Consommation de chauffage : combien faut-il s'attendre à payer ?

appel gratuit

Réduisez votre facture d'électricité et gaz

Pour profiter d'une remise sur le prix du kWh, contactez un conseiller Selectra au :

09 73 72 73 00 OU
À LA RECHERCHE D'UNE OFFRE INTERESSANTE ?

Selectra recommande TotalEnergies pour réduire ses factures d'électricité et/ou de gaz naturel

Je souscris en ligne

En France, plus de 60% de la facture d’énergie des ménages concerne le chauffage. Il s’agit donc du premier poste de dépense à réduire dans un foyer. Pour cela, choisir le moyen de chauffage adéquat est une étape importante afin d’en optimiser sa consommation, tout comme s’aider d’outils d’estimation la calculant efficacement.


Les bons gestes pour économiser l'énergie cet hiver

Dans le contexte de crise énergétique, l'association négaWatt a publié un rapport synthétisant des actions réalisables au quotidien pour alléger la consommation d'énergie.

  • Une température pas plus élevée que 19º : maintenir son chauffage à ce niveau entraine un gain de 23 500 GWh, car abaisser sa température de 1 à 2º permet une diminution de 8 à 16 % des consommations de chauffage ;
  • Diminuer la température de 2º la nuit et en cas d'absence : cette mesure permet d'atteindre jusqu'à 3 400 GWh d'énergie économisée et représente une réduction de 3 à 5 % des consommations de chauffage ;
  • Éviter de chauffer les pièces inutilisées : négaWatt recommande de privilégier le chauffage dans les pièces occupées, mais aussi de pallier la baisse de température en portant au maximum des vêtements chauds.

Estimer ma consommation de chauffage

calculatrice

Il est difficile d’estimer sa consommation de chauffage, en particulier en raison des nombreuses informations qui sont nécessaires afin d’obtenir un chiffre crédible. De plus, il faut bien souvent se lancer dans des calculs qui rendent encore plus abrupte cette estimation de consommation.

Heureusement, il existe aujourd’hui des outils d’estimation en ligne qui simplifient cette démarche tout en restant fiables.

Différents exemples de profils de consommation de chauffage

Voici quelques exemples de profils afin d’avoir un aperçu de ce que peut représenter la consommation de chauffage selon les caractéristiques du foyer. Ces estimations ont été réalisées à l’aide de l’outil Selectra.

Consommation de chauffage selon différents profils
Type de logement Consommation Puissance estimée Option tarifaire adaptée
Studio de 30m² (type étudiant)
Chauffage électrique
3 288 kWh/an 3 kVA Base
Appartement de 60m² (type couple)
Chauffage électrique
4 589 kWh/an (heures pleines)
1 987 kWh/an (heures creuses)
6 kVA Heures pleines / Heures creuses
Maison de 110m² (type famille de 4 personnes)
Chauffage au gaz
12 535 kWh/an 6 kVA Heures pleines / Heures creuses

Les logements classés G ne pourront plus être mis en location en 2023 La mise en location subit des changements juridiques : les DPE des logements en classe G sont interdits à la location dès 2023 par les agences immobilières, et il en sera de même pour les classes F et E à partir de 2028 et 2034, respectivement.

Utiliser un outil d’estimation en ligne

Si ces différents exemples peuvent donner un ordre d’idée de sa consommation de chauffage selon si l’on se rapproche de tel ou tel profil, ils ne peuvent donner une estimation précise sur la consommation des foyers au cas par cas.

Par conséquent, il peut être intéressant d’utiliser un simulateur en ligne qui, avec quelques informations simples, pourra donner une estimation plus précise de sa consommation d’énergie. C’est le cas de l’outil d’estimation Selectra disponible via le lien suivant :

J'estime ma consommation

Comment optimiser ma consommation de chauffage ?

Afin de pouvoir réaliser des économies sur sa facture de chauffage, il existe quelques méthodes simples à mettre en place. Lorsque l’on sait que baisser le chauffage de 1ºC permet de faire baisser ses dépenses de 7%, réduire légèrement la température de son appartement semble être la solution la plus évidente.

De même, connaître les différents modes de chauffage et leurs avantages et inconvénients est également une aide en vue d’optimiser sa consommation de chauffage.

