+5,79% en novembre : le prix du gaz aura augmenté de plus de 20% en 1 an

Novembre 2018 : nouvelle augmentation du tarif réglementé du gaz de 5%

L’augmentation des prix du gaz cette année est quasiment sans précédent. Les tarifs réglementés du gaz vont subir une nouvelle hausse de 5,79% en moyenne au 1er novembre prochain. La Commission de Régulation de l'Energie précise que "cette augmentation est de 1,9% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,6% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 6% pour les foyers qui se chauffent au gaz." Les foyers chauffés au gaz sont les plus touchés par cette augmentation.

Huit mois d'augmentations en 2018

C'est le troisième choc depuis le début de l'année pour les consommateurs abonnés au gaz naturel : les tarifs réglementés HT pratiqués par Engie subiront en effet une nouvelle très forte hausse le mois prochain. Après une première augmentation de +7,45% au mois de juillet et une hausse de 3,25% au mois d'octobre, les tarifs du gaz flamberont au 1er novembre en augmentant de +5,79% en moyenne. Cette tendance haussière s'explique notamment par les fortes fluctuations sur le marché de gros et la hausse du baril de pétrole, sur lesquels les prix du gaz sont indexés.

Outre ces fortes hausses, les tarifs réglementés du gaz ont connu pas moins de dix hausses en une année. Les deux seules baisses enregistrées depuis le mois de novembre 2017 ont en effet eu lieu en mars (-3%) et avril (-1,1%) dernier. Au 1er novembre, les tarifs historiques d'Engie enregistreront donc leur 7ème augmentation consécutive.

Hausse des prix du gaz de novembre : quel impact pour les foyers chauffés au gaz ?

Depuis un an, les tarifs réglementés de vente HT du fournisseur historique Engie auront ainsi augmenté de 21% en moyenne (tous profils confondus). Mais l'impact est encore plus important si on rajoute l'augmentation des taxes de janvier et si on se concentre sur les ménages chauffés au gaz.

Si on compare le budget annuel d'un foyer vivant à Orléans (zone tarifaire de gaz 1) chauffé au gaz et consommant 20 000 kWh de gaz, l'impact est en effet conséquent. En se basant sur les prix (TTC) des tarifs réglementés de novembre 2017, avec un abonnement annuel à 231€ et un prix du kWh à 0,0507€, son budget annuel s'élevait à 1245€. En novembre 2018, suite à l'augmentation, avec un abonnement à 250€ et un prix du kWh à 0,0669€, le budget annuel passe à 1588€, soit une augmentation de 343€ (+27,6% !). 

Les offres à prix fixes : remède contre la hausse ?

Cette nouvelle hausse touchera les millions de ménages abonnés au gaz naturel au tarif réglementé ou en offre à prix de marché non fixe. Si la très grande majorité des foyers utilisant le gaz naturel verront leur facture de gaz augmenter en novembre, certains passeront au travers. En effet, les ménages ayant opté pour une offre de gaz à prix fixe pourront y échapper. Pour les autres, la hausse variera selon l'usage fait du gaz, de la cuisinière au chauffage.

Si les offres à prix fixes proposées par certains fournisseurs, à l'instar de eni ou Engie permettent de passer outre les hausses mensuelles sur une période fixée contractuellement, elles ne permettent cependant pas de se soustraire aux augmentations des taxes sur le gaz, qui représentent quant à elles 26% de la facture totale. Qu'elles soient à prix fixes ou indexées aux tarifs réglementés, de nombreuses offres de marché permettent malgré tout de réduire significativement sa facture de gaz.

Mise à jour le