Assurances : quelles augmentations à venir en 2019 ?

L’année 2019 à peine entamée, les consommateurs se préoccupent grandement de leurs finances pour les mois à venir. Et l’assurance est loin d’être secondaire. Quelle augmentation pour l’assurance santé, automobile ou habitation ? Selectra fait le point sur ce que l’on sait déjà.

Assurances : 2019, une année à la hausse pour tous les secteurs


Tout porte à croire que l’augmentation des prix de l’assurance automobile sera moins importante que celle de l’assurance habitation pour 2019.

Dans le détail, les compagnies d’assurances sont encore peu nombreuses à avoir révélé leurs nouveaux tarifs pour l’année 2019. Cependant, des experts du domaine ont d’ores et déjà fait des estimations. Qui dit nouvelle année, dit donc nouveaux tarifs pour le monde de l’assurance. Et cette en 2019 encore, la tendance sera à la hausse. En effet, selon les spécialistes, les assurances habitations et les assurances automobiles grimperont pour 2019.

Cyrille Chartier-Kastler, le fondateur de Facts & Figures, précise par qu’en « automobile, la concurrence exacerbée à laquelle se livre le secteur rend peu réaliste la possibilité de faire passer des hausses importantes ». Ce qui amène le cabinet à faire une estimation de l’augmentation de 1 à 2 %, alors que le cabinet Actuaris tranche autour des 1,3 %.

Pour ce qui est de l’assurance habitation, l’augmentation devrait grimper encore davantage. Ce bon dans les tarifs est entre autres justifié par la situation environnementale catastrophique, laquelle coûterait déjà quelque 3 milliards d’euros par ans aux assureurs. Pour Facts and Figures, la situation est si singulière qu’il faudrait s’attendre à « des politiques de hausse quasiment sur-mesure en fonction de la situation de chaque risque ». Selon lui, cela s’incarnerait dans un contrecoup important, directement au cœur du ;porte-monnaie des assurés : « Nous anticipons des politiques de hausse quasiment sur mesure, comprises entre 0 et 5% ». Le cabinet Actuaris, dans son cas, situe la hausse à 2,2 %. Dans tous les cas, les experts estiment que l’augmentation sera, quoi qu’il en soit, supérieure à l’inflation, laquelle est aujourd’hui de 1,9 % (INSEE).

Enfin, pour l’assurance santé, la situation est encore complexe. Le gouvernement a notamment demandé aux assureurs et aux différentes mutuelles de geler leurs tarifs pour 2019 et de respecter les engagements pris l’an dernier, visant à limiter la hausse des prix cette année. Difficile donc de savoir exactement comment la situation se réalisera dans les douze prochains mois, mais l’augmentation devrait être modérée. Le gouvernement a exigé des mutuelles un « effort de solidarité exceptionnel », s’illustrant notamment par le reversement de 70 millions d’euros aux assurés les plus précaires. Cette politique est poussée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui désire aussi encadrer les tarifs des mutuelles, notamment pour ce qui est de la réduction des frais de gestion : « Je vais travailler avec [les mutuelles] dès le début janvier pour accélérer le mouvement face à cet engagement », a-t-elle expliqué. Si les mutuelles « n’y arrivent pas, nous verrons l’année prochaine s’il est nécessaire d’encadrer les choses par la loi ».


En 2019, l’assurance habitation pourrait subir des hausses très différentes en fonction des assureurs.

Toutes ces informations sont aussi guidées par la grande vitalité du secteur, que nous avons évoqué de nombreuses fois sur Selectra. Ces bouleversements s’incarnent entre autres dans l’apparition d’offres 100 % digitales et le beau succès des bancassurances. La compétition évoquée par les spécialistes a notamment été facilitée par un ensemble de lois, dont la loi Hamon, votée en 2015. Celle-ci a entre autres permis de faciliter la résiliation d’un contrat d’assurance et de changer d’assureur plus simplement. « Un assuré sait bien que dans la plupart des compagnies il a désormais intérêt à resouscrire un contrat plutôt qu’à endosser les hausses tarifaires année après année. Une hausse tarifaire trop importante au 1er janvier 2019 serait contre-productive et conduirait à une rotation (coûteuse) des contrats », explique Facts and Figures.

À cet effet, l’on se questionnait d’ailleurs récemment sur la pertinence, de nos jours, de rester fidèle à son assureur. Au vu du paysage des assurances en 2019, il est clair que pour le consommateur, même si la vigilance est de mise, il est sans doute plus intéressant de surveiller les offres et d’en changer régulièrement.

Assurances 2019 : une augmentation moins importante que celle de 2018 ?L’augmentation de 2019 dans les tarifs de l’assurance auto et habitation devrait donc être moins importante que celle de 2018, qui se situait entre 2 et 3 %.

Assurances 2019 : les hausses au cas par cas

Malgré la métamorphose du monde des assurances, en France, l’on aime encore majoritairement rester fidèle à son assureur. Certaines compagnies sont d’ailleurs privilégiées en ce sens, comme la GMF, la Maïf et la Macif, précise Facts and Figures. Mais les offres sont tellement mouvantes et variées, qu’il est en réalité difficile d’y voir clair. En effet, des disparités tarifaires importantes demeurent entre les assureurs, et certains semblent encore réfractaires au changement, pourtant inévitable.

Alors, à l’ère de la flexibilité et du sur-mesure, certaines compagnies d’assurance gagneraient certainement à revoir leurs offres afin de rester pertinentes face à la concurrence. Les choses vont vite, et personne ne pourra échapper au renouveau du secteur.

Dans les faits, en janvier 2019, pratiquement aucune compagnie d’assurances n’a encore annoncé ses nouveaux tarifs. Alors que certaines d’entre elles misent sur la transparence pour regagner la confiance des consommateurs, il semblerait que cette politique ne soit pas encore totalement popularisée dans un secteur qui, quoi qu’il arrive, sera bouleversé pour l’année à venir : l’arrivée des géants du Web dans l’assurance, le réchauffement climatique, la protection des données seront autant de choses déterminantes pour les acteurs de l’assurance en 2019, et pour les consommateurs.

À ce jour, seuls quelques assureurs ont dévoilé leurs tarifs pour 2019.

Assurances auto et habitation : augmentation des différents assureurs pour 2019

Assureur

Augmentation en assurance auto

Augmentation en assurance habitation

Maif

3%

2,7%

Matmut

2,1%

2,5%

Bancassurances : les grandes gagnantes de 2019 ?En prenant un peu de recul, il n’est pas trop difficile de faire quelques constats. Si les habitudes ont la vie dure chez les consommateurs français, l’arrivée des primoassurés – des millenials – sur le marché vient bouleverser la donne. Et celle-ci va de pair avec la révolution technologique et domotique. En ce sens, les offres les plus personnalisables ont la cote et les bancassurances prennent du terrain. Aujourd’hui, celles-ci représentent notamment un quart du marché pour l’habitation.

Mise à jour le