Comparatif des marchés de l’énergie France et Royaume-Uni : deux organisations bien différentes

comparatif france angleterre

Au 1er trimestre 2014, 58,6% des nouveaux contrats de gaz et 24,6% des nouveaux contrats d'électricité étaient conclus avec un fournisseur alternatif (c'est-à-dire autre qu'EDF pour l'électricité et que GDF Suez pour le gaz). C'est un succès pour les fournisseurs alternatifs, qui arrivent facilement à convaincre les particuliers en situation d'emménagement de l'intérêt de leurs offres, généralement moins chères que les tarifs réglementés. Toutefois, en proportion de tous les contrats de fourniture d'énergie actifs, les parts de marché des fournisseurs alternatifs restent faibles (14,7% pour le gaz, 8,3% pour l'électricité) — source : CRE. Les Français ont encore peu le réflexe de comparer les prix, en dépit d'un marché plus simple qu'en Grande-Bretagne et de l'émergence de comparateurs d'offres d'énergie.


  • L'essentiel
  • Le marché de l'énergie français est plus unifié que le marché britannique, ce qui rend les comparaisons plus aisées. En fonction de son adresse, le consommateur britannique paie son énergie plus ou moins cher. En France métropolitaine, pour une même offre, les prix de l'électricité (hors taxes locales) ne varient pas d'une commune à l'autre. Si un système de zones tarifaires existe pour le gaz, l'écart de prix d'une ville à l'autre reste plus modeste en France qu'au Royaume-Uni.
  • Le marché français se structure autour des tarifs réglementés ; les comparaisons de prix y sont rendues très faciles. D'un côté de la Manche comme de l'autre, le consommateur choisit entre des offres d'électricité et de gaz à prix variables ou à prix fixes. En Grande-Bretagne, il n'y a pas de tarif réglementé susceptible de jouer le rôle d'étalon même s'il existe une coordination tacite entre les six géants de l'énergie, avec un fort impact sur l'évolution des marchés.

Acheminement de l'énergie : avantage pour la France, dotée d'un réseau quasi-unique

France : des comparaisons faciles, aidées par un réseau d'acheminement quasi-intégré

Comparer les offres d'énergie en France ? Facile !

Pour une consommation annuelle égale de 3 200 kWh d'électricité et de 13 500 kWh de gaz naturel par an (référence du régulateur britannique Ofgem), la facture d'électricité d'un ménage français reste identique quelle que soit la zone de distribution et la facture de gaz du même ménage varie de 45,90 euros par an, alors que le consommateur britannique voit sa facture d'électricité varier de £181 par an (environ 227 euros), sa facture de gaz variant de £73 par an (environ 91 euros). Les variations de prix entre zones de distribution britannique s'expliquent moins par les gestionnaires de réseaux que par le coût de l'acheminement de l'électricité ou du gaz. En effet, le même gestionnaire de réseau de distribution change ses prix en fonction de la zone desservie.

Malgré les différentes zones de distribution de l'électricité en France, le consommateur français paie le même prix pour l'électricité quelle que soit son adresse. En revanche, pour les consommations supérieures à 6 001 kWh par an, le consommateur français voit le prix du kWh de gaz TTC de GDF Suez varier de 0,0034 euros entre la zone tarifaire la plus chère et la zone tarifaire la moins chère (les prix varient également d'une entreprise locale de distribution de gaz à une autre). Pour une consommation annuelle de 13 500 kWh, cela représente une différence de 45,90 euros par an.

Fournisseur Offre Energie Consommation (kWh) Zone Abonnement TTC (€) kWh TTC (€) Facture annuelle (€)
Logo Direct Energie Directe Electricité Electricité 3 200 (compteur de 6 kVa, option base) Indifférent 84.48 0.12910 497.60
Directe Gaz Gaz naturel 13 500 (tarif B1: consommation supérieure à 6 001 kWh) Zone 1 223.56 0.05000 898.56
Zone 2 0.05070 908.01
Zone 3 0.05130 916.11
Zone 4 0.05210 926.91
Zone 5 0.05280 936.36
Zone 6 0.05340 944.46

Prix du comparateur des offres d'électricité et de gaz, consulté le 27 août 2014. Des consommations annuelles de 3 200 kWh pour l'électricité et de 13 500 kWh pour le gaz ont été retenues.

