MVNO : la bonne idée ? Le point sur les opérateurs virtuels

 

Vous souhaitez être guidé dans votre démarche ou obtenir des conseils ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres mobile partenaires les plus compétitives.

NRJ Mobile, Auchan Telecom, La Poste Mobile... Ces marques vous parlent sans doute plus que le sigle MVNO qui les désigne. Sur un marché très concurrentiel, ces opérateurs « virtuels » proposent des tarifs souvent attractifs. Allez y voir de plus près, c’est une bonne idée !

Pas besoin d’être spécialiste, alors abordons tout de suite l’aspect technique, on n’aura pas à y revenir : qu’est-ce qu’un MVNO ? En anglais, un « Mobile Virtual Network Operator ». En français, un opérateur de réseau mobile virtuel. Dans les deux langues, c’est le mot « virtuel » qui compte : il s’agit, tout simplement, d’un opérateur qui ne possède pas son propre réseau. À la différence des 4 grands opérateurs français que vous connaissez : Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile, qui eux sont des MNO (Mobile Network Operator).

Un MVNO, c’est donc un grossiste en téléphonie mobile, qui achète des communications en grande quantité et les revend ensuite au détail aux consommateurs, la plupart du temps en proposant des tarifs attractifs. Ils sont nombreux en France, même si le paysage a évolué au fil des années, depuis l’émergence et la généralisation des mobiles, et notamment depuis l’arrivée de Free Mobile sur le marché en 2012. Témoin de ces changements continuels, Virgin Mobile. On parle là du tout premier opérateur virtuel au monde, lancé en 1999 au Royaume-Uni et arrivé chez nous en 2006. Mais Virgin Mobile a aujourd’hui disparu en France. La marque a été remplacée par RED by SFR.

 

Comment sont nés les MVNO ?

logo nrj mobile

Même si certaines marques, comme par exemple Coriolis, existent depuis 1999, la plupart des offres sont apparues sur le marché français autour de 2005. NRJ Mobile est arrivée en novembre 2005, Virgin Mobile en avril 2006, Mobisud – devenue depuis Buzz Mobile, en décembre 2006... N’ayant pas de réseau à développer et entretenir, les MVNO ne sont pas soumis à de coûteux investissements structurels. Ceci leur permet de proposer des tarifs particulièrement compétitifs.

De plus, en 2006, elles offrent également l’avantage de proposer des formules sans engagement, qui n’existent pas encore chez les 3 grands opérateurs dotés d’un réseau (Free Mobile n’existe pas encore), ou uniquement à travers les cartes pré-payées.

C’est l’arrivée de Free sur le marché du mobile en 2012 qui va bouleverser cet équilibre. Free Mobile propose en effet deux forfaits, dont un à seulement 2€ par mois. Une véritable révolution sur un marché où les forfaits d’entrée de gamme coûtaient autour de dix euros au minimum. Tous les opérateurs, virtuels ou non, sont alors contraints de revoir leurs offres et leurs tarifs à la baisse.

2012 : Free Mobile redistribue les cartes

À l’arrivée de Free sur le marché du mobile en 2012, les MVNO ont confrontés à une concurrence accrue. Ils vont devoir choisir entre 2 stratégies d’adaptation bien différentes. La première consiste à rester positionné sur une offre « low-cost », en concurrence plus ou moins directe avec le nouvel arrivant. Il leur faut alors resserrer les marges pour proposer des offres encore plus compétitives.

La seconde stratégie va consister à se concentrer sur une offre spécifique. Ceci pour mieux s’ajuster aux besoins de leurs clients : forfaits réservés aux entreprises, appels vers certaines destinations à l’étranger à bas prix etc. Coriolis, par exemple, a choisi de développer une offre spécifique vers les personnes mal-entendantes, avec notamment un service client en langue des signes.

Tous ces mouvements sur le marché vont aussi favoriser l’éclosion de nouveaux opérateurs de réseau mobile virtuels, comme Cofidis Mobile (aujourd’hui fermé) ou La Poste Mobile, ce dernier s’appuyant sur sa forte notoriété et surtout sur son vaste réseau de 10 000 bureaux de poste. C’est aussi en 2005 qu’apparaît Bazile Telecom, qui propose des forfaits mobiles destinés aux seniors.

Quelle est la place des MVNO aujourd’hui ?

Aujourd’hui encore, si vous cherchez un forfait basique et économique, n'hésitez pas à comparer les offres des MVNO. La plupart d’entre eux propose des forfaits économiques : c’est le cas par exemple de Prixtel, Syma Mobile, La Poste Mobile et Auchan Telecom, que nous détaillons plus loin, pour ne citer qu’eux.

