Aide rénovation énergétique : suis-je éligible ? et à quel montant ?

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée
Total Direct Energie

Selectra recommande l'offre Online

Je souscris en ligne
aides à la rénovation énergétique

Le gouvernement a fait de la rénovation énergétique des logements une des priorités du quinquennat, dans le but d’atteindre des objectifs en matière de neutralité carbone d’ici 2050. Pour cela, des aides à la rénovation énergétique ont été mises en place par les pouvoirs publics et différentes structures afin de permettre aux ménages d’effectuer ces différents travaux. Les Certificats d’économies d’énergie, les aides de l'ANAH, la TVA réduite, le crédit d’impôts… Il existe une multitude d’aides à la rénovation énergétique et chacune d’elle a des conditions d’éligibilité différentes. En effet, certaines aides sont octroyées sous conditions de ressources, et d’autres financent uniquement un certain type de travaux.


Liste des aides nationales pour la rénovation énergétique
? Quelle aide ? ? Pour quoi ? ? Quel avantage ?
Certificats d'économies d'énergie (CEE) : Offres Coup de Pouce Travaux d'isolation ou de chauffage Financement de tout ou partie
Habiter Mieux de l'ANAH Travaux d'isolation ou de chauffage Financement de tout ou partie
CITE (crédit d'impôt) Changement de mode de chauffage ou d'équipement, de fenêtres, etc. 30% des dépenses déduites des impôts
Eco-PTZ Travaux qui améliorent la performance énergétique Prêt avec un taux à 0%
Exonération de la taxe foncière Installation d'équipements pour réduire la consommation énergétique 50% ou 100% d'éxonération

Dans cet article sont listées toutes les aides les plus connues pour financer les travaux de rénovation énergétique. Il existe aussi des aides régionales ou locales attribuées par des structures spécifiques.

Les Certificats d’Economies d’Energie ou CEE

Le dispositif CEE a été créé en 2006 dans le but d’inciter les fournisseurs d’énergie (GPL, fioul, gaz naturel, électricité, bois, etc.), aussi appelés les “obligés”, à promouvoir l’efficacité énergétique auprès de leurs clients.

Dans le cadre de ce dispositif initié par le Ministère de la transition écologique et solidaire, les obligés sont donc tenus d’offrir une prime de rénovation énergétique aux clients qui veulent réaliser de tels travaux.

Suis-je éligible aux primes CEE ?

graphique, calculatrice et facture

Les travaux éligibles à cette aide à la rénovation énergétique sont les suivants :

  • Les travaux d’isolation : cela concerne l’isolation des combles et de toiture, l’isolation des murs, l’isolation des planchers, l’isolation des portes et fenêtres ou encore la ventilation VMC ;
  • Les travaux liés au chauffage : cela consiste au remplacement d’une vieille chaudière ou d’un vieux système de chauffage par un appareil plus performant comme une chaudière à condensation gaz, un chauffage au bois, un chauffe-eau thermodynamique, un radiateur à chaleur douce, une chaudière à basse température, etc. ;
  • Les travaux mettant en valeur les énergies renouvelables : cela concerne l’installation d’une pompe à chaleur air/eau, une pompe à chaleur eau/eau, une pompe à chaleur air/air ou encore un chauffe-eau solaire.

Outre les travaux, les consommateurs qui veulent demander une prime de renovation energetique CEE doivent remplir certaines conditions d’éligibilité :

  • Être propriétaire ou locataire du logement concerné par les travaux de rénovation énergétique ;
  • Le logement doit avoir une existence de plus de 2 ans ;
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE ;
  • Les caractéristiques des matériaux sont soumis à des normes spécifiques et doivent répondre à des niveaux de performance énergétique ;
  • Toute demande doit être effectuée avant la signature du devis des travaux.

Tous les ménages peuvent avoir accès à l’aide pour la rénovation énergétique CEE, à condition de remplir les conditions ci-dessus. En revanche, les montants octroyés vont dépendre des ressources du ménage, sachant que les ménages considérés comme modestes bénéficient de primes plus importantes. Le tableau ci-dessous détaille les plafonds de revenus au-dessous desquels un ménage est considéré comme modeste.

