Rénovation de fenêtres

Comment isoler ses murs par l'intérieur ? Épaisseur, matériau isolant, norme et travaux

Mis à jour le
min de lecture

Les déperditions de chaleur à l'intérieur des murs sont d'environ 20 à 25% : de quoi songer à l'isolation des murs intérieurs, méthode efficace et simple, accessible aux bricoleurs. Elle permet d'augmenter la température de votre logement jusqu'à 3 degrés. L'isolation des murs par l'intérieur est aussi moins chère que celle par l'extérieur : de 20 et 60€ par m2 pour une isolation intérieur contre 80 à 150€ par m2 pour une isolation extérieure. Découvrez les techniques d’isolation des murs intérieurs, les choix d’isolant, le prix d'une isolation des murs par l'intérieurs et les aides disponibles.

⭐L'isolation des murs intérieurs : en bref
Meilleur isolantDétails
⛰️Minéral : Laine de verre
  • Épaisseur : 15 cm
  • Norme : la norme EN 13162, l'EN 13501, la norme EN 16001 
  • Avantage : prix abordable (5 €/m2)
  • Inconvénient : longévité relativement basse
🌱Naturel : Ouate de cellulose
  • Épaisseur : 15 cm
  • Norme : NF EN 15101-1 et NF EN 15101-2,
  • Avantage : excellente isolation
  • Inconvénient : sensible à l'humidité et prix élevé (25€/m2)
🧪Synthétique : Polyuréthane
  • Épaisseur : 12 cm
  • Norme : NF EN 15101-1 et NF EN 15101-2, Certification NF
  • Avantage : excellente durabilité
  • Inconvénient : le prix (40€/m2), son risque inflammable et sa toxicité en cas de fumées.

Les meilleurs isolants thermiques pour murs intérieurs

Au moment de choisir votre isolant thermique pour vos murs intérieurs, soyez attentifs à 4 caractéristiques :

  • Sa résistance thermique : il s'agit de la performance d'un isolant en fonction de son épaisseur. Plus cette valeur est importante, plus l'isolant est performant ;
  • Son coefficient de conductivité : il s'agit de la capacité du matériau à conduire la chaleur. Plus cette valeur est faible, plus l'isolant est performant ;
  • Ses certifications ou labels : par exemple Euroclasses classe les isolants en fonction de leur résistance au feu. La certification Acermi concerne la résistance de l'isolant à la compression et à l'humidité. Enfin, le marquage CE indique que l'isolant respecte les normes de sécurité européennes en vigueur.
  • Son épaisseur : l'épaisseur est un critère tout aussi important à considérer. Avec l'isolation thermiques des murs intérieurs, on a tendance à privilégier les isolants ayant la plus faible épaisseur afin de conserver la surface habitable.

Découvrez la liste des meilleurs isolants pour murs intérieurs et leurs caractéristiques.

⛰️Les isolants minéraux

 

Les isolants minéraux sont le type d'isolant le plus utilisé dans les logements français aujourd'hui. Leur origine est naturelle, car ils sont généralement extraits de matières premières minérales comme la roche volcanique, le verre ou encore le sable. Toutefois, ils doivent ensuite être transformés par l'Homme pour améliorer leur efficacité.

Le principal avantage des isolants minéraux est leur bon rapport qualité-prix. En effet, ils ont d'excellentes performances d'isolation thermique et phonique, tout en étant relativement peu coûteux à l'achat. Ci-dessous les principaux isolants minéraux sur le marché :

Exemples d'isolants minéraux et leurs caractéristiques
IsolantCaractéristiquesConditionnementCoefficient de conductivité (en W/m.K)Prix moyen (approx.)
Laine de verre
  • Légère
  • Résiste à l'humidité
  • Longévité relativement basse
Panneaux, rouleaux et vrac0,037 W/m.K5 €/m2
Laine de roche
  • Légère
  • Résiste à l'humidité
  • Incombustible
Panneaux, rouleaux et vrac0,039 W/m.K8 €/m2
Perlite expansée
  • Insensible aux rongeurs
  • Imputrescible
  • Incombustible
Panneaux0,055 W/m.K15 €/m2

🌱Les isolants naturels

Comme le nom l'indique, les isolants naturels sont des matériaux directement issus de la nature. Ils peuvent être d'origine animale ou végétale.

Même s'ils doivent tout de même recevoir un traitement chimique pour pouvoir être résistants contre le feu et l'humidité, ils sont beaucoup plus naturels et respectueux de l'environnement. Petit bémol : ils coûtent plus chers que les autres matériaux, et ont une efficacité légèrement plus faible.