Cependant, l’arrivée de Free Mobile en 2012 a compliqué la position des MVNO, qui misaient essentiellement en France sur des tarifs agressifs. Cette tendance est confirmée par les chiffres officiels de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

En mars 2015, les MVNO représentaient 10.5% de part de marché avec 7.3 millions de cartes SIM. Au 3ème trimestre 2016, leur part de marché est en recul à 9,2%, soit 6,981 millions d'abonnés.Entre mars 2015 et fin 2016, le nombre des clients des MVNO est donc passé sous la barre symbolique des 7 millions de clients, alors que Free Mobile, dernier arrivé et « plus petit » des opérateurs classiques, compte déjà 12,4 millions de clients.

Ainsi, bien que plus nombreux, l’ensemble des MVNO actuels compte moins d'abonnés que chacun des 4 opérateurs principaux. Rappelons qu’Orange domine le marché avec près de 29 millions d’abonnés (soit 38,3% de part de marché), devant SFR (19,3%), Bouygues Telecom (16,7%) et Free Mobile (16,4%).

Les réseaux utilisés par les opérateurs

MVNO Réseau utilisé
Afone Mobile - Budget Telecom - Cdiscount Mobile - Club Budget
Cofidis Mobile - Joi Telecom - La Poste Mobile - Prixtel
Reglo Mobile - SIM+ - Vectone Mobile
Réseau de SFR
Lebara Mobile - Lycamobile Réseau de Bouygues Telecom
Bazile Telecom - Syma Mobile - Transatel Mobile Réseau d'Orange
Coriolis Réseau de SFR et d'Orange
Auchan Telecom - Cdiscount Mobile - CIC Mobile
Cofidis Mobile - NRJ Mobile - Soon Mobile
Réseau de SFR, Orange et Bouygues Telecom

Le cas particulier d’un « full MVNO » : EI Telecom

Euro Information Telecom est un opérateur virtuel « Full MVNO » français. Créé en 2005 par le groupe Crédit Mutuel-CIC, EI Telecom réunit un grand nombre de marques : NRJ Mobile, Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile, Cofidis Mobile (fermé en avril 2017), Blancheporte Mobile (également disparu) et, depuis 2013, Auchan Telecom, pour un total de 1,5 millions de clients.

Qu’est-ce qui distingue un « Full MVNO » d’un « MVNO light » ? C’est à la fois très simple et très coûteux ! Il s’agit des équipements techniques essentiels :

  • une plateforme de messagerie vocale
  • un serveur vocal interactif
  • au moins un registre de localisation (ou base de données centrale)
  • et surtout un centre de commutation de téléphonie mobile

Ainsi, un opérateur « Full MVNO » est capable d’intégrer toutes les fonctionnalités d'un opérateur mobile classique, à la seule exception de la couverture réseau. Il est ainsi capable d’utiliser plusieurs réseaux, ce qui lui permet de négocier les meilleurs tarifs auprès des opérateurs classiques, ou bien de choisir et de proposer la meilleure technologie du moment, comme par exemple une couverture 4G+.

Pour les clients, l’opérateur « Full MVNO » possède ses propres cartes SIM et, depuis peu, peut faire apparaître son nom sur les mobiles en lieu et place de l’opérateur réseau, ce qui est aussi le cas de certains « MVNO light » qui en ont fait la demande à leur opérateur-hôte, comme Coriolis et La Poste Mobile.

Les accords de licence de marque : modèle en voie de disparition !

Encore plus « light » que les précédents, ce type de MVNO capitalise sur l’attractivité d’une marque pour attirer ses clients vers des offres mobiles « sous-traitées » auprès d’un autre opérateur, virtuel ou non. Traditionnellement, on retrouvait dans cette catégorie les offres mobiles proposées par les groupes médias (télévision, radio...), les banques ou les grandes enseignes de la distribution. Les forfaits télécoms sont souvent complétés par des services supplémentaires : téléchargement de musique, invitations à gagner, votes SMS, bons d'achats...