Plafonds de revenus pour le dispositif CEE
Nombre de personnes Plafonds de revenus en Île-de-France en € Plafonds de revenus dans les autres régions en €
1 24 918 18 960
2 36 572 27 729
3 43 924 33 346
4 51 289 38 958
5 58 674 44 592
Par personne supplémentaire +7 377 +5 617

De combien puis-je bénéficier ?

Les primes CEE sont constitués de deux dispositifs : le Coup de Pouce Isolation et le Coup de Pouce Chauffage. Le montant de chaque dispositif est déterminé en fonction du revenu des ménages, du type d’équipements à remplacer ou encore de la surface à isoler.

Montants de l'aide pour le remplacement d’une chaudière en 2019 (en €)
Types de ménages Chaudière biomasse PAC air/eau ou eau/eau Système solaire combiné PAC hybride Raccordement à un réseau de chaleur Chaudière à très haute performance énergétique
Ménages modestes 4 000 4 000 4 000 4 000 700 1 200
Autres ménages 2 500 2 500 2 500 2 500 450 600

Valable uniquement pour le remplacement d'une vieille chaudière individuelle fonctionnant au fioul, au charbon ou au gaz (hors condensation).

Montants pour les travaux d’isolation en 2019 (en €/m² d’isolant posé)
Types de ménages Isolation des combles et toiture Isolation des planchers bas
Ménages modestes 20 30
Autres ménages 10 20

A savoir que, dans le cadre des CEE, certaines entreprises signataires propose l'isolation des combles à 1 €. Chaque fournisseur ou entreprise est libre de fixer les montants et termes de la prime énergie qu'il propose. C'est pourquoi il est conseillé de se renseigner directement auprès de son fournisseur d'énergie.

La prime rénovation énergétique de l’ANAH

plan d'architecte

L’ANAH a lancé son aide à la rénovation énergétique Habiter Mieux en 2010 afin d’aider les ménages modestes à réaliser des travaux d’amélioration énergétique : remplacement d’une chaudière par un système de chauffage performant, isolation des murs par l’intérieur et l’extérieur, isolation des combles aménagés et aménageables. Deux aides sont proposées à travers ce programme :

  1. Habiter Mieux Sérénité : pour le financement d’un ensemble de travaux réalisés en même temps qui permettent un gain d’énergie d’au moins 25% ;
  2. Habiter Mieux Agilité : pour le financement d’un seul projet de rénovation énergétique.

Qui peut bénéficier des aides de l’Anah ?

Dans le cadre du programme d’aide à la rénovation énergétique de l’Anah, les conditions d’éligibilité sont les suivantes :

  • Être propriétaire occupant du logement ;
  • Avoir un logement de plus de 15 ans ;
  • Ne pas dépasser les plafonds de ressources. En plus des plafonds de ressources pour ménages modestes mentionnés ci-dessus (CEE), l’ANAH a fixé des seuils de revenus pour ménages très modestes, affichés dans le tableau suivant.
Plafonds de ressources pour ménages très modestes
Nombre de personnes Plafonds de ressources en IDF en € Plafonds de ressources dans les autres régions en €
1 20 470 14 790
2 30 044 21 630
3 36 080 26 013
4 42 128 30 389
5 48 198 34 784
Par personne supplémentaire +6 059 +4 385

De combien est cette aide ?

Comme pour toutes les aides à la rénovation énergétique, le montant des aides de l'ANAH dépend fortement du type de travaux à effectuer.

Montant des aides de l’Anah en 2019
Travaux Estimation des coûts des travaux HT en € Montant de l’aide en €
Remplacement d’une chaudière par une chaudière à condensation gaz Entre 3500 et 5000 Entre 1225 et 2500
Remplacement d’une chaudière par une PAC Entre 10000 et 15000 Entre 3500 et 7500
Isolation des murs par l’extérieur Entre 11000 et 15000 Entre 3850 et 7500
Isolation des murs par l’intérieur Entre 5000 et 8000 Entre 1750 et 4000
Isolation des combles aménagés ou aménageables Entre 10000 et 15000 Entre 3500 et 7000

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE)

Le CITE, ou Crédit d’Impôt Transition Energétique est une aide qui permet de déduire de ses impôts sur le revenu une partie des dépenses engagées pour les travaux de rénovation énergétique d’un logement.

