Participez à un achat groupé télécom

Profitez de la force du nombre pour obtenir des remises ultra-compétitives

Je m’inscris
En savoir plus

Energie : ce qui a changé le 1er avril

C'est un mois riche en actualités dans le domaine de l'énergie ! Découvrez ce qui change au 1er avril 2017.

Les tarifs réglementés du gaz diminuent

gazinière

Les tarifs réglementés du gaz, fournis par Engie (ex-GDF Suez), ont baissé de 0,73% en moyenne au 1er avril. Concrètement, cela correspond à une baisse de 0,8% pour les foyers chauffés au gaz, de 0,5% pour les consommateurs utilisant le gaz pour l'eau chaude et la cuisson et de 0,3% pour le seul usage de la gazinière.

C'est la seconde fois que les tarifs réglementés du gaz diminuent depuis le début de l'année (-0,6% HT en moyenne au 1er février). Néanmoins, ces baisses sont entrecoupées de hausses importantes (+5% TTC au 1er janvier et +2,6% HT au 1er mars).

RTE et GRTgaz coopèrent

Les réseaux de transports de l'électricité et du gaz RTE et GRTgaz s'allient afin notamment d'intégrer plus facilement le développement des énergies renouvelables. Le projet "Jupiter 1000" est "une initiative industrielle destinée à tester l'efficacité du “Power to gas” qui consiste à transformer les excédents d'énergie électrique d'origine renouvelable en hydrogène puis en méthane, après captation du CO2 émis par un industriel" souligne Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz.

Le directeur du réseau de gaz a également précisé que cette coopération permettraient aux "collectivités et les acteurs territoriaux pourront élaborer leur politique énergétique grâce à une approche cohérente des systèmes électriques et gaziers".

Fin de la trêve hivernale : comment faire si je suis en situation d'impayés ?

câbles et euros

La trêve hivernale a pris fin au 1er avril. Les ménages ne sont donc plus protégés des coupures de courant en cas d'impayés depuis le début du mois. Si vous vous trouvez dans cette situation, il vous est possible de contacter votre fournisseur afin de lui demander un échelonnement de vos paiements dans le temps contre la remise de l'électricité ou du gaz. Il vous faudra cependant respecter à la lettre cet accord afin de ne pas être coupé ou à nouveau coupé.

Nous vous recommandons également de vérifier que vous bénéficiez de toutes les aides sociales sur l'énergie auxquelles vous avez droit : le tarif de première nécessité pour l'électricité et le tarif social de solidarité pour le gaz.

Chauffage collectif : la nouvelle réglementation en vigueur !

On l'attendait déjà depuis un an, la nouvelle réglementation sur le chauffage collectif est entrée en vigueur au 1er avril. Désormais, les frais de chauffage, même collectif, devront être individualisés ! En effet, les immeubles équipés d'une chaufferie collective seront bientôt équipés d'appareils permettant de mesurer la consommation de chaque logement. Le but ? Faire en sorte que chaque habitant paie au prorata de sa propre consommation de chauffage afin de diminuer la consommation globale de l'immeuble.

chaudière

Une réglementation très attendue par 84% des consommateurs au chauffage collectif. Trop d'habitants au chauffage collectif ont en effet tendance à chauffer plus qu'ils ne devraient faisant augmenter la facture totale payée par tous.

Les copropriétés devront donc progressivement munir les logements de compteurs. Cette installation devra avoir lieu rapidement pour dans les immeubles les plus énergivores et pourra s'étendre jusqu'au 31 décembre 2019 pour les moins gourmands en énergie. Les propriétaires ne respectant pas les délais fixés par décret s'exposent à une amende pouvant atteindre 1 500 euros par an et par logement.

Fin de la période EJP / Tempo

La période EJP / Tempo bien connue des titulaires de ces contrats d'EDF a pris fin le 27 mars. Une libération pour les consommateurs ayant choisi ces options très contraignantes en hiver bien qu'économiques. Le tarif EJP (ou Effacement Jour de Pointe) permet au consommateurs de bénéficier d'un tarif préférentiel par rapport aux tarifs réglementés pendant 343 jours de l'année mais les oblige à couper leur chauffage pendant les 22 jours restants, en plein hiver. C'est peut-être aussi pour ces foyers de s’interroger sur le réel impact économique de l'option EJP. Aujourd'hui, de nombreuses offres permettent de payer un tarif moins cher tout en conservant son confort. L'option EJP vaut-elle toujours le coup ? Découvrez l'enquête de Selectra.

Mise à jour le

Léria

Diplômée en droit de l'université de Paris II et de l'institut de criminologie de la Sorbonne, Léria rejoint Selectra en 2011. Elle intègre d'abord le pôle contenus en tant que responsable webmarketing avant d’évoluer vers un poste de responsable de l'actualité et des réseaux sociaux.