Choisir le bon mode de chauffage

Le chauffage au gaz est de manière générale moins énergivore que l’électricité, qui va donc revenir moins cher. Cependant, tous les appareils de chauffage électriques ne consomment pas autant et certains peuvent s’avérer plus économiques que d’autres sur la durée.

Les modèles de chauffage électrique

Les radiateurs électriques font partie des appareils les plus utilisés : modernes et efficaces, ils permettent de chauffer rapidement le foyer, et ce de manière progressive afin de ne pas avoir la sensation de soit chaud soit froid que l’on retrouve chez les convecteurs électriques avec le mode “marche/arrêt”.

Ils peuvent cependant consommer beaucoup d’électricité et se révéler coûteux. Des alternatives de chauffage basse consommation comme les radiateurs radiants, les radiateurs à inertie, les radiateurs rayonnants ou encore à accumulation peuvent alors être envisagées.

Quel est le meilleur type de chauffage électrique ?
Type de radiateur Caractéristiques Consommation Prix moyen
Radiateur à inertie
  • Chauffage rapide
  • Diffusion homogène
  • Bonne qualité de l'air
  • Faible coût
Faible De 170€ à 1 200€
Radiateur à accumulation
  • Diffusion efficace de la chaleur
  • Stocke la chaleur pendant les heures creuses
  • Lourd
  • Souvent encombrant
Faible A partir de 1 000€
Panneau rayonnant
  • Diffusion homogène
  • Capable de chauffer de grandes pièces
  • Réglage précis de la température (pour les modèles les plus performants)
Importante De 100€ à plus de 1 000€
Radiateur convecteur
  • Installation facile
  • Chauffage rapide
  • Discret
  • Diffusion parfois hétérogène
  • Assèche l’air
Importante De 20€ à 200€

Les modes de chauffage au gaz

Quels sont les différents types de chauffage au gaz ?
Mode de chauffage Caractéristiques Consommation Prix moyen
Chaudière basse température
  • Éligible aux aides de l’Etat (CITE, Prime énergie, aide de l’ANAH, TVA à taux réduit)
  • Jusqu’à 15% d’économies d’énergie
Moyenne De 1 000€ à 4 000€
Chaudière à condensation
  • Idéal pour les grands logements
  • Très bon rapport énergie utilisée / chaleur fournie
  • Éligible aux aides de l’Etat (TVA à taux réduit, Prime énergie, ANAH, CITE)
Moyenne De 1 500€ à 4 000€
Chaudière hybride
  • Ici, la chaudière est un complément de la pompe à chaleur, elle sert donc de chauffage d’appoint
  • Jusqu’à 40% d’économies d’énergie
  • Installation possible uniquement dans les régions ensoleillés
  • Éligible aux aides (CITE, TVA à taux réduit, ANAH et Prime énergie)
Faible A partir de 5 000€
Eco-générateur
  • Peut également produire de l’électricité (pendant la combustion du gaz, grâce à un moteur qui récupère la chaleur)
  • Jusqu’à 60% d’économies d’énergie
  • Éligible aux aides de l’Etat (CITE, ANAH, Prime énergie et TVA à taux réduit)
Faible A partir de 10 000€
Chaudière traditionnelle
  • Faible coût
  • Bonne isolation
Importante De 650€ à 3 000€

Choisir un chauffage d’appoint

radiateur

Le chauffage d’appoint est utilisé afin de chauffer une zone rapidement et de manière ponctuelle. Il permet une gestion manuelle de l’appareil et donc un contrôle plus précis de sa consommation d’énergie. Il s’oppose par définition au chauffage principal.

Les chauffages d’appoint utilisent différentes énergies comme l’électricité, le pétrole, le gaz (gaz naturel ou GPL) ou encore le bioéthanol. En général mobiles (sur roulettes ou sur pieds), leur taille varie en fonction de leur puissance. Ils permettent d’éviter de mettre en place une installation fixe et sont des compléments de chauffage efficaces en cas de grand froid.

Parmi les différents chauffages d’appoint on observe en premier lieu les radiateurs électriques : les convecteurs, les radiateurs bain d’huile, les radiateurs soufflants ou les rayonnants.