Quels conditions pour bénéficier du CITE ?

Pour être éligible, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Être locataire, propriétaire ou occupant à titre gratuit fiscalement domicilié en France ;
  • Effectuer les travaux dans un logement de plus de 2 ans, qui doit être la résidence principale ;
  • Effectuer des travaux éligibles au CITE : installation d’une chaudière à très haute performance énergétique, remplacement des fenêtres, installation d’équipements de chauffage utilisant des énergies renouvelables ou l'enlèvement d’une cuve à fioul ;
  • Faire réaliser les travaux par un professionnel RGE.

A noter que ceux qui effectuent des travaux éligibles à l’aide à la rénovation énergétique CITE peuvent également bénéficier d’une TVA à taux réduit de 5,5%, contre un taux normal qui peut aller jusqu’à 20%.

De combien puis-je bénéficier ?

Le CITE fait bénéficier d’un crédit d’impôt représentant 30% des dépenses totales. En revanche, ces dépenses sont plafonnées à :

  • 8000€ pour une personnes seule ;
  • 16000€ pour un couple soumis à une imposition commune ;
  • Le plafond est majoré de 400€ par personne à charge et 200€ par enfant à résidence alternée.

Qu’est-ce qui change en 2020 ?

Le CITE sera valable jusqu’à la fin 2019 et laissera place à la Prime Renov en 2020, pour s’orienter davantage vers les ménages modestes. Les changements par rapport à l'aide à la rénovation énergétique 2019 se dérouleront comme suit :

  • Les ménages modestes et très modestes pourront bénéficier d’une prime budgétaire versée par l’ANAH, d’un montant plus ou moins égal au CITE ;
  • Le CITE pour les hauts revenus sera supprimé, ce qui fait qu’il sera soumis à des conditions de ressources ;
  • Il y aura des modifications sur les équipements et travaux éligibles, dont des rajouts mais également des suppressions ;
  • Le CITE sera supprimé pour les locataires et occupants à titre gratuit, et sera uniquement éligible aux propriétaires ;
  • Il y aura un montant forfaitaire de prime pour chaque équipement.

L’éco-PTZ pour la rénovation énergétique

maison avec panneaux solaires

Les propriétaires (bailleurs et occupants) et copropriétaires sont ceux qui peuvent accéder à l’éco-PTZ, qui est simplement un prêt à taux zéro accordé pour la rénovation des logements de plus de deux ans.

Tous les travaux qui permettent d’atteindre une performance énergétique globale sont éligibles et sont soumis à la réalisation d’un audit énergétique. Le plafond maximal du prêt est, pour info, d’un montant de 30000€ par logement.

L’exonération de la taxe foncière en cas de rénovation énergétique

Sous certaines conditions, il est également possible de bénéficier d’une exonération de la taxe foncière pour la rénovation énergétique (50 ou 100%), pendant 5 ans, pour ceux qui ont effectué des dépenses liées à l’installation d’équipements destinés à réaliser des économies d’énergie. Pour être éligible, il faut respecter les conditions suivantes :

  • Le logement a été achevé avant le 1er janvier 1989 ;
  • Le montant des dépenses payées par le propriétaire dépasse les 10000€ (hors main-d’oeuvre) ;
  • La demande est accompagnée de pièces justifiant la nature et le montant des dépenses ;
  • Une déclaration sur papier libre comportant les éléments d’identification des biens doit être déposée avant le 1er janvier de la première année à compter de laquelle l’exonération est applicable, auprès du service des impôts du lieu de situation des biens.

Quelles aides à la rénovation énergétique sont cumulables ?

Il est possible pour les consommateurs de cumuler plusieurs aides pour bénéficier d’encore plus d’avantages lorsqu’ils effectuent des travaux de rénovation énergétique.

Quelles aides à la rénovation énergétique sont cumulables ?
Aides Les aides cumulables
Dispositif CEE
  • CITE
  • Eco-PTZ
  • TVA 5,5 %
  • Anah
ANAH
  • CITE
  • CEE
  • Eco-PTZ
CITE
  • Eco-PTZ
  • Anah
  • CEE
Eco-PTZ
  • CITE
  • Anah
  • CEE
Mis à jour le