Avis Gazpar : que penser du nouveau compteur de gaz ? Témoignage

Compteur Gazpar
GRDF continue le déploiement de Gazpar. A horizon 2023, tous les ménages français en disposeront.

Selectra a rencontré Camille, à qui GRDF a récemment installé un compteur Gazpar. Elle nous fait part de son expérience et de l'utilité qu'elle trouve au nouveau compteur communiquant

Selectra : Bonjour Camille, depuis quand disposez-vous d'un compteur Gazpar chez vous ? 

Installation compteur Gazpar

Camille : Bonjour, mon compteur Gazpar a été installé mi-juillet. 

Selectra : Comment avez-vous été avertie de cette future installation ? 

Camille : Un courrier m'a été adressé quelques semaines avant l'intervention du technicien. J'ai également reçu un sms de rappel de l'entreprise FeedBack m'indiquant la date programmée de l'installation et me demandant de confirmer ma présence dans le logement à cette date.

Selectra : Aviez-vous certaines réticences à la pose de ce compteur ?

Camille : Non, pas spécialement. C'est vrai qu'on entend beaucoup de polémiques au sujet de Linky, le compteur connecté d'Enedis mais très peu à propos de Gazpar. Ca semble normal puisque Gazpar n'est pas branché sur secteur. J'ai plutôt été étonnée que Gazpar soit installé chez moi moins d'un an après que mon ancien compteur de gaz ait été remplacé.

Selectra : La pose s'est elle bien déroulée ? Combien de temps cela a-t-il duré ?

Camille : C'est relativement rapide. La pose a duré une vingtaine de minutes environ et s'est bien déroulée. Le technicien m'a expliqué les différentes étapes de l'installation et a répondu à mes questions.

Selectra : Le technicien mandaté par GRDF a-t-il pris le temps de vous donner des explications sur le fonctionnement de ce compteur ?

Camille : Non il a posé le nouveau compteur mais ne m'a pas donné à proprement parler d'explications sur son fonctionnement. Il m'a dit que je n'avais pas besoin d'y toucher.

Selectra : Vous a-t-il expliqué que GRDF avait mis en place un site dédié à Gazpar ?

Mail GRDF Gazpar

Camille : Non, il m'a simplement dit que je recevrai un mail rapidement. J'ai effectivement reçu un mail me donnant plus d'informations et m'invitant à créer un compte sur le site GRDF. 

Selectra : Pouvez vous nous en dire plus sur les démarches à faire pour créer son compte ?

Camille : Le processus de création du compte est très facile.  Après avoir reçu le mail, on se connecte sur le site. Il suffit ensuite de suivre les instructions pour pouvoir se connecter. 

Selectra : Une fois votre compte créé, avez-vous pu consulter vos données directement ?

Consommation Gazpar

Camille : Je ne peux pas trop vous dire car je ne me suis pas connectée tout de suite. En revanche, à ma première connexion et encore aujourd'hui, j'ai bien accès à mes données rétroactivement, oui. 

Selectra : Le système est-il simple à utiliser ? 

Camille : Franchement, je trouve que oui. C'est plutôt intuitif. Il est possible de comprendre rééllement sa consommation mensuelle, hebdomadaire, mais aussi quotidienne en kWh ou en m3 à l'aide de graphiques à barre. On peut également comparer sa consommation avec celle des autres foyers français de taille similaire pour voir où l'on se situe par rapport aux autres. C'est assez intéressant. 

Foyers similaires comparés

Selectra : A quelle fréquence consultez-vous vos données ?

Camille : Pour l'instant, comme il fait encore beau, je chauffe peu donc je ne m'en sers pas beaucoup. Je regarde plus par curiosité. En revanche, je pense que quand va venir la période de grand froid, je vais m'y pencher sérieusement. Ce sera assez pratique grâce au système d'alertes. En effet, il y a une possibilité d'activer des alertes lorsque la consommation mensuelle va atteindre son seuil ou l'a dépassé. Je n'ai pas encore activé ces notifications mais je le ferai certainement cet hiver.

Alertes Gazpar

Selectra : Gazpar suscite des polémiques. En tant que nouvelle utilisatrice, qu'en pensez vous ?

Camille : Ces polémiques sont un faux débat je pense. J'y vois plutot des bénéfices en matière de suivi de consommation et je pense que cela peut aider bien des consommateurs à prendre conscience de leurs besoins et à choisir une offre de gaz plus adaptée.

En matière de suivi de consommation, je pense que cela peut aider bien des consommateurs à prendre conscience de leurs besoins et à choisir une offre de gaz plus adaptée.

Selectra : Êtes vous plutôt écologiste au quotidien ? 

Camille : Oui plutôt, mais pas assez, comme beaucoup, je peux faire mieux. La démission de Nicolas Hulot m'en a fait prendre encore plus conscience. A titre personnel, je vais m'atteler à faire plus pour la planète. Je pense d'ailleurs que Linky et Gazpar, en m'aidant à mieux comprendre ma consommation, m'aideront à faire davantage d'économies d'énergie.

Je pense d'ailleurs que Linky et Gazpar en m'aidant à comprendre ma consommation m'aideront à faire davantage d'économies d'énergie.

Selectra : De quelle offre de gaz bénéficiez-vous ?

Camille : Pour le moment, j'ai choisi comme fournisseur Direct Energie avec leur offre de gaz classique mais pense changer pour une offre verte permettant la compensation carbone.

Selectra : Ces offres sont en général moins intéressantes économiquement. Réduire le prix du kWh n'est pas votre premier objectif ?

Camille : Lorsque j'ai opté pour l'offre classique de Direct Energie, je savais qu'il existait une offre verte légèrement plus chère (bien que moins chère que le tarif de base d'Engie) mais ne l'ai pas choisie. A l'époque, les économies étaient pour moi une priorité. Aujourd'hui, je tiens à opter pour une offre verte. Il en existe chez plusieurs fournisseurs et elles restent tout à fait convenables en termes de prix. Cela me permettra de m'engager un peu plus pour la transition énergétique.

Selectra : Avez-vous un compteur Linky chez vous également ?

Expert Linky

Camille : Non, pas encore.

Selectra : Craignez-vous qu'il soit installé chez vous ?

Camille : Non, je pense que le débat autour du compteur Linky, c'est beaucoup de bruit pour pas grand chose. Linky est le vilain petit canard de la transition énergétique et je ne comprends pas réellement ces polémiques alors que tous les points soulevés, la collecte des données comme les effets sur la santé, ont fait l'objet de nombreuses enquêtes et de réponses d'experts plutôt très rassurantes. Je préfère y voir ses avantages, puisque de toute façon, il devrait être installé chez moi en 2020 selon le calendrier fixé par Enedis.

Mis à jour le