09 73 72 73 00 (Service Selectra — lundi-vendredi 8h-21h ; samedi 8h30-18h30)
Rappel immédiat et gratuit


Tuyaux gaz

En France, les fournisseurs de gaz facturent les foyers selon le nombre de kWh consommés au cours de la période. Or le prix du kWh n'est pas le même selon votre classe de consommation, la zone tarifaire de votre ville, et surtout votre fournisseur de gaz. Si le prix du kWh en France évolue tous les mois et reste dans la moyenne des prix de l'UE, il est tout à fait possible de faire des économies sur sa facture de gaz en regardant les rabais proposés par certains fournisseurs alternatifs.

Gaz de ville

Comprendre les tarifs du gaz naturel

Le prix du gaz en kWh

Unité de mesure utilisée par les fournisseurs de gaz comme d'électricité pour la facturation de leurs clients, le kilowattheure (kWh) correspond à l'énergie consommée pendant une heure d'utilisation par un appareil d'une puissance d'un kilowatt.

Cependant, vous remarquerez que votre compteur de gaz mesure votre consommation en mètres cubes (m3). Le gestionnaire du réseau de distribution relève les mesures des compteurs de gaz en m3, et sont ensuite converties en kWh par les fournisseurs. Or le gaz naturel n'a pas la même composition partout en France, puisque son pouvoir calorifique varie en fonction de l'altitude ou le type de gaz (gaz H ou B). Ainsi GRDF définit un coefficient de conversion en fonction du temps et du lieu, qui permet de neutraliser financièrement la différence de pouvoir calorifique afin que chaque consommateur paye le même prix pour la même consommation, partout en France.

En moyenne, on estime qu'1 mètre cube de gaz naturel = 11,2 kilowattheures.

Les fourchettes réglementaires de kWh par mètre cube de gaz selon le type de gaz et l'altitude
Altitude Gaz B (Bas pouvoir calorifique) Gaz H (Haut pouvoir calorifique)
Moins de 200 m d'altitude 9,2 - 10,1 kWh/m3 10,3 - 12,4 kWh/m3
200-400 m 9,0 - 9,9 kWh/m3 10,1 - 12,1 kWh/m3
400 à 600 m   9,9 - 11,8 kWh/m3
600 à 800 m   9,6 - 11,5 kWh/m3
800 à 1000 m   9,4 - 11,3 kWh/m3
Plus de 1000 m   9,2 - 11,0 kWh/m3
Piepeline traversant la montagne

Le prix du gaz correspond à l'addition de coûts liés aux services permettant : l'acheminement du gaz, la rémunération du fournisseur et des taxes.

Comment les prix du gaz sont-ils fixés ?

Il existe des frais fixes, communs à tous les fournisseurs et sur lequel ils n'ont aucune marge de manœuvre. Il s'agit là des coûts hors approvisionnement tels que le transport (GRTgaz et TIGF), la distribution (GRDF ou les ELD) et le stockage (Storengy et TIGF), mais aussi des taxes collectées par l’État.

Il existe aussi des frais variables d'un fournisseur à l'autre, qui sont les prix de l'abonnement et du kWh de gaz, sur lesquels les consommateurs peuvent se pencher s'ils veulent faire des économies.

  • L’abonnement est la part fixe de la facture de gaz, et il est souvent identique pour toutes les offres.
  • La consommation correspond au montant que les ménages devront payer selon le nombre de kWh consommés. Selon le fournisseur, le prix du kWh de gaz peut être :
    • fixé chaque mois par l'État via les tarifs réglementés, proposés uniquement par le fournisseur historique Engie, anciennement appelé GDF-Suez ;
    • fixé librement par les fournisseurs alternatifs via les offres de marché - ainsi que par Engie qui en propose également.
 

Les grilles tarifaires du gaz de ville sont relativement difficiles à comprendre, puisqu'il faut prendre en compte à la fois la zone tarifaire de votre commune ainsi que votre classe de consommation.

