Mix énergétique français 2018 : spécificités et évolution

Le mix énergétique en France laisse une large place au nucléaire, contrairement à ce qu'il se passe dans le reste du monde.

Le mix énergétique en France détonne par rapport au mix énergétique mondial : l'électricité (nucléaire) domine. Qu'est-ce que le mix énergétique ? Quelles sont ses spécificités en France ? Quels sont ses enjeux contemporains ?

Spécificités du mix énergétique français

Le mix énergétique français est le fruit des politiques énergétiques, environnementales et géopolitiques des gouvernements successifs. Elles ont participé à l'élaboration d'un équilibre entre les différentes sources d'énergies bien français. Le mix énergétique français se caractérise par une double spécificité :

  • d’une part, l’électricité y occupe une place de choix, beaucoup de logements français utilisant l'électricité pour se chauffer, tandis que d’autres pays européens privilégient le chauffage au gaz naturel ;
  • d’autre part, la production d’électricité est dominée par des centrales thermiques fonctionnant grâce à l’énergie nucléaire alors que les mix de production électriques des autres pays européens sont dominés par des centrales thermiques à combustible fossile (charbon, fioul et gaz).

Mix énergétique mondialContrairement au mix énergétique français, le mix énergétique mondial est largement dominé par les énergies fossiles : le pétrole, le charbon et le gaz naturel. Ce trio représente près de 80% de la production d'électricité dans le monde aujourd'hui. Une part qui ne diminue pas : la transition vers le renouvelable se faisant avant tout au détriment du nucléaire. Certains pays comme l'Allemagne ont même choisi de s'appuyer sur les énergies fossiles comme le charbon pour sortir du nucléaire et développer les énergies vertes.

Mix énergétique en faveur de l’électricité

En France, la consommation d’électricité par habitant est plus importante que dans des pays voisins comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni. L’importance de l’électricité dans notre mix énergétique s’explique par le poids significatif du parc de logements chauffés à l’électricité. Seulement un tiers des foyers français utilisent le gaz naturel pour la cuisson, l'eau chaude ou le chauffage. La France a fait la promotion de l'électricité dès les années 1970 pour des questions  de souverainenté énergétique. Avec le premier choc pétrolier de 1974 et la hausse des tensions au Moyen Orient avec le conflit israëlo-arabe, le gouvernement français s'est tourné vers le nucléaire, donc l'électricité.

Mix énergétique électrique dominé par l’énergie nucléaire

La production d’électricité, en France, est assurée par divers moyens de production :

En France, la part de l’énergie nucléaire dans le mix énergétique français est très élevée. En 2006, 72% de l’énergie produite en France l’a été au moyen de l’énergie nucléaire. Par comparaison, les énergies fossiles représentaient 80% de l’énergie produite en Chine, 70% aux Etats-Unis et, en moyenne, environ 55% de l’énergie produite en Europe.

Contraintes du mix énergétique français

Le mix énergétique est conçu pour répondre de manière optimale à un certain nombre de contraintes : réduction de la facture énergétique, baisse de la consommation de matières fossiles, stockage de l'électricité...

Mix énergétique et facture énergétique

Le mix électrique est pensé pour réduire au maximum la facture énergétique. C'est un des enjeux majeurs de la France. En 2012, le montant de cette facture s'élevait à 68,7 milliards d'euros, dont 54,5 milliards pour les seuls produits pétroliers. L'électricité est le seul poste créditeur : la France exporte son surplus d'électricité. La facture énergétique peut être réduite de manière accidentelle, comme en 2015 avec la chute du cours du pétrole, mais aussi de manière volontaire, par une promotion de certains types d'énergies, comme l'électricité ou plus récemment le biométhane.

Mix énergétique et stockage de l'électricité

Contrairement au gaz, l'électricité ne se stocke pas : il faut donc s'assurer d'une production permanente de l'électricité. Or les sources renouvelables de production d'électricité sont dites interminentes. Il est impossible de maîtriser le soleil, le vent ou les précipitations : il semble donc difficile aujourd'hui de faire de l'électricité verte la première énergie du mix. C'est une des raisons pour lesquelles le nucléaire est encore majoritaire. Les 58 réacteurs français assurent une production constante. Cette problématique du stockage de l'électricité explique aussi pourquoi il y a encore des centrales thermiques à flamme sur le territoire français. Ces dernières peuvent être mises en route rapidement et pallier les pics de consommations hivernaux.

Acteurs du mix énergétique français

Il existe plusieurs acteurs majeurs du secteur de l'énergie en France qui décident des grandes orientations de la politique énergétique française. Ils jouent ainsi un rôle dans la constitution du mix énergétique français :

  • Le Minsitère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer ;
  • La Comission de régulation de l'énergie (CRE) ;
  • Les producteurs et les fournisseurs de gaz et d'électricité ;
  • Les gestionnaires des réseaux de transport (RTE pour l'électricité, GRTgaz et TIGF pour le gaz) et de distribution (Enedis pour l'électricité et GRDF pour le gaz).
Mise à jour le