Concernant les chauffages d’appoint au gaz, on retrouve le chauffage gaz à catalyse, à infrarouge, à infrableu et brasero. Ils sont généralement alimentés par une bouteille de gaz butane (une solution relativement économique à l’année).

Enfin, les poêles à mèche et les poêles électroniques sont les principaux chauffages d’appoint au pétrole.

Appliquer les bons gestes au quotidien pour économiser l'énergie

Mettre en place des habitudes quotidiennes pour limiter la consommation du chauffage est possible et permet de réduire considérablement l'énergie utilisée. Par exemple, l'association négaWatt préconise de maintenir son chauffage à 19º, apportant ainsi une économie de 23 500 GWh. Plus précisément, la réduction de 1 à 2º permet d'économiser 8 à 16 % des consommations de chauffage.

Aussi, baisser la température de 2º la nuit permettrait de conserver 3 300 GWh et cette simple baisse représenterait à elle seule une diminution de 3 % des consommations de chauffage. négaWatts indique également que si 7 à 10 % des ménages abaissent leur chauffage la nuit, on tendrait vers l'objectif de réduction de 10 % de la consommation en deux ans fixé par l'État.

Enfin, il est recommandé de privilégier au maximum de se couvrir chaudement et de ne chauffer que les pièces occupées. Le chauffage peut ainsi être plus facilement optimisé, entrainant un allègement de la consommation.

Faire des travaux de rénovation énergétique

Enfin, l’une des solutions les plus efficaces pour économiser sur sa facture de chauffage à moyen terme est de réaliser des travaux d’isolation. Cela permet d’éviter une déperdition d'énergie dans son logement et ainsi de consommer moins pour se chauffer.

Cela représente un investissement parfois conséquent, mais les économies sont indéniables sur le long terme : l'association négaWatt indique ainsi que renforcer l'étanchéité à l'air des logements permet d'économiser 11 000 GWh. Par ailleurs, si 5 à 10 % des ménages mettent en place cette mesure, l'économie réalisée permettrait de tendre vers l'objectif des 10 % de réduction de consommation fixé par l'Etat.

Le plus rentable est de procéder à l’isolation de sa toiture. En effet, c’est la partie d’un logement qui représente le plus de déperdition de chaleur en cas de mauvaise isolation : jusqu'à 30 % de perte de chaleur (Source : Selectra.info). De plus, ce sont les travaux d’isolation les moins chers de tous, en raison du peu de finitions qu’ils nécessitent.

Rénover ses murs, par l’intérieur et par l’extérieur, est aussi un moyen d’éviter les déperditions puisqu’ils sont responsables de près de 20% des déperditions de chaleur en cas de mauvaise isolation (Source : Selectra.info). Les combles perdus sont aussi des zones à traiter : les isoler a comme impact une économie de 6 300 GWh, représentant 3 à 4 % de la réduction de la consommation de chauffage.

Enfin, procéder à l'isolation des fenêtres et des portes avec du double ou triple vitrage peut réduire la perte de chaleur de 60 % ; selon négaWatt, la simple pose de films isolants sur les simples vitrages permet une économie de 6 900 GWh. Sans oublier les planchers et caves qui peuvent être responsables de 10 % de la déperdition (Source : Selectra.info).

J'estime ma prime énergie

Quelle est la consommation moyenne de chauffage en France ?

tirelire

En 2018, environ 10 millions de logements étaient chauffés à l’électricité contre 11,8 millions au gaz naturel (source : Statistiques du Ministère du Développement Durable). Il s’agit des deux modes de chauffage les plus courants en France. On retrouve ensuite le fioul domestique avec 3,4 millions de foyers ou encore le chauffage au bois, comme le poêle à bois, présent dans 1,2 million d’habitations.

Sachant que la consommation totale de chauffage électrique était de 32 958 TWh, on estime à 3 295 kWh la consommation annuelle moyenne par foyer d’électricité allouée au chauffage.

Pour le gaz, la consommation de chauffage est nettement supérieure avec 9 894 kWh en moyenne par logement en 2018.

Changer de fournisseur d’énergie pour payer son chauffage moins cher

Il existe aujourd’hui de nombreux fournisseurs d’énergie sur le marché français et les particuliers ne sont plus obligés de nécessairement se tourner vers les tarifs réglementés.