Les classes de consommation du gaz naturel

Le prix du kWh et de l'abonnement varient selon la classe de consommation à laquelle vous appartenez, qui dépend de votre consommation annuelle de gaz, basée sur l'utilisation que vous en avez. En 2017, il existe encore quatre classes de consommation en France :

Les différents tarifs réglementés de vente du gaz naturel en France par Engie au 1er janvier 2017
Tarif réglementé Quantité annuelle de gaz naturel
consommé en kWh/an
Utilisation
Base < 1 000 Cuisson
B0 Entre 1 000 et 6 000 Eau chaude
B1 Entre 6 et 30 000 Chauffage individuel
B2i < 150 000 Copropriétés

Les zones tarifaires de gaz naturel

Le prix du kWh varie aussi selon la zone tarifaire de votre commune d'habitation, décidée par GRDF. Les zones tarifaires sont basées sur l’éloignement entre les grands axes du réseau de transport et le point final de distribution : votre logement.

La zone 1 correspond à une zone facile d’accès et sera donc peu chère, tandis que la zone 6 est la plus difficile d’accès et induit une forte majoration du prix du kWh de gaz.

Si la majorité des fournisseurs de gaz naturel se basent sur ces zones tarifaires GRDF, ce n'est pas le cas des offres de marché d'EDF, de Lampiris et d'Engie qui utilisent leurs propres zones tarifaires. Les grilles de lecture des tarifs des fournisseurs étant différentes, la comparaison des offres de gaz est par conséquent très difficile.

C'est pourquoi Selectra a créé un outil permettant de comparer facilement toutes les offres de gaz du marché, en renseignant simplement votre commune de résidence :

Les prix des tarifs réglementés du gaz d'Engie en 2017

Au 31 mars 2016, 55% des ménages alimentés en gaz avaient souscrit au tarif réglementé commercialisé par le fournisseur historique Engie (ex GDF Suez). Pour calculer le niveau des tarifs réglementés, il faut prendre en compte l’ensemble des coûts supportés par Engie. Ces coûts doivent ensuite être couverts par le prix final du gaz. Ainsi, différents éléments sont calculés grâce à une formule tarifaire déterminée par la CRE, puis additionnés afin d’avoir un montant total qui couvre les coûts d’approvisionnement et les coûts hors-approvisionnement des fournisseurs historiques. Ce tarif est normalement fixé annuellement par la Commission de Régulation de l’Energie, mais Engie a la possibilité de le réviser une fois par mois en fonction de ses coûts d’approvisionnement. Ces derniers pouvant évoluer, les tarifs réglementés sont susceptibles de changer chaque mois.

Prix des tarifs réglementés du gaz d'Engie -  
Classe de consommation (kWh/an) Abonnement annuel €TTC Prix du kWh €TTC
Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
Base (0 à 1000 - Cuisson)              
B0 (1000 à 6000 - Eau chaude)              
B1 (6 à 30000 - Chauffage)              
B2i (30000 à 300000 - Chauffage)              

Trouver un prix du kWh moins cher que le tarif réglementé du gaz en 2017

Comme nous l'avons expliqué précédemment, les fournisseurs alternatifs d'énergie peuvent choisir librement le prix de leurs offres de gaz. Ainsi, il existe plusieurs types d'offres de marché proposant chacunes des avantages par rapport aux tarifs réglementés. En outre, les fournisseurs alternatifs proposent principalement des offres indexées et des offres fixes. Leurs prix compétitifs s’expliquent notamment par des structures (nombre d'employés) et des stratégies d’approvisionnement différentes : alors qu'Engie achète en partie son gaz grâce à des contrats de long-terme passés avec des producteurs de gaz naturel, les fournisseurs alternatifs s’approvisionnent principalement sur les marchés de gros du gaz, où les prix sont souvent attractifs.

Les offres de gaz à prix indexé

Les tarifs indexés du gaz garantissent une réduction immédiate basée sur les prix des tarifs réglementés, pendant toute la durée du contrat.