En France, selon les sources de l'ARCEP, il n'existait plus en 2016 que 2 licences de marque : M6 Mobile et Carrefour Mobile. Nous avons vu plus haut que NRJ Mobile, par exemple, n’en fait pas partie, cette marque étant directement commercialisée par un « Full MVNO ». Carrefour Mobile n’était déjà plus un MVNO en France depuis l’arrivée de Free Mobile en 2012. La marque a finalement disparu en France fin 2015, ses activités étant uniquement maintenues en Belgique et en Italie. Les clients français ont été transférés vers l’offre forfait Sosh mobile sans engagement à 4,99€/mois d’Orange, qui assurait depuis le début la couverture réseau de Carrefour Mobile.

logo m6 mobile

Quant à M6 Mobile, sa disparition est d’ores et déjà programmée à l’horizon 2019. Créée en 2005 par M6 avec Orange, la marque proposait initialement une offre spécifiquement destinée aux ados, incluant de nombreux jeux-concours et promotions en lien avec la chaîne, des invitations à des concerts, des interviews de stars… Début 2013, M6 Mobile est devenue la gamme des forfaits les moins chers et des forfaits bloqués proposée par Orange. Et depuis juin 2016, les clients sont progressivement transférés vers des offres Orange équivalentes, et ce jusqu'au 30 juin 2019.

MVNE : les petits nouveaux sur le marché

Et si demain, vous souhaitiez vous-même devenir opérateur mobile en lançant une offre à votre nom ou au nom de votre marque ? Vous feriez sûrement appel à un MVNE (en anglais, Mobile Virtual Network Enabler, en français « Facilitateur de Réseau Mobile Virtuel ») comme par exemple Sisteer Telecom. Plus sérieusement, si une marque souhaite aujourd’hui capitaliser sur sa notoriété pour lancer une offre de téléphonie mobile, elle va faire appel à un MVNE. Cette dernière va définir et mettre en place les critères techniques pour votre enseigne, puis négocier l’accès aux réseaux existants avec les grands opérateurs. Bref, le MVNE s’occupe de (presque) tout... contre rémunération, bien entendu !

Un MVNO aujourd’hui... C’est une bonne idée ?

 

Vous souhaitez profiter d'un abonnement mobile à bas prix ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente vers des offres adaptées à votre budget.

Reste une question essentielle : a-t-on intérêt aujourd’hui à s’abonner à un MVNO ? Bien sûr, tout dépend de vos besoins. Pour vous aider à comparer les offres, nous avons choisi quelques exemples, partir de l’offre de référence, le fameux forfait Free Mobile à 2€ sans engagement. Rappelons que celui-ci propose :

  • 2h d'appels vers les fixes et mobiles en France métropolitaine (ainsi que des appels internationaux)
  • SMS/MMS illimités en France métropolitaine
  • 50 Mo d’Internet Mobile

Au même prix exactement, SIM+, qui se revendique opérateur mobile low-cost, propose le forfait SMALL avec 1h d’appels et 60 SMS. Rappelons que le forfait n’est pas la spécialité de SIM+ qui s’est fait connaître par ses tarifs agressifs à la consommation. D'autre part, SIM+ ne propose pas la 4G mais uniquement la 3G.

Moins connu, Syma Mobile propose un forfait encore moins cher à seulement 1,90€/mois, incluant 2h d’appels et les SMS illimités en France métropolitaine et vers les DOM TOM, ainsi que 1Go d’Internet mobile en 4G. Ce forfait à prix plancher comprend même 2h d’appels vers 100 destinations internationales. Attention toutefois au hors forfait, qui est facturé 5cts/min et 5cts/Mo en Internet mobile. C’est à prendre en compte avant de choisir !

Ensuite, les prix montent... La Poste Mobile propose un forfait à 3,99€/mois avec également 2 heures d'appels, des SMS/MMS illimités et le double d’Internet mobile soit 100Mo/mois. C’est mieux qu’Auchan Telecom, qui propose un forfait au même prix avec 2 heures d'appels et les SMS/MMS illimités, mais seulement 20Mo d’Internet mobile.

Pour ceux qui sont scotchés à leur smartphone, NRJ Mobile propose une enveloppe d’Internet Mobile plus importante : à partir de 200 Mo et même jusqu’à 1Go par mois. Mais les forfaits NRJ Mobile sont plus chers, à partir de 8,99€/mois.

Autre formule, Prixtel propose un forfait qui s’ajuste à votre consommation. Le prix varie de 2€ à 7,99 € par mois. Ce forfait inclut de 2h à 6h d’appels, les SMS/MMS illimités et de 10Mo à 200Mo d’Internet mobile en 4G/4G+ avec le réseau Orange. Intéressant si votre consommation change souvent selon votre mode de vie.

Voilà quelques exemples de ce que vous pouvez trouver du côté des MVNO. N’hésitez pas à découvrir ces offres souvent intéressantes, qui peuvent répondre au plus près à vos besoins. Enfin, avant de conclure, rappelons que l’univers de la téléphonie mobile évolue en permanence. Ces offres vous sont présentées à titre indicatif : elles peuvent varier du jour au lendemain !

Mise à jour le