Comparaison du Prix de l'électricité en France et en Europe

appel gratuit

️Changez de fournisseur et profitez d'une réduction sur le prix de l'électricité !

Certains fournisseurs proposent jusqu'à 11% de réduction sur le prix du kWh HT du tarif réglementé. Pour les connaître, appelez un conseiller Selectra au :

09 73 72 73 00 OU
A LA RECHERCHE D'UNE OFFRE D'ELECTRICITE INTERESSANTE ?

Selectra recommande TotalEnergies pour réduire ses factures

Je souscris en ligne
prix électricité en france
Le prix de l'électricité varie beaucoup en Europe, selon le pays et le type de production.

Dans l’Hexagone, le prix de l’électricité évolue d'année en année, notamment sous l’effet de la hausse des taxes sur l’électricité. Les augmentations se suivent depuis plusieurs années, mais depuis automne 2021 une hausse exceptionnelle touche la France et l'Europe. Pour limiter la hausse de la facture d'électricité, le gouvernement a instauré un bouclier tarifaire qui a limité l'évolution du tarif réglementé. Qu'en est-il de nos voisins européens ? Comment les pays survivent-ils à la crise actuelle ?


Prix de l'électricité pour les particuliers en Europe

Si on compare le prix du kWh dans les principaux pays européens, on remarque que l'électricité est en moyenne moins chère en France, avec un prix moyen de 0,195 € TTC contre 0,22 € en moyenne au sein de l'Union européenne (Source : Eurostat, 2021).

Pour autant, la France n'est pas le pays le moins cher d'Europe pour l'électricité, puisque d'autres pays comme la Grèce, la Croatie ou encore les Pays-Bas ont un niveau bien moins élevé. Cela s'explique notamment par le poids des taxes, qui représente environ un tiers de la facture des ménages français.

Commencez par comparer les tarifs chez les fournisseurs français !

Le comparateur Selectra permet en quelques minutes de classer les fournisseurs du moins cher au plus cher et de trouver l'offre qui s'ajuste le plus à vos besoins.
Comparateur Electricité

Décomposition d'une facture d'électricité en France et en Europe

Quand on réalise un comparatif des composantes de prix de l'électricité en Europe, on remarque que c'est le coût du réseau qui pèse le plus dans les factures des Français. En effet, cette brique composait 34 % du prix du kWh d'électricité en 2021, alors que les autres pays avoisinent les 20 %.

Quant aux taxes et contributions, elles représentent environ 41 % du prix total de l'électricité (dont 7 % seulement pour la TVA, soit l'un des taux les plus bas d'Europe). Par ailleurs, il n'existe pas encore de taxes en faveur des énergies renouvelables en France, alors qu'au Portugal, par exemple, cela représente 20 % du tarif moyen.

LES PRIX EXPLOSENT, ETES-VOUS PROTÉGÉ ? Faites un point sur votre situation dès maintenant avec Selectra et protégez-vous de futures hausses de prix cet hiver en choisissant une offre moins chère :
☎️ 09 73 72 73 00

Comparatif du prix de l'électricité sur les marchés de gros en Europe

Il est également intéressant de comparer les prix de l'électricité sur les marchés de gros dans les principaux pays européens. Ces marchés semblables à des bourses évoluent chaque jour et chaque heure en fonction de l'offre et de la demande.

Depuis le début de la crise de l'énergie amorcée à l'automne 2021, les prix se sont envolés sur ces marchés, atteignant jusqu'à 600 % de plus que le niveau constaté un an auparavant (en savoir plus sur l'augmentation des prix de l'énergie en 2021-2022).

Cette période a accentué les disparités entre les pays européens puisque les plus dépendants au gaz russe sont les plus impactés par la hausse des prix. En Espagne, par exemple, où l'Algérie est le premier importateur de gaz, le prix de l'électricité n'a pas augmenté autant qu'en France ou en Allemagne. En effet, le gaz impacte directement le prix de l'électricité puisqu'il sert en partie à la produire.

Qu'en est-il du gaz ?En ce qui concerne la comparaison des prix du gaz naturel en Europe, les PECO proposent également les prix les moins chers de toute l’Union européenne. Dans le trio des États membres les moins chers début 2021 étaient la Géorgie, la Turquie et la Moldavie.

Prix de l’électricité pour les autres consommateurs (hors ménages) en Europe

Pour ce qui est des consommateurs hors ménages (industriels moyens), la France se classe parmi les pays d'Europe (dont pays hors UE) les plus chers pour l'électricité, avec un prix du kWh début 2021 de 0,085 € HT. Le prix de l'électricité dans l’Union européenne pour les professionnels et industriels s’est établi en moyenne à 0,086 € HT/kWh, ce qui s'aligne donc avec la France.

Pour ces consommateurs, le trophée du prix de l’électricité le moins cher de l’Union européenne est décerné à l'Islande, avec un prix de 0,045 € HT par kWh.

