Doit-on redouter une hausse des tarifs de l’assurance auto en 2021 ?

Doit-on redouter une hausse des tarifs de l’assurance auto en 2021 ?

Combien les Français ont-ils payé pour leur assurance auto en 2020 ? Doivent-ils craindre une hausse tarifaire importante cette année ? Où paye-t-on le moins cher ? C’est à toutes ces questions que tente de répondre une récente étude d’Assurland.com. Avec cette publication, le comparateur en ligne laisse espérer une stabilité tarifaire pour les mois à venir, malgré des disparités selon les profils des conducteurs.


Comment trouver un comparatif des assurances auto ?

📝 Devis Assurance Auto AXA

Demandez un devis auto gratuitement pour assurer votre véhicule auprès de l'assureur AXA.

  • En bref : Assurance auto : une nouvelle étude fait le point sur les tarifs du secteur
  • En 2021, les prix de l’assurance automobile devraient rester stables par rapport à l’an dernier. Certains assureurs ont même décidé de geler leurs tarifs ;
  • Cela s’explique par la crise sanitaire et les mesures restrictives mises en place, lesquelles ont provoqué une forte baisse de la sinistralité routière et des vols de voitures ;
  • Selon une récente étude d’Assurland.com, le tarif moyen de l’assurance auto en 2020 était de 611 euros annuels ;
  • L’assurance auto tous risques serait sollicitée par plus de la moitié des conducteurs français, soit 54 %. La moyenne annuelle en 2020 était de 643 euros ;
  • Plusieurs critères peuvent impacter le prix de l'assurance auto : l’âge, la localisation, le modèle du véhicule et même, dans certains cas, son usage ;
  • Ceux qui payent le plus cher sont les jeunes (18-25 ans) avec une moyenne de 1 021 euros par an, soit 67 % de plus que la moyenne globale ;
  • La région la moins chère est la Bretagne (508 euros), alors que la Corse se classe tout en haut de la liste (732 euros).

Covid-19 : l’impact de la crise sanitaire sur les conducteurs et leurs assureurs

Plus que jamais, alors que nos sociétés continuent de vivre au rythme de la pandémie de Covid-19, la question des tarifs de l’assurance ne cesse de revenir. Une nouvelle étude menée par Assurland.com s’intéresse au prix de l’assurance automobile, ainsi qu’à ses potentielles évolutions.

L’an dernier, en raison de la crise sanitaire, les déplacements automobiles ont énormément diminué, en particulier durant le premier confinement.

tarif assurance auto
L'année 2020 a été marquée par la pandémie de Covid-19, son impact sur le secteur de l'assurance auto et les habitudes des conducteurs.

On estime la baisse de la sinistralité routière autour de 75 % durant cette période, mais aussi 20,9 % de blessés en moins selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière – ou ONISR. De plus, rapporte l’étude, les vols de véhicules auraient pour leur part diminué de 40 % entre mars et mai 2020. Les polémiques autour des mesures mises en place par le secteur de l’assurance face à la pandémie ont largement été explorées, tout comme les appels d’associations de consommateurs et de certains politiques à restituer une partie des économies réalisées par les assureurs auto en raison de la pandémie aux particuliers (ces économies sont estimées à 2,2 milliards d’euros). À noter qu'avec le déploiement des couvre-feux et l’adoption généralisée du télétravail, tout porte à croire que les Français continuent d’utiliser moins souvent leur véhicule.

Quel était le coût moyen pour couvrir son véhicule en 2020 ? Selon Assurland.com, 611 euros. Il fallait compter 643 euros pour une assurance tous risques, laquelle concernerait plus de la moitié des conducteurs français. Le comparateur en ligne estime que les tarifs resteront assez stables cette année par rapport à 2020, et que l’on ne devrait pas avoir à subir la hausse annuelle habituelle.

Une situation qu’Olivier Moustacakis, cofondateur d’Assurland.com, explique au Parisien : « Avec la concurrence féroce dans le secteur, la très grande majorité a décidé de ne pas augmenter la cotisation. Certains ont même réalisé des gestes, comme un mois gratuit par exemple ». Et d’autres ont pour leur part pris la décision de geler leurs tarifs pour 2021 (par exemple : Crédit Mutuel Arkea, GMF, Maif ou encore Matmut).

