Énergie : des Français plus informés et plus démarchés en 2018

Gazinière calculatrice
2 Français sur 3 savent aujourd'hui qu'il est possible de choisir son fournisseur d'énergie. Mais les Français sont aussi plus démarchés...

La douzième édition du Baromètre Energie-info vient de paraître. L'occasion de passer au crible les chiffres clés du secteur de l'énergie en 2018, et d'étudier les changements de comportement des français face à l'essor de la concurrence.


Les Français de mieux en mieux informés sur la concurrence

Il aura fallu attendre onze ans avant de pouvoir afficher des chiffres acceptables en matière d'information des Français quant à l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence. Alors que 7 français sur 10 se considèrent préoccupés par le montant de leur facture énergétique et qu'1 Français sur 5 peinerait à payer ses factures d'énergie selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe), l'information des ménages sur le marché est une priorité.

MNE

Cette année et pour la première fois depuis l'ouverture du marché à la concurrence aux particuliers en 2007, le Baromètre du médiateur de l'énergie annonce que 2 Français sur 3 en sont informés. Alors que ce chiffre stagnait à 50% de la population depuis plusieurs années, ayant même reculé de deux points l'an passé, il progresse au contraire de 16 points cette année en comparaison avec le Baromètre 2017.

Jean Gaubert, le médiateur national de l’énergie félicite cette évolution favorable à la concurrence : "Je me réjouis que les Français soient mieux informés sur le fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz naturel." Il déplore cependant que la "concurrence s’accompagne parfois de mauvaises pratiques commerciales, qui nuisent à la confiance des consommateurs."

Un Français sur deux démarché en 2018

C'est là l'une des explications de la meilleure information des ménages selon le médiateur. Essentiellement téléphonique (70% selon l'échantillon de foyers interrogés), ce démarchage concerne 56% d'entre eux. Une intensification qui s'explique aisément par l'arrivée de géants tels que Total ou Leclerc sur le marché.

Des démarchages qui s'accompagnent trop souvent de mauvaises pratiques et d'une recrudescence de litiges formulés devant le médiateur précise le Baromètre.

A noterCe type de litiges est depuis le début de l'année 2018, tranchés par DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui travaille en étroite collaboration avec le médiateur.

Un Français sur cinq a déjà franchi le pas en changeant de fournisseur

Bien que ce chiffre semble encore trop faible au regard de la facilité avec laquelle le changement de fournisseur peut se faire et les économies qu'il permet de réaliser, il est en nette progression (6 points de plus comparé à 2017).

Les Français favorables aux offres vertes

Si trois Français sur cinq se dit favorable à la souscription d'une offre d'énergie verte, seuls 51% le sont à la condition qu'elle soit une offre verte et moins chère ou à un prix identique à leurs tarifs actuels. Une tendance qui devrait encore progresser à la hausse dans les années à venir selon le médiateur, puisque cet engoument écologique concerne surtout les 18-34 ans.

Enfin, 37% des ménages intérrogés ne seraient pas contre l'idée de devenir eux-mêmes producteur d'énergie verte, mais à la condition de ne pas faire flamber leur budget et d'y consacrer moins de 5000 euros.  

  • 12ème Baromètre de médiateur national de l'énergie : les chiffres à retenir
  • 66% des Français savent qu’ils peuvent  changer de fournisseur d’électricité ou de gaz naturel
  • 38% des Français savent que ENGIE et EDF sont différentes ET concurrentes
  • 37% des Français sont prêts à investir pour devenir producteur d’électricité verte
  • 21% des Français interrogés ont déjà changé de fournisseur d’électricité ou de gaz
  • 51% des personnes interrogées se disent favorables à la souscription d’une offre d’électricité verte à condition qu’elle soit moins chère ou au même prix que leur offre actuelle

Le baromètre Energie-info est organisé par le médiateur national de l'énergie. L'enquête a été réalisée par téléphone du 4 au 27 septembre 2018, auprès d'un échantillon représentatif de 1500 foyers en France.

Mis à jour le