Sélection d'offres de gaz à prix indexés -  
Nom de l’offre Prix du kWh HT Notre avis Contacts
Logo direct energie
Offre Directe Gaz
de Direct Energie
- % de réduction par rapport au tarif réglementé.
  • Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés, à vie.
  • Elu Service client de l'année 2017.
09 87 67 54 76
Me faire rappeler
- % de réduction par rapport au tarif réglementé
  • Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés, à vie.
  • L'un des plus grands fournisseurs de gaz d'Europe et du monde.
09 87 67 54 33
Me faire rappeler
Fixé par les pouvoirs publics Référence de marché sur laquelle se basent les offres des fournisseurs alternatifs. Appeler Engie

Ici, le prix du kWh sera toujours moins élevé que celui du tarif réglementé sur toute la durée du contrat, puisqu’il suit son évolution tout en garantissant un certain pourcentage de remise. Ainsi si le tarif réglementé augmente, les offres indexées augmenteront également tout en restant sous un seuil de remise de X% fixé par le fournisseur. Cela qui garantit aux consommateurs de faire des économies sur leurs factures de gaz par rapport au tarif réglementé.

Les offres de gaz à prix bloqué

Les tarifs bloqués du gaz permettent de donner de la visibilité aux consommateurs en fixant un plafond aux prix du gaz hors taxes, qui évoluent tous les mois.

Sélection d'offres de gaz à prix fixes -  
Offre Prix du kWh et de l'abonnement HT à la souscription Notre avis Contact
  •  % moins cher que les tarifs réglementés.
  • Prix fixes garantis pendant   ans.
  • La meilleure garantie de long terme.
  • Révision à la baisse à la date d'anniversaire du contrat si les TRV ont baissé sur la période.
09 87 67 54 33
Me faire rappeler
  •  % de réduction par rapport aux tarifs réglementés.
  • Prix fixes garantis pendant 1 an.
  • Offre très compétitive sur le marché du gaz.
  • Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés.
09 75 18 77 00
Me faire rappeler
  •  % de réduction par rapport aux tarifs réglementés.
  • Prix fixes garantis pendant 2 ans.
09 87 67 54 76
Me faire rappeler

Le prix du kWh hors taxe étant fixe, le consommateur ne risque aucune surprise sur sa facture en cas d’augmentation du tarif réglementé de vente. A l’inverse, si ce tarif baisse les consommateurs ne pourront pas en profiter, sauf si l’offre fixe est révisable à la baisse. Toutefois quand le contrat de gaz à prix fixe se termine, il faut faire attention à ce que les nouveaux tarifs proposés ne soient pas désavantageux. Rien ne garantit en effet que, lors du renouvellement du contrat, le prix reste moins élevé que le tarif réglementé.

Les offres de gaz vertes

La consommation de gaz naturel, comme toute énergie fossile, pollue l’atmosphère et participe au réchauffement climatique. C’est pourquoi certains fournisseurs proposent, pour les clients qui le souhaitent, des offres vertes de gaz. Agir pour la planète peut cependant entraîner un surcoût au kWh pour le consommateur, cette différence de prix permettant aux fournisseurs de mener à bien leurs actions de compensation ou de se fournir en gaz vert. Un petit effort pour le portefeuille qui permet donc de réaliser un beau geste pour la planète.

Les offres de gaz compensé carbone

CO2 dessiné dans le ciel

Certaines offres incluent la compensation des émissions de CO2 générées par la consommation de gaz naturel. Cela signifie que le fournisseur s’engage à participer à la réduction des émissions de carbone par différents moyens, dans une quantité équivalente à ce qui est émis par le consommateur. Ces offres s’adressent donc aux consommateurs soucieux de leur impact sur la planète.

Ces actions de réduction d’émissions de carbone peuvent être de diverses natures : investissement dans les énergies renouvelables, séquestration carbone, reforestation, etc. Elles peuvent être menées dans divers pays du monde selon le principe de “neutralité géographique” issu du Protocole de Kyoto, qui considère la pollution atmosphérique à l’échelle mondiale. La mise en place de tels projets permet au fournisseur de récolter des “crédits carbones” qui vont fournir la preuve de la compensation des émissions engendrées par la consommation de gaz de ses clients.

Offres de gaz compensé carbone -  
Fournisseur et offre Prix de l’abonnement TTC Prix du kWh TTC Caractéristiques de l’offre Contacts
logo Eni
Astucio Planète
    Le prix du kWh est fixe pendant 4 ans et révisable à la baisse
100% des émissions carbones sont compensées
Projets de compensation en Thaïlande et au Ghana
09 87 67 54 33
Me faire rappeler
logo Engie
Engie Gaz Vert 3 ans
    Le prix du kWh est fixe pendant 3 ans
100% des émissions carbones sont compensées
Appeler Engie

En zone 2 et tarif B0 pour eau chaude et cuisson.

