Une France 100% renouvelable : est-ce envisageable ?

Energies vertes
Les énergies renouvelables pourraient être la seule source de production d'électricité en 2050.

2020 est une année clé pour la France. Celle-ci s'est engagée à passer à 23% d'énergies renouvelables dans sa production d'électricité. Mais alors, où en est le mix énergétique de la France aujourd'hui ? A quelle moment pourrait-on basculer vers du 100% renouvelable ? Qu'en est-il pour le gaz ? Selectra fait le point.


Comment est produite l'énergie en France ?

La production d'électricité en France

centrale electrique

En France, d'après RTE, la production d'électricité repose sur trois grands piliers :

Le mix énergétique français est donc loin d'être renouvelable. Toutefois, pour répondre aux enjeux de transition énergétiquela France s'est engagée devant l'Union Européenne à passer à 32% d'énergies vertes dans la consommation finale d'électricité d'ici 2030.

Le renouvelable est d'ailleurs plébiscité par les consommateurs puisque d'après le Médiateur national de l‘énergie61% des Français souhaiteraient opter pour une offre d'électricité verte.

L'électricité ne pouvant être stockée, il est difficile à horizon 2030 de passer à un mix 100% renouvelable. Les énergies vertes étant liées aux conditions météorologiques, elles sont considérées comme intermittentes. C'est à dire qu'elles ne peuvent produire en continu. En s'appuyant uniquement sur le renouvelable pour l'instant, on risque des coupures d'alimentation électrique régulières.

Bon à savoir :Souscrire à une offre verte ne signifie pas consommer entièrement de l'électricité renouvelable. Grâce aux garanties d'origine, cela signifie simplement que pour chaque kWh consommé par un ménage, un kWh d'électricité verte est injecté sur le réseau. C'est un moyen de financer le développement des énergies vertes en Europe.

La consommation de gaz dans l'Hexagone 

La France n'est pas un pays gazier. De ce fait, elle importe la majorité du gaz qu'elle consomme. Pour l'instant, les alternatives renouvelables au gaz naturel ne sont pas encore très développées. Le biométhane (ou biogaz), produit par la combustion de déchets organiques, ne représente que  0,1% de la consommation française de gaz.

Un mix énergétique renouvelable en 2050 ?

électricité verte

On l'a vu pour l'instant, la France ne peut se baser uniquement sur de l'électricité verte. Mais le stockage se développe et l'Ademe a reconnu qu'il serait envisageable pour la France de passer à 100% d'électricité verte dans son mix en 2050.

Concernant le gaz, c'est un peu plus compliqué. En effet, il parait compliqué de passer de 0,1% à 100% de gaz vert en 30 ans. En revanche, il est possible de mettre en place de nouvelles stratégies pour changer le mode de chauffage des français et réduire notre dépendance au gaz fossile.

Le bois, une énergie renouvelable d'avenir ?

Energie renouvelable, le bois pourrait être l'un des axes de développement pour verdir le mix français. Si on en croit le National Geographic, "La part d'énergie consommée sous forme de chaleur, soit 42,3 % de la consommation énergétique nationale, peut être largement convertie au renouvelable en remplaçant les systèmes au gaz, au fioul et électriques des résidences et des bâtiments du tertiaire par des chaudières à bois ou des pompes à chaleurs".

A l'heure actuelle, le chauffage au bois est déjà en vogue car écologique et économique. Les deux tiers de la production de bois sont destinés au chauffage des particuliers. Le reste sert à chauffer les sites non-résidentiels et à produire de l'électricité.

Toutefois, l'utilisation de la biomasse forestière comme énergie renouvelable reste contestée. Certaines ONG estiment que le bois est plus polluant que le charbon. En effet, pour elles, le recours au bois entraine une dégradation des forêts dont le rôle est aussi de transformer le CO2 en oxygène. 

Autoconsommation solaire et résilience du système énergétique français

Un autre axe de développement pour le 100% renouvelable pourrait être le déploiement massif de l'autoconsommation solaire. En effet, en installant des panneaux solaires sur leur toit, les Français peuvent produire eux même leur électricité et devenir plus indépendant du réseau électrique comme l'explique Grégory Lamotte, Fondateur de Comwatt et spécialiste de l'autoconsommation dans un entretien avec Selectra.

L'autoconsommation permet de produire localement en circuit court. Elle améliore la résilience des territoire car elle évite le transport de l'énergie sur de grandes distances. Cela permet aux territoires d'être moins dépendants des centrales nucléaires situées très loin des villes. Grégory Lamotte, Fondateur de Comwatt

L'installation de panneaux photovoltaïques permet également aux ménages de faire baisser leur facture d'électricité. Selon, Philippe Blanc, directeur de recherches au Mines Paris Tech, un kWh d'électricité produit en autoconsommation revient aujourd'hui à 0,09 euros alors qu'à l'achat au réseau, il coûte entre 0,15 et 0,18 € TTC.

Pour l'instant, les systèmes de batterie sont encore trop chers pour être rentables pour les particuliers. Ils feraient monter le prix du kWh à 0,26 €. Cependant, ils continuent à se développer et d'ici quelques années, les batteries pourraient bel et bien faire leur apparition dans les foyers.

A l'échelle individuelle, il est donc possible de penser que les Français ne pourront consommer que du renouvelable. En se chauffant au bois et en utilisant de l'électricité en circuit-court, ils pourraient devenir autosuffisants.

La problématique de l'industrie

A l'échelle industrielle en revanche, cela parait compliqué. C'est ce que met en avant Jean-Marc Jancovici, Président du Shift Project et expert des questions de transition énergétique. Pour l'instant, beaucoup ne peuvent se passer des énergies fossiles.

Toutes les entreprises qui produisent des matériaux de base tel que le ciment, les métaux, le plastique etc. ont besoin de températures très élevées qui ne peuvent être obtenues aujourd’hui qu’avec un combustible très concentré en énergie comme le pétrole, le charbon ou le gaz. Jean-Marc Jancovici

Mis à jour le