Prix du gaz : une augmentation de 20,7% en février 2022 ?

hausse prix du gaz février 2022
Le bouclier tarifaire a permis d'éviter une hausse de 20,7% du TRV du gaz d'Engie en février.

Le 14 janvier dernier, la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) a publié les évolutions qu'aurait dû subir au 1er février 2022 le tarif réglementé du gaz (TRV). Sans le bouclier tarifaire, les TRV auraient grimpé de 20,7% en moyenne !


Quelle augmentation des prix en février 2022 ?

+20,7% en février sur le gaz ?

hausse prix du gaz

En 2021, le prix du gaz a fait face à une tendance à la hausse. Une vague d'augmentations successives a eu lieu : +9,96% en juillet, +5,3% en août, +7,9% en septembre et +12,6% en octobre.

Pour prévenir un bond soudain de la facture de gaz des consommateurs français, le Premier Ministre Jean Castex a mis en place un "bouclier tarifaire". Il s'agit d'un gel des tarifs réglementés du gaz d'Engie entre novembre 2021 et juin 2022. Cette décision vise donc à un lissage des prix sur la longue durée.

Sans cette mesure, le barème des TRV aurait augmenté de 20,7% TTC au 1er février 2022. En plein coeur de l'hiver, alors que les chaudières tournent à plein régime, cela aurait entrainé une hausse très significative de la facture de chauffage des ménages. Pour rappel, selon l'Ademe, le chauffage représente environ 60% des dépenses énergétiques d'un foyer.

L’application de cette formule tarifaire aurait entraîné, par rapport au barème théorique de janvier 2022, une augmentation moyenne au 1er février 2022 de 22,2% HT, soit 20,7 % TTC. Le niveau moyen des tarifs réglementés de vente au 1er février 2022, aurait été supérieur de 73,7% % HT, soit 66,5 % TTC par rapport au niveau en vigueur fixé au 1er octobre. Commission de Régulation de l'Energie (CRE)

Barème des prix sans le bouclier tarifaire

Barème du tarif réglementé de gaz prévue sans le bouclier tarifaire, au 1er février 2022
Option Prix du gaz sans le bouclier tarifaire Prix du gaz avec le bouclier tarifaire
Prix du kWh HT Prix de l'abonnement par an HT Prix du kWh HT Prix de l'abonnement par an HT
Base 0,1447 € 86,64€ 0,0850 € 86,64€
B0 0,1447 € 86,64€ 0,0850 € 86,64€
B1 0,1240 € 202,68€ 0,0643 € 202,68€
B2i 0,1240 € 202,68€ 0,0643 € 202,68€

Prix en zone 1 (Lille), la plus répandue. Source : communiqué de la CRE, 14 janvier 2021.

Comment se prémunir d'une hausse de la facture de gaz ?Le gel des prix reste une mesure provisoire. Pour ne pas subir les hausses, les consommateurs peuvent opter pour une offre à prix fixes. Grâce à un comparateur d'énergie, ils peuvent déterminer en quelques clics l'offre la moins chère et la plus adaptée à leur profil de consommation.

Des mesures de protection de consommateurs

Pour aider les ménages à faire face à d'éventuelles difficultés de paiement des factures, il existe plusieurs dispositifs, comme la trêve hivernale et le chèque énergie.

La trêve hivernale

hausse prix du gaz février 2022

Du 1er novembre 2021 au 31 mars 2022, intervient la période de trêve hivernale. Pendant ces quelques mois, les foyers sont protégés des expulsions : en cas d'impayés, il est impossible de les déloger. Ils sont aussi protégés de coupure d'électricité et de gaz, même en cas de factures impayées. Le fournisseur n'a pas le droit de demander une coupure d'alimentation en énergie.

En revanche, il peut demander une réduction de puissance du compteur. Avec une puissance limitée, les consommateurs ne peuvent pas utiliser autant d'électricité qu'ils le peuvent en temps normal. A noter que cela ne s'applique pas aux ménages bénéficiaires du chèque énergie, qui sont protégés des réductions de puissance.

Vers un service minimum d'électricité ?Demandé par la fondation Abbé Pierre, le service minimum d'électricité permet aux foyers en situation d'impayés de conserver une puissance minimale de 1000 watts (hors trêve hivernale), au lieu de couper le courant. Cette puissance permet de s'éclairer, recharger un téléphone ou encore faire tourner un frigo. Pour l'instant, seul EDF et Plüm Energie ont instauré un tel service pour leurs clients.

Le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages modestes. Il s'agit d'un chèque d'un montant de 48 € à 277 € qui permet de régler des factures d'énergie domestiques (gaz, électricité, fioul, bois, etc.). Il n'y a aucune démarche à faire pour le demander : il est distribué dans les boites aux lettres des bénéficiaires au printemps et présente une validité d'un an.

Envoi d'un chèque énergie exceptionnel Face à la hausse exceptionnelles des prix du gaz, le gouvernement a pris la décision d'envoyer un chèque énergie complémentaire de 100 € en décembre 2021. Il a été distribué au 5,8 millions de ménages bénéficiaires du chèque énergie.

Vers un gel des tarifs réglementés de l'électricité

Le bouclier tarifaire s'applique aussi à l'électricité : la hausse des prix sera limitée à 4% au 1er février 2022. Le gouvernement a annoncé qu'il s'agirait de l'unique hausse de l'année. Pour ce faire, il a annoncé une série de mesures :

hausse prix du gaz et électricité
  • la diminution des taxes sur l'électricité : la TICFE (CSPE) passe de 22,5 € à 0,5 € /MWh ;
  • la relève du plafond de l'ARENH : à partir d'avril 2022, EDF sera obligé de vendre aux fournisseurs alternatifs 120 TWh (contre 100 TWh actuellement), à un prix de 46,5 € / MWh (42 € / MWh actuellement).

Comme pour le gaz, ce gel des prix ne concerne que le tarif réglementé (tarif bleu d'EDF et tarif réglementé d'Engie) et impacte donc les offres à prix indexé.

Mis à jour le