Tarif réglementé du gaz : une hausse de 2,4% au 1er décembre 2021

évolution prix du gaz
Les tarifs réglementés du gaz repartent à la hausse dès le 1er décembre 2020.

Conformément à une annonce de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel d'Engie augmentera de 2,4% au 1er décembre 2020. Une hausse dans la veine des mois d'octobre (+4,7%) et novembre (+1,6%). Selectra fait le point.


Une hausse plus ou moins importante selon l'usage du gaz

En moyenne, les TRV seront majorés de 2,4% supplémentaires. Une nouvelle qui n'est pas forcément la bienvenue alors même que l'hiver revient. Les besoins en chauffage se faisant sentir, la facture de gaz des Français devrait grimper.

Au 1er décembre 2020, les tarifs réglementés hors taxe d’ENGIE augmentent de 2,4 % par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er novembre 2020.
CRE - Délibération du 25 Novembre 2020

Cette évolution ne sera pas la même pour tous. Elle variera en fonction de l'usage fait du gaz par les ménages (chauffage, production d'eau chaude et/ou cuisson).

  • D'après la CRE, la hausse du 1er décembre 2020 se traduira ainsi :
  • De +0,6% pour les ménages utilisant le gaz comme mode de cuisson (tarif base) ;
  • De +1,4% pour les foyers présentant un usage cuisson et eau chaude (tarif B0) ;
  • De +2,5% pour les consommateurs disposant d'une chaudière à gaz dans un logement individuel (tarif B1) ; 
  • Et de +3% pour les habitants de petites copropriétés avec un chauffage au gaz (Tarif B2i). 

Pourquoi une hausse des tarifs réglementés du gaz ? 

L'évolution du tarif réglementé d'Engie s'explique pour deux raisons :

  • L'augmentation des coûts d'approvisionnement en gaz naturel a eu une influence sur les prix. Ils ont monté de de 0,110 c€/kWh ;
  • L'introduction d'un terme de lissage entre juillet 2020 et février 2021, qui a contribué à la majoration des TRV. Ce terme de lissage permet aux autorités publiques de niveler les hausses du gaz et d'éviter des hausses majeures trop soudaines mettant à mal le pouvoir d'achat des Français.

Sans le dispositif de lissage, la hausse au 1er décembre aurait été de 2,2 % au lieu de 2,4 %. 
CRE

Hausse des TRV du gaz : comment s'en prémunir ?

En grimpant, les TRV font automatiquement grimper le montant de votre facture d'énergie. Toutefois, il est facile de mettre en place des stratégies pour faire des économies. Voici quelques conseils :

  1. Souscrire une offre à prix fixe : Pour éviter de voir la facture partir à la hausse, les consommateurs peuvent opter pour des offres à tarifs fixes. Elles présentent un prix HT du kWh stable pendant une ou plusieurs années. Certaines sont même révisables à la baisse. Si les TRV venaient à baisser, le prix du kWh dimuerait. C'est par exemple la cas de Astucio Eco d'Eni ou Gaz Ajust d'Engie ;
  2. Choisir une offre indexée moins chère que les TRV : Beaucoup de fournisseurs assurent un pourcentage de réduction sur le prix du kWh HT par rapport à celui du TRV d'Engie. Ainsi, même si le tarif augmente, il restera toujours inférieur aux tarifs réglementés. On retrouve ces offres chez Total Direct Energie, Vattenfall ou encore Dyneff ;
  3. Opter pour offre non indexée sur le TRV : Enfin certains fournisseurs n'utilisent pas les TRV comme baromètre. Ils se basent sur les évolutions du marché pour fixer leurs tarifs. C'est le cas de Wekiwi ou Bulb. Les évolutions des TRV n'ont alors pas de conséquences sur les factures des ménages. Mais attention, ce type d'offre est destiné à des clients avec une bonne connaissance du marché. En effet, ces offres, parfois économiques, ne sont pas toujours claires pour une majorité de consommateurs.

Pour trouver l'offre la moins chère et la plus adaptée à leur consommation, les ménages peuvent comparer les offre en ligne ou par téléphone avec Selectra au 09 73 72 73 00 (appel non-surtaxé) ou demander à .

En parallèle, l'energie la moins chère reste celle qu'on ne consomme pas. Pour entamer des économies d'énergie, le mieux reste de baisser les radiateurs d'un degré. Cela pourra induire une réduction de la facture de chauffage jusqu'à 7%.

Enfin, la domotique est l'alliée des Français. Le pilotage du chauffage à distance est une bonne manière de réguler les dépenses en énergie. En s'équipant d'un thermostat connecté, on peut faire jusqu'à 15% d'économies d'énergie.

Mis à jour le