Toit

Isolation des combles : comment faire ? Prix, entreprises et matériaux

Mis à jour le
min de lecture

L'isolation des combles coûte entre 10€ et 50€ du m2 en fonction de la technique utilisée. En termes de rapport qualité-prix, la méthode la plus courante pour isoler et la pose de rouleaux de laine de verre. Les combles perdus sont une source importante de déperditions thermiques au sein d'une maison. Leur isolation peut faire réaliser jusqu'à 30 % d'économies d'énergie. On fait le point sur les meilleurs isolants, les techniques d'isolation par soi-même ainsi que le coût pour isoler ses combles perdus.

⭐ Isolation des combles : en bref
Technique d’isolationMeilleurs isolantsPrix
Isolation par soufflage

✔️ Rapide et efficace pour les espaces difficiles d'accès et couvre uniformément les zones, même celles avec des obstacles et bonne performance en termes d'isolation thermique.

👎Nécessite un équipement de soufflage spécifique et est plus coûteux que d'autres méthodes.

De 20 à 50€ / m2
Isolation par épandage

✔️Convient aux combles perdus plus larges et plus accessibles. Coût potentiellement plus bas en raison de la simplicité de l'application.

👎Moins efficace pour les zones difficiles d'accès ou avec des obstacles. La répartition uniforme de l'isolant peut être difficile.

De 15 à 35€ / m2
Isolation avec pose de rouleaux

✔️ Facilité d'installation, adaptée aux bricoleurs et convient aux combles avec un accès facile et une charpente apparente.

👎Moins efficace pour les recoins difficiles à atteindre et peut nécessiter une manipulation plus délicate autour des éléments de la charpente.

De 10 à 30€ / m2

Finie l'isolation à 1€ : quel prix pour l'isolation de ses combles ?

La fin de l'isolation à 1€ a été annoncée le 1er juillet 2021 en raison de nombreuses fraudes et abus détectés. Cependant, il existe encore de nombreuses aides pour l'isolation de son logement.

Selon la technique d'isolation choisie, le coût pour isoler vos combles perdus peuvent varier. Découvrez ci-dessous les différents méthodes d'isolation (par soi-même, avec l'aide d'une entreprise, les aides à solliciter).

💰 Isolation des combles prix : en bref
Constitution du prixIsolation combles seulIsolation par artisan RGE
Coût du matériauEntre 10 et 30€Entre 20 et 50€
Coût de la main-d’œuvre0€50€/ m2
Aides de l’EtatAucune éligibilité aux aidesÉligible : Tva à taux réduit, Prime Rénov, Coup de pouce rénovation, Eco-Ptz, Prime Cee.

Isoler ses combles soi-même

En opposition à l'isolation des murs extérieurs, isoler soi-même les combles est une tâche réalisable et facile pour les bricoleurs. Ce sera toujours moins cher que de solliciter un professionnel, cependant, vous ne pourrez pas demander d'aide financière gouvernementale. C'est une condition obligatoire pour bénéficier des aides de l'État liées à la rénovation énergétique.

Si vous choisissez d'isoler vos combles par vous-mêmes, suivez ces 5 étapes :

Étapes pour réaliser l'isolation de ses combles soi-même
ÉtapesDétails
Étape 1Préparation et sécurité : équipez-vous de vêtements de protection : gants, lunettes de sécurité et masque respiratoire.
Étape 2Nettoyage et préparation de l'espace : dégagez les combles de tout objet ou débris qui pourraient entraver le processus d'isolation et examinez le plafond pour repérer les fuites d'air, trous ou fissures, et réparez-les si besoin.
Étape 3Installation de l'isolant : déroulez, posez ou épandez l'isolant sur toute la surface des combles de manière uniforme et assurez-vous de couvrir chaque recoin. Attention, respecter les recommandations liées à l'épaisseur d'isolant pour atteindre une isolation efficace. Laissez un espace autour des luminaires encastrés, des tuyaux et des cheminées pour éviter tout risque d'incendie. Utilisez des protections autour de ces éléments.
Étape 4Finition et nettoyage : vérifiez qu'il n'ait pas de zones laissées sans couverture. Replacez tout matériau de finition (plaque de plâtre, planchers, etc.) que vous avez temporairement retiré pour accéder aux combles. Nettoyez soigneusement la zone pour éliminer tout résidu d'isolant.