Certains fournisseurs proposent des offres réellement avantageuses qui permettent de faire des économies importantes sur sa facture, sans compter que changer de fournisseur est maintenant gratuit et extrêmement rapide.

Les seuls éléments nécessaires pour souscrire une autre offre sont l’adresse avec tous ses compléments, une facture d’électricité ou de gaz, un relevé de compteur et un RIB pour le prélèvement automatique.

L’exemple ci-dessous montre les économies possibles sur sa facture de chauffage en choisissant l'offre Essentielle de TotalEnergies - ex Total Direct Energie -  par rapport aux tarifs réglementés. Pour trouver l’offre la plus adaptée à son profil de consommation, il est conseillé de faire appel à un conseiller Selectra en composant le ☎️ 09 73 72 73 00 (service gratuit, appel non surtaxé).
.

Comparatif des budgets annuels pour un logement chauffé à l’électricité
Type de logement totalenergies
Offre Essentielle
logo edf
Tarif réglementé
Studio de 30m² (1 habitant)
Consommation annuelle : 3 288 kWh
715€/an
19€ d'économies
734€/an
Appartement de 60m² (2 habitants)
Consommation annuelle : 4 589 kWh (HP) 1 987 kWh (HC)
1 266€/an
39€ d'économies
1 305€/an
Maison de 120m2 (4 habitants)
Consommation annuelle : 9 950 kWh (HP) 4 306 kWh (HC)
2 530€/an
86€ d'économies
2 616€/an
Infos / souscriptions ☎️ 09 74 59 44 87
☎️ 09 69 32 15 15
Contact

Calculs réalisés au 1er avril 2022, pour une puissance de compteur de 9 kVA. Appel non surtaxé. Référencement gratuit des fournisseurs. Offre partenaire puis tarifs réglementés de l'électricité.

Factures annuelles pour un foyer chauffé au gaz
Type de logement totalenergies
Offre Essentielle
logo edf
Tarif réglementé
Studio de 30m² (1 habitant)
Consommation annuelle : 3 143 kWh/an
443€/an
11€ d'économies
454€/an
Appartement de 60m² (2 habitants)
Consommation annuelle : 6 286 kWh/an
775€an
23€ d'économies
798€/an
Maison de 120m² (4 habitants)
Consommation annuelle : 13 675 kWh/an
1 393€/an
51€ d'économies
1 444€/an
Infos / souscriptions ☎️ 09 74 59 44 87
Il n'est plus possible d'y souscrire

Calculs réalisés au 1er avril 2022, pour un logement situé à Lille (zone 1). Appel non surtaxé. Référencement gratuit des fournisseurs. Offre partenaire puis tarifs réglementés du gaz.

FAQ

Quelle est la différence entre un prix indexé et un prix fixe ?

Une offre à prix indexé est une offre dont le prix du kWh est indexé à la baisse par rapport au tarif réglementé : c’est-à-dire que le prix du kWh suit l’évolution des prix de base, mais avec un pourcentage de réduction.

Une offre à prix fixe, quant à elle, signifie que l’on convient d’un tarif fixe du prix du kWh HT pendant une durée déterminée. Le client ne sera ainsi pas soumis à l’évolution régulière des prix de l’électricité ou du gaz. En revanche, il ne profitera pas non plus d’une éventuelle baisse, sauf s'il a une offre à prix fixe révisable à la baisse.

Lors d’un changement de fournisseur, est-ce qu’une coupure de courant peut survenir ?

compteur-electricite

Lorsque quelqu’un décide de changer de fournisseur d’électricité ou de gaz, aucune coupure ne survient. Il n’est pas possible d’être privé d’électricité ou de gaz pendant un laps de temps dû à ce changement de fournisseur.

En changeant de fournisseur, est-ce que l’électricité ou le gaz utilisé peut être de moins bonne qualité ?

L’électricité et le gaz sont les mêmes pour tous les Français, quel que soit leur fournisseur souscrit. Ils ne peuvent donc être de plus ou de moins bonne qualité : le consommateur a ainsi l’assurance de se voir fournir une énergie de qualité, d’où qu’elle vienne.
Par ailleurs, ce sont les distributeurs qui gèrent les réseaux de gaz (GRDF) et d'électricité (ENEDIS) et qui interviennent sur les compteurs avec leurs propres tarifs.

Mis à jour le