Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Transition énergétique : Greenpeace dresse la liste des fournisseurs vraiment verts

éoliennes
Planète Oui et Enercoop arrivent en tête du classement des fournisseurs verts de Greenpeace.

Greenpeace dévoilait hier son classement annuel des meilleurs fournisseurs d'électricité verte. Sur le podium on trouve cinq fournisseurs "100% renouvelables" dont Enercoop et Planète Oui aux premières places. Si le classement nous renseigne sur les fournisseurs les plus verts, il pointe également les fournisseurs encore à la traîne sur les questions de transition énergétique. Selectra synthétise pour vous l'étude menée par Greenpeace. 

Un intérêt grandissant des consommateurs pour les énergies vertes

Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir se tourner vers les offres d'énergies renouvelables.

En effet, d'après le Baromètre du médiateur de l’énergie paru en octobre 2019, 61% des consommateurs de l'Hexagone se disent intéressés par les offres d'énergie renouvelable. Les fournisseurs l'ont quant à eux bien compris et tendent de plus en plus à proposer ce type d'offres. Comme le fait savoir Greenpeace, "plus de la moitié des fournisseurs évalués ont accru leurs efforts depuis 2017, en plus de ceux qui étaient déjà tournés quasiment à 100 % vers les énergies renouvelables et qui ont gardé leur cap".

Les offres vertes, du greenwashing ? 

C'est en tout cas ce que dénonce l'ONG de protection de l'environnement. Pour elle, la raison d'être du classement, lancé en 2018, est de mettre en exergue "l'entourloupe des “garanties d’origine” qui flouent les consommateurs en proposant une électricité non-renouvelable cachée derrière des offres vertes". En effet, comme l'explique Greenpeace, "la législation européenne permet aux fournisseurs de proposer une “offre verte” dont l’électricité provient d’une centrale à charbon ou nucléaire, à condition qu’ils achètent un simple certificat (appelé « garantie d’origine »)".

Dès lors, lorsque le consommateur se tourne vers une offre verte, il n'est pas certain d'acheter de l'électricité directement produite via une source d'énergie renouvelable comme le solaire, l'éolien ou l'hydraulique.  

Comment départager les fournisseurs "vraiment verts" et les moins engagés dans la transition énergétique ? 

C'est là tout l'enjeu du classement de Greenpeace. Pour ce faire, l'association a développé une méthodologie basée sur trois principaux critères : 

  • Quelles sont les capacités nettes (en MW) de production, renouvelable et non-renouvelable, des fournisseurs "producteurs" ? Il s'agit pour l'association de savoir si les fournisseurs utilisent simplement les énergies renouvelables pour produire de l'électricité ou s'ils se tournent vers des modes de production plus carbonés (charbon, fioul, gaz, etc.) ou vers l'énergie nucléaire, qui produit des déchets dangereux. Elle précise que tous les fournisseurs ne sont pas producteurs d'électricité.
  • A qui les fournisseurs achètent-ils leur électricité ? L'ONG a examiné si les fournisseurs préfèrent acheter à des petits producteurs verts ou s'ils se tournent davantage vers des industries utilisant les énergies fossiles ou le nucléaire.
  • Quelle est la politique d'investissements du fournisseur dans les énergies renouvelables ? Greenpeace cherche à savoir quels investissements à long terme font les entreprises en matière d'énergie.

En mettant en balance ces différentes données, l'ONG a pu établir un classement sur les fournisseurs d'électricité verte en France. Elle les départage ainsi en quatre grandes catégories : 

  • Les fournisseurs « vraiment verts » ;
  • Les fournisseurs « en bonne voie » ;
  • Les fournisseurs « à la traîne » ;
  • Les fournisseurs « vraiment mauvais ».

Si certains fournisseurs restent vraiment mauvais, Greenpeace note tout de même une amélioration globale de la prise de compte des enjeux de transition énergétique par les fournisseurs par rapport au classement de l'an dernier. Ainsi, l'ONG note que de manière générale, "les fournisseurs agissent de plus en plus dans le domaine des énergies renouvelables". Sur 24 fournisseurs, 15 produisent déjà des énergies renouvelables. Sur ces 15 fournisseurs, 8 produisent uniquement des énergies renouvelables.

D'autre part, les entreprises s'engagent davantage à moyen et long termes. Comme le met en lumière Greenpeace, "16 des 24 fournisseurs déclarent des investissements dans les énergies renouvelables entre 2020 et 2023 (contre 10 des 19 fournisseurs évalués l’année dernière)"Ces investissements permettront de financer des moyens de production d'électricité liés aux énergies renouvelables en France et en Europe. 

Qui sont les fournisseurs "vraiment verts" ?

Les fournisseurs "vraiment verts" sont ceux qui "proposent d’ores et déjà une électricité à plus de 90 % renouvelable". Ils sont au nombre de 5 : Planète Oui, Enercoop, Ilek, Urban Solar Energy et Plüm Energie. Tous ces fournisseurs sont recommandés par Greenpeace. 

Planète Oui, OUInner du classement Greenpeace

Premier du classement, Planète Oui, s'alimente à 100% en énergies renouvelables d'origine française pour proposer des offres totalement vertes à ses clients, la communauté des "Ouinners". Producteur d'énergies renouvelables, Planète Oui dispose d'une offre "temps réel" et s'engage à injecter des énergies vertes sur le réseau au moment où ses clients consomment. Par ce biais, le réseau est plus équilibré et a moins tendance à soutirer de l'électricité produite par des centrales nucléaires ou des énergies fossiles. 

Enercoop, premier ex-aequo 

Déjà leader du classement l'an dernier, Enercoop, à l'instar de Planète Oui, propose à ses clients un mix énergétique 100% renouvelable produit en France. Il fonctionne sur le mode d'une coopérative et investit plus de la moitié de ses bénéfices dans des projets d'énergies renouvelables. 

Ilek, AMAP des énergies vertes 

S'il n'est pas premier, Ilek n'en reste pas moins un fournisseur vraiment vert. Il achète uniquement de l'électricité à des producteurs français engagé dans l'éolien, le solaire ou l'hydraulique. Il propose d'ailleurs aux consommateurs de choisir son producteur d'énergie verte

Urban Solar Energy, jeune fournisseur déjà 100% vert

Arrivé sur le marché en 2018, Urban Solar Energy propose des offres d'énergie 100% verte et se démarque aussi par ses offres d'autoconsommation. Son ambition : développer les dispositifs d'autoconsommation collective pour permettre à tous de bénéficier d'une énergie moins chère et locale. 

Plüm Energie, récompenser les économies d'énergie

Plüm Energie s'est également vu décerner le label "vraiment vert". Approvisionné à 100% en énergies vertes, il se démarque en proposant aux consommateurs une cagnotte en ligne pour les encourager à faire des économies d'énergie

Créé le