Les Français encore mal informés de l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence selon le 9ème baromètre Energie-info

Comme chaque année, le médiateur national de l'énergie a publié les résultats de son baromètre Energie-info. Deux "enseignements" se dégagent de cette 9ème vague du baromètre, selon le médiateur. De plus en plus de Français se préoccupent de leurs dépenses énergétiques et ils sont de plus en plus nombreux à faire jouer la concurrence pour réduire leurs factures, malgré un manque d'information encore important. Selectra a lu le baromètre et vous en propose une synthèse.


La consommation énergétique : sujet préoccupant pour 73% des ménages français

7 Français sur 10 considèrent que la consommation d'énergie est un sujet de préoccupation important. Un foyer sur cinq la juge même comme un sujet "très important". Un niveau de préoccupation élevé, mais en baisse par rapport à l'année dernière. Le médiateur avance la baisse du prix des énergies fossiles et les températures clémentes de l'hiver dernier pour justifier ce moindre intérêt des Français.

[Parmi les 18-34 ans] 19% ont connu des difficultés de paiement, 5% ayant même connu des réductions de puissance électrique voire des coupures pour impayé.

Personne citée 9ème baromètre Energie-info

La concurrence sous un jour favorable mais un manque d'information important

De plus en plus de Français savent que le marché de l'énergie est ouvert à la concurrence

C'est l'un des chiffres les plus notables de ce nouveau baromètre : 60% des Français savent en 2015 qu'il est possible de changer de fournisseur de gaz. Ils étaient 54% en 2014 et 30% en 2007, date de l'ouverture à la concurrence du marché pour les particuliers.

Pour l'électricité, la progression est plus relative. 52% savent qu'il possible de changer de fournisseur d'électricité en 2015, contre contre 50% l'année dernière.

Qui sont les Français les mieux informés ?Selon le médiateur, l'information est plus grande dans les agglomérations de plus de 10 000 habitants, parmi les catégories socio-professionnels supérieures et chez 18-34 ans. Toutefois, malgré une meilleure connaissance du marché, seul un foyer sur cinq s'est renseigné sur le sujet, un taux identique à celui de 2012.

7 Français sur 10 favorables à la concurrence sur le marché de l'énergie

Fait notable, les consommateurs restent 70% à être favorables à l'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie. Un chiffre qui cache des avis en demi-teinte sur son impact budgétaire. 1 Français sur 5 seulement estime que la concurrence peut faire baisser le montant de sa facture. La même proportion pense qu'elle pourrait le faire augmenter.

Le médiateur pointe une compréhension du marché encore "limitée"

Malgré un taux de connaissance en progression, l'organisation des marchés de l'électricité et du gaz reste trouble pour une très grande majorité de Français. D'après le rapport, encore 31% d'entre eux pensent à tort que c'est le fournisseur historique EDF qui est chargé des relevés de compteurs. Ces chiffres devraient évoluer positivement l'année prochaine. La Commission de Régulation de l'Energie a en effet demandé aux distributeurs de distinguer leurs identités visuelles de celles des fournisseurs historiques afin de faire cesser la confusion dans l'esprit des Français. Un message entendu par ERDF et GRDF qui ont récemment modernisé leurs logos respectifs (voir notre article d'hier). De la même façon, les identités des fournisseurs EDF et Engie (ex-GDF Suez) se confondent dans la conscience collective : aujourd'hui pourtant concurrentes, les deux sociétés ne sont perçues comme distinctes que par 28% des Français.

Un peu plus d'un Français sur trois sait comment changer de fournisseur d'énergie en France, un chiffre en progression, mais encore faible. Malgré une connaissance relative de la marche à suivre, le médiateur note que 13% des ménages ont changé de fournisseur en 2015 (soit 3 points de plus que l'année précédente). Les Français déclarent ce changement motivé avant tout par son avantage économique.

Un quart des foyers ayant envisagé de changer de fournisseur ou étant passé à l'acte ont utilisé un comparateur d'offres, sans se souvenir de son nom (83%) [NDLR : Selectra édite un comparateur d'offres d'énergie]. Sur les 7% envisageant franchir le pas, "66% disent qu'il utiliseront un comparateur (contre 23% pour ceux qui l'ont déjà fait)". Le baromètre note enfin qu'"un sur quatre est passé ou a envisagé de passer par une offre d'achat groupé."

Médiateur, prospection, chèque énergie, Linky : les autres points évoqués dans le baromètre

Les services du médiateur encore peu connus

L’indépendance du médiateur vis-à-vis des opérateurs du marché (54%) et le recours gratuit à ses services (49%) constituent les qualités essentielles aux yeux des Français. - 9ème baromètre d'Energie-info.

Un ménage sur cinq connait le médiateur national de l'énergie, dont les pouvoirs s'accroissent. Il est désormais possible de le saisir pour des litiges concernant le gaz en citerne, ce qui devrait avoir une conséquence favorable sur sa notoriété et le nombre de saisines.

La prospection pointée du doigt par le médiateur

Le médiateur juge la prospection sur le marché de l'énergie "active". Il note que 40% des ménages ont été démarchés pour souscrire une offre d'électricité ou de gaz naturel.

Deux tiers des Français favorables au chèque énergie

Les (tarifs sociaux de l'électricité TPN) et du gaz (TSS) par un chèque énergie comme le prévoit la loi sur la transition énergétique d'août 2015. Deux tiers des Français se disent favorables à cette nouvelle disposition en vue de venir en aide aux foyers les plus précaires.

Deux Français sur cinq connaissent Gazpar et Linky

Les nouveaux compteurs communicants Linky et Gazpar sont connus par 40% des Français. Leur fonctionnement est dans l'ensemble compris et 78% des ménages considèrent que ces nouveaux compteurs leur permettront de "mieux suivre leur consommation d'énergie." Malgré cet optimisme, 37% demeurent sceptiques quant aux économies susceptibles d'être réalisées grâce à ces nouveaux venus.

  • Chiffres clés du 9ème baromètre Energie-info
  • 73% des Français pensent que la consommation énergétique est un sujet de préoccupation important.
  • 60% des Français savent qu'ils peuvent changer de fournisseur d'énergie.
  • 13% des foyers ont changé de fournisseur d'énergie, dont 80% en vue de réaliser des économies.
  • 28% des Français savent qu'EDF et Engie sont deux sociétés distinctes et concurrentes.
  • 40% des consommateurs ont été sollicités pour changer de fournisseur d'énergie.
  • 63% des consommateurs sont favorables à la mise en place du chèque énergie.

Le baromètre Energie-info est organisé par le médiateur national de l'énergie. L'enquête a été réalisée du 4 au 24 septembre 2015, auprès d'un échantillon représentatif de 1497 foyers français.

Mis à jour le