Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Electricité : une facture en hausse depuis presque 60 ans

D'après l'Insee, les taxes pèsent de plus en plus lourd sur les factures électriques. En 2016, elles représentaient 35% des factures d'électricité.

C'est l'Etat lui-même qui le dit, "depuis les années 1960, les dépenses des ménages en électricité ont augmenté en valeur de 9% en moyenne par an". Aujourd'hui, la facture tourne autour de 960 euros par ménage pour une année. Et loin de stagner, elle devrait continuer à grimper dans les mois à venir. 

Une plus forte consommation d'électricité et des taxes qui pèsent sur la facture

Dans son étude publiée ce mois-ci, l'Insee montre que la facture des Français a drastiquement augmenté depuis 1960. Les raisons ? Tout d'abord, l'utilisation de plus en plus massive d'appareils électriques, qui vont du chauffage aux équipements connectés. Ce surplus de consommation engendre plus de dépenses. 

D'autre part, la facture a été gonflée par l'augmentation des taxes sur l'énergie. Avant 2008, le prix de l'électricité n'a pas beaucoup évolué. Il a augmenté de +2,6% entre 1986 et 2007. Puis, les taxes ont commencé à partir à la hausse, à l'instar de la contribution au service public de l’électricité (CSPE), multipliée par cinq entre 2009 et 2016. La CSPE sert à financer les coûts supplémentaires des énergies vertes. En 2016, si l'on en croit les chiffres de l'Insee, 35% de la facture d'électricité est dédiée aux taxes et divers prélèvements. A titre de comparaison, elles correspondaient à 26% de la facture en 2010. 

Des prix qui grimpent encore et toujours

Et ce n'est pas fini. En effet, la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) a annoncé une augmentation de 5,9% des tarifs bleus de l'électricité dès le 1er juin. La facture des ménages va donc subir une nouvelle hausse. Un coup dur pour le porte-monnaie des consommateurs de plus en plus touchés par la précarité énergétique

Comment pallier la hausse des tarifs de l'électricité ?

Changer de fournisseur pour réaliser des économies 

L'augmentation des prix peut toutefois être aisément compensée. Il est en effet possible de changer de fournisseur gratuitement pour faire baisser ses factures. Si opter pour des offres à prix indexés aux tarifs réglementés est économique, le choix d'une offre à prix fixes s'avère judicieux lorsque la hausse est annoncée.

Ils peuvent aussi faire jouer la concurrence en se tournant vers des achats groupés. Organisés chaque année par Selectra, ces regroupement de consommateurs permet de négocier des offres aux tarifs très avantageux auprès des fournisseurs.

Economies d'énergie et travaux de rénovation énergétique

On l'a vu, les appareils électriques sont en partie responsables de la hausse des factures. Dès lors, en achetant des appareils moins énergivores, en débranchant les équipements ou en baissant un peu le chauffage, vous pourrez réaliser des économies. Outre les économies réalisées, vous vous engagerez davantage dans la transition énergétique. C'est mieux pour vous et pour la planète !

Par ailleurs, les déperditions d'énergie du fait d'une mauvaise isolation constituent un autre poste de dépense lourd dont vous pourriez vous passer. Dès lors en isolant bien les combles ou en changeant de fenêtres, par exemple, vous ferez des économies sur le long terme et gagnerez en confort thermique. Le prix du chantier peut constituer un frein. Toutefois, sachez que l'Etat propose des aides via le crédit d'impôt sur la transition énergétique (CITE) ou par le biais de l'Agence Nationale de l'Habitat (Anah). Enfin, dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE), les fournisseurs d'énergie peuvent vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique. Cependant, attention aux arnaques aux CEE, malheureusement de plus en plus fréquentes. 

Mise à jour le