Quel est le taux de l'assurance prêt immobilier ? - septembre 2021

taux assurance prêt immobilier

Lorsqu'un ménage contracte un emprunt pour financer un bien immobilier, ce dernier est souvent contraint de souscrire une assurance de prêt immobilier (aussi appelée assurance emprunteur), sans laquelle la majorité des établissements financiers refusent la demande d'emprunt. Mais l'assurance emprunteur représente un coût important dans un prêt immobilier, déterminé selon un taux spécifique. Comment sont fixés les taux d'une assurance prêt immobilier et quels sont ces taux en 2021 ? Toutes les réponses dans ce guide dédié.


Taux d'assurance prêt immobilier : définition et formule

Deux taux sont déterminants lors de la souscription d'un prêt immobilier : le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) et le TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance).

Le TAEG est un taux exprimé en pourcentage qui permet de déterminer le coût total d'un crédit immobilier. Il comprend notamment le taux nominal du prêt, les frais de dossier, les coûts d'assurance emprunteur, les frais d'ouverture et de tenu de compte, etc. En d'autres termes, il s'agit du montant que vous payez en supplément de la somme que vous avez empruntée. En règle générale, le TAEG est fixe pendant toute la durée du contrat, mais il peut égélement être révisable et varier selon les taux du marché bancaire européen.

Le TAEA quant à lui fait partie des frais du TAEG. Il s'agit du taux qui va déterminer le prix de l'assurance emprunteur. Lorsqu'un emprunteur souscrit un prêt immobilier, ce dernier doit être couvert en cas d'incapacité de rembourser ses échéances (dans le cas d'un décès ou d'une invalidité l'empêchant de travailler par exemple). Même si l'assurance emprunteur n'est pas obligatoire, elle est pourtant nécessaire car exigée par l'ensemble des établissements financiers afin de maîtriser les risques liés à la souscription d'un prêt immo.

Concrètement, le TAEA est la différence entre le TAEG avec assurance et le TAEG sans assurance. Il s'obtient grâce à la formule de calcul du taux d'assurance prêt immobilier suivante :

TAEA = TAEG avec assurance - TAEG sans assurance

Le saviez-vous ?Depuis la loi Bourquin sur la résiliation de l'assurance emprunteur promulguée en 2017, les assurés ont la possibilité de changer de contrat chaque année, à date anniversaire, à condition de respecter un préavis de 2 mois. Par exemple, si vous avez souscrit un prêt immobilier le 08/09/2020, vous devrez demander la résiliation de votre assurance emprunteur au plus tard le 08/07/2022.

Quels sont les taux d'assurance prêt immobilier en 2021 ?

Le taux moyen d'assurance prêt immobilier est généralement compris entre 0,20 % et 2,00 %. Voici, à titre d'information, un comparatif des taux de l'assurance prêt immobilier pratiqués par une liste non-exhaustive d'établissements bancaires, selon la durée du prêt immobilier :

Comparatif des TAEA
Banque 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
ING logo
ING
N/A 0,32 % N/A N/A
Crédit Agricole logo
Crédit Agricole
0,48 % 0,47 % 0,46 % 0,44 %
Société Générale logo
Société Générale
0,51 % 0,50 % 0,49 % 0,47 %
Monabanq logo
Monabanq
N/A 0,43 % N/A N/A
LCL logo
LCL
0,51 % 0,50 % 0,54 % 0,51 %
BNP Paribas logo
BNP Paribas
0,35 % 0,38 % 0,41 % 0,39 %

*Taux affichés sur les sites officiels des banques ou obtenus à partir de simulations. Donnés à jour au 27/03/2020.

Comment calculer le taux d'assurance emprunteur ?

Calculez, en quelques minutes seulement, le montant de la mensualité de votre assurance emprunteur et le coût total de votre prêt immobilier grâce à la calculette du taux d'assurance prêt immobilier de Selectra :

Mensualité de crédit immobilier

Montant de l'emprunt*

Veuillez renseigner un montant d'emprunt

Durée de l'emprunt*

Veuillez sélectionner une durée d'emprunt

Taux d'intérêt

Taux %
Veuillez indiquer un taux d'intérêt

Taux d'assurance emprunteur

Taux %
Veuillez indiquer un taux d'assurance emprunteur
 

Le prix de l'assurance prêt immobilier varie selon le profil de l'emprunteur mais également en fonction du montant emprunté et de la durée du prêt. Il peut alors être calculé soit sur la base du capital initial emprunté, soit sur la base du capital restant dû.

Si le TAEA est calculé sur la base du capital initial emprunté, la prime d'assurance de prêt payée par l'emprunteur est identique chaque mois et vient s'ajouter à la mensualité de remboursement de l'emprunt. C'est la méthode la plus souvent utilisée lorsque l'emrpunteur souscrit le prêt et l'assurance auprès du même organisme.

Dans ce cas, le calcul s'effectue de la façon suivante : il faut multiplier le montant initial du prêt par le taux de l'assurance emprunteur, puis diviser par 100 (et diviser à nouveau par 12 pour obtenir le montant de la prime mensuelle).

Par exemple, pour un prêt d'un montant de 200 000 €, avec un remboursement qui se fait sur 13 ans et un TAEA de 0,3 %, la prime mensuelle s'élève à [(200 000 * 0,3) / 100] / 12 = 50 € par mois.

Si le TAEA est calculé sur le montant restant dû, la cotisation est alors dégressive car elle est fixée sur un montant qui baisse au fur et à mesure des remboursements. Le montant de l'assurance sera donc forcément plus élevée au début du contrat mais diminuera au fil du temps. Cette méthode de calcul est davantage utilisée si vous souscrivez une assurance de prêt immobiliser auprès d'un autre organisme que celui auprès duquel vous avez contracté l'emprunt.

Quels sont les critères qui impactent le prix d'une assurance emprunteur ?

Le prix de l'assurance emprunteur est déterminé par le TAEA. Le taux de l'assurance emprunteur est quant à lui fixé selon différents critères qui dépendent esssentiellement du profil de l'emprunteur et notamment :

  • Son âge ;
  • Sa situation professionnelle : types de contrat de travail (CDD, CDI), métier à risques, statut ;
  • Son état de santé : s'il a des antécédents médicaux, s'il est fumeur ;
  • S'il contracte le prêt avec ou sans apport personnel ;
  • S'il pratique un sport à risque ;
  • Sa situation familiale, etc.

Comment faire baisser le taux d'une assurance prêt immobilier ?

À la signature de votre prêt immobilier, s'il est généralement exigé de souscrire une assurance emprunteur, vous n'êtes cependant pas contraint de le faire auprès de l'établissement financier qui vous octroie le crédit. Vous avez la possibilité, si vous le souhaitez, de souscrire une assurance auprès d'un autre organisme. Dans ce cas, le meilleur moyen pour réduire au maximum le taux de l'assurance de votre prêt immobilier est de faire jouer la concurrence en comparant plusieurs devis.

Sachez également que lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, vous avez la possiblité de faire baisser le taux de l'assurance du prêt immobilier a posteriori. Deux options sont possibles : le rachat de crédit ou la rénégociation.

  1. Faire baisser le taux via le rachat

    Le rachat de crédit consiste à faire racheter le crédit par un autre établissement bancaire. En faisant racheter votre crédit par une autre banque par exemple, vous pouvez bénéficier d'un meilleur taux d'assurance prêt immobilier car c'est l'occasion de changer d'assurance emprunteur afin d'en choisir une moins chère.

    La question essentielle que vous devez vous poser dans le cas d'un rachat de crédit c'est : "à partir de quel taux le rachat est-il intéressant ?". En effet, le rachat de crédit implique des frais comme par exemple des frais de dossier, des frais de remboursement anticipé ou encore des garanties bancaires. Ces frais peuvent atteindre jusqu'à 4 % du capital restant dû. Et même si les pénalités de remboursement sont plafonnées, il est essentiel de les prendre en compte dans votre calcul.
  2. Faire baisser son taux via la renégociation

    La renégociation du crédit est également un levier que vous pouvez activer pour baisser le taux de l'assurance du prêt immobilier. Il s'agit de demander à l'établissement prêteur une baisse du taux. La réduction du taux sera très certainement moins intéressante qu'avec un rachat de crédit mais les frais qu'engendre une renégocation sont bien moindres.

    La question à vous poser dans le cas d'une renégociation est de savoir "quand renégocier son crédit ?". Le plus souvent, renégocier son crédit est une opération intéressante durant le premier tiers de la durée de l'emprunt car au début de votre contrat, les intérêts représentent une part majoritaire dans le remboursement du prêt. Plus le contrat avance, plus les mensualités que vous payez se composent de capital restant dû.

    Lorsque vous choisissez l'option de renégocier votre taux d'assurance prêt immobilier, vous devez impérativement préparer votre rendez-vous avec votre conseiller. L'idéal est de lui présenter des offres concurrentes en lui indiquant que vous préféreriez ne pas avoir à vous lancer dans un rachat de crédit. Soyez vigilant à ce que l'assurance emprunteur proposée par les organismes concurrents couvre bien toutes les garanties suffisantes pour que votre banquier accepte.

💬 FAQ sur le taux de l'assurance emprunteur

Le taux d'assurance emprunteur est un critère déterminant dans la définition du coût de votre assurance emprunteur, c'est d'après ce taux que les mensualités à payer pour l'assurance du prêt immobilier sont calculées.

La variation du taux d'assurance emprunteur en fonction de l'âge de l'assuré s'explique car de manière générale, plus l'emprunteur est âgé, plus le risque de maladie ou de décès augmente. C'est pour cette raison que pour une offre équivalente, un emprunteur âgé de moins de 30 ans bénéficiera généralement d'un taux d'assurance plus avantageux qu'un emprunteur de plus de 50 ans.

Mis à jour le