Les offres de gaz d'origine renouvelable

Début 2017, un seul fournisseur en France propose une offre de gaz vert. 5% de la composition du gaz naturel chez le fournisseur ekWateur est en réalité du biométhane, produit par la décomposition de déchets agricoles écossais, pour un prix du kWh jusqu’à 22% moins cher que les tarifs réglementés d’Engie en septembre 2016. Ce nouveau fournisseur propose également une offre de gaz exclusivement biométhane, moyennant 5 € de plus par MWh par rapport à son offre classique.

Les offres de gaz + électricité

Les offres duales gaz et électricité permettent de faire plus d'économies et de n'avoir à faire qu'à un intermédiaire pour sa fourniture d'énergie.

Offre Prix du kWh HT Notre avis Plus d’infos

- % de réduction sur le gaz et l'électricité, par rapport aux tarifs réglementés.

  • Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés.
  • Offre parmi les plus compétitives du marché français de l'énergie.
09 87 67 54 76
Me faire rappeler
  • Electricité 100% verte.
  • Prix du gaz fixe pendant 1 an.
  • Offre parmi les plus compétitives du marché français de l'énergie.
09 75 18 77 00
Me faire rappeler

Les évolutions du prix du kWh de gaz en France

  • Entre 2005 et décembre 2012, les tarifs réglementés de vente du gaz naturel ont augmenté en moyenne de 80% pour les particuliers.
  • Entre janvier 2013 et janvier 2016, ils ont baissé de plus de 12%.
  • La baisse s'est prolongée sur la première moitié de l'année 2016, malgré une hausse des taxes au 1er janvier, avant de voir une hausse à partir du mois de juin.

Retrouvez les évolutions du prix du gaz, mois après mois.

Pourquoi les prix du gaz ont-ils été orientés à la baisse en 2016 ?

Entre janvier et août 2016 le prix du gaz a diminué de près de 8,7%, une baisse ayant débuté dès septembre 2015. Cette chute des prix s’explique par la conjonction de deux facteurs : la baisse du prix du gaz sur les marchés spots, et l’effondrement des cours du pétrole sur la même période.

  • Sur les marchés au comptant où s’échangent des volumes de gaz entre producteurs et fournisseurs, les cours du gaz sont à la baisse. Nous pouvons expliquer cette tendance par un déséquilibre entre offre et demande : alors que l’offre de gaz naturel reste élevée sur ces marchés, la demande ne décolle pas. Pire, en 2014 elle avait diminué de 12,9% ! Sur le principal marché organisé du gaz, le marché TTF situé aux Pays-Bas, les cours spot du gaz diminuent depuis 2015 après une légère hausse fin 2014. Cette baisse concerne également le marché de gros français PEG Nord, puisque les prix spot du gaz ont diminué de 40% entre le premier trimestre 2015 et le premier trimestre 2016.
  • La chute des cours du pétrole qui dure depuis 2014 a vu le prix du baril de pétrole passer sous la barre des 35$ début 2016, alors qu’il était au-dessus des 100$ mi-2014. Cette situation est là aussi le résultat d’un déséquilibre entre l’offre et la demande. D’un côté on assiste à une baisse de la demande, notamment en provenance de Chine, causée par le ralentissement de l’économie à l’échelle mondiale. De l’autre il y a une surproduction alimentée par le développement de l’exploitation du pétrole de schiste aux États-Unis, une politique productrice offensive de l’Arabie Saoudite et le retour sur le marché international de la production iranienne. La conjonction de l’ensemble de ces facteurs internationaux a donc un impact direct sur vos factures d’énergie, puisqu’ils contribuent à faire baisser les tarifs réglementés de vente.

