Gaz : net recul de la consommation hivernale dans l’Hexagone

passage arbres

Après les dernières giboulées de mars, le printemps s’est bel et bien installé et l’hiver n’est plus qu’un lointain souvenir. De nombreux Français ont même déjà renoncé au chauffage... La douceur du climat n’y est pas pour rien. Le gestionnaire de réseau GRTgaz a ainsi annoncé une baisse de la consommation de gaz naturel pendant la dernière période hivernale.


Une chute de 4,7% de la consommation

Hiver 2015-2016

L'hiver 2015-2016 a été le plus doux depuis plus d'un siècle.

Alors que 6,8 millions de ménages se chauffent au gaz naturel dans l’Hexagone, aucune pression particulière n’a été enregistrée sur les approvisionnements gaziers en France au cours de l’hiver dernier. En cause ? La douceur qui a accompagné les Français une grande partie de l’hiver, provoquant une moindre utilisation du chauffage et une baisse de la consommation de gaz naturel. C’est que l’hiver dernier a été le plus chaud en France depuis... 1900 !

Une douceur hivernale qui s’est traduite par un recul de la consommation de gaz naturel de 4,7% du 1er novembre 2015 au 31 mars 2016. À titre de comparaison, la consommation de gaz naturel s’élevait à 270,3 térawattheures (TWh) en 2014-2015 contre 257,7 TWh en 2015-2016. Le gestionnaire du réseau de transport de gaz, GRTgaz, à l’origine de ces données, indique que le mois de décembre a été exceptionnellement chaud, avec une température moyenne de 9°C. Une aubaine pour les Français : un sur deux déclarait souffrir du froid dans son logement. Mais cette année, la neige semble avoir décidé d’épargner les chaumières.

Des différences entre particuliers et professionnels

Cette tendance baissière globale ne doit cependant pas cacher une autre réalité : si la consommation de gaz naturel a bel et bien reculé, le contraste entre le bilan des industriels et des particuliers est frappant. Chez les particuliers, la consommation a chuté de 8,1% pendant l’hiver 2015-2016, passant de 194,2 TWh à 178,5 TWh. Tout le contraire des industriels dont la consommation a progressé de 4%, atteignant 79 TWh contre 76 TWh au cours de l'hiver 2014-2015. Un bilan en demi-teinte donc.

Modèle de CCG

Un modèle de CCG.

La hausse de la consommation de gaz naturel chez les industriels s’explique d’abord par une production accrue des centrales à gaz qui servent à produire de l’électricité : les centrales électriques à cycle combiné gaz (CCG). Ces derniers mois, un certain nombre de CCG en arrêt se sont remises à fonctionner après avoir été fortement concurrencées par les énergies renouvelables, appelées en priorité sur le réseau électrique. Une chose est sûre : le gaz naturel ne recule pas et garde la cote !

En quelques clics, vous pouvez estimer votre consommation de gaz naturel sur le site de Selectra !

Mis à jour le