La France : une organisation des réseaux simplifiée

En France, Réseau de transport d'électricité (RTE) gère le transport d'électricité. Société anonyme, RTE reste une filiale à 100% d'EDF, tout en étant indépendante sur les plans comptable et managérial. C'est l'unique réseau de transport d'électricité en France.

réseau transport électricité france
Le réseau de transport d'électricité 400 kV en France. Source : RTE.

ENEDIS assure la gestion de 95% du réseau de distribution d'électricité. Les 5% restant sont départagés entre 150 entreprises locales de distribution (ELD). Il s'agit de monopole de facto assurant la distribution et la fourniture d'électricité dans une zone donnée. Depuis l'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie, les ELD desservant plus de 100 000 clients doivent séparer leurs activités de fourniture et de distribution.

eld france
Les entreprises locales de distribution d'électricité

En ce qui concerne le gaz, il existe deux gestionnaires du réseau de transport du gaz :

  • GRTgaz gère le réseau de transport dans le nord (GRTgaz nord) et le sud (GRTgaz sud) de la France, à l'exception de la partie sud-ouest ;
  • TIGF (devenu Terega) gère le réseau de transport dans le quart sud-ouest de la France (13% du réseau).
france distribution énergie
Le réseau de distribution de gaz en France — Source : CRE
.

Le réseau de distribution de gaz se partage entre GRDF, filiale du fournisseur historique GDF Suez, qui gère 95% du réseau, et 23 entreprises locales de distribution.

Royaume-Uni : des prix très différents d'un endroit à un autre, rendant les comparaisons plus difficiles

Comparer les offres d'énergie en Grande-Bretagne ? Faisable !

En Grande-Bretagne, le prix de l'abonnement et le prix du kWh d'électricité et de gaz varient en fonction de la zone de distribution. La différence dans le prix des abonnement est faible : entre les prix les plus élevés et les plus faibles, elle s'élève à un peu plus de £6 par an pour l'électricité (7,50 euros) et de £1 par an pour le gaz (1,25 euros). En revanche, il existe une différence de £0,05671 entre la zone avec le kWh d'électricité le moins cher et celle où le kWh d'électricité est le plus cher. Pour une consommation de 3 200 kWh par an, cela représente £181 par an. Pour le gaz, la différence est de £0,00523 par kWh, soit £73 par an (environ 91 euros) pour une consommation de 13 500 kWh.

Fournisseur Offre Zone de distribution Gestionnaire de réseau Prix du kWh (pence TTC) Prix de l'abonnement par jour (pence TTC) Facture annuelle arrondie (Livres Sterling TTC)
Electricité
First Utility logo iSave Everyday Northern Scotland SSE 17.861 3.43 584
West Midlands Western Power Distribution 17.063 1.87 552
South East UK Power Networks 17.683 1.63 571
South Wales Western Power Distribution 17.673 2.06 573
Southern Scotland Scottish Power 16.788 2.71 547
Eastern UK Power Networks 19.550 2.56 634
Yorkshire Northern Powergrid 19.825 2.59 643
Merseyside & North Wales Scottish Power 19.463 2.27 631
London UK Power Networks 16.633 1.62 539
North West Electricity North West 22.304 1.77 720
North East Northern Powergrid 16.788 2.52 546
East Midlands Western Power Distribution 16.844 1.59 544
South West Western Power Distribution 18.884 2.15 612
Southern SSE 20.945 2.07 677
Gaz naturel
First Utility logo iSave Everyday Northern Scotland Southern Gas Networks 3.877 2.65 533
West Midlands National Grid 3.952 2.43 542
South East Southern Gas Networks 4.115 2.34 564
South Wales Wales & West Utilities 3.945 2.43 541
Southern Scotland Southern Gas Networks 3.879 2.65 533
Eastern National Grid 4.400 2.66 603
Yorkshire National Grid 4.100 2.51 562
Merseyside & North Wales Wales & West Utilities 3.977 2.43 545
London National Grid 4.030 2.28 552
North West National Grid 4.400 2.37 602
North East Northern Gas Networks 3.930 2.51 539
East Midlands National Grid 3.885 2.66 530
South West Wales & West Utilities 4.145 2.43 568
Southern Southern Gas Networks 4.400 2.34 602

Prix obtenus sur le site Internet de First:Utility, consulé le 27 aout 2014. Des consommations annuelles de 3 200 kWh pour l'électricité et de 13 500 kWh pour le gaz ont été retenues.