Si ces deux facteurs ont eu un impact sur les prix du gaz, c’est parce qu’ils rentrent en compte dans la formule tarifaire qui sert à calculer les coûts d’approvisionnement d’Engie. Dans cette formule, on retrouve des indexations aux cours du fioul domestique, du fioul lourd et du baril de pétrole de brut, ainsi que des indexations aux prix du gaz sur le marché des Pays-Bas selon différents indicateurs temporels (mensuel, trimestriel et annuel), et au prix du gaz sur le marché PEG Nord (marché de gros français). La baisse des différents indices ont donc logiquement débouché sur une diminution des tarifs réglementés du gaz.

 

Source : CRE

Quelles prévisions pour les tarifs du gaz 2017 ?

Les prévisions concernant le prix du gaz suivent de fait celles faites pour le prix du pétrole. Ainsi, le prix du baril est reparti à la hausse au début du deuxième trimestre 2016, et s'est accélérée depuis l'accord entre les prnicipaux exportateurs de pétrole sur la limitation de leur production. Si cette hausse se poursuit, on peut pronostiquer une poursuite de la hausse des tarifs réglementés du gaz dans les prochains mois.

Néanmoins, le développement progressif des marchés organisés de gaz en Europe tend à diminuer le prix du gaz. Le tarif réglementé de vente du gaz naturel étant en partie indexé sur ces marchés, celui-ci ne devraient pas connaître de grosse augmentation d’ici à la fin de l’année. Il faut ajouter à cela une demande de gaz qui, si elle a légèrement augmenté en 2015 (+4.4%), ne devrait pas bouleverser durablement les prix de gros.

Perspectives d'évolution des prix du gaz à long terme

La croissance annuelle de la demande mondiale de gaz dépendra des législations environnementales mises en vigueur et du niveau de croissance économique. Le scénario de référence de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) prévoit une augmentation de la demande mondiale de gaz de 41% entre 2007 et 2030, passant de 3000 milliards de mètres cubes en 2007 à 4300 milliards de mètres cubes en 2030. Le taux de croissance annuel moyen de la demande de gaz serait donc de 1,5%. L’augmentation de la demande de gaz au niveau mondial serait pour les quatre cinquièmes le fait des pays hors-OCDE, et notamment du Moyen-Orient.

Les ressources mondiales de gaz naturel devraient, d’après l’AIE, être suffisantes pour couvrir l’augmentation de la demande mondiale de gaz jusqu’en 2030, et bien au-delà. Néanmoins, le coût marginal du gaz naturel pourrait augmenter au fur et à mesure qu’est exploité le gaz le plus difficile d’accès, et le plus coûteux à extraire.  Les ressources mondiales de gaz sont estimées à 850 tcm, dont 45% provient de sources de gaz non-conventionnel. On estime que seules 10% des ressources totales ont été découvertes jusqu'ici. Il s’agit là d’une préoccupation particulièrement forte des pays producteurs de gaz naturel, qui s’inquiètent de voir les Etats-Unis potentiellement devenir exportateurs de gaz grâce aux gaz non conventionnels.

Une analyse des taux de déclins des infrastructures d’extraction du gaz naturel à travers le monde fait apparaître que la moitié des capacités de production mondiale pourraient être remplacées d’ici à 2030 en raison de l’épuisement de leur gisement.

Le prix du kWh de gaz en Europe

Quand on compare les prix du kWh de gaz entre France et ses voisins européens, on remarque que l'Hexagone se trouve dans la moyenne des pays de l'Union européenne.

Les prix du gaz en citerne et du gaz en bouteille en 2017

Citerne

Le propane en citerne

Le gaz propane concerne principalement les logements situés dans des zones rurales qui ne sont pas raccordées au gaz de ville. Les 600 000 foyers qui utilisent du propane doivent donc le stocker dans une citerne qui sera reliée à leur chaudière. La consommation de propane coûte plus cher que le gaz de ville, même si on observe que les prix varient fortement selon les fournisseurs de propane.

Le prix du propane en citerne chez les différents fournisseurs
Fournisseur Prix de la tonne en € TTC Plus d’informations
Antargaz 1686 € 09 87 67 55 11
Demande de devis chez Antargaz
Butagaz 1249 € 09 87 67 54 53
Demande de devis chez Butagaz
Primagaz 1350 € 09 87 67 54 82
Demande de devis chez Primagaz
Finagaz NC Davantage d'informations sur Finagaz
Vitogaz 1806 € Davantage d'informations sur Vitogaz

Prix du gaz propane à la tonne pour une citerne enterrée de capacité 1100 kg et de consommation annuelle de 1240kg en livraison automatique en France métropolitaine, hors Corse, hors abonnement et frais annexes. Barèmes disponibles sur les sites internet des fournisseurs en juillet 2016.

