Menu

Energie nucléaire : vers une hausse de la facture d'électricité ?

Les factures d'électricité des ménages pourraient augmenter au vu du nombre demandes d'Arenh et des prix sur le marché de gros de l'électricité.

Mercredi 21 novembre, les fournisseurs alternatifs d'électricité négociaient, dans le cadre du dispositif de l'Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique (ARENH), leur achat d'électricité nucléaire auprès de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Or, cette année, une hausse des prix de marché pourrait engendrer une augmentation du montant de la facture des ménages. 

L'ARENH, un dispositif au bord de la saturation 

Créé en 2011, ce dispositif permet aux fournisseurs dits "alternatifs", ayant fait leur apparition suite à l'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie en France, d'acheter jusqu'à 100 térawattheures d'électricité à un prix fixe : 42 euros par mégawattheure (40 euros / MWh en 2011). Or, au regard de la demande cette année, la CRE fait savoir que "vraisemblablement le plafond sera atteint". En effet, s'il on en croit le courtier Opéra Energie, la demande atteindrait plutôt 115 térawattheures.

Pourquoi une telle demande ? 

Cette forte demande s'explique par trois facteurs : 

  1. La hausse des prix sur les marchés de gros qui porte le MWh à 56 euros ;
  2. Des clients, de plus en plus nombreux à quitter le fournisseur historique EDF pour se tourner vers des offres concurrentes ;
  3. Le lancement de nouveaux acteurs, à l'instar du géant Leclerc, ou de Greenyellow (groupe Casino), qui font également des demandes d'ARENH.

Des discussions de réforme de l'ARENH sont en cours au niveau gouvernemental, pour permettre aux fournisseurs de réserver plus tôt et trois fois par an leur demande en électricité nucléaire. Pour ce faire, l'Autorité de la concurrence devra statuer sur ce projet de décret qui devra ensuite être examiné par le Conseil d'Etat.

En revanche, la hausse du plafond n'est pour l'heure plus envisagée. Un amendement parlementaire dans le cadre de la loi Pacte le proposait et n'a pas été adopté. 

Pourquoi le dépassement du plafond entraînera-t-il une hausse de ma facture ? 

En cas de dépassement, chaque opérateur se verra doté d'un volume au prorata de sa demande. Il lui faudra donc acheter de l'électricité plus chère sur le marché de gros. Le tarif réglementé, appelé tarif bleu d'EDF, sera donc revu à la hausse pour ne pas avoir d'impact sur la concurrence. S'ajouteront à cela d'autres facteurs, qui, comme l'explique la CRE, "sont tous haussiers" : que ce soient les prix de marchés, de capacité, un élément qui vise à garantir la sécurité d'approvisionnement ou encore le montant des certificats d'économies d'énergie (CEE). Il est donc possible de penser que ces facteurs cumulés, en augmentation, pèseront sur la facture d'électricité des ménages

Comment ne pas subir une augmentation de ma facture d'électricité ? 

80% des foyers français qui restent clients d'EDF au tarif réglementé seront donc impactés. Toutefois, il est possible de ne pas voir exploser sa facture et même de la faire baisser : 

  • En optant pour une offre à prix fixes sur 1, 2 ou 3 ans comme celles proposées par Eni, Total Spring ou Proxelia. Dès lors, vous serez plus à même d'estimer le montant de votre facture d'électricité sur une durée donnée et vous vous éviterez des mauvaises surprises. 
  • En optant pour une offre d'électricité verte et plus indépendante du nucléaire.
Mise à jour le