En 2 minutes, comparez les meilleures offres et économisez 15 000 € !

À quoi sert le TAEA (Taux annuel Effectif d'Assurance) ?

TAEA assurance prêt immobilier

Dans le cadre d'un crédit bancaire, l'emprunteur est généralement contraint de souscrire une assurance emprunteur lui permettant d'être assuré en cas de défaut de remboursement. Cette assurance a un coût, dont le montant est déterminé selon un pourcentage, appelé TAEA (Taux annuel effectif d'assurance).


Qu'est-ce que le TAEA ?

Le TAEA, par définition, est le "taux annuel effectif d'assurance". Il s'agit d'un taux qui permet de déterminer la part de l'assurance emprunteur dans le coût global d'un crédit. Concrètement, lorsque vous contractez un prêt immobilier, au-delà du montant du capital initial, vous allez également rembourser des intérêts d'emprunt ainsi que certains frais comme par exemple des frais de dossier. Parmi ces frais figurent le coût de l'assurance.

Celui-ci représente une part importante du coût total de votre crédit immobilier (en moyenne 30 %), il est donc essentiel d'en avoir conscience pour évaluer ce que vous coûte réellement votre crédit et notamment l'assurance que vous avez souscrite pour vous couvrir en cas d'incapacité à le rembourser.

Pour un maximum de transparence, TAEA est exprimé de 3 façons différentes :

  • en pourcentage ;
  • en coût total sur la durée du crédit, exprimé en euros ;
  • en coût par période : par an, par trimestre ou par mois, exprimé en euros également.

En règle générale, le TAEA moyen s'élève entre 0,20 % et 2,00 % du capital emprunté. La cotisation est intégrée dans la mensualité de remboursement du prêt et est donc payée chaque mois.

Quelle est la différence entre le TAEA et le TAEG ?

Lorsque vous contractez un crédit immobilier, l'établissement bancaire vous indique souvent deux taux essentiels qui vous permettent d'évaluer le coût de votre crédit et donc la somme que vous allez payer en plus du captital initialement emprunté. Il s'agit du TAEG et du TAEA. Attention à ne pas confondre les deux. On vous explique.

Le TAEG (Taux annuel effectif global), ex-TEG (Taux effectif global) est le taux qui prend en compte l'ensemble des frais engendrés par un prêt immobilier, à savoir :

  • les intérêts bancaires ;
  • les frais intermédiaires (courtier par exemple) ;
  • les frais de dossier ;
  • le coût de l'assurance emprunteur ;
  • les frais d'évaluation du bien immobilier ;
  • les frais de garanties (cautionnement ou hypothèque) ;
  • les frais de tenue de compte (en cas d'obligation d'ouvrir un compte dans la banque qui octroie le prêt), etc.

Le TAEG permet de comparer plusieurs offres de prêts immobiliers selon leur coût total. Par exemple :

Si vous empruntez 10 000 € sur une durée de 1 an et que votre banque pratique une taux d'intérêt de 3 %, et 100 € de frais divers (frais de dossier, coût de l'assurance, etc.), vous devrez lui rembourser les 10 000 € de capital + 300 € d'intérêts bancaires + 100 € de frais. Le TAEG s'élève alors à (300+100) / 10 000 x 100 = 4 %.

L'exemple ci-dessus a été simplifié pour pouvoir expliquer le principe de calcul du TAEG mais la formule de calcul pour les prêts sur plusieurs années est bien plus complexe.

Le TAEA (Taux annuel effectif d'assurance) correspond quant à lui au taux de l'assurance emprunteur que vous avez souscrite. En effet, lorsque vous faites un prêt bancaire pour acquérir un bien immobilier, vous êtes généralement contraint de souscrire une assurance de prêt (appelée assurance emprunteur) afin de vous couvrir en cas d'incapacité à rembourser l'emprunt (en cas d'invalidité ou de décès par exemple).

Concrètement, le TAEA vous permet alors de déterminer le coût de l'assurance dans le coût total de votre crédit.

Quels avantages présentent le TAEA pour son prêt immobilier ?

Avant toute chose, le TAEA vous sert à déterminer le coût de l'assurance lorsque vous contractez un emprunt bancaire. Il vous donne de la visibilité sur le montant que représente l'assurance par rapport au coût global de votre crédit.