Faire isoler ses combles par une entreprise

Isoler ses combles avec une entreprise est une option courante pour améliorer l'efficacité énergétique de votre maison. Les coûts peuvent varier en fonction de la taille de la zone à isoler, du type d'isolant choisi, de la région géographique et de l'entreprise sélectionnée. 

Combien coûte l’embauche d’un professionnel pour isoler mes combles ? En général, le coût moyen pour l'isolation des combles par une entreprise professionnelle se situe entre 20 et 60€ par mètre carré. Il est recommandé de demander plusieurs devis à des entreprises locales pour obtenir une estimation précise en fonction de vos besoins spécifiques et de comparer les prix, les garanties et les avis des clients avant de faire votre choix.

Les aides pour l'isolation thermique des combles

 

L'isolation des combles est une opération rentable, étant donné qu'elle permet de générer des économies d'énergie importantes. Sans oublier que, isoler ses combles fait aussi bénéficier de nombreuses aides financières, à condition que les travaux soient réalisés par un artisan RGE et que la résistance thermique respecte les réglementations en vigueur. Les aides rénovation énergétique disponibles en 2024 sont :

  • MaPrimeRénov : tous les ménages vivant dans une maison construite depuis plus de 15 ans et envisageant des travaux de rénovation énergétique peuvent avoir MaPrimeRénov (financement de 30 à 35€/m² de surface isolée) ;
  • La Prime Coup de Pouce Isolation permet de financer 12 €/m² d'isolant posé pour les ménages modestes et très modestes et 10 €/m² d'isolant pour les revenus supérieurs :
  • La prime énergie CEE : la prime repose sur le dispositif des Certificats d'économies d'énergie. Les fournisseurs mettent alors en place différentes primes pour aider leurs clients à financer des travaux d'économies d'énergie, y compris l'isolation des combles ;
  • La TVA à taux réduit : les matériaux utilisés pour l'isolation des combles ainsi que l'installation par un professionnel sont soumis à un taux de TVA réduit à 5,5%, au lieu de 20% ;
  • L'éco-PTZ : il s'agit d'un prêt avantageux (jusqu'à 50 000€) à un taux d'intérêt nul.

L'isolation des combles doit idéalement être réalisée par un professionnel. Cela garantit que les travaux soient réalisés dans le respect de toutes les normes en vigueur.

Comment isoler ses combles perdus ? Détails des isolants et matériaux

Isoler ses combles perdus, c'est-à-dire des combles non-aménageables, peut s'opérer de trois manières : soit par soufflage à la main ou à l'aide d'une machine pour des combles difficiles d'accès, soit par épandage pour des combles faciles d'accès sans obstacle, soit par rouleau. La laine de verre est l'isolant le plus utilisé dans le cadre d'une isolation des combles perdus. Il existe d'autres types d'isolants, ayant des capacités et volumes différents, on vous les décrit ici :

Liste des isolants adaptés pour une isolation des combles perdus
IsolantConditionnementPrixÉpaisseur min.
Laine de verreVrac3 à 20€ / m232 cm
Rouleau3 à 20€ / m228 cm
Laine de rocheVrac5 à 20€ / m231,5 cm
Rouleau5 à 20€ / m230 cm
PolyuréthaneMousse15 à 35€ / m217,5 cm
Ouate de celluloseVrac20€ / m235 cm
Laine de boisVrac15 à 40€ / m235 cm
LiègePanneau20 à 50€ / m210 à 15 cm
PolystyrènePanneau15 € / m215 à 20 cm

Selon les prix constatés sur les sites de différents fabricants et commerçants en 2024

Quels isolants privilégier pour se protéger de la chaleur ? L'isolation des combles perdus ne sert pas seulement à protéger le logement du froid en hiver. Certains isolants ont la capacité de protéger également de la chaleur en été. Le choix de l'isolant est particulièrement important pour les planchers en bois, qui nécessitent des isolants denses avec une forte capacité de chaleur. C'est le cas des isolants biosourcés comme la ouate de cellulose et la laine de bois.