En France, la gestion des réseaux d'énergie est très largement assurée par des filiales des fournisseurs historiques (EDF pour l'électricité et GDF pour le gaz). Au Royaume-Uni, seul le réseau de transport du gaz naturel est unifié ; les réseaux de transport et de distribution de l'électricité, et les réseaux de distribution du gaz naturel, appartiennent à 13 gestionnaires. La zone de distribution n'impacte donc pas sur le prix payé par le consommateur français pour son électricité, et n'a qu'un impact très faible en ce qui concerne le gaz naturel. Au contraire, les consommateurs britanniques voient les prix de l'électricité et du gaz varier sensiblement en fonction de leur adresse.

De ce fait, alors que les coûts d'acheminement sont quasi-identiques d'un point à l'autre du territoire métropolitain français, les coûts d'acheminement au Royaume-Uni varient fortement d'une ville à une autre. Pour les consommateurs, comparer les prix est donc plus facile en France qu'au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni : un marché complexifié par des réseaux régionaux

La situation est plus complexe au Royaume-Uni :

  • Il existe quatre réseaux de transport d'électricité au UK, tous gérés par National Grid Electricity Transmission :
    • Le réseau de transport d'électricité en Ecosse du Nord appartient à Scottish and Southern Energy ;
    • le réseau de transport d'électricité en Ecosse du Sud appartient à Scottish Power ;
    • le réseau de transport d'électricité en Irlande du Nord appartient à Northern Ireland Electricity ;
    • le réseau de transport d'électricité en Angleterre appartient à NationalGrid. 
  • Il existe par ailleurs 14 zones de distribution d'électricité au UK, divisées en neuf réseaux de distribution gérés par sept gestionnaires :
    • Northern Ireland Electricity se charge du réseau de distribution d'électricité en Irlande du Nord ;
    • Scottish and Southern Energy se charge du réseau de distribution d'électricité en Ecosse du Nord et dans le Sud de l'Angleterre ;
    • Scottish Power se charge du réseau de distribution d'électricité dans le Sud de l'Ecosse et le Nord du Pays de Galles ;
    • Northern PowerGrid se charge du réseau de distribution d'électricité dans le Nord-Est de l'Angleterre ;
    • Electricity NorthWest se charge du réseau de distribution d'électricité dans le Nord-Ouest de l'Angleterre ;
    • Western Power Distribution se charge du réseau de distribution d'électricité dans l'Ouest de l'Angleterre ;
    • UK Power Networks se charge du réseau de distribution d'électricité dans l'Est de l'Angleterre.
  • Le transport de gaz est assuré par le NationalGrid mais il existe 14 zones de distribution de gaz en GB divisées en six gestionnaires :
    • La distribution de gaz en Irlande du Nord est reliée à la distribution de gaz en Irlande, gérée par Bord Gais ;
    • la distribution de gaz en Ecosse est assurée par Scotland Gas Networks ;
    • la distribution de gaz dans le Nord de l'Angleterre est assurée par Northern Gas Networks ;
    • la distribution de gaz dans le centre de l'Angleterre est assurée par NationalGrid ;
    • la distribution de gaz dans le Sud de l'Angleterre est assurée par Southern Gas Networks ;
    • la distribution de gaz dans le Pays de Galles et le Sud-Ouest de l'Angleterre est assurée par Wales & West Utilities.
Les réseaux de transport et de distribution d'électricité et de gaz au Royaume-Uni. Source : Energy Networks Association.

Lisibilité du marché : avantage pour la France, avec 3 grands types d'offres d'électricité et de gaz

Les offres d'énergie en France et en Grande-Bretagne sont comparables en théorie. Le consommateur choisit entre les offres aux tarifs réglementés en France ou "standard" au Royaume-Uni, peu avantageuses, et les offres aux prix fixes. En France, s'ajoutent les offres aux prix indexés qui, en garantissant un pourcentage de réduction par rapport aux tarifs réglementés, sont très intéressantes sur le plan financier. En Grande-Bretagne, le consommateur peut obtenir des réductions en choisissant de payer par prélèvement automatique ou de gérer son compte en ligne, avec des réductions tarifaires annuelles (discount). Le consommateur britannique a également accès à des offres "vertes" plus attractives qu'en France.

