Les actualités du monde de l'énergie : 23 juin 2022

23/06/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • L'Agence internationale de l'énergie (AIE) précise que les investissements dans le secteur énergétique mondial ont progressé de 8% par rapport à la période d'avant Covid. Ces investissements ont été pénalisés par la hausse des coûts, indique l’agence dans son rapport annuel. Bien que les énergies renouvelables en captent les trois quarts, ils restent néanmoins insuffisants pour atteindre les objectifs de la transition énergétique.
  • Alors qu’à ce jour, Gazprom a coupé ses livraisons au danois Orsted, au négociant en gaz néerlandais GasTerra, à la Bulgarie, la Pologne et la Finlande et a radicalement baissé les flux de gaz russe vers l’Europe, le géant de l’énergie a toutefois contacté le ministre des Affaires Étrangères hongrois, Peter Szijjarto afin de lui garantir que la société remplirait ses obligations envers la Hongrie.
  • Face à l’inquiétude suscitée par une rupture de l'approvisionnement en gaz russe, le ministre des Finances allemand a rouvert le débat sur une prolongation des trois centrales nucléaires qui devaient fermer en fin d'année. “Remplacer la production d'électricité au gaz par des centrales au charbon est une étape. Mais nous devrions également avoir un débat ouvert et sans idéologie sur la question de savoir si les centrales nucléaires restantes peuvent apporter une contribution dans les mois à venir”, a déclaré le ministre libéral des Finances.

🐓 En France

  • Alors que les “comptes d’EDF continuent de se dégrader sous le coup des mesures du gouvernement”, Philippe Page Le Mérour, secrétaire du CESC d’EDF demande à l’exécutif de suspendre l’ARENH compte-tenu des tensions sur le marché de l’énergie ainsi que des problèmes rencontrés par le parc nucléaire du fournisseur historique.
  • Entre inflation et remaniement des aides publiques, les professionnels du secteur soulignent le fait que “le reste à charge des ménages effectuant des travaux de rénovation énergétique est soit en hausse depuis le début de l’année, soit annoncé en progression dans les prochains mois”.
  • Face à la flambée des prix de l’énergie, les collectivités locales courent après les économies d’énergie : 1°C de moins dans les piscines rennaises par exemple. Le chauffage coupé dès le 1er avril dans les écoles, les gymnases, etc. En tout, 300.000 euros d'économies pour la ville. "Pour l'hiver prochain, il n'y a pas grand-chose à faire à part prendre des mesures de sobriété", estime Sébastien Maire, délégué général de l'association France ville durable.

☀️ Energies renouvelables

  • Okwind s’introduit en bourse à compter du 8 juillet, pour déployer ses trackers solaires connectés et souhaite lever 20 millions d’euros. Sur le principe du biomimétisme, les panneaux solaires installés par la société suivent les mouvements du soleil, à la façon d’un tournesol. Le groupe breton, membre de la FrenchTech 120, compte quintupler son chiffre d’affaires à horizon 2026.
  • Alors que les coûts de production s’envolent, “dans le solaire, la hausse des prix de l'acier, du béton, du génie civil, a fait bondir les capex de 25 à 30 %”, de plus en plus de développeurs de projets renouvelables retardent leurs mises en chantier. Une situation inquiétante lorsqu’on sait que la production d'électricité est chaque jour plus menacée pour l'hiver prochain et que les énergies renouvelables demeurent l’alternative stratégique la plus essentielle.

👾 Insolite

  • Et si le bitcoin dépensait moins d’énergie qu’il y paraît ? Alors que cette consommation énergétique est souvent décriée, une étude partagée sur le Social Science Research Network ou SSRN (site web de dépôt de prépublications d'articles scientifiques) prétend que la monnaie numérique dépenserait 56 fois moins d’énergie qu’un système traditionnel. Le “bitcoin Lightning” serait 194 millions de fois moins énergivore que la finance centralisée.
    En savoir plus
Mis à jour le