Bon à savoir Les prix présentés dans cet article sont ceux observés début 2021. Entre-temps, le prix de l'électricité a explosé partout en Europe. Le classement a donc nettement changé depuis, mais les données officielles ne sont pas encore publiques.

Pourquoi le prix de l'électricité est-il encore relativement bon marché en France ?

Des coûts de production peu élevés : les avantages de l'énergie nucléaire

La centrale nucléaire du Tricastin
La centrale nucléaire du Tricastin dans la Drôme.

Le prix de l’électricité dépend, en grande partie, du coût des différents combustibles et des équipements mis en œuvre. Chaque pays utilise dans des proportions différentes les énergies – c’est ce qu’on appelle le bouquet énergétique. Très différent d’un pays à l’autre, il est dominé à plus de 80% par les énergies fossiles dans le monde.

Dans l’Union européenne, la France se distingue fortement de ses voisins par l’originalité de son bouquet énergétique. La production d’électricité dans l’Hexagone est, en effet, dominée par l’énergie nucléaire – qui représente près des trois quarts de la production totale.

Cette prépondérance de l’énergie nucléaire est le fruit de choix stratégiques passés (développement de l’hydroélectricité puis du nucléaire). Ceux-ci ont permis à la France de disposer d’une électricité compétitive, peu carbonée et ont participé à renforcer l’indépendance énergétique du pays. En tout, ce sont 19 centrales nucléaires et 58 réacteurs qui sont aujourd’hui installés dans l’Hexagone.

À noter que la part du nucléaire dans le mix électrique français sera rapportée à 50 % d'ici à 2025, dans le cadre de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte.

Bien que décriée, l’énergie nucléaire présente un avantage majeur : son coût de production garantit un prix de l’électricité peu élevé par rapport à nos voisins européens. Selon les données publiées par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), le coût de production de l'énergie nucléaire est entre 59,8 € et 109 € par MWh selon l'ancienneté de la centrale.

En ce qui concerne les énergies renouvelables, seule l’énergie hydraulique a représenté un coût de production moins important que celui du nucléaire : de 15 à 20 €/MWh. Cela s'explique par le fait que les coûts de construction - colossaux - des barrages ont été amortis depuis longtemps.

À titre de comparaison, l’éolien terrestre a représenté un coût de 90 €/MWh, l’éolien offshore (moins visible) autour de 200 €/MWh et le photovoltaïque baisse fortement puisqu'il a presque été divisé par deux en cinq ans pour passer à 142 € le MWh. Enfin, le coût de production de l’énergie thermique s’élève à 70 ou 100 €/MWh selon le procédé utilisé (gaz, charbon, fioul).

La part du nucléaire dans la production d’électricité française contribue aux bons résultats de la France concernant les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). Le prix de l’électricité nucléaire, moins sensible aux variations des prix des énergies fossiles, permet également une meilleure stabilité sur le long terme.

La comparaison des prix de l'électricité entre France et Allemagne

Si l’Allemagne fait souvent office d’élève modèle en Europe, les ménages outre-Rhin paient des factures bien plus élevées que chez nous, avec une différence d'environ 75 % ! Et pour cause, les Allemands paient au prix fort la « Energiewende » - ou transition énergétique en français -, mise en œuvre à partir du début des années 2000 et accélérée suite à la catastrophe de Fukushima, qui a fait la part belle aux énergies fossiles et renouvelables.

mine de lignite en Allemagne
Une mine de lignite à Hambach en Allemagne

Le modèle énergétique allemand est en effet caractérisé par une part assez importante des énergies fossiles : en 2020, elles représentaient 44% de la production totale d’électricité contre 45% pour les énergies renouvelables et 11% pour l’énergie nucléaire (source : IEA, production d'électricité par source en Allemagne).

En comparaison, en France, l'énergie nucléaire représentait 66 % de la production d'électricité en 2020 (source : IEA, production d'électricité par source en France) et les énergies fossiles seulement 9 %.

En outre, les taxes sur l’électricité sont beaucoup plus élevées outre-Rhin (cf. graphique plus haut), notamment en raison des contributions pour le financement des énergies renouvelables. Une taxe « écologique » vise ainsi les ménages allemands à modérer leur consommation d’électricité. C’est que le gouvernement allemand a fait le choix de porter l’essentiel de l’effort lié à la transition énergétique sur les particuliers, en vue de maintenir la compétitivité des entreprises.

Évolution du prix de l'électricité en Europe

L'augmentation du prix de l'électricité en France s'inscrit dans un contexte européen de hausse du prix de l'électricité, sous l'effet de l'introduction des énergies vertes, de la progression des coûts de l'énergie nucléaire, de la hausse du coût des produits pétroliers et gaziers. Depuis l'automne 2021, cette augmentation est bien plus importante et atteint des records en France et en Europe.

Mis à jour le