De plus, en théorie, l'assurance emprunteur n'est pas obligatoire, mais en pratique elle est exigée par l'ensemble des établissements de crédit comme condition pour prétendre à un crédit bancaire. Mais saviez-vous que vous n'êtes pas obligé de souscrire l'assurance emprunteur auprès de la même banque qui vous octroie le crédit ? C'est le principe de délégation d'assurance emprunteur.

Quand on tient compte du fait que l'assurance emprunteur peut représenter jusqu'à un tiers du montant global du coût d'un crédit, il est alors essentiel de bien comparer les différentes offres disponibles sur le marché. Le TAEA peut vous y aider.

En effet, le TAEA est un élément incontournable pour comparer les offres de prêt immobilier et faire marcher la concurrence. Ainsi, même si vous préférez souscrire votre assurance emprunteur auprès de la banque qui vous octroie le crédit, vous pouvez toujours faire réaliser plusieurs devis afin de demander à celle-ci de s'aligner sur l'offre la plus intéressante que vous ayez trouvée.

Le TAEA est donc un élément essentiel pour vous aider à faire les bons choix dans le cadre de votre prêt bancaire.

Attention toutefois à bien comparer les offres non seulement selon leur prix mais aussi selon leur niveau de garantie. En effet, votre banque ne pourra s'aligner en matière de tarif que si vous lui présenter des garanties équivalentes pour couvrir l'emprunt.

Bon à savoirToujours dans l'objectif d'apporter de plus en plus de transparence et de liberté aux consommateurs, le gouvernement a mis en oeuvre en 2017 la loi Bourquin visant à autoriser les emprunteurs à résilier leur assurance emprunteur après la 1ère année du contrat. L'assuré doit alors faire parvenir sa demande de résiliation au moins 2 mois avant la date anniversaire du contrat. N'hésitez donc pas à renégocier votre TAEA au cours de la période de votre prêt.

Comment calcule t-on le TAEA ?

La loi Hamon de 2015 a mis en place le TAEA afin de permettre aux consommateurs d'avoir davantage de visibilité sur le coût d'un crédit immobilier et de pouvoir comparer les offres plus facilement. Le calcul du TAEA est défini par le décret n°2014-1190 du 15 octobre 2014. Pour calculer le TAEA, il suffit de soustraire le TAEG sans assurance au TAEG avec assurance. Concrètement, le calcul du TAEA s'effectue par la formule suivante :

TAEA = TAEG avec assurance - TAEG sans assurance

Par exemple, si le TAEG avec assurance d'un crédit immobilier s'élève à 3,05 % avec assurance et à 2,75 % sans assurance, le TAEA est égal à 3,05 - 2,75 = 0,3 %. Cela signifie que l'assurance emprunteur réprésente 0,3 % du coût total du prêt bancaire.

Pour définir le montant du TAEA, les banques prennent également en compte différents critères qui varient d'un emprunteur à un autre comme par exemple son âge, son état de santé, sa situation (familiale et professionnelle), etc.

Voici, deux exemples de calcul du TAEA selon le profil de l'emprunteur :

  1. Pour un couple âge d'une trentaine d'années qui souhaite emprunter 250 000 € sur 25 ans. Tenant compte d'un TAEG avec assurance qui s'élève à 2,32 % et un TAEG sans assurance à 1,65 %, le TAEA appliqué est donc de 0,67 %.
  2. Pour une personne seule de 50 ans qui souhaite emprunter 160 000 € sur 20 ans. Tenant compte d'un TAEG avec assurance qui s'élève à 2,85 % et un TAEG sans assurance à 1,95 %, le TAEA appliqué est donc de 0,9 %.

Le saviez-vous ?Avant la loi Hamon, les compagnies d'assurance n'indiquaient pas le taux d'assurance emprunteur de façon uniforme, entraînant un manque de visibilité pour les consommateurs. Depuis le 1er janvier 2015l et la publication de l'article L 313-4-1 du Code de la consommation, tous les assureurs ont désormais pour obligation d'indiquer le taux annuel effectif d'assurance dans leur offre d'assurance d'un prêt immobilier. Le TAEA doit également être accompagné de tous les détails de la garantie : incapacité, décès, invalidité, perte d'emploi, etc.

Mis à jour le