Secrets de fabrication de Linky : notre visite de l’usine de production du nouveau compteur d’Enedis

Léria Collaro, responsable de l'actualité et des réseaux sociaux chez Selectra, a été invitée, ainsi que plusieurs journalistes, à une visite d'une usine de production de compteurs Linky par Enedis plus tôt cette semaine. Elle nous livre le compte-rendu de sa visite.

27 juin 2017 — J'ai eu la chance de pénétrer dans l'usine Itron de fabrication du compteur Linky, le petit boitier vert intelligent, qui sera installé dans 35 millions de foyers d'ici 2021. Accompagnée des équipes de l'usine Itron et d'Enedis (anciennement ERDF),  j'ai eu l'occasion de poser toutes les questions que l'on peut se poser sur Linky, sans filtre. Direction Poitiers et à quelques kilomètres de là, le site de Chasseneuil. Je vous livre le récit de cette journée.

Des centaines d'emplois créés pour produire les compteurs Linky

Une aventure industrielle et humaine

Usine Itron

Dès le début, je comprends que l'un des buts de cette visite est de sensibiliser la presse sur le fait que Linky est une aventure industrielle et humaine. A notre arrivée à l'usine Itron de Chasseneuil-du-Poitou, Enedis nous confie avoir choisi Itron "pour son expertise et son savoir-faire unique et mondialement reconnu dans les solutions de comptage communicant". Le ton de la visite est donné. Le pilote de Linky, m'explique-t-on, a vu le jour sur le site de Chasseneuil. C'est au sein de l'usine que la conception et le développement du compteur ont été élaborés. Itron réalise l'ensemble de la fabrication : de la création des cartes électroniques à l'exécution des tests de bon fonctionnement de Linky.

Anne Labbé, de la Task force Linky me précise que Linky, ce sont des centaines d'emplois créés chez les fabricants et sur le terrain pour assurer la mise en place des compteurs. Chez Itron, plus de cent hommes et femmes œuvrent chaque jour pour que quelques 6,5 millions de compteurs Linky voient le jour. L'assemblage de Linky est en effet manuel. Et si la robotique vient relayer l'homme dans les tâches les plus difficiles, ce sont bel et bien "les mains de ces hommes et femmes qui façonnent le boitier intelligent", m'indique-t-on.

Carton Itron remplis de compteurs Linky sur la chaîne de production

Pour l’heure, le site est déjà fier d'afficher 2 242 407 boîtiers fabriqués au compteur. Un compteur mis à jour en temps réel est d'ailleurs fièrement installé sur un mur. Ce sont en tout déjà cinq millions de compteurs posés depuis le démarrage du déploiement de Linky début 2016. Gilles Rollet, Directeur Enedis en Poitou-Charentes nous explique que ce rythme est "conforme aux prévisions d'Enedis, tout comme le budget."

La visite se poursuit dans l'aire très secrète de fabrication automatisée des cartes électroniques. Ce savoir-faire, propre à Itron, est protégé par le secret industriel et vous ne verrez donc pas d'images de cette étape. Itron n'est pas l'unique fabricant de Linky. Chacun des six fabricants sélectionnés par Enedis livrera un compteur à l'aspect unique mais avec une architecture intérieure qui lui est propre. Les cartes électroniques recouvrent les principales composantes du fonctionnement de Linky.

Le responsable du site de Chasseneuil Itron, Fabrice Dudognon, nous fait ensuite traverser les différents blocs d'assemblages de Linky. Des femmes et hommes travaillent minutieusement sur chaque compteur, jusqu'à sa mise en boite. La vidéo ci-dessous présente les étapes précédant la mise du compteur dans son boitier vert. 

Une fois le compteur assemblé, il sera placé dans un lieu robotisé (vidéo ci-dessous) afin de pouvoir être entièrement testé : toutes ses fonctions vont être vérifiées unitairement, le compteur sera ensuite calibré, vérifié en métrologie, et configuré pour chaque client à l'aide d'un marquage. Le compteur sortira enfin de la cellule robotisée pour être emballé.

Sécurité : un cheval de bataille pour Enedis et Itron

Enedis, qui sait que son compteur suscite des polémiques, insiste longuement sur la sécurité. Gilles Rollet pointe que "la sécurité a toujours été au cœur de la réalisation du programme Linky". Qu'il s’agisse des données internes au compteur ou des informations et communications transmises par Linky, "tout a été pensé pour que leur protection soit totale".

Dirigeants Enedis et Itron
A gauche, Gilles Rollet, Directeur Enedis en Poitou-Charentes, à droite, William Hosono, Directeur Commercial Europe du Sud & Afrique francophone d'Itron

L'ANSSI (Agence Nationale de Sécurité des Systèmes Informatiques), est notamment chargée de contrôler l'ensemble des équipements du programme Linky, nous rappelle-t-on, afin que toutes les communications et données soient protégées au mieux.

Sur la question des données personnelles et du respect de la vie privée, une problématique souvent soulevée par les opposants à Linky, Le directeur Enedis en Poitou-Charentes répond sereinement qu'indépendamment de la CNIL, qui "contrôle scrupuleusement ce qui est fait des données transmises par Linky", "Enedis ne travaille avec les données qu'avec le consentement explicite du client qui en reste propriétaire". Pas de quoi s'alarmer donc.

Linky au service des consommateurs et de la transition énergétique

L'équipe Linky profite de cette visite pour répondre aux questions des journalistes. La filiale du géant EDF revient sur les points polémiques, insiste sur les avancées technologiques de son compteur et en souligne les avantages.

Faciliter le quotidien des consommateurs et réduire les coûts pour les usagers

Rangée de compteurs Linky en cours de tests

Première avancée : le relevé de consommation sans déplacement de technicien et des pannes détectées à distance. Gilles Rollet résume l'amélioration dans une boutade : "Il ne sera plus nécessaire de prendre une demie-journée de RTT de peur de rater le rendez-vous de relevé de compteur" ! Mais l'apport de Linky pour les consommateurs ne s'arrête pas là : le compteur permet de détecter une surtension dans le logement et se coupe alors instantanément afin de protéger les équipements de la maison. Le boitier intelligent présente enfin un avantage économique, nous rappelle-t-on, grâce à une réduction des coûts supportés par le consommateur final. Une simple mise en service (en cas de déménagement), coûtera donc 13,20€ au lieu de 27,30€ actuellement et un changement de puissance 3,6€ au lieu de 36,73€ soit un coût divisé par dix.

Pourquoi la question du fonctionnement de Linky fait-elle tant polémique ? Ce qui fait toujours l'objet de critiques vis-à-vis de Linky, c'est la technologie utilisée pour la transmission des données qu'il saisit. Pourtant, il semblerait que la confusion se soit installée à ce sujet dans l'esprit de certains consommateurs. Alors que les ondes par radiofréquence (ondes émises dans la nature, utilisées notamment pour faire fonctionner les téléphones mobiles et les micro-ondes) présentent vraisemblablement des dangers qu'il est encore difficile d'estimer faute de recul suffisant, le compteur Linky utilise la technologie CPL (ou courant porteur en ligne), qui fait transiter les ondes sur un fil électrique à l'aide de signaux guidés du compteur vers le concentrateur. Gilles Rollet nous explique que "cette technologie n'entraîne pas plus de champ électromagnétique que le compteur actuel". Il nous indique en outre, qu'à l'inverse des autres équipements du foyers tels que les mobiles, micro-ondes ou autres fer à repasser, Linky ne transfert ses informations "que quelques secondes et une seule fois par jour". Enfin, le directeur d'Enedis en Poitou-Charentes rappelle que plusieurs organismes nationaux tels que l'ANFR (Agence Nationale des Fréquences) - consulter son rapport, ou l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) - consulter son rapport - ont été saisis et ont prouvé que Linky ne présentait aucun danger pour la santé des consommateurs.

Interview Gilles Rollet
Gilles Rollet, Directeur Enedis en Poitou-Charentes, au micro de Selectra

Linky au service de la transition énergétique

Déployé sur tout le territoire, Gilles Rollet nous expose que "Linky permettra aux collectivités de mieux s'organiser et planifier en observant des données fiables sur le réseau électrique en temps réel". Du point de vue de la transition énergétique, le nouveau compteur favorisera "le développement des énergies renouvelables et le déploiement de la voiture électrique à plus grande échelle". Il sensibilisera sans doute également un peu plus les Français sur leur consommation d'électricité grâce à un espace personnel et aux applications mobiles en phase de test, permettant de consulter sa consommation en temps réel. Les compteurs sont en outre entièrement recyclables.

Les premiers consommateurs satisfaits, d'après Enedis

Gilles Rollet rappelle enfin que si certains y sont encore réfractaires, "la grande majorité des consommateurs disposants déjà de Linky en constate les avantages et est satisfaite de son fonctionnement".

Mise à jour le