Exemples d'isolants naturels et leurs caractéristiques
IsolantCaractéristiquesConditionnementCoefficient de conductivité (en W/m.K)Prix moyen (approx.)
Laine de bois
  • Bonne longévité
  • Résiste peu au feu
Panneaux et rouleaux0,045 W/m.K20 €/m2
Fibre de bois
  • Peu inflammable
  • Résiste aux rongeurs
  • Sensible à l'humidité
Panneaux0,045 W/m.K18 €/m2
Laine de lin ou de coton
  • Sensible au feu
  • Résiste aux rongeurs et aux insectes
Panneaux et vrac0,038 W/m.K10 €/m2
Ouate de cellulose
  • Résiste au feu
  • Résiste aux rongeurs
  • Sensible à l'humidité
Panneaux et vrac0,038 W/m.K25 €/m2
Liège
  • Imputrescible
  • Bonne longévité
  • Bonne résistance aux nuisibles
Panneaux0,040 W/m.K50 €/m2
Laine de mouton
  • Résiste à l'humidité
  • Bonne longévité
  • Résiste peu aux mites
Panneaux, rouleaux et vrac0,041W/m.K25 €/m2
Laine de chanvre
  • Résiste au feu
  • Résiste à l'humidité
  • Résiste aux nuisibles
Panneaux, rouleaux et vrac0,045 W/m.K17 €/m2

🧪Les isolants synthétiques

Les isolants synthétiques sont des isolants très performants et ayant l'avantage d'être peu coûteux. Ils ont la réputation d'être les plus robustes et d'avoir la durée de vie la plus importante.

Toutefois, ils sont issus de la pétrochimie et ont un impact environnemental négatif. Ils sont aussi globalement sensibles au feu, et en cas d'incendie, peuvent libérer des fumées toxiques. Autre inconvénient : ils ont une capacité d'isolation phonique plus faible que les autres matériaux, mais peuvent tout à fait être utilisés en complément d'autres isolants si besoin.

Exemples d'isolants synthétiques et leurs caractéristiques
IsolantCaractéristiquesConditionnementCoefficient de conductivité (en W/m.K)Prix moyen (approx.)
Polystyrène expansé
  • Léger
  • Imputrescible
  • Inflammable
  • Sensible aux rongeurs
Panneaux et vrac (billes)0,034 W/m.K15 €/m2
Polystyrène extrudé
  • Léger
  • Imputrescible
  • Inflammable
  • Résiste à l'humidité
Panneaux0,034 W/m.K15 €/m2
Polyuréthane
  • Non respirant
  • Imputrescible
  • Inflammable
  • Sensible aux rongeurs
Panneaux et mousse0,025 W/m.K40 €/m2

Quelle isolation thermique choisir pour ses murs intérieurs ?

Trois techniques d'isolation reconnues permettent d'isoler efficacement ses murs par l'intérieur : l'isolation par doublage collé, l'isolation sous ossature métallique et enfin l'isolation par lame d'air.

Avantages et inconvénients des techniques d'isolation par l'intérieur
TechniqueAvantagesInconvénients
Doublage collé
  • L'une des méthodes les plus simples
  • Panneaux 2-en-1 : isolant et parement intérieur
  • Capacités d'isolation thermique et phonique
  • Uniquement adaptée aux surfaces parfaitement planes
  • Intégration des gaines électriques et tuyaux complexe
Sous ossature métallique
  • Adaptée à tous les murs, même les murs irréguliers
  • Permet un rendu plus esthétique, car peut cacher les gaines électriques
  • Un large choix d'isolants : panneaux, rouleaux et vrac
  • Technique plus onéreuse et complexe (centaine d'euros)
  • Peut réduire le volume de la pièce
Par lame d'air
  • Technique adaptée aux murs poreux
  • Recommandée dans le cas de murs exposés aux intempéries
  • Peut réduire le volume de la pièce
  • Installation plus complexe que l'isolation par collage

🛠️Technique 1 : isolation par doublage collé

L'isolation par collage est l'une des techniques d'isolation les plus simples. Aussi appelée isolation par doublage collé, cette technique consiste simplement à coller un panneau isolant rigide sur le mur à l'aide de plots de colle ou de mortier adhésif. Le coût de cette isolation est d'environ 25 à 125€/m2.

De plus, les panneaux utilisés avec cette méthode servent généralement à la fois d'isolant et de parement intérieur en plaque de plâtre.

Comment réaliser une isolation par doublage collé ?