En revanche, l'attractivité des offres d'énergie en France dépend de l'évolution des tarifs réglementés. Une offre indexée aux tarifs réglementés est plus intéressante si ces derniers n'évoluent pas ou évoluent peu. Une offre à prix fixes est plus intéressante s'ils augmentent. Cela n'empêche pas une certaine concurrence entre fournisseurs et l'évolution des offres. En Grande-Bretagne, sans tarifs réglementés, les offres à prix fixes sont les moins chères, et l'ensemble des offres évolue surtout en fonction de la concurrence entre fournisseurs. Toutefois, il s'agit principalement de la concurrence entre les six géants de l'énergie (Big Six). Dans les faits, cette concurrence s'apparente davantage à une coordination tacite.

C'est sur ce plan que le marché britannique est susceptible d'évoluer. L'introduction d'une plus grande concurrence entre les Big Six permettrait à l'ensemble des fournisseurs de proposer des offres plus intéressantes aux consommateurs. En France, la marge de manoeuvre est plus large : hormis Direct Energie, aucun fournisseur ne propose de réduction supplémentaire si le consommateur choisit de souscrire aux deux énergies chez le même fournisseur, ou de réduction conditionnée à la gestion de son compte en ligne. L'on peut espérer que ces évolutions rendront les offres d'énergie en France d'autant plus intéressantes pour le consommateur.

France : des comparaisons facilitées par le rôle d'étalon des tarifs réglementés

En 2014, le marché de l'énergie pour les particuliers en France s'articule autour de six types d'offres, dont trois principales : les offres aux tarifs réglementés, les offres à prix indexés aux tarifs réglementés, et les offres à prix fixes. Pour mémoire, les marchés de l'électricité et du gaz en France s'organisent autour des tarifs réglementés, fixés par les pouvoirs publics et qui évoluent jusqu'à une fois par mois. Dès lors, l'attractivité des offres dépend largement de l'évolution des tarifs réglementés : s'ils augmentent durablement (ex : prix du gaz entre 2005 et 2012, avec une possible augmentation fin 2014), le consommateur a intérêt à choisir une offre à prix fixes ; s'ils stagnent (ex : 2013), le consommateur profiterait davantage d'une offre garantissant une réduction par rapport aux tarifs réglementés.

Offres d'énergie accessibles aux particuliers en France
Type d'offre Caractéristiques Commentaire
Offres d'électricité et de gaz aux tarifs réglementés Offres proposées seulement par les fournisseurs historiques d'électricité (principalement EDF) et de gaz (principalement GDF Suez). Les tarifs réglementés sont fixés par les pouvoirs publics. Préférence de la grande majorité des consommateurs français en dépit de leur faible attractivité financière.
Offres d'électricité et de gaz aux prix indexés aux tarifs réglementés Offres proposées par les fournisseurs alternatifs. Un pourcentage de réduction sur l'abonnement (ex : Planète Oui) ou sur le kWh (ex : Direct Energie) est accordé aux clients, mais les prix évoluent en fonction des variations des tarifs réglementés. Solution attractive par rapport aux offres aux tarifs réglementés car toujours moins chère. Il est possible de combiner cette offre et une offre verte et/ou duale.
Offres d'électricité et de gaz aux prix fixes Offres proposées par les fournisseurs alternatifs. Les prix de l'abonnement et du kWh sont fixes pendant un, deux ou trois ans. Certaines offres permettent une révision à la baisse des prix en cas d'évolution baissière des tarifs réglementés (ex : Astucio Eco d'eni).  Solution intéressante en cas d'augmentation durable des tarifs réglementés (augmentation de 80% des prix du gaz entre 2005 et 2012). Il est possible de combiner ce type d'offre avec une offre verte et/ou duale.
Autres offres de marché Offres proposées par les fournisseurs alternatifs. Les prix de l'abonnement et du kWh sont fixés et révisés librement par les fournisseurs (ex : Mon Contrat Electricité/Gaz d'EDF).  Solution peu intéressante, ces offres figurant parmi les plus chères du marché.
Offres duales Offres proposées par les fournisseurs alternatifs pour les clients souhaitant avoir le même fournisseur d'électricité et de gaz. Elles peuvent augmenter le pourcentage de réduction par rapport aux tarifs réglementés (ex : offres duales de Direct Energie). Solution intéressante pour les clients privilégiant la simplicité dans la gestion de leur compte (service client unique). Les offres duales peuvent être vertes et/ou à prix fixes.
Offres "vertes" L'électricité est 100% verte (ex : Electricité 100% Renouvelable de Planète Oui) et le gaz est compensé carbone (ex : Astucio Planète d'eni). Solution privilégiée par les clients souhaitant contribuer à la lutte contre le changement climatique. L'électricité reste la même mais le fournisseur s'engage à acheter de l'électricité verte sur le marché du gros ou investit dans des projets de développement durable (gaz naturel). Les offres vertes peuvent être fixes et/ou duales.

