Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Electricité : les pistes du gouvernement pour réduire les factures des consommateurs

François de Rugy veut réviser le mode de calcul des TRV de l'électricité.

Au premier juin, les tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité subiront une augmentation de 5,9%. Un coup de massue pour les consommateurs, alors même qu'un Français sur 5 est victime de la précarité énergétique. Face au mécontentement des foyers, François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé vouloir changer le mode de calcul des TRV pour avantager, en théorie, les ménages. Mais quelles sont les pistes envisagées pour alléger un peu le montant des factures ? L'équipe de Selectra fait le point. 

Une hausse de l'électricité de 5,9% suite au gel hivernal 

L'augmentation de 5,9% recommandée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) aura bel et bien lieu en juin. Il s'agit d'un coup dur pour le porte-monnaie des ménages suite au gel hivernal mis en place pour calmer la crise des "Gilets Jaunes". Si le gouvernement ne semble pas avoir d'autre choix qu'accepter cette augmentation, François de Rugy “ne [se] résigne pas au mode de calcul des tarifs régulés de l’électricité, hérité des gouvernements précédents”. Il souhaite donc en modifier le mode de calcul dès 2020 puisque celui-ci n'a jamais été revu depuis 2010. 

Modifier le dispositif de l’Arenh

L’Accès régulé à l’énergie nucléaire historique (Arenh) est un système issu de la Loi NOME (Nouvelle organisation des marchés de l'énergie) de 2010. Ce dispositif permet aux fournisseurs alternatifs d'acheter à EDF de l'électricité d'origine nucléaire, à un tarif fixé à 42 euros le mégawattheure. EDF a l'obligation d'en vendre à la concurrence jusqu'à 25%, soit un seuil de 100 térawattheures par an, pour garantir une concurrence plus loyale sur le marché. Les fournisseurs peuvent aussi se fournir sur les marchés de gros. Auparavant moins chers, les prix pratiqués sur les marchés ont grimpé ces dernières années. Les fournisseurs se sont donc davantage tournés vers EDF. Mécaniquement, les hausses de prix se sont alors reportés sur leurs offres. 

Pour faire baisser les coûts, le gouvernement envisage donc de relever le plafond annuel pour laisser la possibilité aux autres opérateurs de bénéficier d'électricité à prix réduits. “C’est ce à quoi nous travaillons, et c’est l’objet de l’article 8 du Projet de loi Énergie-Climat qui nous dote d’une ‘accroche’ législative pour le faire" explique le ministère de la Transition écologique. Toutefois "cela nécessitera d’être complété dans le débat parlementaire” ajoute-t-on. 

Réviser les méthodes de quotas des fournisseurs alternatifs

Afin d'éviter une demande trop importante de la part d'un des fournisseurs qui pourrait pénaliser les autres, des quotas pourront être imposés aux opérateurs en se basant sur le nombre de clients dont ils disposent“Le projet de loi vise également à rendre les fournisseurs alternatifs responsables et solidaires, en cas de dépassement du plafond de l’Arenh, fait savoir Anthony Cellier, député LREM du Gard. Car ils sont intrinsèquement liés, selon leur demande de souscription : si l’un d’entre eux effectue une demande trop importante, celle-ci fait forcément défaut à un autre. On encadre donc un peu plus l’Arenh, tout en responsabilisant les opérateurs en fonction de leur portefeuille de clients”. Pour ne pas sanctionner EDF, le prix du MWh pourrait être revu à la hausse puisqu'il n'a pas bougé depuis 2012.

Vers une baisse des taxes sur l'électricité ?A priori non. La piste d’une baisse de taxes pour réduire les factures n'a pour l'instant pas été soulevée. Pourtant, elle permettrait aux consommateurs de faire de belles économies puisqu'elles représentent plus de 35% de la facture

Changer d'opérateur pour faire baisser ses factures

En attendant que les réformes soient mises en place, il est possible de faire baisser ses factures d'électricité en changeant d'opérateur. Pour ne pas subir de plein fouet les hausses des TRV, il est conseillé d'opter pour une offre à prix fixes. Vous vous éviterez des surprises sur les factures en fin de mois !

Par ailleurs, le prix de l'atome augmente chaque année alors que les énergies renouvelables sont de plus en plus rentables. Dès lors, vous pouvez aussi vous tourner vers des offres d'électricité verte. De nombreux fournisseurs en proposent à des prix compétitifs et vous assurent de faire des économies par rapport aux TRV. 

Mise à jour le