Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Europe : 7 Etats membres à la traine sur leur plan d'actions "énergie et climat"

Alors que les Etats membres de l'Union européenne tardent à rendre leur devoirs, de nombreuses ONG appellent à la justice climatique via une pétition.

Comme lors de la COP 24, l'Europe ne semble pas briller par sa convergence sur ses engagements climatiques. En effet, malgré les relance de Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne en charge des questions relative à l'énergie, les pays membres de l'Union n'ont pas tous rendu leur copie concernant leur plan énergie climat 2050. Or, ces plans doivent aider Bruxelles a déterminer si les Etats mettent leur stratégie nationale en concordance avec la vision de l'Union européenne

Des Etats en retard sur leur rendu stratégique

Alors que la deadline était fixée au 31 décembre, le Luxembourg, la Bulgarie, la Hongrie, la République tchèque, Chypre, la Grèce et l’Espagne n'ont pas encore transmis aux institutions communautaires leur stratégie. Pourtant, l'Union européenne avait préparé le travail et les Etats membres avaient tous un modèle à suivre et des informations précises à fournir.

Des plans d'action incomplets ou peu ambitieux

Par ailleurs, si certains n'ont rien rendu, d'autres ont préféré s'acquitter d'un travail incomplet en fournissant des projets provisoires. C'est par exemple, le cas de l'Allemagne. Sa voisine, l'Autriche a, quant à elle, élaboré un plan trop faible dans ses mesures qui ne permet pas d'atteindre les objectifs fixés par l'Union européenne, à savoir 80 % de réduction des émissions de C02 d’ici à 2050. 

Vers une Europe décarbonée ? Quels projets derrière ses stratégies ?

Après réception des stratégies, la Commission européenne sera chargée d'en faire une analyse et de produire des recommandations pour mener l'Union européenne vers la neutralité carbone. Or, les Etats membres ne semblent pas chercher à atteindre une Europe sans émission à horizon 2050 mais se sont concentrés sur un objectif de réduction de 80 %. Par ailleurs, il ne s'agit pas du seul exercice qui a été confié aux Etats.

Ces derniers devront proposer des stratégies de long terme au 1er janvier 2020 entrant en cohérence avec les engagements liés à l'Accord de Paris, décidé au moment de la COP 21. Cependant, de nombreux acteurs tendent à penser que les Etats procrastinent et refusent de voir évoluer leur plan en fonction de la vision proposée par les institutions communautaires.

Face à ce constat, des ONG, dont Greenpeace et Oxfam, ont lancé la pétition “L’Affaire du Siècle”. Elle rassemble plus de 2 millions de signataires et veut mettre l'Etat français face à ses responsabilités sur le climat et la transition énergétique. La pétition invite donc l'Hexagone à réduire son recours au pétrole, à lutter contre les passoires thermiques via la rénovation des habitats et à se tourner vers les énergies vertes, afin de ne plus dépendre des énergies fossiles et sortir du nucléaire

Mise à jour le