Techniques d'isolation des combles perdus en 2024 ?

Avant de choisir la meilleure technique d'isolation, il faut savoir si les combles de la maison sont perdus ou aménagés. La différence est assez simple :

  • Les combles perdus sont inhabitables. On les considère perdus lorsque la hauteur sous plafond ne dépasse pas 1m80 et le sol n'est pas suffisamment solide, ou encore quand la charpente est trop encombrante ;
  • Les combles aménageables peuvent toutefois être habitables, c'est-à-dire qu'après certains travaux, ils peuvent être utilisés comme une pièce habitable supplémentaire. Pour que les combles soient aménageables, il faut toutefois qu'ils disposent d'une hauteur sous plafond suffisante et d'un plancher assez solide.

Quelle technique choisir selon que les combles soient aménageables ou perdus ? Les combles perdus nécessitent généralement une isolation par soufflage ou épandage d'isolant, tandis que les combles aménagés peuvent être isolés avec des matériaux plus rigides pour créer un espace habitable.

✅L’isolation par insufflation ou soufflage

L'isolation par insufflation ou soufflage est la méthode la plus répandue pour isoler les combles perdus, car elle est particulièrement adaptée aux espaces difficiles d'accès. Dans ce cas, l'isolant en vrac est projeté avec une machine dans les moindres recoins du plancher, ce qui assure une bonne continuité d'isolation et réduit les ponts thermiques.

Il s'agit aussi de la technique d'isolation des combles la plus rapide et la moins coûteuse, car elle ne nécessite aucune découpe. Dans la majorité des cas, l'isolant utilisé pour cette méthode est la laine de verre, grâce à ses excellentes performances d'isolation phonique et thermique, ainsi que sa résistance au feu et aux rongeurs. Toutefois, il n'est pas rare qu'un professionnel recommande la laine de roche, la laine de chanvre, la laine de lin ou encore la ouate de cellulose pour l'isolation des combles perdus par soufflage.

Qu'est-ce que l'isolation par épandage ? Il existe aussi l'isolation par épandage qui consiste à répartir manuellement l'isolant en vrac entre les solives du plancher des combles - généralement à l'aide d'un râteau -, à la différence de la technique par soufflage qui est un procédé mécanique (fait à l'aide d'une machine).

✅L’isolation par la pose de rouleaux isolants

Si les combles perdus sont plus faciles d'accès, il est alors possible d'envisager l'isolation par la pose de rouleaux isolants. Ici, l'isolation des combles se fait en deux couches : une première couche d'isolants qui se pose entre les solives, puis une deuxième couche pour recouvrir ces solives.

L'isolation des combles avec des rouleaux isolants est toutefois moins répandue, car c'est une technique d'isolation plus onéreuse en raison d'une mise en place plus complexe.

✅L’isolation par l’intérieur pour des combles aménageables

Lorsque les combles sont aménageables, l'isolation se fait généralement au niveau des rampants. On peut alors procéder à une isolation par l'intérieur, c'est-à-dire que des panneaux rigides ou semi-rigides sont posés entre chevrons ou par double couche sous rampants.

Ensuite, il faut poser un frein pare-vapeur avant de finir avec des plaques de plâtre pour recouvrir l'isolant. À savoir que selon la RT2012, l'épaisseur minimale à respecter pour isoler sous toiture est de 280 mm.

Quand refaire l'isolation de ses combles ?

Prévoir une visite de diagnostic avec un professionnel

Le professionnel a besoin de faire un premier état des lieux afin de prévoir les travaux d'isolation à effectuer

L'isolation des combles constitue une opération prioritaire lorsqu'on engage des travaux de rénovation énergétique. Il est indispensable de faire réaliser un diagnostic de son logement pour comprendre l'état de l'isolation de son logement et identifier les zones les moins bien isolées. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un indicateur intéressant, mais il n'est pas toujours suffisant. Il est fortement conseillé de faire appel à un bureau d'études thermiques pour réaliser un diagnostic plus détaillé, qui va permettre de :

  • Déterminer la performance de l'isolation et du système de chauffage de la maison ;
  • Obtenir des conseils pour optimiser l'isolation phonique et thermique de la maison ;
  • Définir avec précision les travaux d'isolation à effectuer en priorité dans les combles de la maison ;
  • Vérifier la présence d'une ancienne couche isolante. Si c'est le cas, le professionnel pourra vérifier son état, et recommander soit de la compléter, soit de la retirer.