Quelle offre est la plus adaptée à vos besoins ?
Faites un tour sur le comparateur des offres d'électricité et de gaz en France pour trouver votre fournisseur d'énergie !

Royaume-Uni : un marché plus ouvert

Les offres d'énergie accessibles aux particuliers en Grande Bretagne sont au nombre de sept, dont deux principales : les offres "standard" à prix variables et les offres aux prix fixes. Une fois qu'il a fait son choix, le consommateur peut également faire varier l'offre en choisissant de souscrire à un contrat de gaz et d'électricité chez le même fournisseur, de gérer son compte en ligne, ou encore de payer par prélèvement automatique. Ces offres supplémentaires donnent droit à des réductions annuelles (moins de £50 par an).

Offres d'énergie accessibles aux particuliers en Grande-Bretagne
Type d'offre Caractéristiques Commentaire
Offres "standard" Offres aux prix librement déterminés par les fournisseurs, qui les augmentent en fonction de leurs coûts, mais sans engagement dans la durée. Offres de choix pour la plupart des consommateurs d'énergie de Grande-Bretagne, en dépit de prix peu attractifs. Les offres "standard" peuvent faire l'objet de prélèvements automatique et faire partie d'une offre "online" ou duale.
Offre aux prix fixes Offres aux prix fixes pendant un, deux ou trois ans, avec un engagement sur la durée du contrat et, souvent, des pénalités en cas de résiliation prématurée. Les offres à prix fixes pendant un an sont les moins chères du marché britannique mais les pénalités vont jusqu'à £50 (62 euros) par énergie.
Offres "prélèvement automatique" Offre proposant une réduction fixe pour les clients acceptant de payer leurs factures d'énergie par prélèvement automatique. Les offres en prélèvement automatique sont les plus fréquentes (plus de la moitié des consommateurs britanniques d'énergie). Elles peuvent être combinées avec une offre duale, online, fixe ou standard, et/ou verte.
Offres "online" Offres proposant une réduction fixe pour les clients acceptant de gérer leur compte en ligne (relevé de compteur, facturation électronique, etc.). Les offres avec gestion de compte en ligne sont de plus en plus recherchées compte-tenu de la réduction tarifaire qui les accompagne (entre £10 et £25 par an par énergie).
Offres "vertes" Offres proposant une part plus ou moins grande d'électricité verte dans le mix énergétique du fournisseur. Les offres vertes varient en fonction du bouquet énergétique de chaque fournisseur. Il existe des offres 15% vertes comme des offres 100% vertes. Il est possible de combiner offre verte, fixe ou standard, duale, online, et prélèvement automatique.
Offres duales Offres proposant une réduction fixe pour les clients acceptant de souscrire au gaz et à l'électricité chez le même fournisseur. Les offres duales permettent une certaine simplicité dans la relation du client avec un fournisseur unique. Toutefois, ce ne sont pas nécessairement les moins chères du marché, en dépit de la réduction proposée (qui peut être aussi faible que £5, soit 6 euros). Elles peuvent s'ajouter à l'ensemble des autres offres.
Offres pré-payées d'énergie en GB Offres permettant d'acheter son électricité et/ou son gaz en avance, qui concernent souvent les clients en défaut de paiement ou qui souhaitent maîtriser leurs dépenses énergétiques. Offres souvent plus chères que les autres, qui concernent environ 15% des foyers en Grande-Bretagne.
Mis à jour le