entretien chaudière

Des questions liées à la rénovation énergétique, travaux ou aides ?

Nos conseillers répondent gratuitement à vos questions au :

01 82 88 99 59 
entretien chaudière

Des questions liées à la rénovation énergétique, travaux ou aides ?

Demandez un rappel gratuit auprès d'un conseiller Selectra :

Bois de chauffage ou bûche compressée : que choisir ?

Mis à jour le
min de lecture

Bien qu'il ait augmenté ces dernières années, le prix d'un stère de bois de 30 cm est toujours bas avec 178€ chez Proxi-TotalEnergies. Par ailleurs, d'autres alternatives à base de bois peuvent s'avérer efficaces et donc rentables, comme la bûche compressée. Plus facile à stocker, elle a un pouvoir calorifique supérieur à une bûche de bois de chauffage mais est aussi beaucoup plus chère.

Quel combustible de bois est le plus rentable ?

Afin de connaitre plus précisément les caractéristiques des différents supports de bois, il est possible de consulter le tableau ci-dessous :

Les combustibles de bois : le comparatif en bref
 Buches de boisBuches compresséesGranulés/PelletsPlaquettes de bois
Humiditéinférieur à 20 %8 à 10 %8 à 10 %18 à 25 %
Pouvoir Calorifique (PCI)4 kWh/kg5 kWh/kg4,9 kWh/kg2,2 à 3,9 kWh/kg
Prix
  • Bûches en vrac : 83,4 €* le stère de 33 à 40 cm
  • Bûches sur palette : 121,8 €* le stère de 33 à 40 cm
Entre 350 et 600 € la tonne
  • Granulés en vrac : 430,7 €* la tonne
  • Granulés en sac : 463,2 €* la tonne
64,2 €* la tonne

*Prix donnés par le Centre d'Études de l'Économie du Bois pour le 2ᵉ trimestre 2023

appel gratuit

Estimez votre consommation d'énergie

Obtenez un devis personnalisé pour votre logement et économisez sur le prix de l'électricité en contactant un conseiller Selectra au :

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée

Quelles sont les offres d'énergie les moins chères ?

Estimez votre consommation d'énergie en ligne et comparez les offres !

Je compare les offres !

Comparateur d'offres de gaz et d'électricité

Bûche de bois de chauffage et bûche compressée : quelles différences ?

Le tableau ci-dessous répertorie les caractéristiques du stère de bois traditionnel et de la bûche densifiée. Il permet ainsi de mieux comprendre les avantages et inconvénients de ceux-ci et choisir celui qui conviendra le mieux à son chauffage au bois.

Avantages et inconvénients de la bûche traditionnelle et la bûche compressée
Bûche traditionnelleBûche compressée
  • Les stères de bois traditionnels sont les matériaux de bois les plus plébiscitées par les consommateurs pour se chauffer ;
  • Leur prix est très bas en comparaison aux matériaux de bois transformés (tels les granulés par exemple) ;
  • Comme tous matériaux de bois, celui-ci nécessite un espace de stockage ;
  • À un pouvoir calorifique plus faible que les autres matériaux de bois et laisse derrière lui plus de cendres, demandant de l'entretien supplémentaire pour le système de chauffage.
  • Bien qu'elle nécessite également un espace de stockage dédié, la bûche compressée prend quatre fois moins de place que la stère de bois ;
  • Comme elle produit beaucoup moins de cendres qu'une bûche de bois, l'appareil de chauffage peut être allégé en entretiens ;
  • Sa puissance calorifique est plus importante que celle d'un stère traditionnel ;
  • Le prix de la bûche densifiée est abordable, mais est plus cher qu'un stère traditionnel ;

Qu'est-ce que la buche compressée ?

Si les produits de bois transformés les plus connus sont les pellets ou encore les plaquettes de bois, il existe également un autre type de bûche dont les particularités peuvent s'avérer intéressantes : la bûche compressée, aussi appelée bûche densifiée.

Concrètement, il s'agit de sciures et copeaux de bois condensé grâce à une machine moulant en forme de bûche. Cette composition produit une bûche faible en humidité, très sèche, et donc avec un fort pouvoir calorifique.

À noter qu'il existe même deux genres de bûches densifiée :

  • Les bûches compressées de jour ;
  • Les bûches compressées de nuit.