Le comparatif ci-dessus ne se concentre que sur le prix de la tonne de propane. Cependant, d’autres coûts doivent être pris en compte par les consommateurs, tels que le prix de l’abonnement ou bien celui de la mise en service de la citerne. Des frais peuvent également être demandés par les fournisseurs. Par exemple, l’entretien de la citerne peut représenter un coût supplémentaire, tout comme la résiliation anticipée du contrat souscrit avec un fournisseur de propane.

Les prix du propane sont organisés selon des barèmes, qui va dépendre du type de client et ne sont d’ailleurs pas tous rendus publics par les fournisseurs ! Il faut donc bien se renseigner chez les différentes entreprises présentes sur le marché afin de négocier le prix de sa citerne de propane au mieux pour ne pas payer le prix fort. Il faut en effet savoir que, contrairement au gaz de ville, il est possible de négocier le tarif du propane avec les fournisseurs. Le prix n’est ainsi pas nécessairement le même selon votre consommation ou votre localisation géographique, et une négociation bien menée avec les fournisseurs peut vous permettre d’obtenir d’importants rabais. Encore une fois, demander plusieurs devis est une démarche très utile car vous pourrez profiter de la concurrence pour faire baisser les prix.

Le propane et le butane en bouteilles

Bouteilles de gaz

Pour les logements qui ne sont pas raccordés au gaz de ville et qui ont une petite consommation, le gaz en bouteille est une option intéressante. En effet, il sera mieux adapté pour les installations de cuisson au gaz et en cas d’usages ponctuels (par exemple si vous utilisez du gaz pour du chauffage d’appoint ou pour allumer votre barbecue l’été).

Les principaux fournisseurs de gaz en bouteille sont les mêmes que pour le propane en citerne : Antargaz, Butagaz, Primagaz, Finagaz et Vitogaz. Ces derniers proposent différents types de bouteilles de gaz, qui sont classées selon le type de gaz (butane ou propane) et la taille de la bouteille (de 5-6 kg pour les plus petites à 35 kg pour les plus grosses). Le choix de la bouteille par les consommateurs va donc dépendre de l’usage qui en est fait. Ainsi, les gros consommateurs trouveront leur bonheur dans les bouteilles de grandes tailles afin d’éviter des recharges trop fréquentes. Par ailleurs, il est conseillé d’utiliser du propane lorsque la bouteille est stockée en extérieur car ce gaz résiste mieux au froid, alors que le butane s’avère plus adapté pour une gazinière.

Le prix d’une bouteille de gaz est composé de deux éléments :

  • la consigne des bouteilles: vous ne la payez que lors du premier achat d’une bouteille de gaz. En effet, vous n’êtes pas propriétaire de la bouteille donc cette somme doit être versée au revendeur. Le prix de la consignation varie selon les fournisseurs.
  • la recharge de gaz de bouteilles : c’est ce que vous payez lorsque vous allez chez le revendeur pour récupérer une bouteille pleine en échange de votre bouteille vide. Contrairement à la consigne, le prix de la recharge de gaz est fixé par le revendeur. Il peut donc varier d’un point de vente à un autre, même si les fournisseurs indiquent parfois des prix maximum conseillés sur leurs sites.
prix bouteilles de gaz

Les fournisseurs vendent leurs bouteilles de gaz via de nombreux points de distribution comme les stations-services ou les supermarchés. Les prix de la recharge sont donc susceptibles de changer selon le revendeur, ce qui rend difficile toute comparaison entre les fournisseurs. En ce qui concerne la consigne, plusieurs facteurs influent sur le prix du gaz tels que la taille de la bouteille ou le fournisseur. De plus, les fournisseurs ont intérêt à proposer des prix de consignation attractifs pour attirer les consommateurs et se démarquer de leurs concurrents.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus