La fondation Abbé Pierre demande l'interdiction des coupures d'électricité

Coupure de courant
La Fondation Abbé Pierre demande à l'Etat de mettre fin aux coupures de courant en cas d'impayés.

Alors que la trêve hivernale a pris fin, la fondation Abbé Pierre, engagée dans la lutte contre le mal-logement, demande à l'Etat d'interdire les coupures d'électricité. Elle milite pour l'instauration d'une puissance minimale de 1 kVA. Ce service minimum de l'électricité est déjà assuré par deux fournisseurs en France : Plüm Energie et EDF


Des coupures pour impayés en hausse

Les coupures et réduction de puissance pour factures impayées sont interdites pendant la trêve hivernale. Elles peuvent reprendre après cette période. Elles concernent de plus en plus de monde.

En 2021, la fondation Abbé Pierre recense plus de 700 000 interventions pour coupures et réduction de puissance. A titre de comparaison, cela représente plus que la totalité de la population de l'aire urbaine de Rouen (663 070 habitants en 2014). 

La coupure d'électricité : un 'traumatisme et une humiliation'

La fondation Abbé Pierre demande à l'Etat d'interdire les coupures et d'instaurer une puissance minimum de 1 kVA. En effet, l'arrêt du compteur empêche les ménages de faire fonctionner leur frigidaire et présente un risque pour leur santé et celle de leurs enfants.

De la même manière, elle se traduit par une exclusion sociale puisque sans électricité, impossible de recharger son téléphone ou son ordinateur. Cette situation est très mal vécue. Les personnes qui subissent une coupure en parle comme d'un "traumatisme" et d'une "humiliation". 

Il s'agit de laisser 1 000 watts, ce qui permet d'avoir la lumière, un ordinateur, une télé et un frigo qui marche. Emmanuel Domergue, directeur des études à la Fondation Abbé-Pierre.

Augmenter le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages modestes pour payer les factures d'énergie. Son montant est compris entre 48 € et 277 €. Pour la Fondation, cette somme reste trop faible et ne permet pas une réelle lutte contre la précarité énergétique. 

Il faut donc doubler le montant du chèque énergie pour atteindre 700 euros pour une famille par an. Même ça, ce n'est pas suffisant pour vraiment vaincre la précarité énergétique. Emmanuel Domergue

Engager une rénovation énergétique massive des logements

Au delà de l'interdiction des coupures, la fondation Abbé Pierre rappelle qu'il y a 5 millions de passoires thermiques en France. Ces Français présentent de plus en plus de difficultés à se chauffer du fait de l'isolation vétuste de leur habitat. 

Les ménages qui vivent dans des passoires énergétiques et des logements mal isolés sont aussi concernés parce qu'il faut payer cher pour réussir à se chauffer tant bien que mal. Emmanuel Domergue

Pour lutter contre la précarité énergétique, l'association souhaite que les pouvoirs publics engagent un véritable programme de rénovation en priorisant les actions de rénovation globale. 

Changer une chaudière ou les fenêtres, c'est bien mais ce n'est pas ça une vraie rénovation complète. Emmanuel Domergue

Le saviez-vous ? Pour aider les ménages à mener des travaux de rénovation chez eux, il existe des aides à la rénovation énergétique, comme MaPrimeRénov' ou la Prime Énergie. Cumulée, ces aides peuvent prendre en charge une grande partie d'un chantier de rénovation énergétique.

Mis à jour le