Fabriquées différemment, les deux bûches ont donc des propriétés qui divergent et qui leur permettent d'être utilisées de jour pour la première et de nuit pour la seconde. Si la bûche de jour produit des flammes vives de part sa composition de branches feuillus parfois mélangée à des résineux, la bûche de nuit, elle, brûle faiblement et se consume donc plus lentement car elle est issue de bois d'écorce de hêtre ou de chêne.

La bûche compressée est-elle spécifique à un appareil de chauffage en particulier ? Tout comme les bûches de bois, elle peut être utilisée pour divers types de systèmes de chauffage au bois, comme les poêles ou les chaudières à bois, mais aussi les foyers fermés et cuisinières à bois.

Quels sont les prix des différents types de bois ?

Bois de chauffage ou buches densifiées : qui est le moins cher ?

Les consommateurs peuvent se demander quel est le type de bûches la moins chère entre un stère traditionnelle et une bûche composée de morceaux de bois transformés.

Aujourd'hui, sur Proxi-TotalEnergies, le prix des bûches de bois de chauffage s'élèvent à :

  • Pour 1 stère de bûche de 30 cm : 178 € ;
  • Pour 2,25 stères de bûches de 40 cm : 400 €.

Pour visualiser l'évolution du prix d'un stère de bois, il est possible de se pencher sur le graphique suivant :

 

Prix Proxi-TotalEnergies

Le prix d'un pack de 5 bûches compressées est estimé à environ 5,90€. Il est également possible de les acheter en pack de 8 pour environ 2€ de plus. À noter qu'une palette de 104 packs de 5 vaut en moyenne 614€.

Ainsi, en comparaison, un stère de bois de chauffage est bien plus abordable qu'une palette de bûches compressées

Quels facteurs font varier le prix ?

Bien que de façon générale, l'énergie issue du bois est l'une des moins chères du marché des énergies, mais son prix n'est pourtant pas toujours le même d'un stère à l'autre. De nombreux éléments le font varier :

  • L'essence du bois : le prix du bois varie en fonction de l'arbre dont il est issu. Les arbres ayant une repousse plus lente (notamment feuillus comme le chêne ou le hêtre par exemple), sont plus chers que ceux poussant plus rapidement (comme le bouleau et le sapin) ;
  • La quantité d'approvisionnement : celle-ci varie en fonction de deux facteurs.
  • La localisation : certaines régions (comme l'Alsace ou la Picardie), de part leurs spécificités géographiques, sont plus approvisionnés en arbres que d'autres (comme la Bretagne ou l'Aquitaine). Les régions disposant de moins de ressources verront le prix de celles-ci plus élevé ;
  • La période d'achat : en hiver, du fait de la baisse des températures, la demande se fait plus forte quant à l'achat de bois, alors qu'elle est plus faible en été quand le besoin est moindre. Il est donc conseillé d'effectuer ses achats hors saison pour bénéficier d'un prix plus bas ;
  • Le taux d'humidité : un bois suffisamment sec signifie une bonne combustion, donc plus son taux d'humidité est faible, plus son prix est fort ;
  • La taille de la bûche : contrairement à ce que l'on pourrait penser, plus la bûche est grande, moins elle est chère. En effet, les petites bûches passent par des étapes de découpe, augmentant leur prix ;
  • Le conditionnement des bûches : en vrac, le prix du stère sera moins cher qu'un stère vendu dans un sac.

Comment bien choisir sa bûche de bois ?

Le bois n'est pas toujours le même ! Il peut varier en fonction de nombreux facteurs. Cela a donc un impact par la suite sur sa combustion, le réchauffement du logement mais aussi et surtout sur son prix et le budget que le ménage devra apporter pour subvenir à ses besoins.

De plus, le bois est parfois transformé, donnant des produits plus économiques qui peuvent également attirer les consommateurs, tels que les granulés ou encore les bûches compressées.

De quoi est composé le bois de chauffage ?

