Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Neutralité carbone : les maires appellent l'UE à s'engager pour le climat

Les maires de 210 villes d'Europe appellent l'UE à la neutralité carbone d'ici 2050.

Le Conseil européen se réunira de manière informelle le 9 mai à Sibiu en Roumanie. A l'approche de cet événement, 210 maires de villes européennes (Paris, Londres, Milan, Amsterdam, Séville, Oslo, Stockholm, Athènes, Stuttgart... ) ont lancé un appel aux dirigeants européens afin d'"engager (l'UE) dans une stratégie climatique de long-terme visant un niveau net d'émissions de CO2 nul d'ici 2050". 

2018, une année record d'émission de CO2

Selon l'Agence internationale de l’énergie (AIE), 2018 a marqué une année de croissance exceptionnelle des émissions de CO2, grandement responsables du réchauffement climatique. La raison ? Une demande en énergie en hausse, notamment soutenue par les pays en développement. Or la production d'électricité et de gaz par le biais des sources renouvelables est loin d'être suffisante pour répondre à la demande mondiale. Dès lors, les énergies fossiles constituent encore les principales sources de production. 

La neutralité carbone en 2050 : la "seule option viable" pour les maires européens

Face à l'urgence climatique, les maires européens souhaitent que l'Union européenne s'engage plus franchement dans la transition énergétique. Ils invitent les chefs d'états et ministres de l'UE à adopter la stratégie présentée en novembre dernier par la Commission européenne pour atteindre la "neutralité climatique" à horizon 2050. Dans une lettre aux dirigeants, les maires font savoir que la proposition de la Commission est "la seule option viable pour l'avenir de l'Europe et du monde". Pour eux, la rencontre à Sibiu est une "occasion unique de concrétiser cette vision".

2020 : une nouvelle stratégie climat pour l'UE

Si les maires profitent de cet événement, c'est parce que l'Union européenne doit présenter une nouvelle stratégie sur le climat en 2020. En effet, elle s'est engagée d'ici à 2030 à faire baisser de 40% ses émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990. Mais elle doit maintenant déterminer un cap à plus long terme. C'est pourquoi, les institutions communautaires, l'an prochain, fixeront des objectifs à 2050 sur le climat, qui devront être en accord avec les engagements pris dans le cadre de la COP21 à Paris. Les maires veulent donc que ce sommet soit l'occasion de réfléchir à la direction à prendre en matière d'environnement. "L'Europe se doit d'être à l'avenir un leader mondial de la question climatique. Les générations futures ne nous pardonneront pas si nous n'agissons pas alors que nous en avons encore le temps", a fait savoir Anne Hidalgo, maire de la ville de Paris, Présidente de l'alliance des grandes villes pour le climat C40. "Les dirigeants européens doivent mettre de côté leurs différences pour prendre les décisions ambitieuses et courageuses nécessaires en matière d'action climatique" ajoute-t-elle.

Créé le