 

Pour réaliser une isolation par doublage collé, appliquez un isolant rigide, tel que du polystyrène extrudé, sur le mur à l'aide d'un adhésif spécifique. Ensuite, recouvrez l'isolant d'une plaque de plâtre collée à l'adhésif, créant ainsi une barrière thermique et phonique entre la paroi et la nouvelle finition.

Toutefois, l'isolation des murs par collage est uniquement possible lorsque la surface sur laquelle le doublage isolant est placé est parfaitement plane. De ce fait, c'est une méthode beaucoup plus utilisée dans les constructions neuves qu'en rénovation.

 

⚡Technique 2 : isolation sous ossature métallique

L'isolation par ossature métallique est une technique qui s'adapte à tous les murs, qu'ils soient réguliers ou non. Ici, l'isolant n'est pas en contact direct avec le mur. À la place, il va reposer sur des lisses de métal. Puis, il est recouvert par une plaque de finition, qui est généralement une plaque de plâtre.

L'isolation par ossature métallique permet de s'adapter à chaque type de mur
Décomposition de l'isolation par ossature métallique

L'un des grands avantages de l'isolation des murs intérieurs avec ossature métallique est qu'un plus grand choix d'isolants est disponible. Il est possible de choisir des panneaux, des rouleaux ou même des isolants en vrac. Par ailleurs, cette technique est particulièrement recommandée pour les murs mitoyens, car elle permet aussi une très bonne isolation phonique. Pour une isolation sous ossature métallique il faut compter entre 35 et 95€/m2.

Comment réaliser une isolation par ossature métallique ?

Pour réaliser une isolation par ossature métallique, il faut fixer les montants métalliques verticaux sur les murs à intervalles réguliers. Ensuite, il faut insérer l'isolant choisi entre les montants de l'ossature, fixez une barrière pare-vapeur si nécessaire, puis recouvrez l'ensemble d'un parement approprié, comme du plâtre ou des panneaux de bois, pour compléter l'isolation !

🏠Technique 3 : isolation par lame d’air

Moins courante, l'isolation des murs intérieurs par lame d'air est la technique indiquée lorsque le mur est poreux ou très exposé aux intempéries. Le coût d'une isolation par lame d'air est d'environ 25 à 125€/m2.

Comment réaliser une isolation par lame d’air ?

Comme son nom l'indique, cette méthode consiste à poser les panneaux isolants sur des tasseaux en bois ou en métal, de manière à créer une lame d'air d'au moins 2 cm d'épaisseur entre le mur et l'isolant. Cette lame d'air permettra alors de maintenir l'équilibre hydrique du mur. Ensuite, appliquez des matériaux de construction tels que des plaques de plâtre ou du contreplaqué sur la structure de support pour achever l'isolation par lame d'air, assurant une isolation thermique efficace.

Prix et aides pour mes travaux de rénovation d'isolation intérieure

On estime qu'en moyenne, le coût total des travaux d'isolation des murs par l'intérieur peut aller de 40 à 150 € par mètre carré (matériel et pose inclus).

Quel est le coût des travaux d’isolation des murs intérieurs ?

Le coût d'une isolation des murs intérieurs varie principalement en fonction de l'isolant choisi, de l'épaisseur et de la surface à isoler. Il faut aussi compter le coût de la main d'œuvre, sachant qu'il est obligatoire de passer par un professionnel RGE si l'on souhaite prétendre aux aides financières !

Coût des travaux d'isolation
Coût isolation murs intérieursAvec artisan Installation soi-même
Isolation sous ossature métallique40 et 80€/m215 à 40€/m2 
Isolation par lame d'air25 à 40€/m215 à 30€/m2 
Isolation par doublage collé40 à 100€/m220 à 50€/m2 

Peut-on faire appel à des aides pour isoler son mur de l’intérieur ?

Les travaux d'isolation des murs intérieurs sont éligibles à de nombreuses aides de l'État pour la rénovation énergétique. Ces aides facilitent le financement de ces travaux et permettent de réduire les coûts à la charge des particuliers.