Comme vu plus haut, il existe divers types de bois. Voici les éléments qui font varier la composition du bois :

  • Le groupe d'essence de bois : il s'agit de l'arbre dont provient le bois. Il existe trois groupes divisés en fonction de la qualité de combustion des bois, le premier groupe ayant une puissance de chauffe et une combustion lente et le dernier groupe se consumant très rapidement ;
  • Le taux d'humidité du bois : le taux d'humidité a un réel impact sur la puissance calorifique du bois.  Ce dernier a besoin d'une humidité inférieure à 20 % pour brûler correctement, sinon il est nécessaire de le faire sécher au moins deux ans avant utilisation ;
  • La présence ou non de substances toxiques : il est préférable d'utiliser un bois naturel et non pas de récupération (venant de palettes ou de vieux meubles par exemple) car ceux-ci ont été traités et des effluves nocives peuvent s'en échapper durant la combustion du bois.

Ainsi, en faisant attention aux éléments ci-dessus, le consommateur peut obtenir un bois de bonne qualité et profiter de son pouvoir calorifique important. D'un rendement pertinent, le bois de chauffage permet au foyer de profiter d'une source d'énergie économique tout en participant à amoindrir son impact carbone.

Quelles astuces pour avoir un bois de chauffage des plus rentables ?

Choisir le meilleur bois de chauffage en bref Pour résumer, il est possible de reconnaitre un bois de qualité via le critère H1G1 mis en place par la norme NF (certification européenne). Ce critère indique de par son chiffre à la fois le numéro du groupe et le taux d'humidité du bois.

Comme vu plus haut, il est important de prêter attention aux caractéristiques du type de bûche.

Tout d'abord, il convient de choisir le type de bûche, à savoir si l'on se rapporte à un stère de bois de chauffage ou une bûche compressée.

Si du bois de chauffage est privilégié, dans ce cas il convient de suivre les recommandations suivantes :

  • Choisir un bois du Groupe 1 (référence notée G) : il s'agit du groupe indiquant de quelle famille d'arbre est issu le bois. Plus précisément, le Groupe 1 concerne la catégorie des feuillus durs (chêne, hêtre, érable, charme, etc.) permet d'avoir un bois sec à combustion lente ;
  • Porter attention au taux d'humidité du bois (référence notée H) : les bois de type H1 sont conseillés car leur humidité est inférieure à 20 %.

FAQ

Quelles sont les autres solutions pour se chauffer économiquement ?

Il existe d'autres solutions de chauffage au bois : les granulés et les plaquettes de bois.

Tous deux issus de sciures et chutes de scieries, ils sont plus économiques que les sources d'énergies classiques comme le gaz ou l'électricité. Il est possible de se demander combien coûtent les granulés en France en juillet 2024. De plus, leur prix a augmenté ces dernières années, mais le graphique ci-dessous montre que les pellets restent très rentables.

Quels sont les différents systèmes de chauffage au bois ?

Pour recevoir le bois de chauffage, le granulés ou les plaquettes de bois, et réchauffer le foyer, il existe plusieurs appareils. Les principaux appareils sont :

 

Quelles sont les aides pour passer au chauffage au bois ?

Afin d'encourager la rénovation énergétique, l'État a développé de nombreuses aides pour les particuliers. Ceux-ci peuvent donc envisager l'installation d'un système de chauffage écologique tel que le poêle à bois ou une chaudière à granulés à moindres frais.

Le tableau ci-dessous indique les aides et les montants moyens dont peuvent bénéficier les particuliers :

Aides et montant associés dans le cadre de travaux de rénovation énergétique
AidesMontants des aides
MaPrimeRénov'
  • Jusqu'à 3 000€ pour un poêle à granulés ;
  • Jusqu'à 11 000€ pour les chaudières à granulés.
MaPrimeRénov'Sérennité
  • Jusqu'à 12 250€ pour des ressources modestes ;
  • Jusqu'à 17 500€ pour des ressources très modestes.
Certificats d'Économies d'Énergies (CEE)Aides distribuée par le fournisseur d'énergie, dont la forme varie en fonction de ce dernier
Prime "Coup de Pouce"
  • Entre 2 500€ et 4 000€ pour une chaudière au granulé de bois ;
  • Entre 500€ et 800€ pour un poêle au granulé de bois.
Chèque énergie boisEntre 100 et 200€ en fonction du foyer ;
Éco prêt à taux zéro (Éco PTZ)Prêt bancaire pour l'investissement d'un système de chauffage au bois à un taux d'intérêt nul ;
TVA à taux réduit- 5,5 % sur les travaux et les achats