Compteur communicant Linky : Enedis, l'Ademe et les fournisseurs lèvent les doutes

Des acteurs de l'énergie se sont réunis pour déminer les questions soulevées par le déploiement de Linky.

Alors que les polémiques sur les compteurs connectés Linky grandissent, Enedis, l'Agence De l'Environnement et de Maîtrise de l'Energie (Ademe), EDF et les fournisseurs alternatifs (Direct Energie, ekWateur, OHM Energie et Enercoop) se sont réunis en table ronde le 28 septembre à Paris. Au programme : rassurer les utilisateurs sur les coupures d'électricité, la collecte des données et les enjeux environnementaux de Linky.  

Linky : vers plus de coupures d'électricité ? 

"Inutile de nier que nous affrontons toujours des vents contraires. Des craintes naissent, notamment sur la situation des ménages précaires disposant d'un compteur Linky, auxquelles il faut s'atteler à répondre" a fait savoir le président de l'Ademe, Arnaud Leroy, lors de la conférence. Partant de ce constat,  les fournisseurs cherchent à rassurer les consommateurs. Une récente alerte lancée par l'UFC-Que Choisir émettait l'hypothèse d'une augmentation du nombre de coupures de courant pour impayés. Une nouvelle qui inquiète les ménages et notamment ceux en situation de précarité énergétique. Philippe Monloubou, président du directoire d'Enedis, a démenti cette hypothèse et a fait savoir qu'"il y a pas eu d'évolutions sur le nombre de coupures" pour le moment. 

Des mairies farouchement opposées au compteur Linky 

Le déploiement du boitier vert va bon train. "Sur les 35 millions de compteurs prévus d'ici la fin 2021, 13,7 millions ont été installés depuis fin 2015. Des villes comme Brest, Dijon, Lorient, Lyon ou Reims sont entièrement équipés ", explique Hervé Champenois, directeur du programme Linky. Toutefois, il attire encore les foudres de certains et notamment d'élus locaux comme à Blagnac, près de Toulouse, où un arrêté municipal permet aux administrés d'accepter ou non la pose du compteur connecté. Une problématique de taille pour Enedis qui s'en préoccupe d'autant plus "à l'approche des municipales où il s'imposera certainement comme un fort enjeu". 

La collecte des données : point d'achoppement majeur

Parmi les reproches faits à Linky, la collecte des données apparaît comme la question la plus sensible aux yeux des élus. Elle "supplante depuis peu celle des ondes", des dangers sur la santé d'après  Arnaud Leroy. Des propos corroborés par Emmanuel Soulias, directeur général d'Enercoop, coopérative d'énergie verte : "La question des données reste épineuse, elle soulève d'ailleurs des réticences chez une part de nos sociétaires."

Les Français sont prudents avec leurs données, ils veulent savoir où elles vont" Philippe Monloubou, président du directoire d'Enedis, et Arnaud Leroy, président de l'Ademe

Pourtant EDF ne le voit pas de cet oeil. Si l'on en croit Fabrice Gourdellier, directeur clients particuliers chez EDF, les consommateurs y trouveraient leur compte en comprenant mieux leur facture d'énergie. "Avec la relève automatisée les réclamations sur la facture baissent nettement" se réjouit-il.

L'utilisation des données pour bâtir des stratégies territoriales d'énergie sur le long terme

"Ces nouveaux compteurs sont une brique nécessaire pour les gestionnaires du réseau de distribution pour mieux connaître l'état du réseau et accompagner la progression des énergies renouvelables", met en lumière l'Ademe. D'ailleurs, les acteurs présents sont tous unanimes sur l'intérêt dont témoigne le nouveau compteur en matière de politiques environnementales sur le long terme. En effet, en donnant accès à des collectivités territoriales et à certains bailleurs "à des données agrégées, de manière anonyme", il sera possible de bénéficier d'une meilleure "vision globale de tout ou partie d'un parc de bâtiments et ainsi analyser l'évolution des consommations des bâtiments pour prioriser et suivre des travaux de rénovation ou développer des actions d'accompagnement spécifiques aux ménages en précarité énergétique". Un point intéressant pour bâtir des politiques publiques territoriales en faveur de la transition énergétique

Mise à jour le