À condition de recourir à un artisan RGE et que les travaux répondent à un certain nombre de critères techniques, l'isolation des murs par l'intérieur est éligible à :

Aides octroyées pour l'isolation des murs intérieurs en 2024
AideMontantConditions d'éligibilité
MaPrimeRénov'
  • Revenu très modeste : 25 €/ m² avec MaPrimeRénov'
  • Revenu modeste : 20 €/ m² avec MaPrimeRénov'
  • Revenu intermédiaire : 15 €/ m² avec MaPrimeRénov'
  • Revenu supérieur : 0€.
  • Forfait « bonus sortie de passoire énergétique » de 1500€ !
  • Accordée aux propriétaires, pour un logement construit depuis plus de 15 ans.
  • Possibilité de cumuler avec MaPrimeRénov Sérénité et le bonus « bonus sortie de passoire énergétique ».
Éco-prêt à taux zéro
  • Le particulier peut emprunter 15000€ pour une seule opération.
  • Jusqu'à 50 000 € pour un groupe de travaux.
  • Permet de faciliter le financement de travaux d'économies d'énergie.
Le chèque énergie
  • Montant allant de 48 à 277 €.
Taux de TVA réduite
  • 5,5 % au lieu de 20 % (sur matériel et pose).
  • Attribuée aux propriétaires et locataires.
Certificats d'économies d'énergie (CEE)
  • Variable selon les économies d'énergie réalisée.
  • Attribuée aux propriétaires et locataires.

entretien chaudière

Des questions liées à la rénovation énergétique, travaux ou aides ?

Nos conseillers répondent gratuitement à vos questions au :

01 82 88 99 59 
entretien chaudière

Des questions liées à la rénovation énergétique, travaux ou aides ?

Demandez un rappel gratuit auprès d'un conseiller Selectra :

Pourquoi l'isolation par l'intérieure est efficace ?

Les murs sont la deuxième source de pertes de chaleur la plus importante après la toiture. L’explication est simple : les murs sont directement en contact avec l'extérieur. De nombreux logements, construits avant 1974, sont aujourd'hui très peu, voire pas isolés, s'ils n'ont pas été rénovés.

⭐L'isolation des murs intérieurs : en bref
AvantagesInconvénients
  • Économiser sur le chauffage pour une baisse énergétique de 25 % ;
  • Assure un bon confort thermique toute l'année ;
  • Peu d'entretien ;
  • Les isolants protègent de l'humidité et de la condensation ;
  • Une plus-value pour le patrimoine immobilier ;
  • Idéal lorsque l'isolation des murs extérieurs n'est pas possible pour des règles d'urbanisme ;
  • Une amélioration de l'isolation phonique.
  • Création de ponts thermiques si l'isolation n'est pas bien réalisée ;
  • Après l'installation de l'isolant, il faut effectuer des travaux de finition (de 30 à 100€/ m2) ;
  • L’isolation par l'intérieur peut favoriser le développement de moisissures à l'intérieur des murs si l'humidité n'est pas bien gérée ;
  • Perte d'espace habitable et de stockage ;
  • Les travaux d'isolation par l'intérieur sont intrusifs et plus complexes ;
  • L'isolation des murs par l'extérieure est plus efficace que par l'intérieure ;
  • L’isolation intérieure nécessite encore un investissement initial important.

Améliorer son DPE pour l'isolation d'un appartement

Plusieurs techniques permettent d'améliorer son score énergétique DPE. Voici les meilleures techniques d'isolation des murs par l'intérieur :

Efficacité des techniques d'isolation pour les murs intériereurs
TechniqueFaiblesse de la techniqueAmélioration du DPE
Isolation avec des panneaux isolants
  • Une mauvaise application entraîne des fuites d’air et compromet l’efficacité énergétique de l’habitation.
🟢
Insufflation d'isolant
  • Nécessite des cavités murales disponibles pour appliquer l'isolant.
🟠
Doublage collé
  • Le doublage collé est la technique la plus simple et la plus rapide à mettre en œuvre. Mais pour l’employer, il faut que le mur soit parfaitement plat car si les matériaux isolants ne sont pas correctement collés, cela crée des ponts thermiques.
🟢
Ossature métallique
  • Les rails peuvent créer des ponts thermiques à travers la structure métallique. Les rails métalliques qui traversent l’isolant, peuvent engendrer jusqu'à 50 % d’efficacité en moins. Il faut donc utiliser des chevilles et des connecteurs en plastique.
🟢

Gain énergétique pour l'isolation des murs intérieurs d'une maison ancienne

Si vous êtes propriétaire d'une maison ancienne, qu'elle soit rurale ou périurbaine, construite avant les années 1970 ou avec un DPE énergétique de G à F, vous devez absolument envisager de la rénover. Dans ce cas-là, il est préférable de faire des travaux de rénovation énergétique complets de la maison. Alors, par où commencer ? Combien ça coûte ?

