Marché de l'énergie : la concurrence s'accroit

marché de l'énergie t1 2020
Bien qu'Engie et EDF se positionnent comme leaders sur le marché de l'énergie, les Français se tournent désormais plus vers les fournisseurs alternatifs de gaz et d'électricité.

Les Français sont de moins en moins fidèles aux tarifs réglementés du gaz d'Engie et aux tarifs réglementés de l'électricité d'EDF. Publié en juillet par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), l'observatoire des marchés de détail de l’électricité et du gaz naturel du premier trimestre 2020 montre que les consommateurs sont nombreux à se tourner vers un fournisseur alternatif. Dans quelles mesures ont-ils gagné du terrain ? Quelles places occupent les fournisseurs historiques ? Selectra revient sur ce rapport pour en extraire l'essentiel.


EDF, leader sur le marché de l'électricité

Plus de 10 ans après l'ouverture à la concurrence, EDF continue à dominer le marché. En effet, les tarifs réglementés de vente (TRV) restent les plus plébiscités par les Français. Toutefois, ils commencent à perdre de la vitesse.

Le tarif Bleu d'EDF, l'offre la plus souscrite du marché

Offre de référence sur le marché, le tarif bleu d'EDF demeure la numéro 1 sur le marché. Au 31 mars 2020, 72% des clients résidentiels (les consommateurs particuliers) étaient encore abonnés aux tarifs réglementés. La grande majorité des ménages conservent donc ce contrat.

Cela étant, on observe un recul par rapport à l'an dernier. En effet, au 31 mars 2019, 76% des Français étaient abonnés au tarif bleu.

Les fournisseurs alternatifs séduisent de plus en plus les consommateurs

Malgré la prédominance d'EDF, lorsqu'ils passent en offre de marché, les Français optent pour un fournisseur alternatif. En effet, sur 28% de clients en offre de marché :

  • 2% restent chez l'opérateur historique ;
  • 26% décident de faire confiance à un des concurrents d'EDF.

Le rapport n'explique pas concrètement les motifs de changement d'offre. Toutefois, on peut penser que c'est surtout le prix qui pousse les consommateurs à se tourner vers un autre fournisseur. Si l'on en croit la CRE, la facture d'électricité d'un client moyen consommant de 2 400 KWh par an (Tarif Bleu, option base, pour une puissance souscrite de 6kVA) est passée de 459€ en février 2018 à 492€ en février 2020.

Le gaz, un marché plus ouvert à la concurrence

Les tarifs réglementés du gaz d'Engie comptent encore un grand nombre de clients. Toutefois, les offres de marché attirent de plus en plus de consommateurs.

Engie, premier fournisseur de gaz pour les particuliers

Opérateur historique de gaz, Engie reste le fournisseur le plus important de gaz en France. Sur le segment des particuliers, il commercialise :

  • Les tarifs réglementés du gaz qui alimentent 35% des sites résidentiels ;
  • Des offres de marchés choisies par 31% des clients.

Pourtant, les offres d'Engie ne sont pas forcément les plus compétitives en termes de prix. Si les Français continuent chez Engie, c'est sans doute du fait de l'annonce de la fin des tarifs réglementés du gaz. Recevant cette information, ils décident d'opter pour une offre de marché proposée par le fournisseur historique.

D'autant plus que le contexte a été relativement favorable à Engie. En 2019 et 2020, les TRV du gaz ont subi de fortes baisses des prix. Bien que beaucoup d'offres soient moins chères, cela n'a probablement pas poussé les ménages à aller chercher un autre contrat.

Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de vente de gaz d’ENGIE ont baissé en tout de 24,5 %.
CRE - délibération du 27 juillet 2020

Mais, les tarifs réglementés du gaz remonteront dans les mois à venir, il est donc fortement possible que les foyers se tournent davantage vers les opérateurs alternatifs d'ici quelques temps.

Les fournisseurs alternatifs de gaz gagnent des parts de marché

Cependant, les fournisseurs alternatifs de gaz correspondent aujourd'hui à plus d'un tiers du marché. De plus en plus de consommateurs leur font confiance. Au 31 mars 2020, ils représentaient 34% du segment résidentiel contre 30% l'an dernier à la même époque.

L'énergie : un secteur très concurrentiel

Le domaine de l'énergie semble soumis à une concurrence accrue. Selon le site du Médiateur National de l'Energie, environ 30 fournisseurs sont présents à l'échelle nationale. A cela s'ajoutent les petits fournisseurs locaux, notamment les entreprises locales de distribution (ELD) oeuvrant à un niveau local. D'après les données de la CRE, "un peu plus de 100 fournisseurs non nationaux d’électricité sont actifs sur le territoire". On en compte une trentaine sur le marché de gaz.

Et la concurrence devrait encore s'intensifier. Avec la suppression des TRV du gaz en juillet 2023, de nombreux fournisseurs devraient se lancer dans le gaz. Dans une interview à Selectra, Fabrice Bruneteau, responsable commercial chez Picoty a annoncé qu'une offre serait lancée pour les particuliers.

"Nous travaillons actuellement sur le lancement d’une offre dédiée aux clients résidentiels, celle-ci sera disponible courant 2021."
Fabrice Bruneteau, Responsable Commercial Gaz Picoty

Le biométhane devrait aussi connaitre un certain essor. C'est d'ailleurs déjà le cas puisque Planète Oui a lancé son offre de biogaz, il y a peu. De la même manière, ilek a annoncé qu'il disposerait d'une quinzaine d'offres de gaz vert d'ici la fin de l'année.

En termes de portefeuille de clients, qui sont les fournisseurs alternatifs les plus importants du marché ?

L'observatoire de la CRE n'en fait pas part. Si l'on reprend les données du rapport d'activité 2019 du Médiateur de l'énergie, outre les fournisseurs historiques, 3 fournisseurs alternatifs disposent de plus de 100 000 clients :

Cela dit, le dossier ne précise pas le nombre de clients dont témoigne chaque fournisseur.

Mis à jour le