Ilek : une tribune en faveur des énergies renouvelables

Eolienne
Le fournisseur Ilek souhaite qu'il y ait plus de transparence sur la notion d'offre d'électricité verte.

Dans une tribune, Rémy Companyo, cofondateur d'ilek, un fournisseur d'électricité engagé dans la transition énergétique, revient sur la consommation d'électricité verte en France. Il explique la différence entre la volonté des consommateurs en matières d'énergies renouvelables et l'usage qui en est réellement fait. Selectra synthétise l'essentiel de cette prise de position.


Energies renouvelables : le paradoxe français

logo ilek

Selon Ilek, 88% des français jugent nécessaire de favoriser les énergies renouvelables. Pour autant, cela ne veut pas dire qu'ils sont des grands consommateurs d'électricité verte. Si l'on en croit une étude de l’IAB, Association of Issuing Bodies, le taux de consommation volontaire d’énergie verte dans l'Hexagone est d'environ 6%.

Alors que de plus en plus de consommateurs souhaitent s'engager dans la transition énergétique, finalement, peu sautent le pas. Cependant Ilek croit au pouvoir des consommateurs. Le fournisseur pense qu'ils seront demain les moteurs de l'essor de l'écologie.

"Nous avons tous en tant que consommateur une formidable puissance entre nos mains. Celle qui fera que nous engagerons nos nations dans une transition écologique."
Rémy Companyo

électricité verte

Comment expliquer ce paradoxe ?

Pour Rémy Companyo, ce hiatus est dû à des causes "structurelles et historiques". En effet, selon lui, l'ouverture à la concurrence accompagnée de la mise en place du tarif réglementé de vente de l'électricité, le Tarif Bleu d'EDF, a "joué un rôle de retardateur". Les chiffres de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) lui donnent raison. En effet, selon la CRE au dernier trimestre 2019, 72% des Français étaient encore clients du Tarif Bleu.

"Inconsciemment, les français redoutent de quitter leur interlocuteur historique et de perdre le bénéfice de ce tarif."
Rémy Companyo

Accélerer la transparence des offres d'électricité verte

Si le Français sont parfois réticents aux offres vertes, c'est qu'ils les associent à du greenwashing. En effet, les offres vertes sont certifiées en France via le mécanisme des garanties d'origine (GO). Il s'agit de documents électroniques visant à améliorer la traçabilité de l'énergie renouvelable. Ce dispositif répond au principe suivant : pour un 1 kWh d'électricité consommé, 1 kWh d'électricité verte est injecté sur le réseau.

Partant de cela, certains fournisseurs s'approvisionnent en électricité nucléaire ou fossile d'un côté et achètent des GO de l'autres. Ils revendent l'ensemble sous le nom d'électricité verte.

C'est pourquoi, pour souligner les offres vertes qui permettent de faire la différence, Ilek appelle à plus de transparence dans le milieu de l'énergie.

"Pour que le public s’approprie les énergies vertes il va falloir faire acte de transparence et ne pas se limiter à des actions commerciales ou à des discours marketing."
Rémy Companyo

Les offres vertes, est-ce forcément plus cher ?

economies

Une des idées reçues les plus importantes est celle qui consiste à croire que le consommer vert, c'est cher. Ce n'est pas nécessairement vrai. Il existe bon nombre d'offres vertes plus économiques que le tarif réglementé.

C'est par exemple le cas des offres d'électricité verte d'ilek, d'origine éolienne ou hydraulique. Elles présentent un prix du kWh inférieur au Tarif Bleu d'EDF.

Changer de fournisseur et opter pour une offre d'électricité renouvelable permet donc de faire baisser sa facture d'électricité tout en améliorant son empreinte carbone. Pour le consommateur et pour la planète, c'est gagnant-gagnant !

Mis à jour le