Alors que les consommateurs doivent faire face à une hausse généralisée du coût de la vie cette année (prix de l’énergie, des timbres, du péage de l’autoroute, etc.), la perspective de ne pas voir son assurance auto augmenter est pour le moins rassurante. Néanmoins, côté tarifs, tout le monde n’est pas mis à la même enseigne.

L’étude d’Assurland.com a été réalisée en 2020. Elle est basée sur 413  000 tarifs d'assurance auto. Les conducteurs de l'enquête étaient âgés de 18 ans et plus et ont utilisé le comparateur d’assurance en ligne.

Âge, localisation, modèle du véhicule : quels critères déterminent les tarifs de l’assurance auto ?

Si les prix devraient donc a priori rester relativement similaires à ceux de 2020 cette année, l’étude d’Assurland.com montre qu’il y a de grandes disparités en fonction de l’âge du conducteur assuré.

Assurance auto : tarifs moyens selon l’âge
Tranche d’âges Tarif moyen
18-25 ans 1 021 euros
16-35 ans 648 euros
36-45 ans 518 euros
46-55 ans 476 euros
56-65 ans 425 euros
66-75 ans 400 euros
76 ans et plus 440 euros

Source : étude réalisée par Assurland.com, « Le prix de l'assurance auto est de 611 euros par an », publiée le 23/02/2021.

La différence du coût de l’assurance auto entre les jeunes et les seniors est flagrante : « Considérés comme manquant d’expérience au volant et donc plus à risque, les jeunes conducteurs paient beaucoup plus cher leur assurance auto. Les 66-75 ans sont des conducteurs bénéficiant souvent d’un bonus élevé et considérés comme plus expérimentés par les assureurs. À partir de 76 ans, la prime d’assurance remonte légèrement. […] Leur profil est donc plus risqué aux yeux des assureurs », est-il expliqué dans le communiqué de presse de l’étude.

Autre facteur impactant les tarifs de l’assurance automobile : la zone géographique. Assurland.com estime que le prix moyen pour une couverture en Bretagne est de 508 euros, contre 732 euros pour la Corse. Pas très loin de l’île de beauté sur la liste des assurances auto les plus onéreuses, juste au-dessus de la moyenne nationale, l’on trouve l’Île-de-France (690 euros) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (664 euros). Pour Olivier Moustacakis, cela s’explique aisément : « Certaines villes ont peu de garages disponibles ou financièrement accessibles. Les voitures stationnent donc sur la voie publique, ce qui augmente le risque de vandalisme et a un impact sur le prix de l’assurance ».

tarif assurance auto
Les voitures Tesla sont les plus chères à assurer.

Enfin, le modèle du véhicule que l’on couvre joue lui aussi un rôle dans le coût de l’assurance automobile. Il reviendra plus cher d’assurer des véhicules avec un prix d’achat élevé, comme une voiture Tesla (1 032 euros), qu’un véhicule moins cher à l’achat, comme une voiture Dacia (451 euros). Cela est évidemment lié aux technologies embarquées dans les modèles ultras connectés, dont les réparations sont bien plus coûteuses – et le fait que l’avance des frais de réparations ait pris fin ne change rien. Selon Olivier Moustacakis, « les constructeurs détiennent encore le monopole des pièces détachées. La libéralisation du secteur, qui aura un impact sur les prix, est un énorme enjeu pour l’assurance automobile ».

Un autre critère pouvant entrer en compte pour les tarifs de l’assurance auto : l’usage du véhicule, si celui-ci est utilisé seulement dans le cadre privé (582 euros) ou également pour l’activité professionnelle. L'étude distingue plusieurs catégories : privé et trajet travail (624 euros), privé et professionnel (638 euros), tournées régulières (818 euros). En 2020, 60 % de l’usage de la voiture était dédié aux trajets pour le privé et le travail, indique l’étude.

Mis à jour le