Electricité en France : quelles évolutions des prix depuis 20 ans ?

Selon Eurostat, les prix de l'électricité française sont parmi les plus bas en Europe.

Dans son rapport "Prix de l’électricité en France  : les clés pour mieux comprendre", publié en juin 2018, l’Observatoire de l’Industrie Electrique (OIE) fait une synthèse sur l’évolution des prix pour le consommateur et l'aide à décrypter sa facture d'électricité.

Une électricité en augmentation ? 

Une fiscalité désavantageuse pour les ménages

Si l'on en croit l'Insee, à la fin des années 1990, les factures d'électricité des ménages ont baissé et se sont maintenues pendant les années 2000. Depuis 2012, du fait de la fiscalité, elles ont commencé à augmenter à nouveau. En 2017, les taxe constituent 35% de la facture totale d'électricité pour un foyer. Elles sont au nombre de 3 : la Contribution au Service Public de l'Electricité (CSPE), la Taxe sur la consommation finale d'électricité (TCFE), la Contribution tarifaire d'acheminement (CTA) auxquelles s'ajoute la TVA

Des prix de gros en baisse depuis 2010 

L'augmentation reste très maîtrisée. En effet, entre 2011 et 2017, les prix du marché de gros ont presque diminué de moitié :  passant de 60 €/MWh à 35 €/MWh. Les politiques énergétiques mises en place ont conduit à une certaine stabilité de la demande en électricité. La production étant alors supérieure à la demande, les prix ont chuté sur le marché de gros. 

Investir dans les énergies renouvelables 

Par ailleurs, le développement des énergies vertes a permis de répondre à la demande via des coûts de productions moins importants. Dans un contexte de transition énergétique, les énergies fossiles auront tendance à être plus taxées alors que les sources renouvelables, comme le solaire ou l'éolien, sont subventionnées. De plus en plus rentables, elles incitent donc les fournisseurs à proposer des offres vertes à des tarifs avantageux pour les consommateurs. Elles pourraient faire baisser les factures des ménages français. 

Une électricité parmi les moins chères d'Europe

Si l'on en croit Eurostat, l'électricité française est moins chère que celle de ses voisins européens, avec une facture en moyenne inférieure de 20%. Toutefois, elle ne reste que 4ème, le podium étant occupé par les Pays-Bas, puis la Finlande puis la Norvège. 

Mise à jour le