EXEMPLE

Prenons l'exemple d'une famille avec un enfant, aux ressources très modestes vivant dans une maison classée F, à Pontarlier. Elle souhaite mener les travaux suivants :

  • Isolation des murs par l’intérieur : 12 000€
  • Pompe à chaleur air/eau : 14 700€
  • Isolation de la toiture : 10 000€
  • Ventilation double-flux : 4500€
  • Changement de fenêtres : 8200€ 
  • Protection solaire : 8000€

Cette rénovation permettra de passer d'un score énergétique (DPE) de F à C (sautant ainsi 3 classes). Attention, seule l’isolation des murs extérieurs est proposée ici. En effet, cela entraîne des économies d’énergie significatives par rapport à l’isolation interne. Les coûts pour cette rénovation majeure sont les suivants :

Prix d'une rénovation globale
Coût d'une rénovation globaleDétail
Éligibilité aux aidesMa PrimeRénov, Prime énergie (CEE), aides de l’ANAH pour un total de 59 835€ soit un taux de financement de 85%.
DevisLe coût total des travaux s’éleverait à 57 000€.
Reste à charge10 305€ (peut-être pris en charge par un prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

Selon le niveau d'isolation, ce type de rénovation complète de la maison pourra entraîner des économies d'énergie d'environ 55 %. Cela signifie réduire vos factures d’énergie d’environ 75 %.

Un audit énergétique est obligatoire pour une rénovation globale !

Un audit énergétique, c’est-à-dire, une analyse complète de votre logement est obligatoire pour déterminer les gains potentiels générés grâce aux travaux. Pour cela, vous devez solliciter un artisan RGE qui réalisera un audit énergétique en amont des travaux. Les coûts de l'audit énergétique sont financés grâce à la PrimeRénov'.

FAQ : Isolation des murs intérieurs

🔎Isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur : lequel privilégier ?

Isoler les murs plutôt que les murs extérieurs reste la méthode la plus efficace, mais c'est aussi la plus coûteuse, car les travaux sont plus complexes. Elle est également plus chère, allant de 80 à 150 euros/m2, contre 20 à 70 euros/m2 pour l'isolation des murs intérieurs. Par conséquent, vous devez prendre une décision en fonction de vos besoins en isolation et de votre budget. 

Même si l’isolation des murs par l’intérieur est privilégiée par les entreprises et les particuliers car plus facile à installer, l’isolation des murs par l’intérieur est recommandée lorsque l’isolation par l’extérieur n’est pas possible (par exemple en raison de contraintes d’urbanisme). Il convient également aux habitations qui disposent déjà d’une très bonne isolation au niveau des combles et de la toiture rénovés.

🔎Quelles sont les autres possibilités d'isolation dans un logement ?

Toutes les parties d'une maison peuvent et doivent être isolées pour assurer un bon confort thermique et baisser ses factures. L'isolation de la toiture est à prioriser, car c'est la plus grande source de déperdition de chaleur dans un bâtiment, avant les murs. Pour cela, il est possible de réaliser l'isolation de la toiture par l'extérieur ou l'isolation de la toiture par l'intérieur.

Il est également indispensable de procéder à l'isolation des fenêtres et porte-fenêtres (notamment en installant des fenêtres double-vitrage) ainsi que l'isolation de ses planchers.

Enfin, outre l'isolation, il serait intéressant d'envisager de remplacer sa chaudière par un système de chauffage plus performant et économe, afin de réduire davantage ses consommations énergétiques. Il existe aujourd'hui de nombreux équipements fonctionnant aux énergies renouvelables comme la pompe à chaleur, le système solaire combiné, la chaudière biomasse, etc.

🔎Comment savoir si ses murs sont suffisamment isolés ?

Quand les murs sont mal isolés, il peut y avoir différents signent qui ne trompent pas :

  • Il fait froid à l'intérieur même quand le chauffage est allumé ;
  • Les murs périphériques sont froids en hiver, même quand le chauffage est allumé ;
  • Les factures de chauffage sont particulièrement élevées en hiver ;
  • Des traces d'humidité apparaissent sur les murs, etc.

Si l'un de ces signes apparaît, il est très possible que les murs ne soient pas suffisamment isolés. Pour en être certain, toutefois, il est aussi possible de se référer au DPE (diagnostic de performance énergétique) du logement. Il s'agit d'un document qui évalue la consommation d'énergie d'une habitation, à l'aide d'étiquettes d'énergie qui vont de A (les moins énergivores) à G (les plus énergivores). La note du logement peut permettre d'avoir une idée du niveau d'isolation du logement, et des travaux à réaliser en priorité.

Isoler sa maison avec un artisan qualifié !

Besoin d'un artisan qualifié pour isoler votre maison ?