Vérifier la conformité de la charpente et de la toiture

Avant de pouvoir isoler ses combles, il est primordial de vérifier la conformité de la charpente et de la toiture. Il est inutile d'isoler des combles dont la charpente est humide ou présente des taches d'humidité. Si c'est le cas, il faut obligatoirement résoudre le problème d'humidité avant d'isoler.

Il faut aussi vérifier que la charpente est en mesure de supporter le poids des travaux d'isolation. Il peut être nécessaire de faire appel à un charpentier pour réaliser cette vérification.

Prévoir de sécuriser le réseau électrique et le conduit de cheminée du foyer

Dans un logement ancien, en particulier, il faut penser à sécuriser toute l'installation électrique. Les boîtiers électriques doivent notamment être sortis de l'isolation ou rendus étanches pour rester dans l'isolation. Si la méthode choisie est l'isolation par soufflage, il faudra passer les conduits électriques dans des sous-conduits non-propagateurs de flamme pour éviter les risques d'incendie.

De même pour le conduit de cheminée. Il est important de le sécuriser en mettant en place un coffrage pour préserver un espace de sécurité sans isolant d’au moins 10cm.

Foire aux Questions FAQ : Isolation des combles

Pourquoi isoler ses combles ?

L'isolation des combles est un investissement rentable parmi les différents types d'isolation thermique. C'est effectivement une opération qui présente de nombreux avantages avec l'isolation des fenêtres et l'isolation par l'intérieur, sachant que 25 à 30 % de la chaleur se perd au niveau du toit dans une maison mal isolée. Éliminer ces déperditions de chaleur permet alors de :

  • Réaliser jusqu'à 30% d'économies sur ses factures d'énergie ;
  • Bénéficier d'un meilleur confort dans son logement ;
  • Se protéger contre le froid en hiver, et contre la chaleur en été ;
  • Profiter d'une meilleure isolation phonique.

Quelle épaisseur choisir pour son isolation ?

L'épaisseur idéale dépend du type de matériau choisi. Pour isoler les combles perdus avec de la laine de verre ou de la laine de roche, il faut compter environ 20 à 25 cm d'épaisseur, contre environ 28 cm pour la ouate de cellulose. À savoir que, pour choisir la bonne épaisseur, il faut prendre en compte la résistance thermique de l'isolant. Notée R, celle-ci correspond à la capacité de l'isolant à résister aux variations de chaleur en fonction de son épaisseur. Plus elle est élevée, plus l'isolant est performant. La réglementation définit une résistance thermique d’au moins 7 m2.K/W pour pouvoir prétendre aux aides financières.

Comment savoir si les combles sont bien isolés ?

  1. Inspection visuelle : rechercher des signes évidents de problèmes d'isolation, tels que des zones sans isolant, des fissures dans l'isolant ou des endroits où l'isolant semble tassé ou endommagé.
  2. Vérification des factures énergétiques : examinez vos factures d'énergie pour voir si elles ont augmenté de manière significative au fil du temps.
  3. Contrôle des écarts de température : ressentez la température dans les combles par rapport à celle du reste de la maison. Si les combles sont beaucoup plus chauds en été et plus froids en hiver, cela peut être un signe d'isolation inadéquate.
  4. Recherche de fuites d'air : utilisez une bougie allumée ou un détecteur de fuite d'air pour repérer les zones où l'air extérieur peut s'infiltrer dans les combles. Les fuites d'air sont souvent un indicateur d'une mauvaise isolation.
  5. Consultation d'un professionnel : faites appel à un professionnel de l'isolation pour effectuer une inspection approfondie et mesurer l'efficacité énergétique actuelle de la maison.